- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Communiqué des Etudiants Gabonais de France !

Communiqué des Etudiants Gabonais de France !

Chers compatriotes étudiants Gabonais de France,

Depuis ce lundi 30 mars 2009, des rumeurs confirmées par un certain site « ujpdg de France » faisant état de la présence d’une délégation du CEDOC en France pour l’établissement des passeports biométriques. Après vérification, il ressort en effet que les équipes du CEDOC ont commencé les opérations du passeport biométrique au consulat du Gabon, sis au 26 bis Avenue Raphaël, Paris 16ème, métro la muette, ligne 9.

Chers compatriotes est-il normalement qu’ à l’heure des nouveaux outils de communications et de télécommunications notre ambassade en France soit toujours incapable de disposer d’un site internet officiel pour diffuser des informations concernant la communauté Gabonaise de France ?
Doit-on être obligé de naviguer sur des sites peu recommandables pour avoir l’information concernant notre devenir ?

Nous savons tous que la bourse des étudiants Gabonais en France est misérable, chacun de nous jongle entre ses études et les petits boulots pour tenter de survivre au quotidien. Aucune aide ne vient de nos parents restés au pays bien au contraire c’est nous qui nous sacrifions quelques fois pour eux par des aides financières ponctuelles. En fixant les frais d’établissement du passeport biométrique à 107 Euros, le gouvernement à t-il pris en compte la misère des étudiants Gabonais en France qui pour la plupart sont contrains de plus en plus à abandonner leurs études, faute de moyens conséquents ?

En toute évidence NON, c’est la raison pour laquelle, nous étudiants Gabonais de France disons « non, non, non, les enfants des Makaya ne peuvent débourser 107 Euros, c’est trop cher pour nous »

Après mûres réflexions, le prix onéreux des frais d’établissement de passeports biométriques et le mépris des règles élémentaires de communications et d’informations, les étudiants Gabonais de France en particulier toute la communauté estudiantine (boursiers et non boursiers) de l’île de France sont conviés à une importante séance de discussion ce vendredi 3 avril 2009 à 20h afin d’adopter une position commune.

Lieu : bâtiment A, Résidence Universitaire Jean Zay
Adresse : 55, av du Gnl de Gaull (RER B, Station croix de Berny)

Les étudiants de Paris


SUR LE MÊME SUJET
Les étudiants de l’Institut Africain d’Informatique(IAI) ont clos vendredi dernier leur semaine de manifestations socioculturelles intitulée “Diversité et l’Unité des peuples’’ par une journée portes-ouvertes. Par ailleurs, les nombreux visiteurs ont eu droit à une finale dénommée CAN Intégration des peuples (IP), une exposition vente, une prospection, des jeux et une soirée de l’union des cultures. Cette célébration de l’intégration des peuples qui a débuté lundi dernier a permis à plusieurs étudiants et invités de connaître l’univers de l’informatique et de la transculturalité africaine. En effet, pendant une semaine, les étudiants d’IAI, des différentes Universités et Grandes écoles de Libreville, les ...
Lire l'article [1]
La colère des étudiants gabonais tourne à l’affrontement
La grogne des étudiants se poursuit à Libreville. Des incidents ont eu lieu le jeudi 12 janvier 2012 à l'université Omar-Bongo. Les étudiants bloquent l’accès au campus pour protester contre la limitation d’âge pour obtenir la bourse et être admis en master. Il faut moins de 23 ans pour être boursier et moins de 28 ans en master II. Protestations à l’université de Libreville: "La tension très vive depuis mercredi a dégénéré jeudi lorsque les étudiants ont érigé une barricade."
Lire l'article [2]
Les taux de bourses des étudiants gabonais résidant en France seront revus à la hausse à partir du 1er janvier 2012 avec effet rétroactif au mois de septembre 2011, a-t-on appris auprès des responsables français du Centre national des oeuvres universitaires (CNOUS). Les nouveaux montants tels que désormais exigés par les autorités françaises aux étudiants étrangers désireux d’obtenir un titre de séjour étudiant en France , 536 euros pour le premier cycle, 615 pour le second et 777 pour le cycle doctoral seront appliqués. Interrogé à cet effet, le délégué fédéral de l'UJPDG-France, Vivien Péa qui était monté au créneau il ...
Lire l'article [3]
Le nombre d’étudiants gabonais au Canada, aux Etats-Unis et en France dont la bourse a été supprimée par la Commission nationale d’attribution , d’allocation de bourses d’études et de stages (CNOAAES), s’élève à 2487, rapporte la presse , ce samedi, au moment où se poursuit l’examen des dossiers introduits en recours. Dans un communiqué daté du 23 septembre dernier, le président de la CNOAAES, Massard K. Makaga Etienne informait : « Après avoir statué en première instance, la Commission a débuté l’examen des dossiers introduits en recours » et que ...
Lire l'article [4]
L’Etat gabonais est dans l’illégalité totale du fait que la bourse perçue par les étudiants gabonais, a été votée par la loi des finances 2009-2010 qui prend effet jusqu’à la prochaine loi des finances de février ou mars 2011. Pendant ce temps, tous les ayants droits de la République Gabonaise doivent bénéficier de leurs allocations ou prestations, à l’instar des étudiants boursiers Je rappelle au pouvoir adultérin gabonais que la loi dans une République qui se respecte n’est pas quelque chose que quelqu’un peut suspendre n’importe comment. La Commission nationale des bourses et stages, cherchant à tout mettre à plat, crée ...
Lire l'article [5]
Les responsables du programme de formation technique et professionnelle des étudiants gabonais en France ont présenté ce 28 mars à Libreville les avancées de ce programme qui doit permettre cette année à 200 bacheliers gabonais de suivre un cursus dans un Institut universitaire de technologie (IUT) en France. Cette soirée a été l'occasion pour les instigateurs du programme de sensibiliser les entreprises gabonaises en vue de renforcer les partenariats visant à l'embauche de ces diplômés au terme de leurs cursus. Dans le cadre du renforcement de l'embauche de la main d'œuvre locale, le programme de formation technique et professionnelle des ...
Lire l'article [6]
Un minibus qui transportait dans la nuit du 13 au 14 avril dernier une trentaine d’étudiants gabonais de Brest, à la pointe Ouest de la France, jusqu’à Paris, a été victime d’un grave accident de la route. Dix des passagers ont été blessés, dont trois grièvement qui ont été transportés d’urgence dans les hôpitaux des villes les plus proches. Un accident de la route a fait une dizaine de blessés, dont trois grièvement, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier entre Brest, à la pointe Ouest de la France, et Paris, où se rendaient en minibus une trentaine d’étudiants ...
Lire l'article [7]
Le collectif des étudiants gabonais du Brésil a adressé le message de condoléances suivant au Président Omar Bongo Ondimba (lire la suite) Ayant appris avec une vive émotion la disparition subite de la première Dame du Gabon, Epouse du Président de la République, Son Excellence Hadj Omar BONGO ONDIMBA, le Collectif des étudiants Gabonais au Brésil présente au Chef de l´Etat, aux enfants, ainsi qu´à toute la famille éplorée, ses condoléances les plus attristées, et les assure de son soutien moral. Nous prions le Tout Puissant de leur donner force, courage et persévérance dans cette dure épreuve et douloureuse circonstance. À notre maman ...
Lire l'article [8]
N’ayant pas perçu leurs bourses depuis plus de quatre mois, les étudiants gabonais au Brésil, menacés d’expulsion de leur logement et donc de se retrouver à la rue dans un pays à l’insécurité certaine, envisagent d’assiéger leur ambassade si à la date du 20 décembre leur situation demeure inchangée. Menacés d’être expulsés de leurs logements du fait de n’avoir pas pu honorer leurs loyers depuis bientôt cinq mois, la vingtaine d’étudiants gabonais au Brésil, ont lancé, à travers un communiqué de presse publié le 9 décembre dernier, un préavis de grève qui arrivera à échéance le 20 décembre courant. Ils ...
Lire l'article [9]
Une étudiante gabonaise, boursière de l’Etat Gabonais, expulsée de France ce mardi 19 février 2008 à 10 heures, la communauté gabonaise de Toulouse est amère Aujourd’hui, mardi 19 février 2008 à 10 heures, une étudiante gabonaise, boursière de l’Etat gabonais a été reconduite de force au Gabon à bord d’un vol d’Air France, alors qu’elle se rendait à la préfecture de la Haute Garonne pour renouveler son titre de séjour temporaire étudiant. L’association de défense des droits des gabonais en Midi-Pyrénées, la Maison du Gabon de Toulouse tient à marquer son étonnement et sa désapprobation face à ce qu’elle ...
Lire l'article [10]
Les Etudiants d’IAI célèbrent l’intégration des peuples
La colère des étudiants gabonais tourne à l’affrontement
Enseignement supérieur / Les taux de bourses des étudiants gabonais revus à la hausse en janvier 2012
Suppression de bourses à plus de 2400 étudiants gabonais au Canada, aux Etats-Unis et en France avant l’examen des recours
Suppression abusive des bourses des étudiants gabonais à l’étranger: Qu’on arrête l’amalgame!
Gabon : La France ouvre ses IUT aux étudiants gabonais
France : Des étudiants gabonais blessés dans un accident de bus
Gabon: Les étudiants gabonais du Brésil adressent leurs condoléances au Président Omar BONGO ONDIMBA
Gabon : Le cri de détresse des étudiants gabonais au Brésil
Communiqué de Presse – La Maison du Gabon condamne l’expulsion grandissante des Gabonais de France
1 Comment (Open | Close)

1 Comment To "Communiqué des Etudiants Gabonais de France !"

#1 Comment By ALEX LE PANAFRICAIN On 20 Avr 2009 @ 17:51

Je voudrais vous informer qu’une de vos compatriotes a humilie’ l’Afrique en general et la femme Noire en particulier en pensant se venger d’une autre jeune fille qui aurait couche’ avec son mari. Elle a enregistre’ sur Youtube les scenes de tortures qu’elle a infligees a’ la jeune fille en cause.
Ces actes de tortures, coups et blessures, humiliations sont des crimes punies par tout code penal dans un pays qui se respecte.
je ne suis pas Gabonais, c’est un ami Blanc qui travaille avec moi qui m’a montre’ cette video.
Voici L’adresse:
[11]
je vous prie de bien vouloir contacter le procureur de la republique du gabon, le ministre de la Justice du gabon , les commandants de la Gendarmerie et de la police gabonaise afin que cette dame responsable de ces tortures soit mise aux arrets et que la nouvelle de son arrestation soit publiee dans les journaux pour que justice soit faite. J’ai tente’ de contacter les pouvoirs public du gabon mais je n’ai pas pu avoir leurs emails.
Signe’.
Le panafricain.