- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Le leader de l’UPG se plaint du manque d’équité dans l’audiovisuel public

Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, s’est plaint mardi à Libreville, du manque d’équité observé dans les médias publics.

”Les partis de l’opposition se plaignent du fait que leurs activités ne sont pas diffusées par les médias publics. Nous souhaitons qu’un décret qui réglementera le temps d’antenne en période électorale soit pris”, a indiqué M. Mamboundou, à la sortie d’une audience avec la ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout.

”Il est anormal que ce soient les médias privés qui diffusent nos activités”, a-t-il ajouté, soulignant que la diffusion des messages de l’opposition incombe premièrement aux médias publics.

Les deux chaînes de radio et télévision publiques font la part belle aux activités des membres du gouvernement, accuse un membre de l’opposition présent à l’audience de mardi.

Opposant au président Omar Bongo Ondimba, M. Mamboundou était arrivé deuxième à la présidentielle du 27 novembre 2005 avec 13,57% des voix, devant Zacharie Myboto, ex-baron du régime pendant deux décennies.

Le président de l’UPG avait refusé de reconnaître la victoire de son rival politique, qualifiant celle-ci de ”frauduleuse” et revendiquant sa victoire haut et fort, non sans dénoncer les fraudes massives qui avaient émaillé le scrutin.

Comme l’avaient fait avant lui bien d’autres opposants considérés comme ”irréductibles” mais aujourd’hui dans la majorité, M. Mamboundou a amorcé son rapprochement avec la majorité présidentielle depuis le 19 avril 2006, après avoir juré de ne jamais rencontrer le président Bongo Ondimba.

Celui qui se considérait comme opposant radical en 2007 avait obtenu de son ancien adversaire, le décaissement de 11 milliards de FCFA pour la construction de la commune de Ndendé, son fief politique.

L’octroi de cette enveloppe dont M. Mamboundou affirme avoir reçu seulement 3 milliards de FCFA sur les 11 milliards de FCFA prévus a fait jaser beaucoup des gabonais.

Depuis, les deux hommes ont multiplié des rencontres. Une façon, selon le leader de l’UPG, de ”régler les problèmes du pays”.

L’absence désormais du discours ‘’frondeur’’ de Pierre Mamboundou contre le pouvoir, fait dire aux observateurs que l’opposition politique s’est éclipsée de la scène.

Après le ralliement du père Paul Mba Abessole à la majorité présidentielle, le leader de l’UPG restait l’unique homme ‘’crédible’’ portant la contradiction au pouvoir.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le département en charge de l’éducation au Gabon organise depuis mercredi un atelier de trois jours soutenu par l’UNESCO dans le but d’introduire l’anglais dans les écoles du pré-primaire publics. Ces assises visent à donner des rudiments aux inspecteurs et enseignants qui auront la charge de transmettre des méthodes d’apprentissage à leurs collaborateurs et collègues pour faciliter la compréhension et l’adoption de cette nouvelle matière aux élèves du pré-primaire. Cette formation est l’accomplissement des travaux organisés par le ministère de l’éducation nationale, dans le cadre des actes adoptés lors des états généraux organisés en mai 2010, qui tiennent à vulgariser de ...
Lire l'article [1]
Réuni le 23 juillet à Libreville, le conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a déploré le manque de volonté politique mais également la faiblesse des moyens alloués au projet de construction de 5000 logements par an, annoncé en 2009 par le président Ali Bongo. Dans le communiqué final de cette réunion, publié ci-après, l’UPG analyse que «le financement d’un bon logement varie entre 18 et 25 millions, soit des allocations budgétaires de l’ordre de 90 à 125 milliards de francs CFA. Ces sommes sont largement supérieures aux 58 milliards annoncés pour la réalisation de ce ...
Lire l'article [2]
Le leader du RPG fustige ‘’le règne de l’argent’’ dans le champ politique
Le leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité présidentielle), Paul Mba Abessole, a dénoncé le ‘’règne de l’argent’’ dans le champ politique, dans une déclaration au terme d’une tournée d’explication et de renforcement des capacités de ses militants dans la province du Woleu-Ntem (nord). ‘’L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître. Avec l’argent nous avons tout faussé dans les relations politiques, sociale, économique et culturelles, tuant notre démocratie’’, a lancé le père Mba Abessole à ses militants à Oyem samedi dernier au terme d’une tournée débutée le 28 avril dernier dans la province septentrionale du Gabon. Hormis Oyem, ...
Lire l'article [3]
Le directeur de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF), Athanase Boussengue, s’est plaint de l’insuffisance des crédits alloués pour le fonctionnement de l’institution, au cours des deux derniers exercices budgétaires. A l’occasion d’une visite effectuée mardi à l’ENEF par le ministre des eaux et forêts, Christian Magnagna, M. Boussengue a également relevé un certain nombre de problèmes entravant le bon fonctionnement de l’école, notamment la détérioration du réseau de distribution d’eau, la vétusté des logements des personnels administratifs et des enseignants, l’absence d’aires de jeu et des véhicules de fonction et de transport des étudiants Il a ...
Lire l'article [4]
Les élèves du lycée public Jean-Jacques Boucavel (LPJJB) de Mouila, le plus grand de la province de la Ngounié (sud) menacent d’aller en grève dès lundi pour protester contre ce qu’ils qualifient de gestion ‘’abusive’’ des fonds alloués à la coopérative par le président cette structure, selon un préavis de grève datant du 7 février dernier déposé sur la table du proviseur du lycée et dont l’AGP a reçu copie dimanche. Selon ce préavis de grève, les élèves expriment leur désarroi face à la gestion scabreuse des fonds de la coopérative par le président qui n’associerait pas ses ...
Lire l'article [5]
Le président du Syndicat autonome des enseignants du Gabon (SAEG), Simon Ndong Edzo, a été reconduit dans ses fonctions, à l’issue d’un congrès ordinaire, samedi 6 décembre à Libreville Au terme des travaux, les participants ont fait des recommandations, notamment la nécessité de renforcer de manière significative la présence du syndicat sur le terrain et d’entreprendre les tournées interprovinciales pour le renouvellement des organes de base, la réaffirmation de l’adhésion à la dynamique unitaire enclenchée au sein de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (CONASYSED), ainsi que l’interdiction de l’usage illégal et abusif de tout individu non membre ...
Lire l'article [6]
La commission d’attribution des marchés publics a attribué le 14 juin à Libreville une nouvelle enveloppe de 53 milliards de FCFA pour le financement de 52 projets concernant huit départements ministériels différents. 53 milliards de francs CFA ont été débloqués le 14 juin derniers pour le financement de 52 marchés publics dans les domaines de la Défense nationale, de l’Intérieur, de l’Equipement, du Logement, des Transports, de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Santé. Trois autres marchés ont été approuvés pour le compte de la Primature pour un montant de 91 millions de FCFA. C’est le ministère des Transports qui ...
Lire l'article [7]
Le leader du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver Maganga Moussavou a, réaffirmé samedi dernier à Mouila l’encrage de sa formation politique au sein de la majorité présidentielle. M. Maganga Moussavou s’exprimait ainsi lors d’un compte rendu de ses activités parlementaires au personnel de santé en service à Mouila. Outre l’éclaircissement du positionnement de son parti, le député de la commune de Mouila s’est prononcé sur le budget de l’Etat pour l’exercice 2010 voté le week-end dernier par le Parlement. A ce sujet, M. Maganga Moussavou a apprécié le montant alloué, dans ce budget à l’investissement (900 milliards de FCFA sur un peu ...
Lire l'article [8]
Le leader de l’Union du peuple gabonais, (UPG, Opposition) Pierre Mamboundou, reçu en audience ce mardi à Libreville par le Ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a déclaré que « les avis » que donnent les leaders de l’opposition doivent être relayés par les médias, autant publics que privés afin que « les Gabonais sachent ce que pense l’opposition ». Après un long entretien avec le Ministre de la Communication, de la Poste, le leader de l’UPG a d’emblée déclaré, à sa sortie d’audience, qu’il est « venu poser le problème de la diffusion des messages de l’opposition dans ...
Lire l'article [9]
La masse salariale au Gabon atteindra 320,8 milliards de FCFA (environ 660 millions de dollars US) en 2009 contre 312,3 milliards de FCFA en 2008, a appris la PANA mardi de source officielle. Arrêtées à 185 milliards de FCFA dans le budget initial de 2008, les dépenses relatives aux "biens et services" connaîtront une hausse de 7,5 milliards de FCFA pour s'établir à 192,5 milliards de FCFA. Rappelons que le gouvernement gabonais avait estimé récemment les dépenses de fonctionnament à 726,3 milliards de FCFA dans le budget initial mais l'a réévalué à 817,5 milliards de FCFA dans le budget rectifié de l'année ...
Lire l'article [10]
Vers l’introduction de l’anglais dans le pré-primaire public au Gabon
Gabon : Manque de volonté politique pour offrir des logements aux Gabonais ?
Le leader du RPG fustige ‘’le règne de l’argent’’ dans le champ politique
Le directeur de l’ENEF se plaint de l’insuffisance des crédits alloués à l’institution
Menace de grève dans un lycée public de Mouila
Un leader syndical de l’éducation reconduit dans ses fonctions
Gabon : Encore 50 milliards FCFA pour les marchés public
Le leader du PSD réaffirme son encrage dans la majorité présidentielle
Gabon: « Les avis que nous donnons doivent être relayés afin que les Gabonais sachent ce que pense l’opposition », Pierre Mamboundou, leader de l’UPG
Augmentation de la masse salariale du Gabon en 2009