- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Ogooué-Lolo : Le gouverneur exhorte les autorités civiles et militaires à protéger les réfugiés

Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo, Pascal Yama Lendoye, a exhorté lundi, les autorités civiles et militaires de Koulamoutou, à protéger les réfugiés, conformément à la convention de l’OUA de 1969, régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique et à la convention de Genève de 1951, régissant les statuts juridiques des réfugiés, ratifiées par l’Etat gabonais.

Le gouverneur qui s’exprimait au cours de l’ouverture du séminaire de formation sur la protection internationale des réfugiées, organisé par l’antenne du haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR) du Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo et destiné aux autorités administratives, militaires et judiciaires de la province, a reconnu l’importance d’une telle formation et invité les uns et autres à protéger les réfugiés.

”Cette frange de réfugiés vivant en territoire logovéen arrivée pour la plupart en 1999, se compte aujourd’hui par certaines, ce qui devrait nous amener à jeter un regard particulier sur eux, car notre pays, comme la plupart des autres pays du monde, tient à la présente rencontre qui se tient ce jour, laquelle doit fixer les uns et les autres ; d’où l’appel à la responsabilité des autorités civiles et militaires pour la protection des réfugiés”, a-t-il indiqué, ajoutant que ”nous autorités civiles et militaires, sommes tenues de garantir la sécurité des réfugiés vivant chez nous”.

Ce séminaire qui a duré le temps d’une journée a été animé par deux experts, Charles Léonard Mballaa, chargé de la protection du HCR au Gabon et Nadine Njoya, administrateur chargé de la protection des femmes et des enfants, lesquels ont exposé tour à tour sur ” La protection juridique internationale, le droit d’asile au Gabon” et sur ”La protection spéciale des femmes et des enfants réfugiés”, sous le regard du responsable de l’antenne, Paterne Raoul Biyan-Biyan. 


SUR LE MÊME SUJET
Six cent (600) réfugiés congolais, sur les six mille (6000) vivants actuellement au Gabon, réclament depuis cinq jours au Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) d’être envoyés en asile dans un autre pays. Cette réclamation fait suite à l’expiration du délai donné par le Gabon du statut de réfugiés à ces congolais arrivés dans le pays pendant la période de guerre que le Congo a vécu entre 1997 et 2003. En 2011, le Gabon avait annoncé la fin du statut de réfugiés pour les citoyens congolais vivant dans le pays tout en leur accordant un délai pour régulariser leur situation dans ...
Lire l'article [1]
Par Yves-Laurent Goma Au Gabon, le HCR poursuit le rapatriement volontaire des réfugiés congolais de Brazzaville. Un accord tripartie entre les gouvernements du Congo et du Gabon ainsi que le HCR a proclamé la cessation du statut des réfugiés congolais du Gabon le 31 juillet dernier. Sur 9 500 réfugiés seulement 450 ont accepté de rentrer au pays. Les autres ont préféré devenir de simples migrants et donc d’acheter une carte de séjour.
Lire l'article [2]
Près de 450 des 9 500 réfugiés et demandeurs d’asile congolais vivant au Gabon ont manifesté le désir de regagner leur pays, au lendemain de la décision du gouvernement gabonais de mettre fin à leur statut de réfugié. Les convois de rapatriement des réfugiés congolais ont démarré la semaine dernière, sous l’égide du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), notamment dans les provinces du Haut-Ogooué (sud-est), de la Ngounié (sud) et de la Nyanga (sud), frontalières du Congo-Brazzaville. D’autres convois doivent partir vers le Congo, jeudi et vendredi prochains, a-t-on indiqué au bureau du HCR à Libreville. Les candidats ...
Lire l'article [3]
Le Gabon accueille plus de 13.000 réfugiés, a déclaré, lundi à Libreville, le président des réfugiés africains au Gabon, M. Louis Michel Mboanda, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des réfugiés. Selon M. Mboanda, la plupart des réfugiés proviennent des pays africains ayant connu des guerres, notamment le Congo-Brazzaville, le Rwanda et le Tchad. La situation s’étant apaisée dans ces différents pays, le gouvernement gabonais a donné à ces réfugiés un délai de trois mois pour qu’ils regagnent leurs pays respectifs, à défaut de se mettre en conformité avec la réglementation gabonaise en matière d’immigration. L’ultimatum ...
Lire l'article [4]
La majorité des réfugiés congolais vivant dans la province du Haut Ogooué (Sud-est) refuseraient de rentrer chez eux, selon une enquête menée en 2010 par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Selon l’enquête, les réfugiés congolais justifient leur refus par les liens matrimoniaux tissés au Gabon, la peur d’être tué une fois de retour au pays et la difficulté de trouver un emploi sur place. Le conseiller juridique de la Commission nationale des réfugiés (CNR), Juste Basile Lessa, a demandé aux autorités administratives et militaires du Haut-Ogooué d’être souples avec les réfugiés congolais qui ont encore ...
Lire l'article [5]
La Commission nationale des réfugiés a invité les réfugiés congolais vivant dans la province de l’Ogooué-Lolo, dans le sud-est du Gabon, désireux de regagner leur pays, à s’inscrire sur les listes ouvertes à cet effet en vue de leur rapatriement volontaire, a appris l’AGP. En revanche ceux désireux de rester au Gabon doivent se rapprocher des bureaux de la DGDI pour déposer leurs dossiers en vue de la transformation de leur statut de réfugié en celui de migrant conformément à la législation gabonaise. La semaine dernière, une forte délégation de la Commission nationale des Réfugiés, conduite par le ...
Lire l'article [6]
Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo, Pascal Yama Lendoye, a vertement mardi à Lastourville, réprimandé quatre fonctionnaires du département de la santé pour n’avoir pas regagner leurs postes d’affectation, rapporte le correspondant de l’AGP. M. Yama Lendoye qui avait la possibilité de sanctionner, a préféré en dernier ressort exhorté ces fonctionnaires avant de les intimer à regagner leurs lieux d’affectation. Le gouverneur a assoupli sa position grâce au concours de plusieurs de ses collaborateurs, notamment la directrice régionale de la santé, du directeur général de l’hôpital Paul Moukambi de Koulamoutou, du préfet du département de Mulundu. M. Yama Lendoye à la réputation ...
Lire l'article [7]
Le gouverneur de la province de l'Ogooué-Lolo (sud-est) , Pascal Yama Lendoye a effectué mercredi une visite d’inspection éclaire sur le tronçon routier Lastourville-Leyou, à la limite avec la province voisine du Haut-gooué. Le premier responsable administratif de cette province, qu’accompagnait une vingtaine de personne, est allé toucher du doigt les travaux exécutés par la société Sino Hydro. C’est effectivement une entreprise chinoise qui avait été commise à conduire les travaux de ce tronçon, rappelle-t-on.
Lire l'article [8]
Le gouverneur de la province de l'Ogooué-Lolo, Pascal Yama Lendoye, a invité jeudi à Koulamoutou les autorités politico-administratives de la province à la mobilisation, suite à l'annonce de l'arrivée prochaine dans la contrée du président gabonais Omar Bongo Ondomba. ''Le président de la République, Omar Bongo Ondimba, viendra le 24 mars prochain dans cette province pour le lancement des travaux de l'axe Lastourville -Leyou, selon la date provisoire annoncée. Je vous ai donc réuni pour organiser l'arrivée du chef de l'Etat. Je demande l'implication des responsables de toutes les couches politico-administratives de la province, a-t-il souligné. M Yama Lendoye a expliqué aux ...
Lire l'article [9]
Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo (Centre), Pascal Yama Lendoye a menacé, lundi, d’arracher les médailles à tous les chefs de canton, regroupements et villages qui ont fui leurs entités administratives respectives pour venir s’installer à Koulamoutou, la capitale provinciale. Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo, Pascal Yama Lendoye, est monté au créneau lundi. Il se dit catégorique quant à la démission généralisée dont font preuve certains de ses auxiliaires qui désertent leurs sièges. « Il est hors de question que les chefs de cantons, de regroupements et de villages quittent leurs sièges pour venir habiter en ville», a ...
Lire l'article [10]
600 réfugiés congolais réclament un asile hors du Gabon
Gabon : retour au pays des réfugiés du Congo-Brazzaville
Environ 450 réfugiés congolais candidats à un retour volontaire dans leur pays
Le Gabon accueille plus de 13.000 réfugiés
La majorité des réfugiés congolais vivant dans le sud-est du Gabon refusent de regagner leur pays (HCR)
Les conditions du retour volontaire rappelées au réfugiés congolais dans l’Ogooué-Lolo
Gabon: Ogooué-Lolo : Le gouverneur réprimande quatre fonctionnaires qui ont refusé de rejoindre leurs postes de travail
Ogooué-Lolo : Le gouverneur inspecte les travaux du tronçon Lastourville-Leyou
Gabon: Ogooué-Lolo-administration ; Le gouverneur invite les autorités politico-administratives à la mobilisation
Gabon: Ogooué-Lolo: le gouverneur veut sévir contre les chefs de village déserteurs