- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Santé: Forte affluence à l’hôpital Sino -gabonais de Libreville face à la grève dans la santé publique

L’hôpital Sino – gabonaise, situé au quartier Bellevue II, dans le 3ème arrondissement de Libreville, a enregistré ce mardi matin une forte affluence des patients liée à l’arrêt du service minimum au Centre Hospitalier de Libreville (CHL) consécutive à une grève observée depuis février par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS), a constaté un reporter de GABONEWS.

Nombreux sont les patients qui se rendent ainsi à l’hôpital Sino -Gabonais pour des consultations diverses.

“J’arrive du PK 13 avec ma fille qui souffre depuis lundi de terribles maux de ventre”, confie une dame du 3ème âge, assise à l’entrée principale de cette unité.

Pour l’heure, le personnel gabonais officiant dans cette structure demeure au poste. Toutefois, les blouses blanches menacent d’emboîter le pas à leurs collègues du service public.

Outre l’hôpital sino-gabonais, les patients choissent également de gagner massivement l’Hôpital d’Instruction des Forces Armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO), les cliniques et cabinets médicaux au point d’être débordés par cette affluence.

Les principaux hôpitaux et autres centres de santé du secteur étatique sont, à nouveaux, paralysés à la suite d’une décision du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS), le 25 avril dernier.

Les protestataires s’élèvent contre les amendements décidés, selon –eux, unilatéralement par le gouvernement sur les modalités de répartition de la prime de servitude et de risques sanitaires qu’ils réclament depuis le déclenchement de leur grève en janvier dernier.

L’impact de ce mouvement se fait particulièrement sentir à Libreville ainsi que dans d’autres localités du pays où les malades semblent abandonnés à leur triste sort. « Si cela continue ainsi, il y a lieu de craindre le pire. Le désastre sera grand » s’inquiète un patient rencontré au CHL.

On ignore, pour l’heure, les statistiques « macabres ».

A la mi-journée, cependant, quelques familles éplorées se trouvaient- là témoigner des conséquences de la désertion des hôpitaux publics pour cause d’arrêt de travail.

Dimanche 26 mars dernier, le ministre de la Santé avait, pourtant, invité les personnels à la reprise des activités.

Cet appel intervenait après un conseil interministériel qui avait décidé d’accorder à ces personnels une prime liée aux servitudes et risques face à l’ « importance des multiples contraintes auxquels ils sont astreints ».

Pour l’Etat gabonais, il s’agissait de « répondre totalement aux revendications à savoir : le paiement de la prime de logement et celle relative aux primes de servitude et d’ancienneté appelée prime hospitalière ».
 


SUR LE MÊME SUJET
Le personnel de santé regroupé au sein du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) a durcit son mouvement de grève entamé depuis plus de trois mois au lendemain de la décision du gouvernement de payer la prime de servitude et de risque sanitaire (appelée prime hospitalière par les grévistes), a-t-on constaté. Depuis lundi, les malades du Centre hospitalier de Libreville (CHL) sont livrés à eux-mêmes suite à la décision du SYNAPS de suspendre le service minimum qu’il observait. Le service ‘’sensible’’ de l’hémodialyse qui était jusqu’à présent exempté est touché par le mouvement depuis lundi. 122 patients de ce service qui ...
Lire l'article [1]
Le Ministre de la Santé publique, le général d’armée Idriss Ngari, a ordonné ce dimanche à l’ensemble des personnels de Santé à « reprendre immédiatement le travail » dans toutes les structures sanitaires du pays, selon un communiqué parvenu au desk de GABONEWS. Le communiqué rappelle que « depuis le 12 janvier 2009, les agents du secteur Santé observent un mouvement de grève déclenché par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) pour réclamer les paiements des primes de logement et hospitalière ». « Les différentes négociations menées par le Ministre de la Santé avec l’appui du Premier Ministre, ...
Lire l'article [2]
Dans une déclaration faite mardi soir à la première chaîne de télévision(RTG1), le porte-parole par intérim du gouvernement gabonais, a annoncé la suspension du salaire des grévistes du service public de la Santé dès le mois de février en cours, suite à la non observation du service minimum par le Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS), en grève générale illimitée depuis plus d'un mois. «La solde des agents du ministère de la Santé sera mise en bons de caisse. Seuls les agents présents à leur poste de travail pourront retirer leurs bons de caisse auprès de leurs administrations respectives», ...
Lire l'article [3]
Le gouvernement gabonais a revu à la hausse la prime de logement pour le personnel de santé, a-t-on appris lundi à Libreville auprès du secrétaire général par intérim du syndicat national du personnel de santé (Synaps), Bernard Mouyaga, joint au téléphone par l'AGP. ''Vous savez, le 25 janvier 2009 était la date butoir qui a fixé en commun accord avec le gouvernement. Il n'y a plus lieu de parler de mouvement de grève. Ce qui reste à faire c'est de poursuivre les négociations pour d'autres points inscrits dans le cahier de charges'', a-t-il souligné. Selon lui, si cette fois-ci, ce changement a ...
Lire l'article [4]
Le centre médical de Lebamba, l'unique dans la région, est fermé depuis mercredi dernier suite au déclenchement d’un mouvement d'humeur observé par les agents de santé, a rapporté vendredi le correspondant de GABONEWS dans la localité. Dans ce centre de santé, aucun service minimum n'a été mis en place pour soulager les populations, constatent les patients qui ne savent à quel saint se vouer. Le personnel de santé en grève revendique des augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’octroie des primes de risque et l'augmentation de la prime de logement. La coalition des ces agents (syndicat ...
Lire l'article [5]
Les personnels de Santé de la province de la Ngounié ont décidé vendredi à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (Sud) de rentrer en grève samedi au cours d’une assemble générale extraordinaire, a constaté l’AGP. L’assemblée générale exécute ainsi à la lettre le mot d’ordre lancé par le bureau national, pour la non prise en compte par le gouvernement de leurs revendications liées à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Le nouveau secrétaire provincial du Syndicat national des personnels de Santé (Synaps) de la Ngounié, Jérémie Zogobé a indiqué à ses collègues que ’’ces revendications liées ...
Lire l'article [6]
Le Syndicat national des personnels de Santé (SYNAPS) au Gabon a appelé ce lundi à une grève générale pour amener les autorités à prendre en considération leurs revendications d’ordre salarial, a appris la PANA de source officielle. Le SYNAPS avait déposé un préavis de grève au cabinet du Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, depuis le 18 décembre dernier. Le Secrétaire général du SYNAPS, Serge Mickala Moundounga, a déclaré ce lundi que le gouvernement ne s’occupait pas bien de l’agent public permanent ou non permanent du secteur de la Santé, "qui est l’acteur principal de toute politique sanitaire orientée vers les populations". "La ...
Lire l'article [7]
L'ambassadeur de Chine au Gabon, Xue Jinwei, a offert vendredi, un important don de matériels de laboratoire et des médicaments contre paludisme à l'hôpital de coopération Sino gabonaise. C’est le ministre délégué à la Santé et de l'Hygiène public, Jean Marie Koumba Souvi, qui a réceptionné ce don de la partie chinoise au profit de santé des populations gabonaises. Ce don en matériels et médicaments de santé est le fruit de la coopération effective entre le Gabon et la Chine. Ces équipements et médicaments d'une valeur de plus de 120 000 000 francs CFA, permettront au personnel de la santé de donner ...
Lire l'article [8]
Les hôpitaux publics paralysés depuis près de 2 jours par la grève des agents de la santé, se poursuit vendredi avec un léger service minimum . Du centre hospitalier de Libreville aux centres de santés intégrés en passant par le hôpital régional de Melen, le constat est le même. Les services de pédiatrie, de consultation et autres sont déserts. Aucun agent de santé n'est à son poste, mis à part quelques uns qui ont été réquisitionnés pour le service minimum. Quelques patients, dans l'espoir d'être reçus attendent dans les couloirs, les mains au menton, signe de détresse et de souci. « Je ne ...
Lire l'article [9]
L'Hôpital de coopération Sino – gabonaise situé au quartier Belleville II (3ème arrondissement), sera ouvert aux malades les samedis pendant toute la journée et les dimanches jusqu'à 12 heures locales, a annoncé le communiqué final du Conseil des ministres de jeudi. Selon ce communiqué final, les patients pourront bénéficier dans cette structure de toutes les consultations ainsi que des examens de laboratoire et de radiologie. Cette décision salutaire est due à la fermeture pour une durée de trois du service des urgences du Centre hospitalier de Libreville, (CHL) pour cause des travaux de réhabilitation. Dans cet hôpital sino-gabonais, environ 10 000 consultations sont ...
Lire l'article [10]
Gabon: Le personnel de santé durcit la grève, après l’annonce du paiement de la prime de servitude
Gabon: Santé: le Gouvernement appelle les personnels de santé à « une reprise immédiate » des activités
Gabon: Santé: suspension de salaire pour les grévistes de la Santé Publique
Santé : Le gouvernement augmente la prime de logement des agents de la santé publique (Syndicat)
Gabon: La grève des agents de santé paralyse le centre médical de Lebamba
Gabon: Social : Les personnels de Santé la Ngounié en grève depuis samedi
Grève des personnels de Santé au Gabon
Gabon: L’ambassade de Chine offre du matériel médical à l’hôpital de coopération Sino gabonaise
Gabon: Grève des agents de la santé / Léger service minimum au CHL
Gabon: L’hôpital Sino – gabonais en service samedi et dimanche