Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Ogooué-Lolo: Recensement des enseignants : “le ministère se doit d’être vigilant” (Conasysed)

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2009
Catégorie(s): Education

Le ministère gabonais de l’éducation (..) se doit d’être vigilant et même très circonspect pour réussir l’opération de recensement des enseignants et des personnels de l’éducation initiée en vue du payement de la prime incitative, exigée par la convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed).

Cette opération qui a débuté le 8 avril à Libreville et qui se poursuit sur l’ensemble du territoire national exige cependant, des initiateurs, beaucoup de tact et de courage pour faire un travail agréable car, recenser les ayants droits, c’est priver les autres, ceux-là qui, bien que partis du ministère, et du secteur éducation, continuent de bénéficier des avantages liées à la fonction ”enseignant”.

En effet, nombreux sont les fonctionnaires, anciens enseignants de l’Education nationale en détachement depuis 10 voire 15 ans dans d’autres ministères qui bénéficient toujours de la prime de logement fixée à 150.000 FCFA pour la catégorie A1 de l’Education nationale et 100.0000 FCFA pour la catégorie A2, alors que les fonctionnaires des autres secteurs de l’administration perçoivent la moitié de ces émoluments.

Beaucoup de travailleurs du secteur éducation, notamment, des enseignants partis en stage, ne sont jamais revenus; ceux-là exerçant en Europe et même en Amérique touchent toujours leurs salaires mensuels au Gabon, selon les fonctionnaires du secteur éducation ayant requis l’anonymat.

”Mois j’en connais deux qui ont effectué le déplacement du Gabon, pour se faire recenser avec la complicité des responsables de l’éducation et des autres personnes hautement placées, notamment les politiques qui se mêlent de tout”, a souligné un fonctionnaire.

Les personnels de l’éducation en détachement devrait se contenter des indemnités liées à leurs nouvelles fonctions, sinon ils devraient demander à leurs parents et autres parrains qui les nomment à ces postes de ne pas les promovoir.

Dans ces départements ministériels où ils sont formés, ces anciens enseignants sont administrateurs des crédits, donc bénéficiaires de certains autres avantages relatifs à leurs nouvelles fonctions.

”L’argent qu’ils perçoivent à l’éducation nationale doit être récupéré par le ministère, car ces sommes constituent un manque à gagner dans le budget de l’éducation nationale, et ainsi les enseignants stagiaires attendent plusieurs années avant d’obtenir le poste budgétaire et donc avoir un salaire mensuel”, a expliqué un autre fonctionnaire du secteur éducation ayant requis l’anonymat.

Le recensement administratif qui a également lieu à cette occasion doit être décisif pour connaître les véritables problèmes du ministère et ainsi mettre un terme à la gabegie entretenue dans ce département.

Les autres ministères emboîteront, sans doute le pas, à l’Etat en récupérant cette fuite de fonds nécessaires aux ayant droits.

Toutefois la réussite de ce recensement dépendra des responsables de l’éducation nationale, car, si d’aucuns protègent leurs parents, aussi et connaissance, comme d’habitude, ce serait un recensement de plus et pour rien.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Ministère de l’Education Nationale organisera à partir du 25 mai prochain dans chaque province du pays, un concours pour le recrutement de 500 instituteurs adjoints à former à l’Ecole Nationale des Instituteurs (ENI), indique un communiqué dudit ministère parvenu à la Rédaction de GABONEWS. Selon une source syndicale de la Convention nationale des Syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), le recrutement de ces instituteurs adjoints va permettre de renforcer la capacité des enseignants dans les pré-primaires et primaires disséminées dans le pays. A noter que les candidats qui se présenteront pour le compte d’une province de leur choix devront ...
Lire l'article
Réunie ce jeudi en Assemblée générale extraordinaire pour examiner la situation de la grève d’avertissement entamée depuis le 11 avril dernier suite à l’arrêt des négociations avec le Ministre de l’Education nationale, la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), qui demande désormais l’intervention du Chef de l’Etat a décidé de durcir le ton à l’approche des examens de fin d’année. Interrogé par GABONEWS, Fridolin Mvé Messa, membre du collège des pairs de la CONASYSED a indiqué que cette décision découle du mutisme et du mépris affichés par le gouvernement. « Comment comprendre qu’en dépit de l’effectivité du ...
Lire l'article
Un membre du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), Marcel Libama, a exhorté les enseignants de la province de la Ngounié (sud) encore hésitants, à observer le mouvement de grève générale illimitée, déclenchée le 11 avril dernier. ‘’Ou vous faites cours et vous le faites sincèrement, ou vous ne faites rien et dans ce cas, vous restez chez vous », a lancé M. Libama, au cours d’une réunion avec les enseignants à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. ‘’La grève demeure le seul moyen de pression pour revendiquer nos ...
Lire l'article
Réunis le 31 janvier à Libreville, les enseignants da la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont décrété une grève d'avertissement de trois jours. Les syndicats dénoncent la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. L’accalmie dans le secteur éducation s’est résumée à moins de trois mois. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a décrété le 31 janvier à Libreville une grève d’avertissement de trois jours face à la non prise en compte de ses revendications par le gouvernement. Toutefois, si le mouvement a été largement suivi le 31 janvier dans les établissements primaires, ...
Lire l'article
Le nouveau modérateur du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), Alain Mouagouadi, au sortir de la séance de travail avec le gouvernement, ce mercredi, à Libreville, a déclaré au reporter de GABONEWS que « les enseignants sont d’accords avec le principe de suspendre la grève d’avertissement de trois jours, déclenché lundi dernier ». Au terme de la réunion de travail – enseignants gouvernement – l’on a noté une réelle volonté de renouer avec le dialogue de part et d’autre. Car, précise le modérateur, « cela fait trois mois que nous n’avons pas eu de réunion du ...
Lire l'article
La convention nationale des syndicats du secteur Education (conasysed), a déclaré samedi dernier à Libreville au cours d’une assemblée générale à son siège de la peyrie, qu’elle allait faire la rétention des notes si les enseignants n’entraient pas en possession de leurs bons de caisse des mois antérieurs. ‘’Le gouvernement est satisfait de la reprise les cours, mais il ne veut pas tenir ses engagements en restituant aux enseignants les bons de caisse des mois antérieurs notamment ceux du mois d’octobre. Le gouvernement fait la rétention des bons de caisse des enseignants de l’éducation nationale, alors que ceux de l’enseignement technique ...
Lire l'article
Le mot d’ordre de grève lancé par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) le 3 octobre dernier a été entendu par les enseignants qui n’étaient pas au rendez-vous pour la rentrée scolaire du 5 octobre. Le gouvernement et les syndicats enseignants continuent de tenir ferme leurs positions, couvrant une nouvelle fois de nuages sombres l’avenir des élèves gabonais. «Nous avons décidé d’entrer en grève générale, la décision du ministre n’engage pas les membres de la CONASYSED», a lancé Jean Calvin Tomo le 5 octobre au siège de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) où les ...
Lire l'article
L'opération de recensement des personnels du ministère de l'éducation nationale a commencé lundi à Koulamoutou chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (Sud-est) par les enseignants du cycle primaire. Selon le superviseur de la dite opération, Paul Joseph Gnama, le recensement se déroule dans des bonnes conditions, l'équipe des agents recenseurs s'est repartie en deux sous groupes : le premier sous groupe recense les enseignants des écoles de Libongui, Bakélé, Salette garçons, Salette filles, Makadium, Mabimbi, et le deuxième sous groupe recense ceux des écoles de Mandji château, Kangou, Lénguébé et Mayang. ''Jusque là, nous n'avons pas encore rencontré des difficultés, en dehors ...
Lire l'article
Les enseignants regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), ont fustigé lundi au cours de leur Assemblée générale dite de la « Détermination » à Libreville, le comportement de leurs collègues qui continuent à faire cours dans les établissements du pays. Plus de 15.000 sur 20.000 enseignants exerçant sur le territoire national seraient concernés par les différents problèmes et revendications. Or, actuellement, une grande partie de ces enseignants vaque à leur activité quotidienne depuis le 6 octobre, date du lancement de la grève par la Convention. « Ce n’est pas normal que certains de ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant des enseignants en grève a dénoncé jeudi à son siège provisoire de la peyrie (3ème arrondissement de Libreville), les pressions du ministre de l’Education nationale et menace de durcir le ton. Dans une note adressée aujourd’hui aux chefs d’établissements, le ministre de l’Education nationale demande aux inspecteurs délégués d’académie de lui fournir les noms, numéros matricules ou déification des agents grévistes au plu tard le mercredi 15 octobre pour suspension des salaires des enseignants à la fin du mois encours. La loi 18/92 du 18 mai 1993 fixant les conditions de constitution ...
Lire l'article
Le ministère de l’éducation national va recruter 500 nouveaux enseignants
Grève de la CONASYSED: les enseignants durcissent le ton et sollicitent l’Intervention du Chef de l’Etat
La CONASYSED exhorte les enseignants de la Ngounié à observer le mouvement de grève lancé le 11 avril
Gabon : La CONASYSED décrète trois jours de grève
Education / Les enseignants sont d’accords pour suspendre la grève d’avertissement, selon le modérateur de la CONASYSED
La conasysed a exigé la remise des bons de caisse des enseignants.
Gabon : «On doit passer aux actes. On dit, on fait» pour la CONASYSED
Gabon: Début de l’opération de recensement des personnels du ministère de l’éducation nationale
Gabon: La CONASYSED fustige le comportement des enseignants qui vaquent encore à leur occupation
Gabon: Grève des enseignants : La CONASYSED s’insurge contre les pressions de la tutelle et menace de durcir le ton


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*