Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Des polonais découvrent le bwiti dissoumba.

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2009
Catégorie(s): Culture

Quatre touristes polonais ont séjourné récemment au village Mandilou à 9 km de la ville de Fougamou (Ngounié-Nord) dans le département de Tsamba-Magotsi, où ils ont assisté pour la première fois à une veillée de bwiti (rite traditionnel), a-t-on appris de bonne source mercredi.
Faisant partie d’un groupe de 8 polonais qui foulaient le sol gabonais pour la première fois, curieux de découvrir le Gabon dans sa diversité, ils se sont attachés les services d’un Gabonais vivant à Varsovie (Pologne), Dieudonné Moukétou Tarazewicz. Ils se sont répartis en deux sous groupes.
Le premier s’est rendu à la Lopé dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) et a séjourné également à Iboundji (Ogooué-Lolo, sud-est), Mimongo, Fougamou, Sindara (Ngounié, sud) puis à Lamabaréné (Moyen-Ogooué, centre).
Le deuxième a visité la Lopé, Iboundji, Fougamou, Lambaréné. Ce dernier s’est arrêté à Mandilou samedi pour assister à une danse de bwiti. L’excursion rentrait dans le cadre d’un circuit touristique initié et préparé par l’ONG Muyissi Environnement [par ailleurs qui opère dans l’écotourisme, ndlr] en collaboration avec les villageois.
Pour la circonstance, le bwiti qui a été fait était un spectacle sans révéler les secrets. ’’Nous leur avons montré le bwiti appelé « Dissoumba », une autre branche de ce rite traditionnel beaucoup pratiqué par le groupe ethnique Eshira dans le département de Tsamba-Magotsi. ’’Tous les week-end nous dansons au bwiti’’, a dit la source, citant un chef spirituel.
Les touristes polonais ont été émerveillés de voir, de près, des danseurs maquillés comme un seul homme, arborant des amulettes autour du cou, avant-bras, genoux, apprécié la rythmique des tambours et chœurs, certains (touristes) s’essayant à imiter les pas de danse dans les rangs des initiés (jeunes et adultes). ’’Ils n’avaient jamais senti l’odeur de la torchère faite à base de la résine d’okoumé’’, a ajouté la source.
La veillée a commencé vers 1 heure 30 du matin, les touristes étaient soumis à cette temporalité. Le lendemain, ils ont regagné Libreville, satisfaits, mais sans les secrets des initiés gabonais.  


SUR LE MÊME SUJET
Une vaste campagne de sensibilisation, de dépistage et de formation aura lieu en fin de semaine dans les localités de Fougamou et Lambaréné. Selon le responsable du service Endocrinologie du Centre Hospitalier de Libreville (CHL), chargé du suivi des maladies Métaboliques et du Diabète, le Dr Eric Baye, une équipe d’au moins vingt (20) personnes sillonnera les localités de Fougamou (Ngounié) et Lambaréné (Moyen Ogooué) dans l’optique de mener une campagne de sensibilisation de proximité assortie d’une phase de dépistage de la maladie. Une formation des personnels de santé de ces localités sur la prise ...
Lire l'article
La province de la Ngounié qui accueille le Chef de l’Etat et l’ensemble du gouvernement du 2 au 6 octobre 2011 dans le cadre de la tournée républicaine, est située au sud du Gabon et couvre une superficie de 37 750 km² repartie sur neuf (9) départements. Classée quatrième province du Gabon, la province de la Ngounié doit son nom au fleuve du nom éponyme qui arrose la ville de Mouila (chef lieu) et ses affluents. La population (hétérogène) estimée à 101415 habitants (2009) est repartie entre différents groupes ethniques (Eshira, Apindji, Punu, Tsogho, Nzebi, Vili, Sango, ...
Lire l'article
Les élèves de l’école Conventionnée de Franceville, en excursion au centre international des recherches médicales de Franceville (CIRMF), ont fait la découverte de la profession de Chercheur et compris les motivations de chaque chercheur pour avoir choisi de le devenir. Il s’est agi des classes de CE2, CM1 et CM2. Makky Ndouna, Lucas Paupy, Bernice Ngoubangoye, Aurore Anvane, Macéo Liégeois, et les autres élèves ont longuement échangé avec 4 chercheurs dans les unités de Retrovirologie, Unité de maladies virales émergentes, unité de recherches sur l’écologie de la santé (URES) et l’unité de parasitologie. La plupart d’entre eux n’ont pas éludé la ...
Lire l'article
L'archevêque de Libreville, Mgr Basile Mvé Engone, a ordonné dimanche la fermeture de la chapelle du Village Evinayong à Kango après que celle-ci a accueilli des danseurs de ''Bwiti'' (rite initiatique et ésotérique au Gabon réservé aux hommes), rapporte le correspondant de l'AGP. La veillé qui s'est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche a été organisée par une famille, ayant invité les danseurs de Bwiti, et habitant l'église. Alerté par les responsables locaux de l'église catholique, Mgr Mvé Engone a aussitôt ordonné dans un communiqué la fermeture de cette église. Les danseurs ont été ensuite mis en examen. Le Bwiti est ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a accusé de "contournement de procédure" deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa, interpellés mardi à Libreville pour être entrés comme "touristes" au Gabon et y avoir fait des reportages. Les journalistes, identifiés par la télévision publique comme Pierre Johan Morel et Olivier Pronthus, ont été interpellés par la Police de l'air et des frontières en tentant de quitter le Gabon où "ils sont arrivés le 5 février comme touristes. (...) Il faudrait qu'ils répondent de ce contournement de procédure", a déclaré à l'AFP Mme Gondjout. Ils avaient dans un premier temps demandé un ...
Lire l'article
Le Centre médical de Fougamou (CMF) dans le département de Tsamba-Magotsi (province de la Ngounié), est en proie à des difficultés de fonctionnement rapporte jeudi le correspondant régional de l’AGP. La structure de moins en mois reluisante tourne avec un matériel de travail désuet, des médicaments en quantité insuffisante et ce malgré la présence d’un médecin sur place. ''Tout est à revoir si l'on veut que ce Centre médical guérisse même psychologiquement les patients sans y être admis'', a confié un citadin de la Commune de Fougamou déçu de voir l'état actuel de cet hôpital. Malgré les travaux de réfection entrepris par ...
Lire l'article
Les producteurs gabonais découvrent à la faveur d’un atelier de sensibilisation les avantages et les atouts du Programme d’accès au commerce équitable (PACE), organisé jeudi à la Chambre de commerce de Libreville par le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale de la Lutte contre la pauvreté. Pour le Directeur général de l’économie sociale, Boulanga Nguiendet, le slogan choisi pour cet atelier « produire et consommer responsable », a pour objectif de sensibiliser les producteurs nationaux sur la nécessité de revenir à la production originale et saine afin d’éviter la dépendance aux produits biologiques exportés et d’atteindre l’auto - ...
Lire l'article
Les fréquentations touristiques ont fortement augmenté au Gabon entre 2000 et 2006, passant de 2000 à 5000 touristes, a confié vendredi, le directeur général de l'Agence touristique « Gabon tour », Louis Ogoula. Cette évolution est due au nombre de touristes de nature qui croit chaque année, a précisé le directeur de « Gabon tour ». Selon lui, Il s'agit souvent de visiteurs d'affaire, de scientifiques et de touristes affinitaires (des personnes rendant visites à des parents et amis) qui visitent les différents sites touristiques du pays. Depuis quelques années, la destination « Gabon » se forge une réputation originale surtout avec ...
Lire l'article
Le Bwiti, un rite initiatique et ésotérique formellement réservé aux hommes, du moins à l’origine car un des aspects de cette religion concerne le souvenir des ancêtres ayant préservé depuis la nuit des temps cette religion qui semble aussi vieux que le monde et dont la base réside dans l’absorption de la plante l’Iboga appelée l’arbre de la connaissance ou de la science aux vertus incommensurables qui révèle tous les mystères de l’existence de l’univers. Si certains disent qu’il est difficile de déterminer l’origine du Bwiti, d’autres par contre expliquent que le Bwiti viendrait des Tsogo ou des Apindji (Peuples du ...
Lire l'article
Près de Lébamba dans le département de Louétsi – Wano au sud du Gabon (province de la Ngounié ), la grotte de Bongolo qui est à la source d’un réseau de galeries souterraines creusées dans un mont de calcaire qui domine la Louétsi est devenue par la force de la nature un lieu de rêve et d’évasion qui attire de plus en plus les touristes venus d’autres cieux. Enfouie sous une montagne recouverte d’herbe, la magnifique grotte de Bongolo est pour les touristes un lieu symbolique marqué d’une grande histoire. L’ensemble du réseau a été creusé par une rivière souterraine qui serait ...
Lire l'article
Diabète : Une campagne de sensibilisation et de formation prévue à Fougamou et Lambaréné cette fin de semaine
Tournée républicaine du Chef de l’Etat dans la province de la Ngounié (carte postale)
Haut-ogooué-éducation : Les élèves de l’école Conventionnée découvrent la profession de ’’Chercheur’’ au CIRMF
Gabon: L’archevêque de Libreville ferme une chapelle pour ”sorcellerie”
Gabon: les 2 journalistes de Capa accusés
Gabon: Santé : Le Centre médical de Fougamou en proie à des difficultés de fonctionnement
Gabon: Economie sociale: les producteurs gabonais découvrent les avantages du PACE
Gabon: Les visites touristiques passent de 2000 à 5000 touristes au Gabon
Gabon: Un week-end sur la route du Bwiti, un rite traditionnel sacré du Gabon
Gabon: Environnement : la grotte de Bongolo ou la merveille de la Louétsi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Mai 2009
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*