- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Instauration à Okondja de la taxe municipale sur les transports

Le maire de la commune d’Okondja, Christian Justin Elingui a décidé la semaine dernière de l’instauration d’une taxe municipale sur les transports en commun dans la ville dont il est l’édile, a constaté un journaliste de l’AGP.

Il est, depuis cette date, exigé aux transporteurs le déboursement d’une somme équivalant au ticket du trajet de la desserte pour un passager.

Ainsi, les transporteurs de l’axe Okondja-Franceville doivent payer 3 000 Fcfa ; ceux d’Okondja-Ambinda 700 FCFA; Okondja-Makokou 6000 FCFA etc.

La mairie compte de cette manière renflouer son compte au Trésor local.

Mais la mise en place de cette taxe qui a fait l’objet d’une délibération lors de la dernière session extraordinaire du conseil municipal a été boudée par certains transporteurs qui l’ont qualifiée de ’’taxe de trop’’.

Une grève d’un jour a même été observée par les transporteurs locaux pour dénoncer cette nouvelle taxe. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Conseil de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, parti de l’opposition) de Pierre Mamboundou, lors d’une réunion tenue le week-end dernier à son siège d’Awendjé, dont le but était de se prononcer sur l’actualité politique et sociale du pays, a demandé la suppression de la nouvelle taxe exigée à tous les voyageurs à la sortie de Libreville. Instituée au mois de février dernier par la municipalité de Libreville, la nouvelle taxe est imputable à tous les voyageurs de quelque nature que ce soit, à la sortie de la capitale Gabonaise, à raison de 500frans CFA par personne, toute chose que l’UPG, ...
Lire l'article [1]
La municipalité du Cap Estérias vient d’instaurer une taxe d’occupation du domaine public fixée par an à 15.000 FCFA le m2, a appris l'AGP. Les opérateurs économiques locaux contestent l’institution d’une telle taxe qu’ils estiment, de surcroît, trop élevée pour une petite bourgade comme le Cap Estérias, localité balnéaire située à une trentaine de km de Libreville. ‘’Nous souhaitons que cette taxe soit revue à la baisse afin d’attirer les investisseurs dans la ville, a déclaré Jean Mombo, un homme d’affaires. ‘’Il ne faut pas tuer la poule aux œufs d’or’’, a ajouté M. Mombo. Pour les autorités municipales, ...
Lire l'article [2]
Une taxe sur le transport terrestre et maritime des personnes et des marchandises est effective au Gabon depuis ce vendredi au profit des collectivités locales, rapporte un communiqué de la Mairie de Libreville parvenu ce jour à la rédaction de GABONEWS. Les sociétés de transport terrestre et autres transporteurs urbains ou suburbains exerçant sur le territoire national se verront ainsi prélever la somme de 500 francs CFA par personnes et 1500 francs CFA par tonne de marchandises, tandis que sur l’international, les montants s’élèvent à 1000 francs CFA par personne et 2000 francs CFA par tonne de marchandises. En ...
Lire l'article [3]
Les habitants de la capitale gabonaise, Libreville, sont chaque jour confrontés à la dure réalité de la hausse du coût du transport urbain, partant du simple au triple voir au quadruple. De nombreuses raisons seraient à l’origine de cette situation qui lèse les usagers (piétons) d’une part mais qui fait l’affaire des transporteurs d’autre part. Les raisons avancées par les acteurs de cette pratique, sont nombreuses notamment l’étroitesse des routes de la capitale gabonaise, à l’origine des longues files d’embouteillages observables à Libreville à toutes les heures de la journée, la qualité des canalisations dont les eaux de pluie engloutissent les ...
Lire l'article [4]
Le gouvernement gabonais a récemment créé une "Taxe sur les transferts de fonds" dont le taux est de 1,5% des montants transférés du Gabon vers l'extérieur, a rapporté mercredi le journal en ligne "Gabonpage" citant une source officielle. La taxe est applicable depuis le 1er janvier dernier, selon un communiqué de la direction générale des impôts. Elle est perçue sur les opérations de transfert à distance effectuées au Gabon, à destination de l'étranger et réalisées par tout moyen ou support technique laissant trace, notamment par voie électronique, ...
Lire l'article [5]
Les députés ont demandé en début de semaine au ministre délégué aux Finances, Charles Mba, de réviser son projet d’ordonnance pour la contraction d’un prêt par l’Etat gabonais auprès de la Banque islamique de développement (BID) pour l’aménagement de la route reliant Akiéni à Okondja dans le Haut-Ogooué. Conformément aux nouvelles modalités de fonctionnement en vigueur à l’Assemblée nationale, les députés ont également demandé à auditionner le chef du département auquel est destiné ce prêt, en l’occurrence le ministre des Travaux publics, Flavien Nziengui Nzoundou. Dans le cadre du renforcement et de l’assainissement de la gestion des finances publiques, les ...
Lire l'article [6]
Le président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTTEG), Robert Menié, a salué lundi l’opération de destruction de l’espace commercial de l’ex gare routière, entreprise par la mairie de la commune de Libreville. « La libéralisation de l’espace de l’ex gare routière va permettre aux transporteurs de mieux s’organiser et de réguler leur activité », a estimé Robert Menié. La semaine dernière le SYLTTEG avait interpellé le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume sur les occupations anarchiques par les commerçants des espaces réservés aux transporteurs. La mairie de Libreville entreprend depuis le début du mois ...
Lire l'article [7]
Le transport scolaire a été un véritable casse-tête pour les milliers d’élèves des lycées et collèges de la capitale gabonaise qui ont repris ce lundi, le chemin des classes. De nombreux élèves des lycées et collèges ont eu toutes les peines du monde pour rallier leurs établissements respectifs ce lundi, premier jour du démarrage des cours dans le primaire et secondaire. Le partenaire officiel, la Société gabonaise de transport (SOGATRA) qui s’occupait du transport des élèves, n’accepte plus les élèves qu’à titre de passager comme tout autre citoyen, dénonçant le comportement barbare de certains de ces enfants qui passaient le clair du ...
Lire l'article [8]
Les transports suburbains ont reçu mardi à la mairie de Libreville, les premières banderoles municipales leur donnant le droit de circuler en toute légalité dans des zones biens précises. Les transports suburbains encore appelés « clandos », devront désormais circuler dans la légalité à Libreville, puisque ayant payé à la mairie 15.000 francs CFA de taxes. « Pour les clandos de la zone ouest, ils devrons payer une banderole municipale à 15.000 francs CFA avec une taxe journalière de 1000 francs CFA, pour les véhicules de 5 places et 2000 francs CFA pour les bus », a déclaré M. Dedraveau, chargé ...
Lire l'article [9]
Gabon: L’Etat gabonais et la BID signe une convention de 47 milliards de francs pour l’axe routier Akieni-Okondja
L’Etat gabonais, par le truchement de son ministre d’Etat en charge des Finances, Paul Toungui, et la Banque islamique de développement (BID) à travers son vice-président, Dr Amadou Boubacar Cissé, ont signé vendredi dernier, à Libreville, en présence du chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong et du président de la République, Omar Bongo Ondimba, une convention de 47 milliards de francs CFA, pour le développement de la route qui demeure une priorité du gouvernement gabonais, notamment le tronçon Akieni-Okondja, dont les terme du contrat stipulent que le remboursement se fera sur 16 ans avec 4 ans de différé et l’apport ...
Lire l'article [10]
L’UPG exige la suppression de la taxe de sortie de la capitale instituée par la mairie de Libreville
Une taxe d’occupation du domaine public contestée au Cap Estérias
Economie / Une taxe sur le transport des personnes et des marchandises instituées au Gabon
Gabon : l’embouteillage à l’origine de la hausse du prix des transports à Libreville ?
Le gouvernement gabonais crée une taxe sur les transferts de fonds
Gabon : Les députés veulent des précisions sur le projet de la route Akiéni-Okondja
Gabon: Assainissement de la ville: le SYLTTEG salue l’action municipale
Gabon: Les transports scolaires: un véritable casse-tête pour les élèves à la rentrée
Gabon: Les transports périurbains vont circuler librement à Libreville
Gabon: L’Etat gabonais et la BID signe une convention de 47 milliards de francs pour l’axe routier Akieni-Okondja