Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Insécurité: Le ”couloir de la mort” reste toujours une zone à risques dans le 5ème arrondissement de Libreville (REPORTAGE)

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2009
Catégorie(s): Société

Il est un peu plus de 6h ce dimanche matin, l’endroit présente le visage d’un champ de bataille en ruine, déserté par les soldats vaincus d’une armée en manque de discipline : nous sommes au ”couloir de la mort”, l’un des coins chauds de Libreville situé au 5ème arrondissement.

Des débris de bouteilles jonchent la ruelle çà et là. Dans quelques bistrots, des tenancières, l’air fatiguées, s’affairent à débarrasser les dernières tables encombrées, vestiges d’une clientèle insatiable.

Attablés devant leurs bouteilles à moitié vides, les derniers fétards, ahuris, les traits tirés, le regard absent, ressemblent à des ”zombis”(revenants), tant ils semblent étrangers au monde qui les entoure, ou semblent émerger d’un autre univers.

Depuis la devanture de sa maison adjacente au ”couloir”, un individu d’âge mûr contemple l’air résigné ce spectacle désolant, devenu malgré lui, banal au fil des ans. ” Je ne sais plus quoi vous dire, nous avons déjà reçu plusieurs fois les journalistes ”, murmure-t-il, indifférent, à la question de savoir ce qu’il pense de l’endroit.

Le tristement célèbre ”couloir de la mort ” demeure toujours une zone à risque dans le 5ème arrondissement de la capitale gabonaise, en raison notamment des multiples agressions perpétrées là-bas ces dernières années.

De l’avis de nombreux riverains cependant, il n’en est pas toujours été ainsi car, expliquent-ils, vers la fin des années quatre-vingt-dix, décennie qui a vu naître ce lieu chaud des nuits librevilloises, le principal souci des riverains était le tapage nocturne occasionné par les décibels débités à forte dose, par les débits de boisson disposés de part et d’autre de cette ruelle, longue d’une centaine de mètres.

” C’est en 1997 que pour la 1ère fois, le maire de Libreville de l’époque, Paul Mba Abessole, prit la décision de fermer le +couloir de la mort +, à la suite des lamentations des voisins qui se plaignaient déjà de ce vacarme”, explique un notable septuagénaire, assis à la terrasse de sa maison bâtie non loin de là. ”A l’époque, poursuit-t-il, on assistait déjà à des actes indécents des jeunes gens qui faisaient l’amour en public dans un état d’ébriété ”.

”La décision du maire avait été contrecarré directement par la primature, occupée alors par un fils de l’arrondissement apostrophé par des électeurs, pour des raisons de politique politicienne, au grand dam des propriétaires riverains, pour certains d’un âge fort avancé nécessitant repos dans le calme et la quiétude, soutient l’interlocuteur.

En 2004, le 1er maire adjoint de l’arrondissement, toujours à la demande des populations, prend la mesure de réglementer les horaires d’ouverture des lieux conformément aux dispositions de l’arrêté municipal 001/200 relatif notamment au tapage nocturne.

Là encore, le répit des intéressés ne sera pas long, le ”couloir” semble avoir la peau dure en dépit de l’apparition des agressions physiques qui prennent des proportions inquiétantes au fil des années.

” Il ne fait plus bon de sortir de chez soit à 6h du matin. Et lorsque vous n’êtes pas du quartier, ne vous hasardez pas à traîner dans les environs du ” couloir” vers 4h du matin”, confie cette mère de famille ayant requis l’anonymat.

Et son voisin de renchérir : ” La semaine dernière, la police judiciaire est venue, mais il n’y a eu aucune arrestation. Pourtant, nous savons tous où se trouve le nid de ces bandits dans le quartier”.

De l’avis de ces populations, il suffit pour les forces de l’ordre de se tenir en embuscade à la cafétéria située derrière le magasin ”CK 2” de Lalala pour mettre la main sur ces délinquants, dont la plupart sont connus de tous et habitent non loin de là.

” Ce sont des enfants que nous avons vu naître et grandir. Maintenant, ils nous terrorisent”, confie cet homme, ajoutant ne rien comprendre à l’attitude des autorités municipales de l’arrondissement, qui brillent par une absence incompréhensible.

Une chose cependant est certaine : le ”couloir de la mort” continue à faire des victimes, à l’exemple du braquage commis il y a quelques jours chez ce commerçant syro-libanais installé non loin de là.
 


SUR LE MÊME SUJET
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Pour lutter efficacement contre l’insécurité galopante dans sa circonscription administrative, le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville, Serge William Akassaga, a, au cours d’une mise au point organisée ce mardi, à son cabinet de travail, appelé les chefs des quartiers à accroître la sensibilisation dans leur zone de compétence respective. Cette rencontre fait suite à l’altercation du week-end écoulé entre des civils et des militaires qui a fait un mort côté civil, dans la conglomération des Akébés. Sur ce, le Maire a indiqué aux Chefs des quartiers qu’il entendait se prononcer au terme de l’enquête diligenté par les ...
Lire l'article
A moins de cinq mois de l’organisation commune de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2012 par la Guinée Equatoriale et le Gabon, les chauffeurs de taxis de Libreville entendent y prendre une part active à travers l’amélioration de l’offre du transport urbain. « D’ici décembre, je range ce taxi, vieux de 12 ans, pour mettre en circulation un autre, neuf et climatisé », confie Arthur Bell, camerounais, surpris lors de sa pause dans une cafétéria, au centre-ville. QUALITE DU SERVICE A l’instar de plusieurs de ses collègues, il mise sur la qualité du service durant la CAN. « Il ...
Lire l'article
Le projet de construction de la Zone économique Spéciale (ZES) de Nkok, de plus de 800 millions de dollars américain, sur une surface de plus de 1126 hectares, prend forme chaque jour avec un rythme de travail intense imprimé dans ce chantier par l’investisseur, la multinationale OLAM et ses sous traitants, et qui devrait offrir d’opportunités énormes dans la réalisation du Gabon industriel prôné par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. D’emblée, à l’approche de ce site, les voies d’accès, 2x2, surplombées de lampadaires, s’offrent au regard du citoyen médusé. Et selon Thérence Onganga, assistant responsable de ce projet ...
Lire l'article
Le premier ministre Paul Biyoghé Mba conduira une délégation des cadres du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) de la province de l’Estuaire dans le 5ème arrondissement de la capitale gabonaise, le 20 février prochain, a-t-on appris ce mercredi de source proche du Secrétariat général de cette formation politique. L’objectif visé par cette descente du PDG sur le terrain est de se rendre compte des réalités de fonctionnement des structures de bases de ce parti dans le 5ème arrondissement notamment en perspective des futures échéances politiques de cette année. Aussi, le PDG ambitionne de maximiser le nombre de ses élus locaux lors ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - La ''Fondation Amissa Bongo'', en collaboration avec le député du deuxième siège du 5ème arrondissement de Libreville, Gisèle Akoghé a organisé mercredi dernier à Lalala (quartier populaire du 5ème arrondissement de Libreville), une journée de consultation médicale gratuite. A cette occasion, des médicaments ont été gratuitement distribués aux populations dudit arrondissement. Cette journée rentre dans le cadre des objectifs de la Fondation Amissa Bongo, entre autres, venir en aide aux populations économiquement faibles. En juillet dernier, la Fondation Amissa Bongo a sillonné le Gabon pour administrer gratuitement des soins médicaux aux populations démunies, rappelle-t-on. ERAN/HML/JRBM/AK
Lire l'article
Ici, chacun a en mémoire le terrible incendie de vendredi, qui a coûté la vie à un patient au moment de l'évacuation et ravagé les installations du 3ème jusqu'au 9ème étage de l'hôpital Jean Ebori, jadis fleuron des hôpitaux d'Afrique centrale. Dans cet hôpital, tout le monde est désormais marqué, peut-être pour longtemps, et on n'hésite pas de se souvenir de ce qui s'est passé vendredi. Nicole est infirmière, elle respire à peine et raconte à demi-mot ce qu'ils ont vécu vendredi. ''J'ai cherché ma sortie habituelle, mais je ne voyais plus'', dit-elle, la voix serrée. Pour fuir les flammes, il a ...
Lire l'article
La Mairie du 2ème arrondissement de Libreville, a entrepris depuis mercredi les travaux d'assainissement de la zone de l'ancienne gare routière suite à une fine pluie tombée dans la nuit de vendredi à samedi dernier, a constaté l’AGP. Les travaux exécutés par la société AGLI, interviennent après le cris de détresse lancée par veuve Espérance Abeghe Sima (58 ans), dont la maison a été envahie par les eaux pendant près d’une semaine. Selon un riverain, c'est l'obturation d'une buse qui est à l'origine de ce sinistre. ''Un responsable de l'entreprise SOBEA, en notre présence, a ôter le grillage qui barrait la buse d’évacuation ...
Lire l'article
Des agents de la mairie du 5ème arrondissement de Libreville procèdent depuis mercredi à une opération de sensibilisation, axée sur l’enlèvement des épaves de véhicules et des garages à ciel ouvert à proximité de la route, à l’origine des déchets industriels qui gênent la circulation. « Ils sont venus nous sensibiliser sur le bien fondé pour nous d'enlever nos véhicules en bordure de route. Ils nous ont également demandé de récupérer tout ce qui peut l’être avant qu'ils ne viennent les ramasser eux-mêmes lors du lancement officiel de l’opérations », a expliqué Franck, ''clandoman'', (chauffeur de taxi exerçant dans l'informel), résidant ...
Lire l'article
Le chef de quartier Kinguélé dans le 3ème arrondissement de la commune de Libreville, M. Nzambé et tout son staff ont tenu dimanche, une importante réunion élargie à tout les habitants dudit quartier dans le but de rechercher des solutions pour éradiquer durablement et efficacement la montée vertigineuse du grand banditisme qui prévaut dans cette circonscription et ne permet plus aux populations de circuler normalement et librement à toutes heures sans être inquiétés. Au cous de cette rencontre qui s’est poursuivie tard dans la soirée, à l’unisson, le conseil des sages des habitants de Kinguélé, s’est entendu, au titre de proposition ...
Lire l'article
À l’occasion de la célébration, en différée, de la fête des mères grâce à la société Nestlé, fabricant de l’ingrédient « cube maggi », réunies pour la circonstance samedi dans l’enceinte de la mairie du 5ème arrondissement de la capitale gabonaise, les mamans qui étaient à l’honneur ont fait étalage de leur savoir en matière cuisine face au public ayant massivement effectué le déplacement pour goutter aux délices des différentes menus concoctés par ces femmes originaires de différents pays d’Afrique notamment du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Togo, du Gabon, etc. Cette fête, habituellement célébrée le 25 mai ...
Lire l'article
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Dans l’optique de la CAN 2012, les chauffeurs de taxis de Libreville s’organisent (REPORTAGE)
Reportage / La zone économique Spéciale (ZES) de Nkok, une voie vers la réalisation du ‘’Gabon industriel’’
Le Parti démocratique gabonais descend sur le terrain du 5ème arrondissement le 20 février prochain
Santé : La Fondation Amissa Bongo a organisé une journée médicale au 5ème arrondissement de Libreville, mercredi
Gabon: Psychose à l’hôpital Jean Ebori de Libreville, après l’incendie qui a fait un mort (REPORTAGE)
Gabon: La mairie du 2ème arrondissement exécute des travaux d’assainissement après des inondations survenues dans la zone
Gabon: Vers le déguerpissement des garages à ciel ouvert du 5ème arrondissement
Gabon: Insécurité / Le chef de quartier Kinguélé déterminé à enrayer le grand banditisme dans sa zone
Gabon: Les mamans à l’honneur dans le 5ème arrondissement révèlent leur savoir faire en matière de cuisine


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*