Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Une nouvelle grève de la CONASYSED paralyse les établissements scolaires publics

Auteur/Source: · Date: 2 Juin 2009
Catégorie(s): Education

Les écoles publiques de la capitale gabonaise sont restées presque vides ce mardi, paralysées par la nouvelle grève des enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), qui ont massivement suivit le mot d’ordre lancé la semaine dernière en vue de faire pression sur le gouvernement. Dans la quasi-totalité des établissements publics de Libreville, le constat est le même. Les responsables administratifs sont à leur poste tandis que quelques élèves déambulent, oisifs dans la cours.

Les enseignants quant à eux n’ont pas daigné faire le déplacement de leur lieur de travail afin, selon une enseignante rencontrée, sous couvert de l’anonymat, « de respecter le mot d’ordre de l’Assemblé générale ».

Face à la confusion qui règne, plusieurs élèves ont préféré rester chez eux tandis que de nombreux parents sont venus chercher les quelques enfants qui se trouvaient déjà à l’école.
En effet, cette nouvelle grève entend faire pression sur le gouvernement afin qu’il trouve des solutions aux autres points mentionnés dans le cahier de charge de la CONASYSED.

Or dans une émission diffusée la semaine dernière sur les antennes de la première chaîne de télévision nationale, un responsable du ministère de l’Education nationale avait précisé que « les réclamations trouverait des résolutions points par points et selon le contexte ».

Selon lui, « l’allocation de la rentrée scolaire ne pourrait, par exemple, pas être payée avant septembre », mois de la rentrée des classes.

Les enseignants ont perçu, la semaine écoulée, la prime d’incitation à la fonction enseignante.

« Ce qui compte pour nous, ce n’est pas la prime, mais plutôt notre situation administrative. Sur les 11 points dans le cahier de charges, on a eu gain de cause que sur un seul », a déclaré un groupe d’enseignants dans l’enceinte d’une école.

La première grève de la CONASYSED date du 6 octobre 2008, jour de la rentrée. Elle réclame entre autres la régularisation des situations administratives et l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.


SUR LE MÊME SUJET
La grève déclenchée lundi par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) est très peu suivie dans les établissements scolaires primaires et secondaires à Libreville, a constaté l’AGP. Dans la plupart des établissements, les enseignants ont continué à dispenser normalement les cours. Dans certains lycées et collèges, certains d’entre eux ont affirmé ne pas avoir eu vent de la grève de la CONASYSED. Au lycée national Léon Mba, comme au Lycée Paul Emane Eyeghe et au Lycée Nelson Mandela, les cours se sont déroulés sans perturbations. Au Lycée national Léon Mba, les élèves des classes de terminales et de ...
Lire l'article
A l’occasion d’un point presse tenue le 9 mars à Libreville, la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a annoncé une grève qui prendra effet le 11 avril prochain. Une décision dictée par le refus du gouvernement d’octroyer des postes budgétaires à plusieurs enseignants. Le bras de fer est loin d’être fini entre les enseignants et le ministère de l’Education nationale. En effet, lors d’un point presse le 9 mars à Libreville, les enseignants fédérés au sein de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont annoncé une grève illimitée à compter du 11 ...
Lire l'article
Réunis le 31 janvier à Libreville, les enseignants da la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont décrété une grève d'avertissement de trois jours. Les syndicats dénoncent la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. L’accalmie dans le secteur éducation s’est résumée à moins de trois mois. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a décrété le 31 janvier à Libreville une grève d’avertissement de trois jours face à la non prise en compte de ses revendications par le gouvernement. Toutefois, si le mouvement a été largement suivi le 31 janvier dans les établissements primaires, ...
Lire l'article
L’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition) à travers son Conseil du Secrétariat Exécutif réuni samedi , à Libreville, a fait observer, dans un communiqué parvenu à Gabonews, l’ « incapacité flagrante du Gouvernement à résoudre les problèmes récurrents de l’éducation, pourtant connus de tous », à la lumière de la menace de grève de la CONASYSED et de la SECEG, des syndicats qui ont décidé, ce week-end, de boycotter la rentrée des classes (2010-2011) prévue, lundi. L’UPG que dirige Pierre Mamboundou s’est notamment intéressé aux « problèmes de transferts des élèves ...
Lire l'article
Les enseignants fédérés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont menacé le 26 mai d’observer une grève d’avertissement de trois jours dès le 31 mai pour obtenir notamment le paiement de leurs arriérés de salaires et primes de vacation. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) vient une nouvelle de menacer de prendre en otage l’année scolaire face à l’apathie des autorités dans la mise en œuvre du protocole d’accord de janvier dernier sensé échelonner la satisfaction des revendications des enseignants. Réunis en assemblée générale le 26 mai à leur siège ...
Lire l'article
Les enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), section de la province de la Nyanga (Sud) ont décidé, à leur tour, de la suspension des cours lundi dernier à travers les établissements primaires et secondaires, emboîtant le pas à leurs collègues de Libreville. La suspension des cours dans les différents établissements primaires et secondaires de la province de la Nyanga est consécutive à l’Assemblée générale tenue lundi à l’école communale D de Tchibanga faisant état du non versement constaté de la prime d’incitation à la carrière enseignante prévue pour le 25 mai dernier par ...
Lire l'article
Les enseignants adhérents à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction (CONASYSED), réunis ce samedi à Libreville en Assemblée générale, ont fixée au 31 mars prochain, la date butoir pour une nouvelle entrée en grève au cas où rien n’est fait par le gouvernement pour le traitement de leurs dossiers. « Le traitement des dossiers des enseignants va commencer ce lundi et d’ici le 31 mars prochain, si rien n’est fait nous risquons de repartir en grève », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa, membre de collège de pairs. « On nous a dit que le gouvernement ne paierait ...
Lire l'article
Une nouvelle grève des enseignants pour lundi est la principale résolution de l’Assemblée générale des enseignants regroupés au sein Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED ) organisée samedi à Libreville. « Nous rentrons à nouveau en grève générale illimitée parce qu’il n’y a pas d'avancées significatives dans les négociations entamées depuis trois semaines avec le Gouvernement. La majorité des points ont été rejetés », a justifié Dominique Bertin Boussamba ajoutant que : « le service minimum sera assuré par le personnel administratif ». Pressentant cette nouvelle situation le gouvernement par son porte-parole, René Ndemezo'Obiang est monté au créneau vendredi, ...
Lire l'article
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo Obiang, a annoncé mercredi à Libreville, à l’occasion d’un point de presse, la volonté manifeste du gouvernement à renégocier avec les enseignants membres de la Convention nationale de syndicat du secteur de l'éducation (CONASYSED), afin de résoudre les problèmes qui ont entraîné la grève qui perdure depuis près d'un mois et paralyse l’éducation nationale. " Je vous ai dit que si nous avions adopté cette décision, c'est parce que nous regrettions de ne pas constater du côté de la CONASYSED, la volonté de suspendre le mouvement de grève, malgré la détermination du gouvernement ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis mercredi en assemblée générale, a demandé un chronogramme des négociations avant la suspension du mouvement de grève. Comme elle l'avait souhaité, la CONASYSED a été reçu en audience, mardi dernier par le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba qui leur avait demandé de suspendre la grève et de reprendre le chemin des cours. De même, le président de la République a ordonné au gouvernement de doubler l'enveloppe devant permettre le paiement des rappels des enseignants. Cette enveloppe passe donc de 2,5 milliards francs CFA à 5 milliards francs CFA. Une somme ...
Lire l'article
La grève de la CONASYSED peu suivie à Libreville
Gabon : Nouvelle menace de grève de la CONASYSED
Gabon : La CONASYSED décrète trois jours de grève
La menace de grève de la CONASYSED et les problèmes de transferts des élèves dans les établissements scolaires évoqués par l’UPG, opposition
Gabon : La CONASYSED en grève le 31 mai
Gabon: Suspension des cours dans les différents établissements scolaires de la Nyanga
Gabon: 31 mars 2009, date fixée par la CONASYSED pour une nouvelle entrée en grève
Gabon: CONASYSED / Gouvernement : rebelote pour une grève
Gabon: Le gouvernement réinvite la CONASYSED à suspendre la grève
Gabon: Crise à l’Education: la CONASYSED veut un chronogramme avant de lever la grève

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Juin 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*