Socialisez

FacebookTwitterRSS

Mort d’Omar Bongo : le démenti du premier ministre

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2009
Catégorie(s): Politique

Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a affirmé lundi, à la clinique Quiron de Barcelone (nord-est de l’Espagne), que le président gabonais Omar Bongo Ondimba «est bien en vie». Voici le texte de sa déclaration :

«Le dimanche 7 juin 2009 en soirée, des organes de presse audiovisuelle français ont momentanément arrêté leurs programmes pour annoncer le décès du Président de la République gabonaise son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba. »

Cette information de la presse française a surpris et étonné le peuple gabonais et les plus hautes autorités de la République. C’est pourquoi en ma qualité de Premier ministre chef du gouvernement, j’ai fait une déclaration pour non seulement rassurer le peuple gabonais, car l’information n’était pas fondée, mais aussi pour déplorer cette tendance de la presse française à vouloir semer le trouble dans l’esprit des Gabonais, pour des objectifs inavoués.

Je voudrais s’agissant de la santé du président de la République gabonaise rappeler qu’il a été admis à l’Hospital Quiron de Barcelone pour un bilan de santé approfondi et des soins appropriés.

Ce matin en compagnie du président de l’Assemblée nationale, du ministre des Affaires étrangères, du directeur de cabinet du président, du Haut représentant personnel ainsi que de quelques membres de la famille du chef de l’Etat j’ai rendu visite au président de la République après m’être entretenu avec l’équipe médicale qui suit le chef de l’Etat. Nous avons tous du reste constaté à cette occasion qu’il est bien en vie.

J’ai instruit le ministre des Affaires étrangères, de transmettre par voie diplomatique aux autorités françaises compétentes, la protestation du gouvernement gabonais face aux dérives répétées de la presse française, notamment les organes publics.

       source: le parisien


SUR LE MÊME SUJET
Jean Eyeghe Ndong, ex-Premier ministre gabonais: «Omar Bongo a eu quelques gentillesses avec le président de l’extrême droite française.»
Omar Bongo s'est vanté d'avoir donné de l'argent à Jean-Marie Le Pen. C'est du moins ce qu'affirme sur RFI, Jean Eyeghe Ndong, ancien Premier ministre d'Omar Bongo, devenu aujourd'hui, l'un des chefs de file de l'opposition. L'ex-chef du gouvernement confirme par ailleurs la pratique généralisée des valises sous la présidence d'Omar Bongo. RFI: Vous êtes l’ancien Premier ministre gabonais, vous avez été en fonction jusqu’en 2009. On parle beaucoup en France de l’affaire des valises d’argent entre les présidents africains et les responsables politiques français. Vous-même, lorsque vous étiez Premier ministre, avez-vous entendu parler de ces histoires de valises d’argent ...
Lire l'article
Un ex-Premier ministre gabonais confirme les “mallettes” et évoque Jean-Marie Le Pen
L'ancien Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a assuré mercredi que l'envoi de "valises d'argent" était une pratique courante entre l'ex-président Omar Bongo et "certaines autorités françaises", citant des versements au responsable d'extrême droite Jean-Marie Le Pen. Ces déclarations font suite aux accusations de l'avocat franco-libanais Robert Bourgi, ancien conseiller officieux de l'Elysée pour les affaires africaines. "J'en ai entendu parler comme beaucoup mais je n'en ai pas vu personnellement. Mais je sais qu'il a été question de valises d'argent entre le Gabon et la France. C'était une pratique courante, entre le président de la République gabonaise et certaines autorités françaises", a ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a rendu un hommage appuyé, mercredi à Libreville, à M. Jean-Pierre Raffarin qui fut Premier ministre en France du 6 mai 2002 au 31 mai 2005, à l’occasion de la 12ème édition de la journée africaine de l’administration et du service public. Mardi, M. Raffarin a animé une conférence sur le thème : Administration publique : moteur de développement dans un pays émergent, dans le cadre des manifestations organisées à Libreville, à l’occasion de la 12ème journée africaine de l’administration et du service public, célébrée cette année au Gabon sous ...
Lire l'article
Le corps inerte du docteur serge Mba Békalé, ancien membre du gouvernement et fondateur de l’Union Socialiste du Gabon (USG, majorité), a été découvert samedi dernier, en état de décomposition, dans sa maison par la femme de ménage, rapporte l’Agence Gabonaise de Presse (AGP). La source indique que la dame de ménage aurait découvert le corps inerte en se rendant au domicile du disparu pour y accomplir sa tache habituelle (nettoyage). L’ancien ministre, sous le régime de feu le Président Omar Bongo Ondimba et député vivait seul avant son décès qui, selon la source intervient plusieurs mois après celui ...
Lire l'article
Le Premier ministre a reçu ce vendredi, les vœux du gouvernement de la République sur fond d’attachement aux idéaux du Président de la République , Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de faire du Gabon, une destination de référence et incontournable sur le continent. Ouvrant le bal des allocutions, en sa qualité de porte parole circonstanciel du gouvernement, le ministre de la justice, Anicette Nanda, a indiqué que le gouvernement adhère totalement à la politique du chef de l’Etat, laquelle est mise en pratique par le Premier ministre en sa qualité de chef du gouvernement. Pour sa part, le Secrétaire général du ...
Lire l'article
Libreville, 12 août (GABONEWS) - Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, a rappelé, ce mercredi, à la faveur de l’audience accordée par madame le président de la République, Rose Francine Rogombé, aux candidats à l’élection présidentielle, qu’ « une démission s’apprécie individuellement », faisant allusion au cas d’Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a constaté GABONEWS. Se prononçant publiquement, pour la première fois, ce mercredi soir, sur le sujet à polémique concernant la présence au gouvernement d’Ali Bongo Ondimba, nonobstant son statut de candidat du Parti Démocratique Gabonaise (PDG, au pouvoir), le Premier ...
Lire l'article
DISPARITION - Un source espagnole confirme qu'Omar Bongo «n'est pas mort»... Confusion autour de la mort du président du Gabon. Alors que sa disparition a été annoncée dimanche soir, le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a affirmé, ce lundi matin, qu'il «est bien en vie», dénonçant les «dérives répétées» des médias français. Le gouvernement gabonais va protester officiellement auprès de la France, a-t-il ajouté. Un source espagnole a également confirmé qu'Omar Bongo «n'est pas mort». «J'ai été très surpris, comme beaucoup de compatriotes, en apprenant par la télévision française que le président gabonais était décédé», avait-t-il déclaré dimanche soir. «Il y ...
Lire l'article
La guerre des communiqués autour de la mort du président Omar Bongo Ondimba va prendre fin. Le premier ministre du Gabon, Jean Eyeghé Ndong, va lire un communiqué lundi 8 juin dans la matinée à la clinique Quiron de Barcelone, a indiqué l'établissement. Cette communication intervient après l'annonce, dimanche soir, de la mort d'Omar Bongo par le site du magazine Le Point, citant une source proche de son entourage. Dans la matinée, le porte-parole du gouvernement gabonais avait démenti la mort du président, âgé de 73 ans, au pouvoir depuis quarante et un ans. "J'apporte dès maintenant un démenti formel total, ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a présenté jeudi ses condoléances à son homologue sénégalais Abdoulaye Wade, suite à la mort de l'ancien premier ministre Mamadou Dia. « Monsieur le président de la République et cher frère, c'est avec émotion que j'ai appris la mort de Mamadou Dia. La disparition de cet illustre fils du Sénégal nous plonge dans la tristesse, au regard du parcours de l'homme, dans son pays comme l'une des grandes figures politiques ayant marqué les luttes africaines pour l'accession à la souveraineté internationale », a écrit Omar Bongo. « Homme de conviction et d'action, auteur ...
Lire l'article
Présent à la quatrième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD IV), le président de la République, Omar Bongo Ondimba a été le premier chef d’Etat africain à être reçu, mardi, en matinée, en tête-à-tête par le Premier ministre japonais, Yasuo Fukuda, soit le lendemain de son arrivée au Japon, pour évoquer en profondeur, la veille de l’ouverture de ce grand rendez vous, les enjeux et perspectives de cette échéance diplomatique cruciale pour l’essor global du continent, tant du point de vue l’accélération de la croissance économique, de l’accomplissement des Objectifs du millénaire, de la consolidation de ...
Lire l'article
Jean Eyeghe Ndong, ex-Premier ministre gabonais: «Omar Bongo a eu quelques gentillesses avec le président de l’extrême droite française.»
Un ex-Premier ministre gabonais confirme les “mallettes” et évoque Jean-Marie Le Pen
Hommage du Premier ministre gabonais à un ancien Premier ministre français
Mort du docteur Serge Mba Békalé, ancien ministre et fondateur de l’USG
Le Premier ministre a reçu les vœux du gouvernement de la République sur fond d’attachement aux idéaux du Président Ali Bongo
Gabon: Présence au gouvernement d’Ali Bongo Ondimba : « une démission s’apprécie individuellement », Paul Biyoghé Mba, Premier ministre
Omar Bongo «est bien en vie» selon le Premier ministre gabonais
Le premier ministre gabonais va faire une déclaration sur Omar Bongo
Gabon: Bongo Ondimba présente ses condoléances à Abdoulaye Wade suite à la mort l’ancien premier ministre Mamadou Dia
Gabon: Ticad IV au Japon/ Le président Bongo Ondimba s’entretient en tête-à-tête avec le Premier ministre Yasuo Fukuda à Yokohama

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 2,33 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Juin 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

7 Réponses à Mort d’Omar Bongo : le démenti du premier ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*