Socialisez

FacebookTwitterRSS

Lettre à mon pays le Gabon

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2009
Catégorie(s): Lamentations

À Dieu, notre Père miséricordieux

Que tous mes frères et sœurs Gabonais que les évènements de la vie ont obscurcis les cœurs, au point de renier la bienveillance que Tu n’as jamais cessé d’accorder à notre pays, trouvent ici l’occasion de renouveler leur foi et leur espérance en Toi, l’Ancien des jours. Toi qui viens une fois de plus de montrer au peuple gabonais et au monde entier que leurs voies ne sont pas Tes voies. Et qu’à jamais, celles-ci nous demeureront inaccessibles et insondables, d’autant plus qu’elles ne seront inspirées par Toi.
Merci Seigneur pour toute la Grâce que tu consacres à notre pays le Gabon et à son humble peuple.

À la famille Bongo, si durement éprouvée

Je voudrais adresser mes sincères condoléances.
La Parole de Dieu déclare, dans l’évangile de Saint-Mathieu, au chapitre 11, verset 28 : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos ». Je voudrais donc me joindre à l’ensemble de leurs prières pour que l’âme du défunt repose en paix. Cette paix qu’il n’a jamais cessé de défendre de son vivant.

À l’ensemble de la Communauté religieuse du Gabon (chrétiens, musulmans, animistes)

Je demande à l’épiscopat gabonais, à la communauté musulmane du Gabon ainsi qu’aux pasteurs des églises évangéliques, d’initier, d’organiser et d’observer une période de prière et de jeun sur plusieurs jours et sur l’ensemble du territoire national. Ceci dans le but d’accompagner l’âme du défunt, et inaugurer une nouvelle ère spirituelle dans notre pays.

À Madame la présidente, Rose Francine Rogombe

Je voudrais premièrement vous présenter mes vives félicitations pour vos nouvelles fonctions. En tant que ressortissant de la province du Moyen-Ogooué, c’est une grande fierté pour moi et pour notre province de voir une de ses ressortissantes portée ainsi aux plus hautes fonctions de l’État.

Je voudrais également saluer l’ensemble des membres des principales institutions du pays (Cours Constitutionnelle, Assemblée Nationale, Sénat), pour avoir rendu cette transition possible, dans l’esprit de notre Constitution, reflet des aspirations du peuple gabonais.

Je voudrais pour finir attirer l’attention de la présidente que dans les termes actuels de notre Constitution, la dissolution du gouvernement avant les échéances présidentielles reste tout à fait envisageable. Celle-ci est d’autant plus nécessaire que le choix des idéaux démocratiques dans lequel le pays vient de s’engager ne peut désormais plus se permettre de souffrir d’une quelconque impartialité ou conflit d’intérêt, quant à l’équipe dirigeante mandatée pour assurer cette transition.

Je demande donc que vous entrevoyiez, madame la Présidente, la nécessité de dissoudre le gouvernement actuel, d’en garder quelques membre qui assureront la continuité de l’État ; et former une équipe de transition, représentative de toutes les couches sociopolitiques du pays, qui organisera, sous votre égide, des élections présidentielles neutres et transparentes.

Au peuple gabonais

Au moment où le pays tout entier consent d’observer une semaine de deuil pour commémorer la disparation de l’un de ses fils, je voudrais vous saluer et vous féliciter pour la noblesse et la maturité dont vous venez de doter notre pays, et qui lui permet de figurer aujourd’hui parmi les rares pays du continent résolument rompus à la sagesse et à la paix.

Cette sagesse et cette paix nous prédestinent tous à des lendemains meilleurs, car elle demeure le socle majeur de notre prospérité, et la garantie d’un avenir assuré pour nos enfants.

Les sacrifices que vous n’avez cessé de consentir pour sauvegarder prioritairement ces acquis sont sur le point de trouver enfin leur bénéfice. Car en plus de cette sagesse et de cette paix que vous venez de consolider, il vous faut désormais trouver un guide, qui soit à même d’en comprendre la pertinence et d’en tirer tous les avantages pour notre épanouissement commun.

C’est donc le lieu de vous dire quel rôle vous jouerez et que nous jouerons tous dans 45 jours, en choisissant l’homme ou la femme qui conduira notre destin durant les sept années à venir.

Il est écrit, dans les livres de la vie, que les mêmes causes produisent très souvent les mêmes effets.
Vous savez quelles sont les causes qui nous ont retardés dans notre cheminement. Vous savez pertinemment quels sont les choix dans les choses et dans les hommes qui nous ont été préjudiciables durant ces dernières décennies.
Vous avez désormais, entre vos mains, et dans 45 petits jours, la capacité de changer définitivement notre destin, votre destin et celui de nos enfants.

À la Diaspora Gabonaise

Le peuple gabonais vient d’opter pour la sagesse, la paix et la maturité. Elle vient d’inscrire notre pays dans le patrimoine mondial de la démocratie, en favorisant une transition digne des pays qui seuls en revendiquent une longue tradition tels les États-Unis d’Amérique, la France, l’Inde ou le Royaume-Uni.

En optant pour ce choix, il a manifesté ainsi son attachement et sa volonté de se créer un nouvel avenir, de se donner un nouveau destin, et de se doter pour cela d’une nouvelle génération d’hommes et femmes NEUFS, dont le souvenir et les actes ne sont pas inscrits dans la mémoire du passé.

C’est donc un appel d’offres qui est lancé par le peuple gabonais à l’ensemble de ses filles et fils capables et compétents. Un appel d’offres qui lui permettra de choisir à la fin le meilleur programme de société, la meilleure candidature et la meilleure équipe qui porteront alors ses nombreux espoirs.

Aussi, exhorte-je l’ensemble des principaux acteurs de la Diaspora Gabonaise à s’accorder, pour répondre à cet appel, autour d’une seule et unique candidature.

Aujourd’hui, la Diaspora Gabonaise peut se targuer de disposer en son sain d’un vivrier de talents et de compétences qui soient à même de répondre parfaitement aux attentes du Gabon. L’erreur serait cependant de disperser ces différentes énergies en cédant aux sirènes du nombrilisme, de l’égo et de l’immaturité.

Je formule donc le vœu de voir les différentes forces vives de la Diaspora Gabonaise se retrouver très rapidement, pour choisir ensemble la personne parmi nous qui serait à même de défendre notre candidature dans 45 jours, autour des aspirations profondes du peuple gabonais.

Je vous remercie.

Sylvain NDONG
http://sndong.free.fr


SUR LE MÊME SUJET
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans son discours à la Nation, le 16 août dernier à l’occasion de la célébration de la fête nationale, a invité les habitants du Gabon (Gabonais de souche et d’adoption) à maintenir le pays dans un état de salubrité pour un meilleur vivre ensemble, à 5 mois des échéances relatives à l'organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012. « Je souhaite que cette CAN soit celle de tous les Gabonais, et que tous, nous puissions dire avec enthousiasme et fierté: ‘’J'accueille la CAN, j'accueille l'Afrique et le monde’’ », a déclaré ...
Lire l'article
Le Président américain, Barack Obama, dans une lettre parvenue ce samedi à la Rédaction de GABONEWS, à l’occasion du 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, adressée à son homologue Ali Bongo Ondimba, a remercié le chef de l’Etat Gabonais pour les « positions courageuses » prises en soutien de l'action du Conseil de Sécurité des Nations Unies, mais aussi, il l’a félicité pour « les progrès que le Gabon a réalisés récemment en vue d'accroitre sa liberté et sa prospérité ». Texte intégral de la lettre du président Barack Obama à son homologue Ali Bongo Ondimba. « Monsieur ...
Lire l'article
Lettre d’amour et de bénédiction aux dictateurs d’Afrique
Par ITONDE DIBOUA Je voudrais vous dire combien je vous aime et je soupire pour vos méthodes de gouvernement. J’aime KADHAFI, j’aime GBAGBO. Je vous adore tous. J’aime tous les hommes de sang. Même ceux qui parmi vous n’ont pas beaucoup tué, je les porte aussi dans mon cœur. En vous opposant à toute intervention militaire en Afrique, vous avez défendu notre souveraineté et prouvé votre Amour pour nous. Mention spéciale à l’Union africaine ! Comme vous, comme beaucoup de mes pairs intellectuels, j’ai compris que massacrer les populations n’était rien de grave. En revanche, ce ...
Lire l'article
(Texte Intégral) Le Guide de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste, Mouammar Kadhafi, à l’occasion de l’anniversaire du président de République Ali Bongo Ondimba, lui a adressé une note dans laquelle il souhaite que les liens d’amitié et de fraternité qui unissent nos les peuples de la Libye et du Gabon franchissent de nouveaux paliers dans le sens de leur approfondissement et de leur consolidation. Texte Intégral: Monsieur le Président, A l’occasion de votre anniversaire, c’est avec un réel plaisir que je tiens à vous adresser en mon nom personnel et en celui du peuple de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire ...
Lire l'article
ALLIANCE POUR LE CHANGEMENT ET LA RESTAURATION (ACR) (ANB – PCO – PDS – PSG – RNB – UPG – UPNR) - UNION NATIONALE (UN) Libreville, le 1er juillet 2010 LETTRE DE L’OPPOSITION GABONAISE À Son Excellence, Monsieur Ban Ki-Moon SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DES NATIONS-UNIS Monsieur le Secrétaire Général, L’opposition gabonaise, nous disons, le peuple de l’opposition, voudrait d’abord vous remercier pour l’honneur que vous lui faites par la réception de ce jour. Notre rencontre d’aujourd’hui, qui est à marquer d’une pierre blanche dans notre histoire, est un signe encourageant pour toute l’opposition qui sollicite l’intervention de la communauté internationale devant la crise politique, économique et sociale sans précédent que traverse notre ...
Lire l'article
Chers (es) Compatriotes LES CHAÎNES SONT BRISEES Où que vous soyez ; Au Gabon. Où dans le monde. C’est avec humilité que je viens à vous, par cette lettre ouverte. En effet ! Cette année notre pays fêtes son cinquantenaire de souveraineté. Cette ...année devrait être l’année de la fête des résultats de nos efforts communs. Cette année les filles et les fils du Gabon devraient saluer l’aube d’un nouveau départ avec la conviction d’un devoir accomplit. Pourtant l’urgence d’une synthèse s’impose. Il s’agit de ce qui est inconnu de nous même jusqu’à maintenant. Le début d’une nouvelle aventure commence, celle de renforcer notre unité, afin ...
Lire l'article
Le 2 février courant, le Dr. Daniel Mengara a reçu dans sa boîte email une lettre d'un Monsieur se présentant comme le "Camarade" Hervé Epié se présentant comme Secrétaire Fédéral, membre du Conseil National du PDG. Dans sa lettre ouverte au Dr. Mengara, le "Camarade" Epié fustige l'attitude "injurieuse" du Dr. Daniel Mengara et rappelle le leader du BDP à l'ordre républicain. Nous publions ici in extenso la lettre du "Camarade" Epié. Le Dr. Daniel Mengara répondra au Camarade Epié quand il en aura la possibilité. En attendant, lisez la réponse du Dr. Bruno Ella, porte-paroledu BDP, au "Camarade Epié" sur cette ...
Lire l'article
Monsieur Mamboundou, advenant votre victoire le 30 août prochain, vous serez le président de tous les gabonais y compris ceux qui vous détestent et qui auraient voté contre vous. Mais, plusieurs indices montrent à suffisance que vous préméditez embraser le pays si vous ne gagnez pas. Votre site internet, vos propres discours ne laissent présager que la casse, la violence si un autre candidat, surtout si Ali Bongo gagnait ce scrutin. Vos partisans et vous, êtes persuadés de votre victoire alors que la réalité peut être très décevante et je vous dirai comment sous peu. Pour le moment, Je lance un ...
Lire l'article
Monsieur le Président, Dans 45 jours des élections présidentielles se dérouleront au Gabon. Après 42 ans d’une “dictature” ayant entraînée la pauvreté, la désespérance de la majorité des gabonais et le détournement de plusieurs milliards d’euros. Il est imoortant de signaler que ces sommes phénoménales circulent sans contrôlent et disparaissent dans la nature. Elles peuvent financer n’importe quoi…y compris le terrorisme. Aujourd’hui c’est un SOS que je vous adresse : aidez-nous M. Le Président à entrer en démocratie et dans l’alternance démocratique des élites politiques et administratives. Nous souhaitons une alternance réellement démocratique avec des élections non truquées. Nous comprenons bien les ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
La salubrité du pays n’a pas été oubliée dans le discours à la Nation d’Ali Bongo Ondimba
Barack Obama salue les « positions courageuses » du Gabon et les « progrès réalisés » dans le pays
Lettre d’amour et de bénédiction aux dictateurs d’Afrique
Politique / Mouammar Kadhafi adresse une lettre à Ali Bongo Ondimba à l’occasion de son anniversaire
Lettre de l’opposition gabonaise à Ban Ki-Moon
Lettre ouverte d’un compatriote Th. Jimmy Mapango aux gabonaises et gabonais
PDG-USA vs. Mengara: Lettre Ouverte de Rappel à l’Ordre Républicain (Hervé Epié)
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR MAMBOUNDOU, candidat à la présidence de la république gabonaise le 30 août 2009
Lettre ouverte à Sarkozy
Nouvelle Constitution du Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2009
Catégorie(s): Lamentations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*