Socialisez

FacebookTwitterRSS

Lettre citoyenne, aux futur(e)s votant(e)s et aux futur(e)s candidat(e)s à la Présidence de la République Gabonaise:

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2009
Catégorie(s): Opinion

Dans un avenir proche, sans doute au moment où j’écris ce message, nous tendrons sans doute vers des propositions de dates relatives aux futures élections présidentielles au Gabon. Pour une population de moins de deux millions de citoyen(ne)s, un pléthore de compatriotes, friands de pouvoir, brillant par leur impopularité, se rueront tout de même vers la Magistrature Suprême, tout en étant conscients qu’ils ne seront élus que par la famille la plus restreinte.

Nous souhaiterons avoir des candidats qui fassent des propositions sociales pour le bien des Gabonais et non des candidats qui font de l’invective, l’injure et le dénigrement leur projet de société.

Le passé est déjà entré dans l’histoire. Il fait partie de l’histoire de tous les Gabonais quelque soit notre choix politique. Ce ne saurait être un projet de société que de ressasser le passé sans faire de propositions qui nous identifient tous et nous permettent de regarder l’avenir  à l’unisson.

Nous devons collaborer ensemble pour donner une leçon au Monde en organisant de façon citoyenne et civique des élections qui permettront que chaque Gabonais s’exprime à travers les urnes. Et chaque Gabonais devrait pouvoir s’exprimer en élisant celui qui inspire l’Etat de Droit, celui qui incarne la culture du Gabon et celui qui proposera des projets réalisables et non des projets électoralistes.

Tous, Gabonais, devrions aller voter pour que celui que l’on veut voir représenter nos idées soient là où on le souhaite. Nous plaindre dans nos matitis ne servira à rien, critiquer sans passer par les urnes ne permettra nullement que notre mécontentement ou notre choix soit entendu. Le vote n’est pas forcément une implication dans un quelconque parti politique, il n’est autre qu’une expression civique, une conscience citoyenne pour que nos idées soient véhiculées et entendues. Le scepticisme, le pessimiste et la fatalité ne résoudront rien. C’est à travers les urnes que notre opinion sera respectée et écoutée.

La maturité citoyenne du Gabonais devra permettre que l’on fasse des choix en fonction du profil du candidat, de son projet de société, de ses actes vérifiables par le passé, des valeurs qu’il vehicule et non en fonction de son parti, ni de son appartenance ethnique, non plus de son origine clanique, encore moins de son lien familial avec le potentiel votant. À chaque fois que l’on fera des choix subjectifs, émotifs, précipités et immatures, nous ne devrons donc point nous plaindre de ce que demain sera fait. Nous devons pouvoir nous débarasser de ces oripeaux car notre avenir ne sera que la conséquence de nos options.

Pour ceux qui viendront en donneur de leçon, nous leur disons déjà que le Gabonais porte les germes de la concorde, il n’est nullement besoin d’en faire un argument électoral ou d’en faire un usage unilatéral.

Le Gabon est une merveille dont la pluralité ethnique loin d’être una faiblesse doit constituer une richesse inépuisable. Cette diversité culturelle est un bien à conserver jalousement. Cet héritage est un legs que nous devons tous sauvegarder. Le défunt Président Léon M’ba Minko, pour ceux qui ont vécu à son époque rapportent qu’il parlait parfaitement plusieurs langues gabonaises et ce fut là une incitation à l’unité du Gabon. Je me rappelle aussi qu’à son époque, dit-on, une personne de n’importe quelle ethnie put être Député d’une province dont elle n’était pas ressortissante. Il y avait une seule volonté, celle de maintenir, renforcer, promouvoir et sauvegarder la spécificité de la diversité au Gabon et de bannir la discrimination.

Le défunt président Omar Bongo Ondimba, a repris le relais en continuant le même discours mettant en exergue la nécessité d’une unité nationale pour que nous nous sentions membres à part entière dans un territoire intègre et indivisible.

C’est pourquoi, au soir des résultats définitifs des futures élections, il ne devrait avoir qu’un seul gagnant : le Gabon (et les Gabonais(es)).

La personne qui sera élue devra mettre de côté son appartenance politique, ethnique, clanique, familiale, sa tendance au copinage pour se mettre au service du Gabon et des Gabonais(es). Le/La futur(e) élu(e) devra pouvoir mettre fin à certaines discriminations entre Gabonais.

Un(e) Gabonais(e) qui remplit des conditions pour voter où qu’il soit – au Gabon ou hors du Gabon – doit pouvoir exprimer son choix de la même façon qu’il(elle) devrait être libre de se présenter à une quelconque élection dont seul(e)s les Gabonais(es) – conscient(e)s, refléchi(e)s et libres – seront habileté(e)s à en décider le sort à travers les suffrages.

Il n’y a guère, à mon avis, de Gabonais de l’Etranger, il existe des Gabonais à l’Etranger. Pour qui connaît la subtile différence, il est aisé de reconnaître que nous sommes tous filles et fils du Gabon et que nous ne vivons que de façon temporelle et ponctuelle hors de notre patrie, chacun pour ses raisons, comme citoyens du Monde.

Nous nous nourrissons de plusieurs expériences pour aller enrichir le Gabon. Nous sélectionnons ce qui est bien ailleurs pour l’adapter au Gabon tout en renforçant des acquis qui y existent déjà.

Les revendications des citoyens ne sauraient être assimilés à des actions médisantes ou des faits subversifs car elles sont le reflet d’un malaise réel, patent et vérifiable vécu par une partie des Gabonais qui se sent quelque peu lésée par la gestion de l’Etat.

Celui/Celle qui sera le/la futur(e) Présidente(e) du Gabon devra être un bon rassembleur en laissant de côté ses intérêts égocentriques pour épouser les besoins du peuple souverain où enfants, jeunes, adultes, vieillards, sages se mettront au travail pour l’essor du Gabon.

Citoyennement,                                                       

Odome Angone (Madrid).

Source: BDP-Gabon Nouveau


SUR LE MÊME SUJET
Discours du Président de la République, Chef de l’Etat aux Personnels de la Présidence de la République et des Services Rattachés
Gabonews vous donne le discours intégral du Chef de l’Etat aux Personnels de la Présidence de la République et des Services Rattachés à l’occasion de la Cérémonie de présentation des vœux. Madame le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Monsieur le Directeur de Cabinet, Monsieur le Chef d’Etat-Major Particulier, Mesdames les Hauts Représentants, Messieurs les Conseillers Politiques, Mesdames et Messieurs les Conseillers Spéciaux et Chefs de Départements, Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux d’Agences, Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs de l’Administration et des Services rattachés, Mesdames et Messieurs, Je formule le vœu que l’année 2012 qui commence vous procure Santé, Prospérité, plénitude de vos ...
Lire l'article
La présidence de la République gabonaise, via un communiqué parvenu ce mardi soir à la Rédaction de Gabonews, dénonce avec ‘’ la dernière vigueur’’ les propos d’André Mba Obame concernant ‘’ le prétendu complot visant à attenter à sa vie’’ tout en demandant à « la communauté nationale et internationale de ne prêter aucun crédit aux élucubrations diffamatoires d'un politicien mû par la seule volonté de semer le trouble dans les esprits en nuisant aux institutions nationales ». Texte intégral « Depuis quelques jours, Monsieur André Mba Obame, député à l’Assemblée nationale (Haut Komo), se répand dans les médias nationaux et ...
Lire l'article
Monsieur Mamboundou, advenant votre victoire le 30 août prochain, vous serez le président de tous les gabonais y compris ceux qui vous détestent et qui auraient voté contre vous. Mais, plusieurs indices montrent à suffisance que vous préméditez embraser le pays si vous ne gagnez pas. Votre site internet, vos propres discours ne laissent présager que la casse, la violence si un autre candidat, surtout si Ali Bongo gagnait ce scrutin. Vos partisans et vous, êtes persuadés de votre victoire alors que la réalité peut être très décevante et je vous dirai comment sous peu. Pour le moment, Je lance un ...
Lire l'article
Le pasteur Ernest Tomo, ancien candidat à la dernière élection présidentielle de 2005 face à Omar Bongo, ce jeudi soir sur la chaine de télévision privée TéléAfrica a déclaré être « futur candidat » à la présidentielle anticipée devant intervenir à la suite du décès du président Omar Bongo Ondimba. « Je suis un futur candidat à la présidentielle », a précisé Ernest Tomo tout en justifiant que « je n’attends que le mot d’ordre des autorités compétentes pour officialiser ma décision ». En 2005, Ernest Tomo s’est résolu à ne pas affronter les suffrages après avoir déclaré ...
Lire l'article
Lettre Ouverte du Dr. Daniel Mengara à Madame Rose Francine Rogombé, Présidente par intérim de la République gabonaise: « Affirmez vos prérogatives, Madame, ou démissionnez si vous n’êtes pas capable »
Dans une lettre ouverte à Mme Rose Francine Rogombé, Présidente par intérim de la République gabonaise, le Dr. Daniel Mengara interpelle la nouvelle présidente de la République par intérim du Gabon, lui enjoignant de ne pas rater le coche de l'histoire et de favoriser une transition démocratique immédiate au Gabon qui ne soit ni bâchée ni précipitée.  « Affirmez vos prérogatives, Madame, ou démissionnez si vous n'êtes pas capable », lance-t-il à la chef de l'Etat gabonaise par intérim. Ci-dessous le contenu de la lettre. Pour obtenir le PDF de la lettre, cliquez ici. Bureau du Président BONGO DOIT PARTIR Son Excellence Mme Rose Francine Rogombé Présidente ...
Lire l'article
Le Dr. Daniel Mengara félicite Rose Francine Rogombé pour sa promotion à l’intérim de la Présidence de la République Gabonaise
Pour obtenir le PDF de ce document, cliquez ici. Le mouvement « Bongo Doit Partir » et tous ses membres et sympathisants, par ma voix, tiennent à féliciter Mme Rose Francine Rogombé pour son accession intérimaire à la magistrature suprême du Gabon. En tant que mouvement progressiste et moderne,  le BDP-Gabon Nouveau salue le fait historique qui est celui du Gabon de se retrouver parmi les rares pays africains à avoir une femme à sa tête. La promotion des droits de la femme reste une des priorités les plus essentielles de notre idéologie et le fait pour Mme Rogombé de se retrouver à la ...
Lire l'article
Monsieur le Président, Je suis avec admiration vos débats et vos prises de position bien avant votre investiture à la tête de l’Etat français. Les paroles qui suivent ne sont en rien celles d’un flagorneur de plus dans votre sillon, mais celles d’un étudiant de 26 ans qui se reconnait de façon inouïe en vos valeurs et qui, peut- être, est tout aussi véhément que vous l’êtes. Je suis gabonais et je dois de suite avouer que votre soutien au tyran-cannibale « BONGO », Albert Bernard Bongo, Omar BONGO, ou encore Omar BONGO ...
Lire l'article
Lettre ouverte à Monsieur El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la république gabonaise
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise LETTRE OUVERTE A Monsieur EL HADJ OMAR BONGO ONDIMBA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE GABONAISE Suite aux intimidations dont ils ont été l'objet au Gabon, les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise sont contraints de vous adresser cette lettre ouverte via des médias libres.   Monsieur le Président de la République, vous avez trompé le Peuple Gabonais !    Monsieur le Président de la République, Pour l'honneur du Peuple Gabonais, pour l'Histoire et pour les générations à venir, les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise ont choisi de vous tenir un discours de vérité sur ...
Lire l'article
L’ancien président de la Fédération gabonaise de Football (FEGAFOOT) (de 1997 à 2004), actuellement membre de la commission d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de Football de la Confédération Africaine de Football (CAF), Placide Engandzas Lembangou, a déclaré jeudi sa candidature à la présidence de la FEGAFOOT. « Il y a exactement 11 ans, alors jeune homme de quarante ans, je me suis présenté à vous pour la première fois afin de solliciter vos suffrages pour l’élection au poste de président de la fédération gabonaise de Football (FEGAFOOT). Mon élection à l’époque avait ouvert des chantiers pour notre Football ...
Lire l'article
Placide Egandzas et Wilfried Okoumba, respectivement présidents du stade d’Akébé (D2) et de l’association sportive des commerçants de Moanda (D1) ont annoncé mercredi soir à Libreville, leur candidature au poste de la présidence de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT). Selon des personnes ressources proches de ces deux hommes connus du milieu footballistique national, qu’international, l’officialisation de leur candidature est imminente. L’un d’eux, en l’occurrence Placide Egandzas, fondateur qui a fondé le Stade d’Akébé (club de football de 2ème division), en 1983 a été pendant deux mandats (1996 – 2004) président de la FEGAFOOT. Il est actuellement membre du conseil exécutif ...
Lire l'article
Discours du Président de la République, Chef de l’Etat aux Personnels de la Présidence de la République et des Services Rattachés
Politique / La Présidence de la République gabonaise dénonce avec ‘’ la dernière vigueur’’ les propos d’André Mba Obame concernant ‘’ le prétendu complot visant
LETTRE OUVERTE À MONSIEUR MAMBOUNDOU, candidat à la présidence de la république gabonaise le 30 août 2009
Gabon: Ernest Tomo “futur” candidat à l’élection présidentielle anticipée
Lettre Ouverte du Dr. Daniel Mengara à Madame Rose Francine Rogombé, Présidente par intérim de la République gabonaise: « Affirmez vos prérogatives, Madame, ou démissionnez
Le Dr. Daniel Mengara félicite Rose Francine Rogombé pour sa promotion à l’intérim de la Présidence de la République Gabonaise
Lettre ouverte au Président de la République française, Nicolas SARKOZY
Lettre ouverte à Monsieur El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la république gabonaise
Gabon: Sport: Placide Engandzas officiellement candidat à la présidence de la FEGAFOOT
Gabon: Placide Egandzas candidat à la présidence de la FEGAFOOT

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 3,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juin 2009
Catégorie(s): Opinion
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

6 Réponses à Lettre citoyenne, aux futur(e)s votant(e)s et aux futur(e)s candidat(e)s à la Présidence de la République Gabonaise:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*