Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Rose Francine Rogombé persiste : « La légalité, rien que la légalité » (Commentaire)

Auteur/Source: · Date: 2 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Après avoir pris une part active au 13ème sommet de l’Union Africaine (UA) à Syrte (Libye), le président de la République par intérim, Rose Francine Rogombé, regagne Libreville cet après-midi, avec la sensation d’avoir réussi son « baptême de feu » sur la scène internationale.

Son premier déplacement hors des frontières nationales, une vingtaine de jours seulement après avoir succédé par le jeu constitutionnel au doyen des chefs d’Etat du continent, Omar Bongo Ondimba, aura permis à Madame Rogombé de participer à l’hommage solennel de la famille africaine à l’illustre disparu et surtout d’évoquer la transition gabonaise qu’elle anime avec sérénité et de réitérer également sa volonté de respecter la Constitution en maintenant le cap, à savoir le consensus.

Un signal fort destiné aux pays amis et aux partenaires du Gabon qui demeurent très « vigilants » sur le déroulement de cette période transitoire, toujours sans accroc.

La spontanéité de la magistrate de formation, sa maîtrise du Droit, sa détermination et son engagement à conduire les affaires n’ont pas laissé la presse internationale indifférente.

Dans sa première sortie médiatique, ce jeudi matin, chez nos confrères de Radio France Internationale (RFI), Rose Francine Rogombé a insisté, à 5 reprises, sur le mot « légalité » dans ses réponses. « C’est quand nous sortirons de la légalité que nous aurons des problèmes », a-t-elle averti non sans réaffirmer que « nous nous efforçons à respecter la Constitution ».

Sur ce registre, le président de la République par intérim était attendu au coin du bois par la presse qui a rappelé à satiété le scénario à la togolaise. Le coup d’Etat constitutionnel, en 2005, qui vit, dans un premier temps, Faure Gnassigbé s’emparer du pouvoir après le décès de son père, le général Eyadéma.

Sous la pression de la communauté internationale et les conseils avisés de feu le président Bongo, le « jeune » Faure « recula » pour mieux sauter. Il retrouva le fauteuil présidentiel à l’issue des élections que les togolais entendent vite oublier.

EXPERIENCE GABONAISE DE LA TRANSITION

« Le Togo, c’est le Togo », a rappelé Rose Francine Rogombé, pressée par un journaliste français à savoir si elle pouvait empêcher « une succession dynastique en faveur d’Ali Bongo ». Devant vraisemblablement un piège, le bon sens a conduit le chef de l’Etat à préciser que « nous sommes au Gabon. Ici, nous parlons d’élections. Tous les gabonais sont libres de se présenter ».

Celle qui n’entend pas s’éterniser au pouvoir s’en tient à la Constitution qui prévoit un intérim de 45 jours à la présidence de la République avant l’organisation de la présidentielle, sauf en cas de force majeure.

Sans exclure une prorogation du délai, l’actuel locataire du Palais présidentiel laisse néanmoins le soin aux « spécialistes » qui « vont nous dire s’ils peuvent constater un cas de force majeure comme le prévoit la Constitution et peut-être prévoir un délai pas trop court, parce qu’il ne faudrait pas aussi qu’on donne l’impression que nous voulons bâcler. Il ne le faut pas trop long non plus, sinon on rentrerait dans l’illégalité».

Devant l’insistance d’une bonne partie de la classe politique qui souhaite une prolongation de 5 à 6 mois de la transition, Madame Rogombé, qualifiée de « femme de caractère » par RFI, prévient que « nous ne voulons pas tomber dans l’erreur de suivre les avis des uns et des autres qui sont contraires à la Constitution, parce que après je ne serais plus couverte par la loi ».

« La légalité, rien que la légalité » soutenu par le président de la République lors de son séjour à Syrte et son regard « politique », sans interférer dans les grandes manœuvres au sein du PDG en vue de la présidentielle démontre à suffisance que l’expérience gabonaise de la transition pourrait faire école en Afrique.  


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la Chambre haute du parlement gabonais, Madame Rose Francine Rogombé a procédé ce lundi, en début d’après midi, à l’ouverture de la première Session ordinaire du Sénat, à Libreville, en présence de nombreux invités parmi lesquels le Premiers ministre, Paul Biyoghé Mba, les présidents des institutions constitutionnelles, conformément à l’article de la Constitution, en faisant un bilan des activités et des événements majeurs qui ont jalonné l'année qui s'est achevée, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président élu, Ali Bongo Ondimba, a été reçu jeudi au palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais intérimaire, Rose Francine Rogombé, a appris l’AGP de source proche de la présidence. L’entretien entre les deux personnalités a porté sur certains dossiers importants de la vie la Nation, a indiqué la source. Cette rencontre intervient près d’une semaine après la validation de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30 août dernier par la Cour constitutionnelle. M. Bongo Ondimba prêtera serment en qualité de président de la République après que la haute juridiction aura examiné d’éventuels recours introduits ...
Lire l'article
Le Président de la République, Rose Francine Rogombé, a voté à Lambaréné, son fief électoral situé à 234 km de Libreville. Si le Président de la République a appelé la population au calme, Elle minimise cependant l’ampleur de la fraude. © D.R. - Le Président de la République, Rose Francine Rogombé Madame Rose Francine Rogombé a accompli son devoir civique à Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen Ogooué, sa province natale. A sa sortie du bureau de vote, le Président de la République a indiqué que la fraude électorale tant brandie ...
Lire l'article
Lambaréné, 30 août (GABONEWS)- Le président de la République, chef de l’Etat par intérim, Rose Francine Rogombé, a voté, dans le cadre de la présidentielle anticipé, en fin de matinée au Lycée Charles Méfane de Lambaréné. Actualité du :30/08/2009 Après avoir accompli son devoir, madame Rogombé a invité toutes les populations gabonaises au calme, a constaté sur place l’envoyé spécial de GABONEWS.
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Rose Francine Rogombé se rendra mardi à Oyem, chef lieu de la province du Woleu Ntem (Nord), où elle doit procéder à l’inauguration du Palais omnisport Omar Bongo Ondimba, selon un communiqué de la direction générale du protocole d’Etat. Ce déplacement intervient cinq jours après celui effectué dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est), où elle avait lancé les travaux du tronçon Lastourville-Koulamoutou long de 65 km. Auparavant, Mme Rogombé s’était déjà rendue à Mouila (Sud) et à Lébamba (Sud) pour le lancement des travaux routiers. Mme Rogombé devra regagner Libreville le même jour. Rose Francine Rogombé est chargée ...
Lire l'article
Le président de la République gabonaise, Rose Francine Rogombé, a reçu ce lundi, au palais présidentiel du front de mer à Libreville, le collier de Grand maître des ordres nationaux ainsi que l’écharpe de la Grande Croix de l’étoile équatoriale lui conférant l’ensemble des attributs de pouvoir dévolus à la fonction de chef d’Etat, a constaté GABONEWS. C’est au général d’armée Ambroise Ossiba, par ailleurs Grand Chancelier des ordres nationaux, que sont revenus l’honneur et la responsabilité de passer le médaillon et l’écharpe à Madame Rose Francine Rogombé. « Madame le président de la République, chef de ...
Lire l'article
Le premier conseil des ministres post-Bongo tenu vendredi à Libreville, a été présidé par son successeur par Interim, Mme Rose Francine Rogombé, qui avait convoqué tous les ministres à l ’occasion d’un conseil extraordinaire au palais de la présidence de la République. Le nouveau président de la République a fait observer une minute de silence à la mémoire de son illustre prédécesseur Omar Bongo Ondimba, dont le souvenir restera éternel aux yeux des Gabonaises et Gabonais, ainsi que de l’Afrique et du reste du monde pour ses contributions ineffaçables à la paix, à la démocratie et au développement ». Pour Mme Rose ...
Lire l'article
Rose Francine Rogombé, 66 ans, désignée mardi présidente du Gabon par intérim, a prêté serment mercredi devant les autorités, deux jours après l'annonce officielle du décès du chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba. "Je jure de consacrer toutes mes forces au bien du peuple gabonais, en vue d'assurer son bien-être et de le préserver de tout dommage, de respecter et de défendre la Constitution et l'Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge et d'être juste envers tous", a déclaré Mme Rogombé, née Etomba, ex-présidente du Sénat. "Je le jure", a-t-elle ajouté peu avant 11H30 (10H30 GMT), main droite ...
Lire l'article
Le sénateur nouvellement élue de la commune de Lambaréné (Centre), Rose Francine Rogombé a été plébiscitée au perchoir de la chambre haute du parlement gabonais lundi avec 92,78% des suffrages, au terme d’un vote des membres du bureau de cette auguste institution. Candidate unique présentée par le parti démocratique gabonais (PDG) comptant la majorité des sénateurs (75 sur 102 sièges) remplace à ce poste René Radembino Coniquet qui avait succédé à feu Georges Rawiri décédé en cours de mandat en avril 2006. Mme Rogombé juriste de formation, est la première femme à diriger cette institution qui entame sa 3ème mandature. L’élection du bureau ...
Lire l'article
Madame Rose Francine Rogombé a été portée à la tête du Sénat par 99 voix sur 101 en fin d’après-midi ce lundi. Le Sénateur de la commune de Lambaréné (centre du Gabon) qui préside désormais pour six ans la troisième législature de la Chambre Haute du Parlement, renouvelée à la faveur des élections du 18 janvier dernier. Seule candidate, Mme ROGOMBE, magistrate de formation, succède à René Radembino Coniquet, Sénateur d’Owendo et Président sortant de la deuxième législature. Ils sont tous deux membres du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG), au pouvoir. A l’issue du vote de la présidente, les sénateurs ...
Lire l'article
Rose Francine Rogombé fixe le bilan de l’année écoulée à l’ouverture de la 1er Session ordinaire du Sénat
Politique: Le président élu Ali Bongo Ondimba chez le chef de l’Etat Rose Francine Rogombé
Gabon : Les petites phrases de Rose Francine Rogombé
Gabon: Présidentielle 2009/ Rose Francine Rogombé a accomplie son devoir citoyen à Lambaréné et appelle au calme
Gabon: Rose Francine Rogombé à Oyem
Gabon: Rose Francine Rogombé a reçu les atouts de chef d’Etat
Gabon : Mme Rose Francine Rogombé souhaite que soit élaboré un chronogramme pour préparer l’élection présidentielle
Gabon: la présidente par intérim, Rose Francine Rogombé, a prêté serment
Gabon: Sénat/Election : Rose Francine Rogombé élue présidente du Sénat avec 92,78% des suffrages
Gabon: Parlement: Rose Francine Rogombé à la tête de la chambre haute pour six ans


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*