Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Menga séquestré par les enseignants stagiaires

Auteur/Source: · Date: 3 Juil 2009
Catégorie(s): Education

Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a été pris en otage le 2 juillet dernier au siège du ministère de tutelle où près d’un millier d’enseignants stagiaires ont fermé l’entrée principale du bâtiment où il travaillait. Les stagiaires de Menga réclamaient leurs bons de caisse pour percevoir leur prime incitative, conformément aux dispositions prises par le défunt chef de l’Etat, et n’auraient pas apprécié le nouveau délai imposé par le patron du département.Année noire pour Menga ! Après la grève record, près de 9 mois, des agents de son secteur, le record de négociations, le record de prorogation des délais, c’est la personne physique du ministre de l’Education nationale qui a fait les frais des dysfonctionnements administratifs de son département.

Les enseignants stagiaires de l’Ecole normale supérieure (ENS) et de l’Ecole nationale des instituteurs (ENI), près de 1000 personnes au total, se sont rendues le 2 juillet dernier au ministère de l’Education nationale pour retirer leurs bons de caisse permettant le paiement de la prime incitative.

les stagiaires de l’enseignement technique (ENST), des écoles catholiques, des alliances chrétiennes et de l’ENI de Franceville avaient déjà perçu leur prime.

Sur les lieux, ils ne trouveront que des explications qui ne parvenaient pas à calmer leur colère, brandissant le fait que cette disposition ait été prise par le défunt chef de l’Etat.

Le ministre Michel Menga aurait alors proposé une réunion avec les porte-paroles des enseignants stagiaires et une commission mise en place sur le vif. De ces travaux, il ressortira que le patron ait vaguement déclaré que «tous les ayant-droits percevront leurs primes, mais sans préciser la date», rapporte le porte-parole, Jean Yves Mombo.

«Il nous a demandé d’attendre le retour de son collègue des Finances, actuellement hors du Gabon, pour régler la situation», a ajouté monsieur Mombo.

Insatisfaits des explications fournies par la tutelle, les enseignants stagiaires ont envahi l’esplanade du ministère de l’Education nationale et bloqué les deux entrées du bâtiment.

«On nous balade du ministère des Finances à celui de l’Education nationale. Aujourd’hui ils vont nous signifier où se trouvent nos bons », ont grondé les enseignants stagiaires.

Ce n’est qu’en début de soirée que les grévistes ont libéré les lieux, se dévidant dans la rue où ils ont continuer de manifester en marchant.

La grogne de ce jeunes enseignants est survenue alors que la grève du Syndicat national des personnels de l’Education nationale (SYNAPEN), ont déclenché également leur mouvement de grève.

Parmi les revendications du SYNAPEN figurent l’augmentation de la prime de logement de 75 000 F.CFA à 150 000 F.CFA pour la catégorie A, de 45 000 F.CFA à 100 000 F.CFA pour la catégorie B, et de 18 000 à 60 000 F.CFA pour la catégorie C, ainsi que la redistribution des ressources générées par les activités propres au MENIC (organisation des examens et concours, certificats médicaux et légalisation des diplômes).

Ces mouvements interviennent au moment où se déroulent divers concours et examens dont le BEPC et le Baccalauréat, session 2009.


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre Gabonais de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique, de l’Innovation et de la Culture, Séraphin Moundounga a éclairé l’opinion sur les raisons qui ont conduit à l’élargissement de la PIFE (prime incitative à la fonction enseignante) aux autres enseignants nommés ou admis en stage. Attribuée dans un premier temps aux seuls enseignants exerçants dans les établissements scolaires, cette mesure excluait du champ des bénéficiaires, le enseignants admis en sage, notamment ceux qui réussissaient au concours d’entrée à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI), pour la formation en interne, ceux qui s’admettaient au concours d’entrée à l’Ecole ...
Lire l'article
Près de 1 000 enseignants stagiaires en colère ont fermé jeudi l’entrée principale du ministère de l’Education Nationale à Libreville, empêchant la sortie du ministre de tutelle, Michel Menga, avant de se disperser en début de soirée, a constaté un reporter de GABONEWS. Les enseignants qui ont envahi l’esplanade du ministère de l’Education Nationale ont indiqué, après le recensement effectué séance tenante, qu’ils faisaient partie de ceux qui doivent percevoir la prime d’incitation à cette fonction. « Ce matin, nous sommes arrivés pour retirer nos bons de caisse afin d’appliquer la volonté du défunt chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, qui stipulait ...
Lire l'article
Au terme d'une assemblée générale tenue le 30 juin dernier à Libreville, la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), a décidé du maintien du mouvement de grève malgré le début du versement des primes réclamées. Les enseignants estiment que le protocole d'accord signé en janvier dernier avec les autorités pour la reprise des cours n'a pas été respecté. L'année scolaire 2008-2009 semble sérieusement hypothéquée au regard de la décision des enseignants réunit au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) de maintenir le mouvement de grève. Malgré le début du versement de leur ...
Lire l'article
Suite aux accords conclus entre les enseignants et le gouvernement pour le versement de la prime incitative, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a procédé le 8 avril dernier au lancement de l’opération de recensement des enseignants des cycles primaires et secondaires publics. Cette opération qui va s’étaler sur un mois doit également permettre de réactualiser les fichiers de ce département et de trier les enseignants qui n’exercent plus et ceux qui sont en situation irrégulière afin d’alléger les charges salariales qui plombent le budget du ministère. L’opération de recensement des enseignants de la fonction publique a été officiellement ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche. Le gouvernement a mis de l’eau dans son ...
Lire l'article
Face à l’échec de la tentative d’intimidation des enseignants grévistes, le gouvernement a décidé le 13 novembre d’accéder sans délais à deux des revendications de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) : le paiement des rappels de solde et l’octroi de la prime d’incitation. Des élèves de différents établissements secondaires publics de Libreville ont manifesté dans les rues de Libreville pour dénoncer l’inertie du gouvernement face à la crise du secteur de l’éducation qui paralyse les cours depuis 5 semaines et fait planer le spectre d'une année blanche Le gouvernement a mis de l’eau dans ...
Lire l'article
Dans le cadre des résolutions annoncées par le ministère de l’Education nationale pour contraindre les enseignants à reprendre les cours, le ministre de tutelle, Michel Menga, a convoqué le 10 novembre à Libreville les responsables académiques et les chefs d’établissements pour donner les instructions relatives à la mise en œuvre des sanctions adoptées. La tutelle a ainsi instauré un système de fiche de présence visant à identifier les enseignants grévistes, qui devraient être privés de salaires à compter du 25 novembre pour ceux qui n’auraient pas réintégré les salles de classes au 12 novembre, après cinq semaines de grève. Le ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga, a menacé de suspendre les salaires des enseignants en grève depuis la reprise des cours le 6 octobre dernier, a appris APA lundi de source sûre. Dans une note circulaire dont APA a pu obtenir copie, M. Menga demande aux responsables des établissements primaires et secondaires d’utilité publique de lui faire parvenir les noms, suivi des numéros matricules des agents grévistes, avant le 15 octobre, pour lui permettre d’entamer la procédure de suspension des salaires de ceux d’entre eux qui sont rémunérés par la fonction publique. Pour leur part, les enseignants stagiaires solidaires du ...
Lire l'article
Les salaires des enseignants du secteur public, en grève depuis début octobre, seront suspendus dès cette fin du mois, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Michel Menga M'Essone, dans une note reçue dimanche par l'AGP. ''Je vous invite à me faire parvenir les noms, suivis des numéros matricules ou d'identification des agents grévistes de votre établissement scolaire, avant le 15 octobre, pour application stricte de la mesure portant suspension des salaires et de caisses de soutien'', écrit le ministre dans cette note adressée aux chefs d'établissements scolaires. ''J'attache du prix à cette instruction dont vous me rendrez personnellement compte en cas ...
Lire l'article
Les enseignants stagiaires de l'Ecole nationale des instituteurs (ENI) d'Oyem, dans la province du Woleu Ntem, sont montés au créneau le 13 juin pour réclamer le paiement de leurs bourses. Selon certaines sources, cette situation serait due au retard accusé par les responsables du ministère de l'Education dans la distribution des ordres de paiement. Les enseignants stagiaires conditionnent la reprise des cours par le paiement intégral de leurs bourses. L'école nationale des instituteurs (ENI) d'Oyem est en ébullition depuis le 13 juin, ses pensionnaires réclament le versement intégral de leurs bourses. Ces grands élèves s'insurgent notamment contre les retards observés depuis ...
Lire l'article
La PIFE désormais élargie aux stagiaires et aux enseignants nommés aux fonctions hiérarchiques
Gabon: Près d’un millier d’enseignants stagiaires bloquent l’entrée principale du ministère de l’Education nationale
Gabon : Les enseignants persistent dans la grève
Gabon : Education: Menga fait l’appel
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Menga lâche du lest dans le bras de fer avec les enseignants
Gabon : Menga resserre l’étau sur les enseignants grévistes
Le gouvernement menace de suspendre les salaires des enseignants grévistes au Gabon
Education : Les salaires des enseignants grévistes seront suspendus dès fin octobre (Menga M’Essone)
Gabon : La colère des enseignants stagiaires de l’ENI d’Oyem

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Juil 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*