Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les étudiants de l’UOB battent le macadam

Auteur/Source: · Date: 9 Juil 2009
Catégorie(s): Education

Encore une année à battre les pavés à l’Université Omar Bongo de Libreville, où la plupart des cours sont paralysés depuis le 11 mai dernier en raison d’une grève des enseignants qui perdure malgré d’importantes avancées consenties par la tutelle. Face au spectre de l’année blanche qui plane sur le campus, les étudiants ont organisé une marche de protestation le 6 juillet dernier pour inciter les enseignants à assouplir leurs positions. Alors que tout portait à croire que les mesures annoncées le 3 juillet dernier par le ministère de tutelle mettraient un terme, ou au moins une halte, à la grève des enseignants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, la situation est au statu quo ce 8 juillet sur le campus, où la plupart des départements sont paralysés depuis le 11 mai dernier.

Les étudiants ont organisé une marche de protestation le 6 juillet dernier pour exprimer leur mécontentement, en interpellant le gouvernement sur le spectre de l’année blanche qui plane déjà sur l’UOB.

«Nous ne voulons pas d’une université à deux vitesses. Nous voulons les cours», scandaient des étudiants au cours de cette marche qui les a conduit jusqu’à la Primature pour interpeller le premier ministre sur la situation de l’université.

Les étudiants ont souhaité que le gouvernement et les enseignants syndiqués reprennent les pourparlers afin de parvenir à un rapide consensus pour la reprise des cours.

Dans l’après-midi du 3 juillet, les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) avaient bloqué la voie publique et les entrées du campus pour interpeller les autorités sur cette situation, qui pourrait invalider une année de labeur.

Les étudiants ont dénoncé l’attitude de «leurs enseignants qui brandissent un chapelet de revendications et les membres du gouvernement préoccupés uniquement par des questions politiques».

Ils ne comprennent pas l’attitude des enseignants qui «se préoccupent plus du coté financier que du travail pour le quel ils ont été recrutés. Jamais on a entendu les chercheurs parler du matériel ou de l’insuffisance des enseignants dans nos quelques universités, ou encore dire au gouvernement de résoudre les problèmes des étudiants puisque leurs grèves empêchent aussi aux enseignants de bien travailler».

«Si rien n’est fait, nous passerons à la phase 2, et ce sera à ceux qui sont responsables du gel des cours d’en assumer les conséquences», ont averti les étudiants.

Le 3 juillet dernier, le gouvernement avait décidé d’une série de mesures pour la satisfaction des revendications des enseignants afin de sauver l’année académique.

Face à la satisfaction de ces revendications, ou des processus engagés à cet effet, «le gouvernement en appelle au sens des responsabilités des membres du SNEC pour une levée rapide du mouvement de grève permettant de préserver l’année académique en cours dans l’intérêt supérieur de nos étudiants, et du pays», avait exhorté la tutelle à la fin du communiqué.


SUR LE MÊME SUJET
Les étudiants de l’Institut Africain d’Informatique(IAI) ont clos vendredi dernier leur semaine de manifestations socioculturelles intitulée “Diversité et l’Unité des peuples’’ par une journée portes-ouvertes. Par ailleurs, les nombreux visiteurs ont eu droit à une finale dénommée CAN Intégration des peuples (IP), une exposition vente, une prospection, des jeux et une soirée de l’union des cultures. Cette célébration de l’intégration des peuples qui a débuté lundi dernier a permis à plusieurs étudiants et invités de connaître l’univers de l’informatique et de la transculturalité africaine. En effet, pendant une semaine, les étudiants d’IAI, des différentes Universités et Grandes écoles de Libreville, les ...
Lire l'article
Gabon : arrêt de cours à l’UOB suite aux actes de vandalisme des étudiants
Suite au mouvement d’humeur entamé par les étudiants mercredi passé en rapport avec des réclamations liées aux conditions d’attributions de bourses et à l’harmonisation du système LMD dans l’ensemble des départements de l’université, le rectorat de l’université Omar Bongo par voie de presse a annoncé l’arrêt des cours au sein de l’université à compter de ce mardi 17 janvier 2012. "Devant l’intransigeance des étudiants, et après un compte rendu fait à Monsieur le ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur (…), ce dernier s’est personnellement rendu le vendredi 13 janvier 2012, sur le campus universitaire où il s’est entretenu, pendant ...
Lire l'article
Les étudiants du cours préparatoire de l’Ecole normale supérieure (ENS) de Libreville ont levé lundi leur mouvement de grève entamé jeudi dernier devant leur établissement pour réclamer le démarrage des cours qui aurait dû se faire depuis trois mois. Selon les apprenants toutes les directives ramenant l’accalmie au sein de leur département ont été prises par le directeur général qui les a invités à se faire inscrire au Certificat d’aptitude des professorats des collèges (CAPC) dès mardi, afin de reprendre le chemin des cours au courant de la semaine. La grève avait été lancée par près de 150 étudiants suite à ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé, mardi à Libreville, la revalorisation de 25% de la bourse des étudiants gabonais poursuivant leurs études au pays, dans un discours à la Nation à l’occasion de la fête nationale du 17 août. "Le taux des bourses sera immédiatement revalorisé de 25% pour les étudiants inscrits localement", a déclaré le chef de l’Etat, dans un discours fleuve à la télévision nationale. Le montant de la bourse est actuellement de 66.000 FCFA par mois pour tous les étudiants gabonais inscrits au pays dans les universités et les grandes écoles. ‘’Faire des études au Gabon ne ...
Lire l'article
Des affrontements entre étudiants, réclamant le paiement de leurs bourses, et gendarmes ont débuté jeudi à l'université Omar Bongo (UOB) de Libreville, Les jeunes, retranchés dans l'UOB, ont lancé des cailloux et autres projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répondu par de nombreux tirs de grenades lacrymogène. Il y a eu au moins trois blessés légers parmi les étudiants atteints par des éclats de grenade, a constaté l'AFP. Les étudiants réclament le paiement de leurs bourses: environ la moitié des 17.000 étudiants de l'université touchent une bourse de 66.000 F CFA (100 euros). Celles-ci n'ont pas été payées depuis sept mois, ...
Lire l'article
Par «solidarité» aux victimes des affrontements entres étudiants et forces de l’ordre le 11 février, les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) ont décidé de geler les cours depuis le 15 janvier. Depuis le début de la semaine, l’accès à l’université est barricadé et les étudiants et professeurs qui se risquent à faire cours sont expulsés des salles de classes par d’autres étudiants. Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) à Libreville ont décidé de perturber le déroulement des cours depuis le 15 janvier. Cette initiative a été prise par «solidarité» aux 18 étudiants blessés lors des affrontements avec les ...
Lire l'article
Les étudiants de l’université Omar Bongo ont effectué ce lundi matin une marche en direction de la Primature où ils ont fait un sit-in en vue de réclamer la reprise des cours au sein du campus universitaire. Des étudiants de l’Université Omar Bongo, toutes filières confondues, ont fait une marche dont le point d’orgue a été le siège de la Primature à Libreville où ils se sont rassemblés en procédant à un sit-in afin d’interpeller le Premier Ministre sur la situation de paralysie des cours qui prévaut à l’Université Omar Bongo. « Nous organisons ce sit-in à cause de la grève ...
Lire l'article
A l’issue d’une Assemblée générale (AG) tenue ce jeudi sous « l’Arbre à palabre » à l’Université Omar Bongo (UOB), les étudiants ont emboîté le pas aux membres du Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC), en grève depuis le 11 mai dernier, fustigeant le comportement de ces derniers qui voudraient, selon eux, les « prendre en otage ». Réunis en Assemblée générale ce matin, les étudiants ont fustigé la grève soutenue par le Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC) qui paralyse les Universités et Grandes écoles gabonaises depuis près de quatre semaines. Les étudiants battent en brèche les causes qualifiées d’« ...
Lire l'article
Les élèves de l’ensemble des établissements de la capitale du Woleu Ntem (Nord) se sont répandus mercredi matin dans les artères de la ville pour protester contre l’arrêt des cours décidé par le syndicat du secteur éducation. Ce sont d’abord les collégiens venus d’Edouard Ekoghat qui, les premiers, ont sonné le tocsin mardi. Ce jour, le mouvement s’est élargi à l’ensemble des établissements de la commune d’Oyem avec comme point d’encrage la place de fêtes de la ville. Sur les pancartes on a pu lire : « non à l’année blanche, nous ne voulons pas être sacrifiés ». La brusque montée ...
Lire l'article
Les élèves en classes d’examen du Complexe scolaire d’Owendo, qui regroupe trois lycées dont le plus célèbre est le Lycée Technique National Omar Bongo, ont manifesté ce jeudi contre l’arrêt des cours consécutif à la grève des enseignants. Ils ont marché pacifiquement (même s’ils ont occupé la totalité de la voie roulante) de leur établissement jusqu’à l’Immeuble du 2 Décembre, qui abrite les bureaux du Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Ni le temps (particulièrement maussade qui a couvert le ciel à Libreville ce matin) ni la distance n’ont pu émousser la détermination des lycéens à faire entendre leur voix. « ...
Lire l'article
Les Etudiants d’IAI célèbrent l’intégration des peuples
Gabon : arrêt de cours à l’UOB suite aux actes de vandalisme des étudiants
Les étudiants du cours préparatoire de l’ENS lèvent leur mouvement de grève
Revalorisation de 25% de la bourse des étudiants gabonais inscrits au pays
Gabon: affrontements entre étudiants et gendarmes à Libreville
Gabon : Les étudiants de l’UOB gèlent les cours
Gabon: Les étudiants de l’Université Omar Bongo envahissent la Primature
Gabon: Grève à l’UOB: les étudiants emboîtent le pas aux enseignants du SNEC
Gabon: les élèves d’Oyem battent le macadam et détruisent un véhicule de la police
Gabon: Les élèves des classes d’examen du Lycée Technique d’Owendo battent le macadam contre l’arrêt des cours

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Juil 2009
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*