Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le «candidat du consensus» coincé en coulisses

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Le Parti démocratique gabonais (PDG) a annoncé le 10 juillet dernier qu’il présenterait, le 18 juillet prochain, son candidat «du consensus» à l’élection présidentielle qui doit se tenir sous 55 jours. Initialement prévue pour le 8 juillet dernier, la délibération déterminante du parti au pouvoir depuis près de 40 ans est très attendue pour établir les pronostics sur la ligne de départ de la course à la Présidence. Selon des sources bien informées, les tractations au sein du parti ont donné lieu à un « consensus mou » incapable de désigner un candidat consensuel.

Dix candidats, une seule place…le défi est rude pour le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), qui vient de s’accorder un délai supplémentaire de 10 jours pour annoncer le «candidat du consensus» derrière lequel devront s’unir tous les militants du parti.

Initialement prévue pour le 8 juillet dernier, la désignation par le comité permanent du bureau politique du candidat du PDG a été reportée au 18 juillet prochain, lors du congrès extraordinaire du parti.

«L’instance suprême compétente pour investir le candidat du PDG aux élections, en l’occurrence le congrès extraordinaire, se réunira le samedi 18 juillet 2009 et c’est ce jour-là que le candidat du PDG sera officiellement investi», a déclaré le secrétaire général du parti, Faustin Boukoubi.

Le bureau politique doit se réunir le 15 juillet pour convoquer les assises et établir l’ordre du jour.

A cet effet, Faustin Boukoubi a précisé qu’«avant cela (…) nous allons inviter nos amis de la majorité présidentielle, ou ceux qui se reconnaissent encore de la majorité présidentielle et de la majorité parlementaire, qui travaillent avec le PDG, qui restent solidaires du PDG, étant entendu que c’est sans exclusive que nous invitons tous les partis avec lesquels le grand camarade, président fondateur du PDG a eu à travailler par le passé».

Sur les dix candidats à la candidature recensés, trois sont considérés comme les mieux placés. La candidature d’Ali Bongo Ondimba, 50 ans, fils aîné du président Bongo, 4e vice-président du PDG et actuel ministre de la Défense, reste la plus sollicitée, mais aussi la plus controversée.

Celle de l’actuel Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, 63 ans, 2e vice-président du PDG, qui jouit d’une certaine popularité, surtout depuis son oraison funèbre historique lors du décès du chef de l’Etat, même si ces derniers mois n’ont pas joué en sa faveur.

La troisième candidature qui se démarque est celle de Casimir Oyé Mba, 67 ans, membre du bureau politique du parti, ex-Premier ministre (1990-1994), actuel ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, dont le sérieux et la constance ont construit la carrière.

Des sources proches du PDG indiquent que le report de l’investiture du candidat du parti est dû au fait que les critères de sélection utilisés ne permettent pas de désigner objectivement un vainqueur incontestable, ne serait-ce que parmi les trois candidatures de poids de la liste des candidats à la candidature.

Le consensus tant recherché par le parti a donné lieu à un « consensus mou » qui ne prédispose pas à un choix indiscutable. Pour sortir de l’impasse, certains préconisent des alliances entre les trois candidats. On évoque le rapprochement entre le ministre de la Défense et le premier ministre, sans que l’on sache si l’un va s’effacer au profit de l’autre.

Même dans cette hypothèse, le PDG ne sort pas de l’impasse car, ceux qui s’inquiètent d’une « succession monarchique » estiment qu’on saura en face d’une succession monarchique à rebours si le parent de Léon Mba, l’actuel premier ministre est investi.

Le choix d’un candidat au sein du PDG, pour la première fois de son histoire, a attisé les ambitions de ses cadres et suscité une concurrence qui pourrait mener jusqu’à l’implosion du parti, si celle-ci n’est pas vite assainie.

Une hypothèse balayée par Faustin Boukoubi qui explique qu’«aucun candidat ne nous a dit que s’il n’était pas investi, il (le) quitterait», affirmant que «tous les candidats sont tout à fait disposés à s’astreindre à la discipline». On saura après le 18 juillet ce que vaut la discipline au sein du parti fondé par Omar Bongo Ondimba.


SUR LE MÊME SUJET
« L'union de l'opposition est en marche (...). La manoeuvre ou l'initiative n'est pas dirigée contre une personne, elle est plutôt pour atteindre un objectif : l'alternance. » L'opposition gabonaise, qui n'a toujours pas digéré l'élection d'Ali Bongo, le 30 août dernier, se lance dans la formation d'un grand parti unifié face au régime du PDG, le parti au pouvoir. Plusieurs figures de la vie politique gabonaise, dont six candidats à l'élection présidentielle du 30 août 2009, ont décidé de créer un grand parti dont le nom reste à trouver. André Mba Obame, ancien candidat à l'élection présidentielle est l'un des ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba s’est rendu mardi en milieu de matinée à Makokou, chef de la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est) pour sa deuxième sortie pour le compte de la campagne électorale en vue de la présidentielle anticipée du 30 août prochain. Le candidat Ali Bongo Ondimba était entouré des membres influents du parti, notamment, le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, par ailleurs vice-président du PDG, du Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, également vice-président du parti et de la responsable des femmes, Angélique Ngoma. Dimanche dernier, lors de son meeting ...
Lire l'article
Georges Bruno Ngoussi, homme d'église et candidat à l'élection présidentielle anticipée du 30 août, a réaffirmé, mercredi à Libreville, qu'il maintient sa candidature à ce scrutin, rejetant les allégations selon lesquelles il serait à la solde d'un ''super candidat'' également en course pour ce scrutin. ''Je le dis, je le répète, le révérend pasteur Georges Bruno Ngoussi n'est pas le candidat d'Ali Bongo Ondimba (candidat du parti au pouvoir, ndlr), je ne suis pas un suppositoire, je suis un homme avec grand H'', a affirmé M. Ngoussi dans une déclaration à la presse. ''Je suis candidat à l'élection présidentielle ( ) que ...
Lire l'article
Casimir Oyé Mba, membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), qui a déclaré ce mardi à Libreville, sa candidature en indépendant à la prochaine élection présidentielle, a souligné par rapport au choix du candidature de cette formation que « le PDG, mon parti, a procédé aux arbitrages dans des conditions discutables et très contestées ». Lors de son discours d’investiture, Casimir Oyé Mba a indiqué qu’il « veut être le candidat du vrai consensus, c'est-à-dire dépassant les clans ». Actuel ministre d’Etat en charge des Mines et du pétrole, il a lancé un appel à l’endroit des ONG, des citoyens libres ...
Lire l'article
Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession, a annoncé mercredi le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ministre de la Défense, Ali Ben Bongo est donné favori pour succéder à ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, 50 ans, a été désigné candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) à la prochaine élection présidentielle par le Bureau politique de cette formation dont la réunion s’est tenue ce mercredi à Libreville. Ali Bongo Ondimba, l’un des vice-présidents du PDG, par ailleurs ministre de la Défense, qui sera investi lors du Congrès extraordinaire de ce parti convoqué finalement dimanche 19 juillet, a été choisi parmi les dix (10) candidats à la candidature.
Lire l'article
Le Maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a déclaré ce lundi, à l’issue d’une audience avec le président de la République par intérim, Rose Francine Rogombé, qu’il n’était pas pour le « moment » candidat à la présidentielle anticipée et que le « moment venu », il soutiendra un candidat. Monsieur Jean François Ntoutoume Emane, par ailleurs l’un des vices président du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) ancien premier ministre dont les propos ont été diffusés dans le journal de 20 heures de la télévision nationale n’a pas révélé l’identité du candidat devant bénéficier de « son ...
Lire l'article
Le nom du candidat du Parti démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) à l’élection présidentielle anticipée sera connu et investi lors du Congrès extraordinaire convoqué le 18 juillet prochain à Libreville, a déclaré ce vendredi le Secrétaire général de cette formation, Faustin Boukoubi, au terme d’une réunion du Comité permanent chargé d’examiner les candidatures au scrutin à venir.
Lire l'article
Annoncée pour le 8 juillet, la présentation par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de son candidat à l'élection présidentielle a été reportée sine die, en raison de l'absence d'un des dix prétendants à l'investiture lors des auditions par le comité permanent du bureau politique le 6 juillet dernier. Le programme a également été bouleversé par les manifestations relatives à la levée du deuil national ce 8 juillet. Les gabonais devront encore attendre pour savoir quel ténor du Parti démocratique gabonais (PDG) représentera le parti au pouvoir à l'élection présidentielle à venir. La désignation très attendue du candidat du ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, l’un des vices présidents du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), sera le premier candidat à la candidature à être auditionné ce lundi à partir de 15 heures locales par l’instance supérieure du parti conformément aux dispositions arrêtées par le Secrétariat exécutif, a-t-on appris de source bien informée. Selon le Secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, le mode de passage des candidats correspond à l’ordre de dépôt des dossiers. Ainsi, dans cette logique, Ali Bongo Ondimba aurait été le premier des dix (10) candidats à se manifester au sein du parti créée en 1967 par son père, Omar ...
Lire l'article
André Mba Obame, ancien candidat à l’élection présidentielle gabonaise
abon: Le candidat du parti au pouvoir à Makokou pour son 2ème meeting électoral
Gabon: Un pasteur candidat à la présidentielle dément être à la solde d’un ”super candidat”
Gabon: « Je veux être le candidat du vrai consensus », Casimir Oyé Mba
Ali Ben Bongo, candidat du parti au pouvoir au Gabon
Gabon: URGENT / Ali Bongo Ondimba candidat du PDG à la présidentielle (Officiel)
Gabon: « Pour le moment, je ne suis pas candidat. Le moment venu, je soutiendrai un candidat »,(Jean-François Ntoutoume Emane)
Gabon: URGENT / L’Identité du Candidat PDG à l’élection présidentiel sera connue le 18 juillet prochain
Gabon : Le PDG fait monter le suspense pour désigner son candidat
Gabon: Le Grand Oral d’Ali Bongo Ondimba, candidat à la candidature au sein du PDG

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Le «candidat du consensus» coincé en coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*