Socialisez

FacebookTwitterRSS

A ma soeur et à mon frère: Lettre d’appel aux Gabonais

Auteur/Source: · Date: 17 Juil 2009
Catégorie(s): Lamentations,Portraits

Ma Sœur, Mon Frère,

Regarde autour de toi. Regarde au fond de ton âme et de ta conscience avant de décider qui va être ton président de la république cette fois.

Il est hors de question que tu commettes une fois de plus l’erreur de voter pour quelqu’un que tu ne connais pas très bien.

Tu ne peux pas voter pour une personne sous prétexte qu’on dit qu’il a de l’argent.

Exemple : quand le président Bongo était arrivé au pouvoir en 1967, il était comme tout autre Gabonais, sans argent, sans biens! 41 ans après, ses frères et amis français, à qui il a remis toutes les richesses du Gabon, nous ont appris qu’il a acheté une bonne partie des immeubles de Paris.

Certains Français n’ont pas caché leur colère, reprochant à notre président d’avoir appauvri son propre pays rien que pour se maintenir au pouvoir.
En effet, on mène une vie misérable en pleine capitale Libreville.

En 41 ans, le Gabonais de Venez-voir, de Kinguélé, des Akébés, de Dragon, de Bellevue, de Petit Paris, de Lalala et des autres quartiers, est devenu un braqueur, un voleur, un escroc, un alcoolique, un découragé et sans ambition.

Quand tu lui poses la question de savoir pourquoi tu vas encore voter pour quelqu’un qui est contre ton avenir et celui de tes enfants, il répond : « On va encore faire comment?».

Et un autre d’ajouter : « Nous avons tout de même la paix ». Aujourd’hui, toi qui lis cette lettre je te pose une question du fond de ta conscience: le chômeur qui cherche du travail sans trouver, rentre chez lui et ne sait pas de quoi nourrir ses enfants, ne peut pas envoyer son enfant à l’école et sa femme à l’hôpital, il voit sa fille se prostituer pour manger ou pour ressembler à l’enfant du voisin, il entend chaque jour sa femme menacer de divorcer, ce Gabonais est t’il en paix ?

Les milliers de Gabonais malades sans médicaments, sont-ils en paix ?

Des centaines de Gabonais locataires à vie, sont-ils en paix ?

Si tu as une petite caméra ou simplement un téléphone avec caméra, je te prie d’aller à l’hôpital général (CHL), à Jeanne Ebori, à Paul Igamba ou même à l’hôpital de Nkembo et de rester là-bas pendant 24h, et de filmer le nombre de gens qui meurt par jour, tu me diras si le Gabon est en paix ou en guerre silencieuse ?

Avec toutes nos richesses, notre pays d’après l’ONU(UNDP) et la Banque Mondiale occupe le 125ème rang sur 177 pays, parmi les plus pauvres au monde, est-ce que tu trouves cela normal ?

Les autorités nous disent que le pays est en sécurité. Je te supplie de porter un costume, une belle robe ou simplement de bien t’habiller et de te rendre à Mont-Bouet ou à la Gare Routière, tu me diras si tu ne te feras pas braquer et quand tu vas faire appel à la police, elle te dira que le véhicule de patrouille n’a pas de carburant, peux tu me confirmer que les Gabonais vivent en sécurité ?

Mon frère ou ma sœur, ouvre les yeux. Déchire le voile qui couvre ta conscience.

Ne suit pas le petit argent, le sac de riz, le tee-shirt du fameux candidat, la montre, le pagne, et autres gadgets…

Tu as l’avenir du Gabon entre tes mains.

Le vote est un pouvoir.

Si tu fais un faux pas en faisant le mauvais choix de candidat tu risques de le regretter à jamais.

Si tu fais un retour en arrière aux élections de 1993 et de 1998, tu te rendras compte que le vote ethnique a causé des morts pour rien et sans produire de changement. Ne vote pas forcément pour un Apindji parce que tu es un Apindji ou un Sekiani parce que tu es un Sekiani.

Mon frère ou ma sœur, essaye de t’informer.

Essaye de lire sur la vie et la biographie du candidat, son plan de société et ses réalisations.

Renseigne-toi sur ce qu’il veut faire pour le pays. Car un bon président met son peuple devant.

Un grand président écoute son peuple. Un grand président doit tout son pouvoir à son peuple.

Un bon président communique avec son peuple.

Renseigne-toi pour savoir si ce que le candidat présente est bon pour toi, tes enfants, ta famille, tes amis (es) et pour notre pays.

Fait attention! Il y aura des rêveurs, des beaux parleurs, des grands orateurs, des trompeurs avec des belles phrases (qui manqueront de clarté dans leurs explications).

Renseigne-toi et essaye de savoir qui a fait quoi… Essaie de savoir qui a souvent pris le risque de défendre les intérêts du peuple gabonais.

Essaie de savoir qui a toujours servi le peuple au lieu de se servir. Essaye de savoir qui vient dans nos quartiers et dans nos villages seulement lorsqu’il cherche a être élu.

Le nouveau président doit vouloir aider le pauvre et vice versa.

Le nouveau président doit savoir ce qu’est marcher pour aller à l’école, prendre le bus pour aller au lycée.

Le nouveau président doit être au courant des prix tel que le prix du bâton de manioc ou du doigt de banane.

Pour que notre futur président s’attaque aux vrais problèmes de fond qui touchent la dignité et l’honneur du Gabon telles que les poubelles de Mindoubé et de Sibang qui alimentent les jeunes Gabonais programmés à être soit obèses ou porteurs de maladies cardiovasculaires et de cancers, il faut que ce dernier ait une connaissance de ce problème humiliant pour un pays dont le per capita est de 5 000 000 FCFA par an.

Je te remercie ma sœur ou mon frère de lire cette lettre qui t’invite à t’interroger au fond de toi, seul dans ta chambre.

Je te demande, mon frère ou ma sœur, de bien réfléchir sur le candidat que tu vas voter.

Car, pour la plupart, ils sont déjà très riches et n’ont pas souvent besoin d’argent mais plutôt du pouvoir.

Vote pour toi-même, pour l’amélioration des conditions de vie de ta famille, vote pour ton pays qui t’aime et qui sera toujours là pour toi.

Ne vote pas pour quelqu’un qui va confondre les caisses de l’Etat avec son propre compte en banque.

Il faut voter pour quelqu’un qui t’aime et qui peut mourir pour toi.

Ne suit pas celui qui incarne la rétention des richesses du pays, c’est-à-dire celui qui a amassé l’argent du pays, l’a envoyé à l’étranger pour développer les autres pays.

Ne suit pas celui qui se moque de toi et qui sait qu’il est la cause de tes persistantes souffrances mais ne fait rien pour que les choses changent.

Merci.

Remets une copie de cette lettre à quelqu’un qui t’est cher ou bien à ceux que tu veux changer.

… A faire suivre le plus largement possible

Cyrille Ngou


SUR LE MÊME SUJET
A la veille des élections législatives gabonaises du 17 décembre 2011, l’association Survie a adressé une lettre ouverte au Ministre des Affaires étrangères afin de l’alerter à propos de la situation sociale, politique et de la démocratie au Gabon et de l’enjoindre de modifier les relations du gouvernement français avec Ali Bongo et son régime. La France maintient des relations diplomatiques, politiques et économiques très fortes avec le Gabon, alors que le régime en place n’offre aucune garantie du respect de la démocratie. Paris, le 9 décembre 2011 Objet : Lettre ouverte concernant la position de l’Etat français vis-à-vis du gouvernement gabonais Monsieur ...
Lire l'article
Des Gabonais Libres vivant aux USA envoient une lettre forte à Ban Ki Moon
Être citoyen, c’est participer pleinement à la vie politique, économique et sociale de son pays. Un bon citoyen doit faire tout son possible pour contribuer positivement au bien être général de tous dans le pays. Un bon citoyen ne peut pas rester les bras croisés et regarder son pays être détruit par la corruption, la fraude électorale, la transmission du pouvoir de manière héréditaire etc. Un bon citoyen essaie de faire la différence dans le changement de mentalité de ceux qui croient que le pouvoir ne doit être détenu qu’entre un petit nombre de mains au détriment de la population ...
Lire l'article
Le gabon des bongo est bel et bien une republique bananiere pour ne pas dire une republique manioc ! Depuis quelques temps, nous constatons et saluons la détermination d’Europe Ecologie à vouloir initier de nouvelles relations entre l’Occident et l’Afrique dans le stricte respect des pratiques et valeurs démocratiques. D’où les prises de positions officielles sur les situations politiques scandaleuses liées à la FrançAfrique. Gabonais de souche pour chacun de nous, et Français pour certains, nous avons estimés que nous ne saurions restés insensible à un problème qui touche notre pays en général, et sa situation politique en particulier. Aussi, avons-nous ...
Lire l'article
Chers (es) Compatriotes LES CHAÎNES SONT BRISEES Où que vous soyez ; Au Gabon. Où dans le monde. C’est avec humilité que je viens à vous, par cette lettre ouverte. En effet ! Cette année notre pays fêtes son cinquantenaire de souveraineté. Cette ...année devrait être l’année de la fête des résultats de nos efforts communs. Cette année les filles et les fils du Gabon devraient saluer l’aube d’un nouveau départ avec la conviction d’un devoir accomplit. Pourtant l’urgence d’une synthèse s’impose. Il s’agit de ce qui est inconnu de nous même jusqu’à maintenant. Le début d’une nouvelle aventure commence, celle de renforcer notre unité, afin ...
Lire l'article
Des plus pauvres aux plus aisés, les Etats africains ont promis des millions de dollars d'aide à Haïti, leur pays "frère" des Caraïbes dévasté par un séisme le 12 janvier, et le Sénégal suscite même la controverse en proposant aux Haïtiens un "retour" volontaire vers l'Afrique. "Un million de dollars": c'est le montant du "secours d'urgence" promis par le Congo Brazzaville à lui tout seul, mais aussi par le Sénégal ou le Gabon. La Guinée Equatoriale est prête à donner le double, tandis que le Nigeria annonce qu'il mobilisera 5 millions de dollars au total pour la reconstruction d'Haïti. Le Liberia et ...
Lire l'article
Gabon: Le frère du Dr. Daniel Mengara échappe à un assassinat politique?
Le grand-frère de Daniel Mengara aurait, selon des sources familiales, échappé de justesse à un assassinat politique. Le Dr. Daniel Mengara, leader du mouvement "Bongo Doit Partir", qui a quitté le Gabon mardi soir par un vol de Air France et arrivé sain et sauf aux USA mercredi, a appris ce jeudi matin que son grand frère, avocat bien connu à Libreville, qui ne fait pourtant pas de politique et chez qui le Dr. Daniel Mengara demeurait lors de son séjour au Gabon, a été agressé mercredi soir par des militaires. Les militaires, selon la description du grand frère du Dr. ...
Lire l'article
« Mécontentement et indignation » au sein des familles Ebori et Ondimba après ce qu’elles qualifient de « manœuvres politiques » à la suite de la déclaration vendredi, depuis Barcelone (Espagne) d’André Mba Obame, ministre Chargé de la Coordination et du suivi de l’Action gouvernementale, dans laquelle il se présente en « héritier politique », lors de l’annonce de sa candidature à la présidentielle. Dans un communiqué lu ce samedi soir sur la première chaîne de télévision nationale (RTG1), Monsieur Fernand Epighat s’exprimant au nom des familles Ebori et Ondimba a rappelé que « au-delà de la liberté individuelle de ...
Lire l'article
Lettre du Dr. Daniel Mengara au Parlement et à la Cour constitutionnelle gabonais: « Omar Bongo est démissionnaire… Que la loi s’applique! »
Dans une lettre adressée au Parlement et à la Cour constitutionnelle gabonais, et que les membres de la Coordination Nationale  du BDP-Gabon Nouveau au Gabon porteront dès lundi 18 mai aux dites institutions, le Président du BDP-Gabon Nouveau, constatant l'inconstitutionnalité de la « suspension » des activités présidentielles par Omar Bongo, a appelé le Parlement gabonais et la Cour constitutionnelle du Gabon à faire respecter la loi et à constater la vacance du pouvoir au Gabon pour cause de démission ou d'incapacité. Voici l'entièreté de la lettre du Président du BDP-Gabon Nouveau : Pour obtenir le PDF de la lettre, cliquez ici. BONGO DOIT PARTIR Bureau du Président N/R ...
Lire l'article
M. Patrice Nendjot, un ancien membre du PDG et de l'UJPDG ayant assisté aux travaux portant création de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009 a fait parvenir à la Coalition la lettre ci-dessous depuis le 1 mars 2009. En voici le contenu. ------------------ Lettre aux Gabonais de la part de Patrice Nendjot Chers toutes et tous, Il y a quelques semaines lors de ma démission de l'UJPDG, j'avais exprimé avec une   certaine amertume et déception les raisons de mon retrait de ce parti. Je suis un homme de passion. Aussi, ...
Lire l'article
C'est en Charente, dans l'ouest de la France, que le président gabonais, grand maçon devant l'Eternel, fut formellement initié. Révélation sur les premiers pas d'un néophyte. Voilà un secret de famille qui, jusqu'alors, n'avait jamais été dévoilé au monde profane. Il date du 9 octobre 1965 et a pour théâtre un temple maçonnique d'Angoulême (Charente). Ce jour-là, la loge des Hommes libres, affiliée au Grand Orient de France (GODF), l'une des deux obédiences majeures de l'Hexagone, accueille en ses colonnes un invité exceptionnel, venu de Libreville. L'homme à la taille modeste mais au port altier qui se présente en ce soir ...
Lire l'article
Lettre ouverte concernant la position de l’Etat français vis-à-vis du gouvernement gabonais
Des Gabonais Libres vivant aux USA envoient une lettre forte à Ban Ki Moon
Lettre de soutien des Gabonais de France au porte parole de Mme Eva Joly dans l’affaire qui l’oppose à Ali Bongo du Gabon
Lettre ouverte d’un compatriote Th. Jimmy Mapango aux gabonaises et gabonais
Les pays africains, même démunis, à l’aide du “peuple frère” d’Haïti
Gabon: Le frère du Dr. Daniel Mengara échappe à un assassinat politique?
Gabon: La famille du président Bongo Ondimba ne « saurait accepter, ni tolérer que le nom de leur frère, oncle et père, ne soit utilisé
Lettre du Dr. Daniel Mengara au Parlement et à la Cour constitutionnelle gabonais: « Omar Bongo est démissionnaire… Que la loi s’applique! »
Patrice Nendjot démissionne du PDG et de l’UJPDG et rejoint la Coalition dans une Lettre aux Gabonais
Omar Bongo: le frère charento-africain

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Juil 2009
Catégorie(s): Lamentations,Portraits
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

12 Réponses à A ma soeur et à mon frère: Lettre d’appel aux Gabonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*