Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les vérités d’Eyéghé Ndong

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

L’ancien Premier ministre gabonais Jean Eyéghé Ndong, candidat à l’élection présidentielle du 30 août prochain, a fait état, mardi à Libreville, d’une tentative de coup d’Etat, au lendemain du décès du président Omar Bongo Ondimba. Il a expliqué sa mémorable oraison funèbre au palais présidentiel.

«Certains compatriotes ont tenté de faire basculer le pays», a déclaré, au cours d’une conférence de presse, M. Eyéghé Ndong, qui a démissionné le 17 juillet dernier, de ses fonctions de Premier ministre.

Après l’annonce du décès du président Bongo Ondimba, le ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, le fils du président défunt, a fait publier un communiquer annonçant la fermeture de toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes du pays. Une rumeur insistante a fait état d’une tentative de putsch. M. Eyéghé Ndong est la première personnalité à évoquer publiquement cette question.

«Premier ministre de mon état au moment où le président nous quittait, j’ai assisté complètement ébahi, devant les comportements inimaginables et inacceptables de certains responsables de l’Etat gabonais au lendemain du décès du président de la République».

«Je n’ai pas compris pourquoi certains se sont arrogés le pouvoir d’exiger de modifier le gouvernement de la République. Moi, je ne l’ai pas compris et je ne l’ai pas accepté», a déclaré M. Eyéghé Ndong.

«(…) Nous sommes des Africains. Lorsque le corps du président était encore tout chaud, il y en a qui se préoccupait de leur positionnement au pouvoir pendant que nous étions en train de pleurer chaudement le président qui venait de décéder», a expliqué M. Eyéghé Ndong.

«Je n’ai pas compris ce comportement. Je n’ai pas compris non plus pourquoi, toujours à la recherche du positionnement au sein du pouvoir d’Etat, certains compatriotes ont tenté de faire basculer le pays», a-t-il dit, ajoutant que c’est face à ces dérives intolérables qu’il a eu à prononcer une allocution musclée lors des funérailles du président Bongo Ondimba.

Jean Eyeghe Ndong s’était en effet illustré lors des obsèques du président Bongo à Libreville en dénonçant, dans une mémorable oraison funèbre, prononcée devant un parterre de chefs d’Etat, d’anciens chefs d’Etats, de représentants d’organisations internationales et de diplomates, les tractations qui se menaient dans les coulisses au sein du parti au pouvoir pour l’adoubement du fils du président défunt.

«Certains se sont insurgés contre moi sous prétexte que ce n’était pas le lieu de parler comme ça (…) mais j’avais le devoir de le dire en ma qualité de Premier ministre», a-t-il dit.

«Ce n’était certainement pas le lieu de parler comme ça mais leur revenaient-ils d’entreprendre des démarches pour réclamer, alors que le président venait de décéder, le changement de gouvernement. A commencer d’abord par le Premier ministre, bien sûr. Et surtout, proposer que ce Premier ministre soit remplacé à ce poste par son petit-fils, sous prétexte que c’est la même famille: La famille Bongo et la famille Léon Mba.

Le poste de Premier ministre chef du gouvernement était confié à l’actuel ministre délégué à l’enseignement supérieur, M. Mba Andeme Théophile, dans le projet de gouvernement proposé à Mme Rose Francine Rogombé, président de la République par intérim, au lendemain du décès du président Bongo Ondimba.

M. Mba Andeme n’est autre que le fils de Mme Agnès Nyare Nkoghe, fille du président Léon Mba, le père de l’indépendance, cousin germain de Jean Eyéghé Ndong, qui a démissionné de ses fonctions de Premier ministre vendredi dernier. 


SUR LE MÊME SUJET
Jean Eyéghé Ndong, dernier Premier ministre gabonais de l’ère Omar Bongo Ondimba, a tenu à faire la lumière, le 19 novembre 2011, sur les ragots émanant de certains journaux à son sujet. Le députe du 2e arrondissement de la commune de Libreville, est notamment accusé d’avoir sacrifié son siège électoral contre la modique somme de 15 millions de francs CFA, au bénéfice d’un candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). En vue de répondre aux affirmations d’une certaine presse qui l’accuse d’avoir sacrifié son siège contre la modique somme de 15 millions de francs CFA, au bénéfice d’un candidat ...
Lire l'article
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Répondant aux affirmations d’une certaine presse qui l’accuse d’avoir sacrifié son siège contre la modique somme de 15.000.000 F CFA, au bénéfice d’un candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), l’ancien Premier-Ministre, Jean Eyeghé Ndong, a déclaré ce samedi à sa permanence politique de Nkembo dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville que : « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo ». Le dernier Premier-Ministre du défunt président Omar Bongo Ondimba, a réitéré sa volonté de ne boycotter les législatives à venir.« Eyeghé ne va pas aux élections pour des raisons biens ...
Lire l'article
L'ex-Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, Jean Eyéghé Ndong s’est déclaré le 15 août, à l’occasion de sa première sortie officielle, comme le candidat « du courage » à ce futur scrutin. « Il faut du courage en politique et je crois que je l’ai ce courage. J’ai démissionné de mes fonctions de Premier ministre pour dire non quand cela ne va pas », a déclaré M. Eyéghé Ndong devant une foule en liesse venue au gymnase Président Bongo soutenir leur « champion » à cette élection présidentielle.

Le dernier Premier ministre de feu le Président ...
Lire l'article
L’ex Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, candidat indépendant déclaré à l’élection présidentielle du 30 août prochain sera face à ses sympathisants dimanche prochain au gymnase président Omar Bongo de Libreville, indique un communiqué de son état-major de campagne dont l’AGP a reçu copie vendredi. M. Eyeghe Ndong qui a démissionné de ses fonctions de chef du gouvernement et du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont il était le premier Vice-président n’a pas encore effectué une sortie grandeur nature depuis l’annonce de sa candidature, à l’exception de quelques conférences de presse. Le député du 1er siège du 2ème arrondissement de ...
Lire l'article
Premier démissionnaire du gouvernement depuis le début de l'annonce des candidatures à l'élection présidentielle, Jean Ey éghé Ndong, l'ancien premier ministre, a motivé son départ du Parti démocratique gabonais (PDG) en dénonçant une désignation irrégulière du «candidat du consensus». En mettant en avant le rétablissement de l'ordre démocratique, Jean Eyéghé Ndong s'est positionné en «justicier» pour ce scrutin crucial de l'histoire politique du pays. Le départ le 17 juillet de Jean Eyéghé Ndong du Parti démocratique gabonais (PDG), dont il était le 2e vice-président, a confirmé la dislocation du parti, dont l'ancien premier ministre attribue la faute aux manipulations internes. Intervenant ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, 2e vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG), vient de présenter ses démissions officielles au gouvernement, ainsi qu'au parti, ce 17 juillet pour se porter candidat en indépendant à l'élection présidentielle. Il est le 11e candidat en lice pour la place du chef, et la seconde candidature indépendante issue des rangs du PDG. Il n'aura pas fallu longtemps à la fissure du bloc électoral du PDG pour se transformer en brèche. Le 2e vice-président du parti, chef du gouvernement depuis décembre 2006, Jean Eyeghe Ndong, a présenté sa candidature en indépendant à l'élection présidentielle. Monsieur Eyghe ...
Lire l'article
Des concertations sont en cours au Gabon pour la formation d'un "gouvernement d'ouverture" souhaité par le Président Omar Bongo Ondimba, a annoncé jeudi à la télévision le Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, dont l'équipe est accusée de "lenteurs" et de "lourdeurs". Des concertations sont en cours au Gabon pour la formation d'un "gouvernement d'ouverture" souhaité par le président Omar Bongo Ondimba, a annoncé jeudi à la télévision le Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, dont l'équipe est accusée de "lenteurs" et de "lourdeurs". "Depuis quelques jours, je rencontre des personnalités politiques" dans le cadre de la formation de ce gouvernement d'ouverture, "un ...
Lire l'article
« Un mauvais climat social volontairement entretenu au Gabon mènerai sournoisement des manœuvres de déstabilisation contre l'appareil d'Etat », a déclaré ce mardi le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong, à l'occasion de la cérémonie de présentation de vœux au chef de l'Etat Omar Bongo Ondimba. Le premier ministre a réitéré l'appel patriotique du Chef de l'Etat lors du discours adressé à la nation le 31 décembre dernier. « Les Gabonais ont compris que la première institution de la République ne peut accepter que l'Etat soit affaibli du fait d'un radicalisme pour le moins curieux et une expression inappropriée de la ...
Lire l'article
Le premier ministre et vice président du Parti démocratique gabonais (PDG), Jean Eyeghé Ndong, a donné le 24 avril une conférence de presse à l'hôtel Laico Okoumé Palace de Libreville pour éclairer l'opinion sur certaines zones d’ombre du processus électoral et les enjeux des élections locales du 27 avril prochain. Le chef du gouvernement a attendu la dernière semaine de la campagne pour s'adresser à l'opinion nationale sur les enjeux de ce scrutin et au passage remobiliser les troupes de son parti pour la dernière ligne de la campagne qui s'avère âpre dans plusieurs localités du pays. «J'ai pensé qu'il convenait que ...
Lire l'article
Le premier ministre gabonais, Jean Eyeghé Ndong, a procédé mercredi matin, dans la salle inter - ministérielle de Libreville, aux installations des ministres effectuant pour la première fois, leur entrée au sein du cabinet gouvernemental, constitué par décret présidentiel le 28 décembre dernier, a constaté GABONEWS.  En tout, le chef du gouvernement qui a été reconduit dans ses fonctions, a procédé aux installations de sept nouveaux ministres sur la quarantaine qui compose la nouvelle équipe du cabinet « Jean Eyeghé Ndong III ». Au rang de ministre, dans l'ordre, le Premier ministre a installé: le général Flavien Nzengui - Nzoundou (ministre des ...
Lire l'article
Gabon : Eyéghé Ndong tranche sur les ragots à son sujet
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Gabon : Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du Palais
Politique-élection : Gabon: Le candidat Eyeghe Ndong sera face à ses partisans à Libreville, dimanche
Gabon : Eyéghé Ndong le justicier?
Gabon : Jean Eyeghe Ndong quitte la barge du PDG
Gabon : Eyéghé Ndong dans la fièvre de concertations pour le nouveau gouvernement
Présentation des vœux au chef de l’Etat: Jean Eyéghé Ndong dénonce un climat social délétère au Gabon
Les “vérités” de Jean Eyeghé Ndong
Gabon: Installation des nouveaux ministres du cabinet « Jean Eyéghé Ndong III » à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne 2,83 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

3 Réponses à Gabon : Les vérités d’Eyéghé Ndong

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*