- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Le chantage électoral des militaires retraités

Fédérés au sein du Syndicat national des agents retraités des forces de défense (SNARFD), les militaires retraités ont de nouveau assiégé le ministère des Finances le 22 juillet dernier pour réclamer la régularisation dans les plus brefs délais de leurs dossiers. Le porte-parole du syndicat a annoncé que les militaires gabonais ne voteraient pas tant que la commission qui doit régulariser leurs situations ne serait pas mise en place.

Blaise Louembé n’a pas fini d’entendre parler des militaires retraités. Malgré les mises au point soutenues par le secrétaire général de la présidence de la République, le ministre des Finances a une nouvelle fois été assiégé le 22 juillet dernier par les agents du Syndicat national des agents retraités des force de défense (SNARFD).

Les manifestants réclament la mise en place dans les plus brefs délais de la commission quadripartite qui doit traiter les dossiers relatifs à leur situation et au versement de leurs primes.

Lors de la rencontre du 10 juillet dernier avec le ministre des Finances, «il était question après deux jours de travail de la mise en place d’une commission quadripartite avec notamment le ministère des Affaires sociales, du Travail et de la Fonction publique», a expliqué le porte-parole du SNARFD, Jean Hilaire Mbina Pambo.

Mais plus de dix jours plus tard, c’est toujours le statu quo dans la mise en place de cette commission qui doit trouver le sésame au problème qui est l’objet des protestations du SNARFD depuis 2005.

Au terme des échanges du 10 juillet dernier, les militaires retraités avaient convenu de la levée provisoire de leur mouvement de grève pour une durée de 52 jours en attendant l’élection du prochain président de la République.

Mais face à la léthargie du ministère pour la mise en place de la commission, le SNARFD a expliqué qu’ils avaient repris leur mouvement «pour rencontrer le ministre de manière à ce que nous arrêtions effectivement la date de la mise en place de la commission et du début des travaux de cette commission de manière à ce que la politique ne vienne pas influencer le social».

«Quand on parle des élections présidentielles, j’ose espérer que l’administration n’est pas gelée. Les politiques s’en vont mais les techniciens restent et le SNARFD est prêt à se livrer à la commission de manière à travailler d’une manière unanime avec tous les techniciens concernés», a poursuivi monsieur Mbina Pambo.

«Nous intimons à nos troupes à ne participer à aucune élection quelle soit présidentielle ou locale. C’est pour cela que pour presser le ministre des Finances, nous sommes ici ce matin parce qu’il y a bien une différence entre les élections et l’action sociale que nous revendiquons. Tous ces militaires réunis attendent la mise en place et le démarrage des travaux de cette commission», a conclu Jean Hilaire Mbina Pambo.

Les forces de l’ordre avaient déjà dissipé ce genre de tentatives au début du mois alors que les 1000 anciens agents des forces de défense et de sécurité ne sont toujours pas entrés en possession de leurs droits qu’ils réclament depuis 2005.

En 2006, ces militaires retraités avaient tenté de paralyser la Direction générale de la solde pour empêcher les fonctionnaires de percevoir leur salaire.

En janvier 2008, un collectif des militaires retraités du Gabon avait annoncé des mouvements de protestation si les autorités de tutelle n’apportaient pas d’éclaircissements sur le blocage administratif entretenu par un des conseillers du Trésorier payeur général du Gabon, pour la vérification des fichiers des pensionnaires de l’armée qui doivent percevoir leurs pensions de retraite.

Le 24 juillet dernier, ils avaient encore observé un sit-in devant le palais présidentiel de Libreville. Aucune réaction officielle n’avait alors été enregistrée, alors même qu’un conseil de ministres se tenait simultanément audit sit-in. L’administration ne reconnaît pas ce droit. 


SUR LE MÊME SUJET
Une commission quadripartite chargée d'examiner les revendications posées par les militaires retraités sera mise en place dans les tout prochains jours, ont convenu vendredi à Libreville, le ministre gabonais de l'Economie et des finances (...), Blaise Louembé, et le syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité. Cette commission quadripartite comprendra les ministères de la Défense nationale, de l'Economie et des finances (...), de la Fonction publique et du Syndicat des agents retraités des forces de défense et de sécurité. ''A l'issue de la réunion avec les responsables du syndicat des militaires retraités, on retient qu'il ...
Lire l'article [1]
Une commission quadripartite chargée d'examiner les revendications posées par les militaires retraités sera mise en place dans les tout prochains jours, ont convenu vendredi à Libreville, le ministre gabonais de l'Economie et des finances (...), Blaise Louembé, et le syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité. Cette commission quadripartite comprendra les ministères de la Défense nationale, de l'Economie et des finances (...), de la Fonction publique et du Syndicat des agents retraités des forces de défense et de sécurité. ''A l'issue de la réunion avec les responsables du syndicat des militaires retraités, on retient qu'il n'y a ...
Lire l'article [2]
Les militaires retraités visiblement très remontés ont pris d’assaut le ministre des Finances très tôt ce lundi matin pour exiger le paiement de leurs indemnités pour services rendus. Les 12.000 militaires retraités ont mis en exécution leur menace de barricader l’institution suite à l’insatisfaction de leur revendication. Depuis ce matin les agents du ministère des finances sont interdits d’accès à leur bureau, les anciens soldats occupant l’ensemble des accès à cette administration stratégique pour l’économie du pays. La présence des militaires - même retraités- ne suscite pas moins des inquiétudes. En effet, depuis le décès le 8 juin ...
Lire l'article [3]
Les militaires retraités regroupés au sein du syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité (SNARDFS) ont réclamé samedi à Libreville, la finalisation de leur dossier sur le paiement des services rendus, au cours d'une assemblée générale tenue dans la capitale gabonaise. ''Nous interpellons pour une énième fois les autorités sur la nécessité de mettre en place cette commission qui devait être représentative de toutes les parties impliquées dans ce dossier'', a déclaré le porte-parole des militaires retraités, le lieutenant Mbina Pambou. ''Si rien n'est fait jusqu'au 13 février, cela signifie que les autorités nous poussent à la ...
Lire l'article [4]
Le Collectif des militaires retraités réunis en assemblée générale le 7 janvier à Libreville, a accusé le gouvernement de vouloir faire arrêter ses leaders. Ces anciens militaires regroupés au sein du Syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS), réclament les services rendus. Une prime à verser selon eux dès le départ à la retraite. Les militaires retraités qui ont observé le 7 janvier un sit-in au Trésor public s'inquiètent de la sécurité de leurs leaders. Ils soupçonnent le pouvoir de vouloir décapiter leur mouvement en mettant aux arrêts les responsables du Syndicat ...
Lire l'article [5]
Les militaires retraités ont fait mercredi un sit-in devant le Trésor public de Libreville pour réclamer les services rendus, a constaté un journaliste de GABONEWS. Ces anciens hommes en treillis regroupés au sein du Syndicat national des agents retraités des Forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS), réclament les services rendus. Selon les grévistes, cette prime allait être payée dès leur départ à la retraite. « Notre argent est déjà viré au Trésor public, nous avons les preuves. Il n'y a pas de raisons qui peuvent faire à ce que nous n’entrons pas en possession de ce qui nous ...
Lire l'article [6]
Les militaires retraités, affiliés au syndicat national des agents retraités des forces de défense (SNARFD), ont organisé ce mardi une marche pacifique, pour « réclamer les services rendus ». La marche a démarré dans le calme au quartier Akebé, dans le troisième arrondissement de Libreville, avant de passer par le camp militaire de Baraka, puis dans quelques quartiers de Libreville. Le déferlement des militaires sur le macadam a obstrué la fluidité de la circulation pendant des heures, provoquant la naissance d'un bébé dans un taxi, sur le chemin de l'hôpital. Le SNARFD a souligné par son président, le commandant major Odja Kouma Oscar, ...
Lire l'article [7]
Les militaires retraités, membres du syndicat national des agents retraités des forces de défense (SNARFD), ont renoué mardi à Libreville avec les barricades à proximité du Camp Baraka, une des principales casernes du pays. « Nous avons décidé de barricader la voie dans le but d'interpeller à nouveau le gouvernement sur le silence consécutif aux promesses qui nous ont été faites», a déclaré le commandant Major Odja Kouna, président du SNARFD, ajoutant : notre grève était suspendue il y a deux semaines, suite aux négociations entreprises avec le président du Conseil national de sécurité ». « Le chapitre 71 du code ...
Lire l'article [8]
Les militaires admis à la retraite sont descendus dans la rue et ont barricadé, le 15 décembre, la voie publique non loin de l’entrée secondaire du camp Baraka à Libreville. Ils réclament depuis plusieurs années le paiement d'une prime pour services rendus à l'Etat et menacent de récidiver ce mardi. Les anciens militaires, gendarmes et policiers retraités du Gabon, réunis sous l’égide du Syndicat national des agents retraités des forces de défense (SNARFD), ont barricadé la voie publique sur l’axe menant du carrefour de la SNI-Likouala au feu rouge d’Akébé-Plaine, non loin de la seconde guérite du camp militaire de ...
Lire l'article [9]
Le Syndicat national des agents retraités des forces de défense (SNARFD) a barricadé la voie du quartier Akébé Frontière, à proximité du Camp militaire Baraka, pour réclamer le paiement de leurs services rendus. Les grévistes ont barricadé la voie à l’entrée du Camp Baraka, en hommage à leurs années de services et entendent dès demain fermer les voies secondaires qui permettent actuellement aux véhicules de circuler. « Nous avons décidé de barricader la voie dans le but d’interpeller les autorités de la république afin qu’ils comprennent que nous avons nous aussi des besoins, mieux des droits et nous entendons nous faire ...
Lire l'article [10]
Défense-social: Vers la création imminente d’une commission chargée d’examiner les revendications des militaires retraités
Gabon: Vers la création imminente d’une commission chargée d’examiner les revendications des militaires retraités
Gabon: Les militaires retraités barricadent le ministre des Finances (lead)
Les militaires retraités réclament le paiement des services rendus
Gabon: Les militaires retraités craignent l’arrestation de leurs leaders
Gabon: Les militaires retraités manifestent devant le Trésor public de Libreville
Gabon: Marche pacifique des militaires retraités pour « réclamer les services rendus »
Gabon: Mouvement d’humeur: les militaires retraités érigent à nouveau des barricades
Gabon : les militaires retraités barrent l’accès au camp Baraka
Gabon: Grève : Les militaires retraités montent au front en barricadant la voie à l’entrée du camp Baraka

1 Comment (Open | Close)

1 Comment To "Gabon : Le chantage électoral des militaires retraités"

#1 Comment By obalango On 27 Juil 2009 @ 04:50

Voilà! ensuite ces bons messieux vont encore bastonner à mort les gabonais qui réclame juste une meilleur administration impartiale et réplubicaine et juste un peu plus efficace… ne parlons même pas de leur rôle dans le meintien de ce système dont ils subissent aujourd’hui les travers…. ils se plaingne même de quoi c’est bien ces militaires là qui ont battue à mort les gabonais durant les émeutes de 90,93 2005 etc… mais enfin….!!! de qui se moquent-on?!!!!