Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Mamboundou voit rouge sur le fichier électoral

Auteur/Source: · Date: 3 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), la coalition de l’opposition, a tenu une conférence de presse le 31 juillet dernier pour dénoncer les failles dans l’organisation de l’élection présidentielle du 30 août, notamment concernant la constitution du fichier électoral. Le leader de l’opposition gabonaise a dénoncé de nombreuses fraudes dans le recensement des électeurs, ainsi que la monopolisation des médias publics par le candidat du parti au pouvoir.

Alors que l’ouverture de la campagne électorale se rapproche à grands pas, le principal candidat de l’opposition, Pierre Mamboundou, investi par l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), a fait une sortie remarquée le 31 juillet dernier à Libreville pour dénoncer des zones d’ombres dans la préparation de l’élection du 30 août prochain.

A l’occasion d’une conférence de presse en présence des leaders politiques unis au sein de l’ACR, le leader de l’UPG a indexé des pratiques frauduleuses visant à falsifier le fichier électoral en faveur d’un candidat.

Il évoque notamment la «présence de nombreux centres d’inscription parallèles (…) créés dans certains lieux tenus secrets», avançant que «le domicile d’une des proches d’un certain candidat en est un».

Pierre Mamboundou affirme que «de nombreuses femmes et étrangers défilent à ce domicile les samedis» pour se faire inscrire, alors que les inscriptions sur les listes électorales ont été officiellement closes le 22 juillet dernier.

«La délivrance régulière des passeports au 5e étage de l’immeuble abritant les services de la Direction générale de la documentation et de l’immigration, à de nombreuses personnes convoyées en groupe de nationalités étrangères, celles-ci viennent généralement le samedi», a-t-il encore ajouté.

Des informations font également état de la «rétention de la délivrance des cartes nationales d’identité et passeports pour certaines ethnies (documents exigés aux électeurs pour voter, ndlr)», a ajouté le leader de l’UPG.

Il relate encore que «le président d’une institution constitutionnelle vient de faire les frais à Oyem de la démarche consistant à sensibiliser les populations au bénéfice du candidat du PDG».

Poursuivant l’énumération des zones d’ombres et manœuvres de falsification du fichier électoral, Pierre Mamboundou a évoqué l’«intensification des magouilles et de l’achat des consciences dans les centres et commissions électorales (…). Certains pays sont particulièrement visés, entres autres le Maroc, le Sénégal, le Bénin, le Liban, etc.».

Il s’est également insurgé contre l’appartenance plus ou moins directe au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) des présidents des 121 commissions locales et consulaires récemment mises en place sur l’étendue du territoire national et dans les représentations étrangères afin de recenser les électeurs.

Au sujet de la polémique qui fait rage en ce moment, le candidat de l’opposition a exhorté le chef de l’Etat, Rose Rogombé, à régler au plus tôt la situation des ministres-candidats si «elle tient à préserver le peuple gabonais de tous dommages».

Il estime à cet effet que le candidat du PDG et ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, userait de son statut et de son influence pour espionner les autres candidats et obtenir des informations stratégiques sur eux. C’est d’ailleurs ce qui avait réuni 8 des candidats à l’élection présidentielle le 23 juillet dernier pour exiger la démission des ministres-candidats.

Pierre Mamboundou est enfin monté au créneau contre la prise en otage des médias publics par le candidat du PDG, dont toutes les manifestations politiques sont retransmises, à l’inverse des sorties officielles des autres candidats, en violation de l’article 95 de la Constitution nationale qui mandate le Conseil national de la communication (CNC) à veiller à l’équité dans le traitement des activités des partis ou associations politiques.

«Avec la diffusion des motions de soutien assurées exclusivement au même candidat sans que des dispositions similaires ne soient offertes à tous les autres candidats, nous pensons qu’il est temps de mettre un terme à cette pratique insidieuse», a ajouté le président de l’UPG.

«Pour montrer la gravité de la situation, il suffit de dire que la rétention d’un média des services publics constitue la preuve la plus emblématique du contrôle de ce dernier, aux abords de la période de campagne à l’occasion de laquelle il choisit de s’approprier les meilleurs plages horaires», dénonce enfin le candidat de l’ACR.

A moins de 15 jours de l’ouverture de la campagne électorale, le consensus national sur l’organisation de l’élection présidentielle est mis à rude épreuve et les autorités chargées de la transition devront répondre de ces accusations pour conserver la crédibilité de ce scrutin crucial pour la stabilité politique du pays.  


SUR LE MÊME SUJET
L’opération de révision annuelle du fichier électoral démarre le 2 novembre prochain, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Une affirmation faite à l’occasion d’une rencontre avec les responsables des partis politiques, tenue ce 29 octobre à Libreville. Le ministre de l’Intérieur, Jean- François Ndongou, s’est entretenu ce 29 octobre à Libreville avec les responsables des partis politiques. La révision annuelle de la liste électorale et la subvention accordée aux partis politiques étaient au centre des échanges. Sur le premier point, le ministre a annoncé le lancement de l’opération de révision des listes électorales le 2 novembre ...
Lire l'article
Dans le cadre des consultations avec les partis politiques du pays, le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l'Immigration et de la Décentralisation, Jean François Ndongou, a annoncé ce vendredi, lors de la réunion qu’il a eue avec ces formations, à Libreville, que l’ouverture de l’opération de révision annuelle de la liste électorale est fixée au 2 novembre prochain, a constaté GABONEWS. Cette annonce faisait partie de l’un des points inscrits à l’ordre du jour de la réunion qu’il a tenu à son département ministériel de l’avenue de Cointé (3ème arrondissement de la commune de Libreville), au même ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a dénoncé samedi à Libreville, « les manœuvres frauduleuses du pouvoir » tendant selon lui, à modifier les listes électorales utilisées pendant l’élection présidentielle du 30 août 2009, qui a vu la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir), Ali Ben Bongo. Le leader politique a tenu ces propos lors de la cérémonie de présentation du récépissé qui matérialise la reconnaissance de plein droit, de ce parti regroupant d’anciens hiérarques du Pdg et d’habituels opposants. En effet, à quelques semaines des législatives partielles du 6 juin au Gabon et pour ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – L’opposant gabonais, Pierre Mamboundou, a déclaré lundi à Libreville devant des journalistes sur un ton ironique qu’il était ‘’wanted’’, c’est-à-dire, recherché par la police. ‘’Je suis wanted. Je suis recherché par la police’’, a lancé M. Mamboundou à l’endroit de la presse pendant qu’il quittait la salle où a été faite la déclaration des 17 candidats à l’élection présidentielle du 30 août dernier. Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG) n’avait plus apparu en public après la dispersion par les forces de sécurité et de défense d’un sit-in qu’observaient certains candidats devant l’entrée de la Cité de la ...
Lire l'article
Le candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), l'opposant Pierre Mamboundou, a été accueilli en fanfare le 23 août dernier dans la capitale économique du pays, Port Gentil, fief réputé de l'opposition gabonaise. La foule teintée de rouge, la couleur emblématique du candidat, a violemment fustigé le candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba, de passage dans la cité pétrolière deux jours auparavant, l'accusant notamment d'avoir soudoyé les populations pour participer à son meeting. © gaboneco ; Les militants de Pierre Mamboundou bardés de rouge La capitale ...
Lire l'article
Le candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou, a donné son meeting inaugural de campagne pour l'élection présidentielle du 30 août prochain au carrefour Rio à Libreville, son lieu de prédilection. Il y a décliné quelques idées de son projet de société. Le leader de l’opposition traditionnelle semble n’avoir nullement perdu de sa superbe. Pierre Mamboundou, numéro un de l’opposition traditionnelle au Gabon et candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR) a choisi le carrefour Rio à Libreville pour donner le meeting d’ouverture de sa campagne électorale. Ainsi que l’expliquera un peu plus ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, Jean François Ndongou et le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ont été reçus le 27 juillet dernier par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, pour faire le point sur la préparation de l'élection du 30 août prochain. Cette séance de travail a notamment permis de revenir sur les manquements de la révision des listes électorales, et l'ampleur logistique du cordon sécuritaire qui sera déployé par le ministère de la Défense pour la sécurité des 23 candidats pendant la campagne. A l'occasion des réunions hebdomadaires avec ...
Lire l'article
Le collectif des citoyens gabonais du Canada ont interpellé leur représentation diplomatique à Montréal pour dénoncer les importants dysfonctionnements dans l'enregistrement des Gabonais sur les listes électorales en vue de l'élection présidentielle du 30 août. La diaspora gabonaise au Canada dénonce une tentative de marginalisation de l'électorat en exil dans ce pays et réclame avec virulence l'exercice transparent de leur droit citoyen pour cet événnement crucial de l'histoire politique du pays. Plus de 10 jours après le mot d'ordre donné par le ministère gabonais de l'Intérieur pour l'enregistrement sur les listes électorales des Gabonais sur l'étendue du territoire national et ...
Lire l'article
«L'homme en rouge», leader de l'opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, président de l'Union du peuple gabonais (UPG), a annoncé le 14 juillet dernier qu'il présenterait officiellement le 19 juillet prochain sa candidature à l'élection présidentielle. A cette occasion, le président de l'UPG a appelé plusieurs formations politiques de la majorité et de l'opposition à former un coalition derrière lui, qui serait capable de renverser aux urnes le parti au pouvoir depuis 42 ans. Les premières candidatures issues des rangs de l'opposition se révèlent enfin, avec l'annonce très attendue du président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, une des principales ...
Lire l'article
Le leader de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, a tenu une conférence de presse le 10 avril dernier pour dénoncer plusieurs failles dans l’organisation des électorales du 27 avril prochain, notamment le gonflement du collège électoral, et demander un report du scrutin pour permettre à la Commission électorale d’apporter les correctifs nécessaires. Celui qui est considéré comme le principal opposant national, Pierre Mamboundou, le président de l’Union du Peuple Gabonais(UPG), a demandé le report du scrutin des élections locales du 27 avril prochain, lors d’une conférence de presse tenue le 10 avril dernier à Libreville. Le leader de ...
Lire l'article
Gabon : Révision du fichier électoral le 2 novembre
Politique / Révision du fichier électoral: l’opération s’ouvre le 2 novembre prochain
Gabon : l’UN dénonce toute « tentative de modification du fichier électoral »
Politique: Pierre Mamboundou se dit ’’wanted’’
Gabon : Port Gentil voit rouge
Gabon : Pierre Mamboundou bariole de rouge le carrefour Rio
Gabon : Le fichier électoral et la sécurité dans la marmite de Ndongou
Gabon : Les Gabonais du Canada veulent leur place dans le fichier électoral
Gabon : Mamboundou met du rouge dans la palette de présidentiables
Gabon : Pierre Mamboundou conteste le collège électoral de Mba Obame


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

9 Réponses à Gabon : Mamboundou voit rouge sur le fichier électoral

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*