- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Pierre Mamboundou bariole de rouge le carrefour Rio

Le candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou, a donné son meeting inaugural de campagne pour l’élection présidentielle du 30 août prochain au carrefour Rio à Libreville, son lieu de prédilection. Il y a décliné quelques idées de son projet de société. Le leader de l’opposition traditionnelle semble n’avoir nullement perdu de sa superbe.

Pierre Mamboundou, numéro un de l’opposition traditionnelle au Gabon et candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) a choisi le carrefour Rio à Libreville pour donner le meeting d’ouverture de sa campagne électorale. Ainsi que l’expliquera un peu plus tard Me Ndaot Rembogo, directeur national de campagne de ce candidat, la place de Rio est un lieu mythique dans l’histoire de la lutte pour le changement, la liberté, les droits et l’alternance au Gabon.

Ce carrefour était donc noir de monde, ou plutôt « rouge » de monde du fait que cette couleur reste le signe de reconnaissance des militants et sympathisants de Pierre Mamboundou. A son arrivée, celui-ci a procédé à un bain de foule dans une marée humaine préalablement chauffée à blanc par les harangueurs, la musique et les diverses animations folkloriques.

Plusieurs orateurs se sont succédés à la tribune avant que le candidat de l’ACR ne délivre son message. Notamment, Marguerite Virginius Makanga, sociétaire du Rassemblement national des bûcherons (RNB) pour le mot de bienvenue, Yvon Moussossi, porte-parole des sages et notables du Gabon, un étudiant qui s’est exprimé au nom d’un “pool d’étudiant pour l’alternance” ou encore une gabonaise se réclamant du Mouvement civique du Gabon, venue de France pour prendre part à «l’ultime combat ». Celle-ci a provoqué la liesse du public en terminant son propos par un proverbe Fang dont la traduction serait «ce n’est pas parce que la nuit a été longue que l’on doit oublier son rêve.»

Me Louis-Gaston Mayila, président de l’Union pour la nouvelle république (UNPR), parti membre de l’ACR, a fait une courte apparition et comme à son habitude, ses exhortations ont électrisé la foule avant que n’apparaisse enfin la candidat Mamboundou. Arborant la cravate rouge qui ne sort plus de sa panoplie, l’homme a fait montre d’une complicité avec le public qui terminait la plupart de ses phrases et leitmotivs.

L’essentiel de son message a consisté en une déclinaison de certains aspects de son de programme de gouvernement visant principalement à restaurer, à «faire revivre le pays. »

Pierre Mamboundou s’est surtout appesanti sur les aspects sociaux de son projet de société qui comportera quatre secteurs protégés dont les travailleurs bénéficieront d’un traitement particulier: la santé, l’éducation, la justice et l’armée. Il envisage, notamment, l’organisation des états généraux de la Défense en vue d’une harmonisation de l’échelonnement des carrières et d’une prise en compte de la réalité sociale du soldat.

Le candidat de l’ACR a également annoncé une augmentation du Smig après consultation avec le patronat, la réduction de l’équipe gouvernementale et la suppression de certaines institutions de la République jugées superflues. Notamment le Sénat qui bénéficiera toutefois de mesures transitoires permettant aux sénateurs actuels de terminer leurs mandats.

Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG) a également promis une assurance maladie pour tous les Gabonais et des allocations familiales pour tous les Gabonais en âge de les recevoir et non plus seulement pour ceux qui travaillent. Il a projeté une minimalisation du coût de l’eau et de l’électricité en vue d’amener chaque famille à avoir ses propres compteurs.

Il a par ailleurs promis que l’obtention du Baccalauréat sera la seule condition pour bénéficier d’une bourse d’études et que le redoublement durant les études supérieures ne sera plus un motif de rupture de bourse.

Sans doute conscient du niveau moyen de son public, Pierre Mamboundou ne s’est pas vraiment attardé sur les aspects économiques de son projet de société. On aura toutefois retenu que de nombreux projets porteurs, laissés en jachère ou avortés, seront remis à jour ; à l’instar du projet de port en eaux profondes de Mayumba et de l’autoroute nationale qui y est liée.

A l’applaudimètre et au regard de l’affluence enregistrée à Rio en ce jour d’ouverture de campagne, on peut affirmer que la popularité de Pierre Mamboundou n’a pas vraiment été entamée. A moins que ce ne soit l’effet ACR…


SUR LE MÊME SUJET
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article [1]
Pierre Mamboundou, visage de l'opposition gabonaise pendant 20 ans et ancien candidat à la présidentielle, est mort à l'âge de 65 ans, a annoncé le président Ali Bongo. Dans une déclaration lue à la radio d'Etat, le fils et successeur du défunt Omar Bongo a rendu lundi hommage à Pierre Mamboundou, un "patriote". Le communiqué lu par le porte-parole de la présidence parle d'une "énorme perte pour le Gabon". Selon un responsable de son parti Thomas Ibinga, la famille de Pierre Mamboundou a précisé qu'il avait succombé à une crise cardiaque. Fer de lance de l'opposition au Gabon pendant 20 ans, Pierre Mamboundou ...
Lire l'article [2]
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
L'opposant historique gabonais Pierre Mamboundou, président de l'Union du Peuple Gabonais (UPG), est mort, dans la nuit de samedi à dimanche, des suites d'une crise cardiaque à son domicile de Libreville. Pierre Mamboundou, qui avait acquis la stature de chef de l’opposition gabonaise, était rentré au Gabon il y a quelques mois, après un séjour relativement long en France pour raisons de santé.
Lire l'article [3]
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article [4]
Libreville, 3 septembre (GABONEWS) – Pierre Mamboundou, le candidat de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (opposition) a obtenu 64,24 % des suffrages devant Ali Bongo Ondimba qui totalise 20, 64% dans la province de l’Ogooué-Maritime ( Nord-ouest) du pays.
Lire l'article [5]
Libreville, 26 août (GABONEWS) – Les partisans de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), regroupement de partis qui soutient le candidat Pierre Mamaboundou, leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) à la présidentielle, en particulier les jeunes, alternent entre marche et meetings en vue de soutenir leur candidat en course contre 22 autres candidats en lice pour la conquête de la magistrature suprême, a constaté un reporter de GABONEWS. Ce mercredi, comme le weekend dernier, la marche des militants de l’ACR est partie du carrefour Rio dans le 3ème arrondissement, au alentours de 15 heures ...
Lire l'article [6]
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article [7]
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article [8]
Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), la coalition de l'opposition, a tenu une conférence de presse le 31 juillet dernier pour dénoncer les failles dans l’organisation de l’élection présidentielle du 30 août, notamment concernant la constitution du fichier électoral. Le leader de l’opposition gabonaise a dénoncé de nombreuses fraudes dans le recensement des électeurs, ainsi que la monopolisation des médias publics par le candidat du parti au pouvoir. Alors que l’ouverture de la campagne électorale se rapproche à grands pas, le principal candidat de l’opposition, ...
Lire l'article [9]
«L'homme en rouge», leader de l'opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, président de l'Union du peuple gabonais (UPG), a annoncé le 14 juillet dernier qu'il présenterait officiellement le 19 juillet prochain sa candidature à l'élection présidentielle. A cette occasion, le président de l'UPG a appelé plusieurs formations politiques de la majorité et de l'opposition à former un coalition derrière lui, qui serait capable de renverser aux urnes le parti au pouvoir depuis 42 ans. Les premières candidatures issues des rangs de l'opposition se révèlent enfin, avec l'annonce très attendue du président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, une des principales ...
Lire l'article [10]
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
Mort de l’opposant gabonais Pierre Mamboundou
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009 / Pierre Mamboundou atteint plus de 64% des voix dans l’Ogooué-Maritime
Gabon: Présidentielle 2009 / Les partisans de Pierre Mamboundou alternent entre marches de soutien et meetings
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou
Gabon : Mamboundou voit rouge sur le fichier électoral
Gabon : Mamboundou met du rouge dans la palette de présidentiables