Socialisez

FacebookTwitterRSS

Tensions et intimidation sur les urnes au Gabon

Auteur/Source: · Date: 31 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Retards, désorganisation, télévision coupée : l’élection présidentielle pour désigner le successeur d’Omar Bongo, décédé en juin, a connu plusieurs incidents, hier à Libreville, la capitale gabonaise. Dans la plupart des bureaux, les votes ont commencé avec beaucoup de retard. Certains n’ont ouvert qu’à midi au lieu de 7 heures. «C’est une désorganisation organisée» par le camp d’Ali Bongo, fils aîné d’Omar Bongo et investi par le parti au pouvoir, a dénoncé Marc Ona, responsable d’une ONG. «Les bureaux de vote ont ouvert tard pour que les populations se découragent. Les gens sont rentrés à la maison parce que les bureaux n’étaient pas ouverts.»

Imprévu. Dans les quartiers populaires, de longues files d’électeurs se sont formées dès tôt le matin. Dans le quartier de Nkembo, un homme a failli être lynché par les électeurs : selon eux, il avait tenté de voter alors qu’il n’en avait pas le droit car de nationalité ghanéenne. Les forces de l’ordre ont dû l’exfiltrer. L’opposition gabonaise soupçonne le parti au pouvoir, le Parti démocratique gabonais (PDG), d’avoir mobilisé les nombreux travailleurs immigrés vivant dans le pays afin de bourrer les urnes. Avant même le scrutin, elle dénonçait le gonflement artificiel des listes qui totalisent 800 000 électeurs.

A la mi-journée, nouvel imprévu avec l’annonce surprise du désistement de Casimir Oyé Mba, l’un des favoris du scrutin avec Ali Bongo, l’indépendant Andre Mba Obame et l’opposant Pierre Mamboundou. Oyé Mba n’a pas donné de consigne de vote. Deux jours plus tôt, il avait pourtant affirmé qu’il restait dans la course après des rumeurs le donnant rallié à l’ex-ministre de l’Intérieur Mba Obame.

Quelques heures après ce coup de théâtre, l’entourage de Mba Obame annonçait la coupure, par les autorités, de l’alimentation électrique des installations de sa chaîne de télévision privée TV+, abondamment utilisée dans le cadre de sa campagne électorale. «C’est une manœuvre d’intimidation qui montre que le parti au pouvoir est aux abois», déclarait le directeur de la télévision, Franck Nguema, accusant le camp d’Ali Bongo.

«Problèmes». «Si Ali gagne, il va y avoir des problèmes, beaucoup de Gabonais ne le veulent pas pour président, s’inquiétait, hier, un chauffeur de taxi. Mais si Mba Obame gagne, il y aura de plus grands problèmes encore parce qu’Ali n’acceptera jamais la défaite.» Ali Bongo n’a démissionné de son poste de ministre de la Défense, qu’il occupe depuis une décennie, que quelques jours avant le début de la campagne électorale. Les premières estimations étaient attendues tard dans la nuit d’hier. Les résultats officiels du scrutin, à un seul tour, devraient être connus aujourd’hui ou demain. Mais, de plus en plus, des troubles paraissent inévitables.
 


SUR LE MÊME SUJET
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Une grève générale devait se dérouler lundi au Nigeria contre l'augmentation des prix du carburant sur fond d'attentats anti-chrétiens revendiqués par un groupe islamiste musulman. Les syndicats de travailleurs ont menacé d'organiser une grève illimitée à partir de lundi sur tout le territoire national, avec des manifestations de masse, si le gouvernement ne rétablissait pas les subventions sur les prix du carburant, dont la suppression le 1er janvier a entraîné une brusque hausse des prix de l'essence. Le litre d'essence à la pompe est ainsi passé dès lundi de 65 nairas (0,30 euro) à au moins 140 nairas (0,66 euro). Des manifestations ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver-Maganga Moussavou, qui a obtenu 2.576 des voix (0,76%) lors du scrutin présidentiel du 30 août dernier, a appelé mercredi les candidats malheureux à reconnaître les résultats officiels, proclamés par la Cour constitutionnelle. ’’Je vous invite à faire table rase sur le passé afin d’œuvrer pour un Gabon plus émergent’’, a déclaré M. Maganga Moussavou lors d’une conférence de presse à Libreville. Ex-ministre de l’Enseignement technique, le leader du PSD, autrefois ancré dans la majorité, n’était plus apparu en public depuis l’annonce des résultats. La déclaration de M. Maganga Moussavou intervient alors ...
Lire l'article
Retards, désorganisation, télévision coupée : l’élection présidentielle pour désigner le successeur d’Omar Bongo, décédé en juin, a connu plusieurs incidents, hier à Libreville, la capitale gabonaise. Dans la plupart des bureaux, les votes ont commencé avec beaucoup de retard. Certains n’ont ouvert qu’à midi au lieu de 7 heures. «C’est une désorganisation organisée» par le camp d’Ali Bongo, fils aîné d’Omar Bongo et investi par le parti au pouvoir, a dénoncé Marc Ona, responsable d’une ONG. «Les bureaux de vote ont ouvert tard pour que les populations se découragent. Les gens sont rentrés à la maison parce que les bureaux ...
Lire l'article
C'est la jeunesse gabonaise qui doit prendre le destin du Gabon entre ses mains lors de ces présidentielles historiques pour le Gabon Par Daniel Noumbissie Tchamo C’est à vous qui jouissez déjà du droit de vote et n’ayant connu autre président qu’Omar Bongo Ondimba que je m’adresse. C’est à cette génération qui veut accomplir sa mission de génération et non la trahir que je m’adresse. Partie de la communauté politique, elle-même non homogène, Je suis conscient de ne pas écrire à un bloc monolithique. Le 30 août 2009, vous participerez activement, je n’en doute, à « l’écriture ...
Lire l'article
Les grands électeurs gabonais (2000 environ) sont aux urnes depuis 7 heures ce dimanche pour procéder au renouvellement des effectifs de la Chambre haute du parlement (Sénat) qui compte dorénavant 102 sénateurs. Pour procéder à l’élection de ce dimanche, ce sont les grands électeurs dont les députés, les conseillers communaux et départementaux qui choisiront 102 sur les 104 candidats en lice. Le mandat des sénateurs s’élève à 6 ans et les observateurs s’accordent à dire que le Parti démocratique gabonais (PDG au Pouvoir) doit, une nouvelle fois, ravir le plus grand nombre de représentants. En effet, selon ces observateurs, le PDG ...
Lire l'article
Quelques 2000 grands électeurs (députés et conseillers locaux) se rendent ce dimanche aux urnes sur l’ensemble du territoire national afin d’élire les 102 sénateurs que comptera désormais la chambre haute du parlement gabonais. Ce sont au total 104 candidats qui briguent les suffrages des grands électeurs. A Libreville, la capitale, les bureaux de vote se sont ouverts à 7h (6h GMT) et se refermeront à 18h (17 GMT). Ce scrutin ne connaît pas une forte affluence en raison de son caractère quelque particulier. Ce sont seulement, les députés, les conseillers communaux et départementaux qui sont habiliter à voter. De l’avis de plusieurs gabonais, ...
Lire l'article
Le Conseil d'Etat gabonais a finalement remis la présidence de la Fédération gabonaise de cycliste (FEGACY) à Franck thomas Eya'a après avoir été suspendu par le ministère gabonais des sports pour une « mauvaise » gestion de la discipline dans le pays. Après de vives tensions ayant paralysées la structure pendant près de deux ans, M. Eya'a est désormais habilité à poursuivre son mandat, souligne un rapport du Conseil d'Etat, parvenu mercredi à GABONEWS. M. Eya'a avait été mis en cause pour une mauvaise gestion du cyclisme gabonais. Du coup, le ministère des sports gabonais dirigé à l'époque par Egide Boundono Simangoye ...
Lire l'article
Suite à la requête introduite par Clay Parfait Abessolo, la Cour constitutionnelle a décidé de l’annulation des résultats électoraux du 27 avril 2008 dans le 2ème arrondissement de la commune d’Oyem (nord). En effet, Clay Parfait Abessolo, candidat indépendant à ladite élection, avait introduit un recours visant à l’annulation des résultats électoraux dans cette circonscription suite à une erreur de transcription de son prénom sur les bulletins des votes. Une erreur qui, selon son argumentaire, aurait influencé l’électorat et faussé les résultats. La Cour constitutionnelle a alors décidé de l’annulation pure et simple des résultats de tous les bureaux de ...
Lire l'article
Les premières tendances des résultats des élections législatives en Guinée Equatoriale donne le Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE) du président Teodoro Obiang Nguéma vainqueur avec un quasi plébiscite dans plusieurs localités du pays. Le Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE) du président Teodoro Obiang Nguema est sorti vainqueur du scrutin des élections législatives du 4 mai dernier avec des scores frôlant les 100% des voix dans certaines localités selon les premiers résultats partiels publiés le 5 mai. Le lendemain du scrutin, la Commission électorale nationale (CEN) a commencé à divulguer quelques résultats portant sur une partie des bureaux de vote ...
Lire l'article
C'est ce dimanche 27 avril que les Gabonais vont élire les conseillers municipaux et départementaux. A la veille de ce scrutin, le directeur général du centre technique des élections, François Ondo Edou, assure que l'acheminement du matériel électoral sur l'ensemble du territoire national s'est déroulé avec succès. Selon lui, toutes les conditions sont réunies pour garantir un scrutin transparent. Les Gabonais sont attendus dans les bureaux de vote toute la journée de dimanche 27 avril pour exprimer leurs choix sur les hommes et les femmes qui vont diriger les mairies et les conseils départementaux pour les cinq ...
Lire l'article
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Présidentielle : Maganga Moussavou appelle les candidats malheureux à reconnaître le verdict des urnes
Tensions et intimidation sur les urnes au Gabon
Lettre ouverte à la jeunesse gabonaise : aux urnes citoyens !
Gabon: Elections sénatoriales: les grands électeurs aux urnes pour voter les 102 sénateurs ce dimanche
Election : Près de 2000 grands électeurs aux urnes pour élire les 102 sénateurs
Gabon: Fin des tensions à la FEGACY: Franck Thomas Eya’a reprend la présidence
Gabon: Contentieux des locales 2008 / A Oyem on va repartir aux urnes
Guinée Equatoriale : Obiang Nguéma rempli les urnes des législatives
Gabon : Aux urnes citoyens!


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*