Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : André Mba Obame dénonce la mise en marche d’un «coup d’État électoral»

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

En vue de dénoncer le non-respect de la loi et du processus électoral en cours, l’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, un des trois candidats à revendiquer la victoire à la présidentielle de dimanche, a donné une conférence de presse le lundi 31 août dernier au QG de Zacharie Myboto, autre candidat à la même élection qui a tenu le même discours un peu avant.

© Gaboneco – Le candidats autoproclamé vainqueur André Mba Obame, accompagne de M. Éyéghé Ndong et M. Myboto, rallié après sa défaite annoncée, le 31 août 2009

Faisant suite à Zacharie Myboto qui, dans un point-presse donné le 31 août à Libreville, a appelé au « Respect de la constitution et à la volonté du peuple gabonais au sortie de l’élection présidentielle du 30 août 2009 », le candidat indépendant André Mba Obame a donné une conférence de presse en vue de dénoncer le non-respect de la loi et du processus électoral en cours.

La sortie d’André Mba Obame, qui était accompagné de ses alliés Jean Eyéghé Ndong, Paul Mba Abessole, Medhi Teale, Jean Ntoutoume Ngoua et Anna Claudine Ayo Assayi, a eu lieu au QG de Zacharie Myboto, le seul des candidats favoris à n’avoir pas laissé entendre qu’il était le vainqueur du scrutin du dimanche 30 août dernier. Ce dernier siégeait également à la table des conférenciers auxquels il prêtait l’hospitalité.

D’entrée de jeu André Mba Obame a déclaré que la coalition de candidats qui le soutiennent est en phase avec la déclaration de Zacharie Myboto. Sur la même lancée que ce dernier, l’ancien ministre de l’Intérieur a laissé entendre que : «Le Gabon est un Etat de droit et l’organisation des élections dans notre pays est codifiée.» Il a rappelé les différentes étapes consignées dans la loi électorale, à partir du bureau de vote jusqu’à la proclamation des résultats et du contentieux électoral s’il en est. «Seul le ministre de l’Intérieur, invité par le président de la commission électorale peut annoncer les résultats… Seule la Cour constitutionnelle peut déclarer un candidat élu à l’élection présidentielle», a-t-il précisé.

Ce rappel visait à démontrer que les textes de loi ne correspondent nullement à la déclaration faite dans la matinée par le candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba, qui a revendiqué la victoire et s’est «proclamé président de la République et président de tous les Gabonais».

André Mba Obame et ses alliés ont dénoncé cette procédure et déclaration «qui est tout, sauf conforme à la loi de notre pays, à commencer par la loi fondamentale.» Ils ont également stigmatisé «toutes les manœuvres autour de cette déclaration qui sont de nature à mettre les institutions de la République devant le fait accompli.»

Les conférenciers ont appelé la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), la Cour Constitutionnelle, le Gouvernement, ainsi que le Président de la République à prendre leurs responsabilités afin que «force reste à la loi.»

André Mba Obame a mis en garde contre la mise en marche d’un «coup d’État électoral» et a souligné que «La population fera respecter ses droits comme tout citoyen épris de droit et de liberté. Il ne faut pas céder à la provocation. Ce qui s’est passé ce matin est une provocation [la déclaration d’Ali Bongo affirmant qu’il a gagné l’élection]. On fait une annonce, les gens descendent dans les rues, et on arrête le processus électoral. On l’a déjà vu dans d’autres pays.»

“Dans 7 provinces sur 9, le candidat du PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir, qui a investi Ali Bongo) est battu. Vous ne pouvez pas remporter (l’élection) comme ça, sauf si les règles de l’arithmétique ont changé”, a ironisé M. Mba Obame.

En début d’après-midi dans la même journée, Zacharie Myboto, au demeurant président de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), a déclaré : «La déclaration précipitée, mensongère et inopportune du candidat du parti au pouvoir (PDG) est de nature à créer le désordre et la confusion dans l’esprit des Gabonais qui se sont prononcés très largement en faveur du changement dans les ¾ du territoire national et dans la très grande majorité des centres de vote à l’étranger», avant d’ajouter : «Les Gabonais ne sauront tolérer une fois de plus un coup d’État électoral comme en 1993, avec son cortège d’événements violents, entraînant la mort de nombreux compatriotes.
 


SUR LE MÊME SUJET
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Le 13 mai 2011, Monsieur André MBA OBAME a été examiné par un Neurologue. Une IRM demandée en urgence a été réalisée le 14 mai 2011 à la Polyclinique EL RAPHA de Libreville. Cet examen radiologique a mis en évidence la présence d’une hernie discale postéro-latérale qui a entrainé une sciatique paralysante et hyperalgique. Le traitement de cette pathologie est chirurgical. Le 26 mai 2011, l’évolution de l’état de santé de Monsieur André MBA OBAME a amené le Médecin à conclure à la nécessité et à l’urgence d’une évacuation sanitaire pour une intervention en milieu spécialisé. Dans les prochains jours, l’état de ...
Lire l'article
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
L’Assemblée nationale a auditionné, le 13 avril dernier, l’opposant André Mba Obame en vue d’examiner l’éventualité de levée de son immunité parlementaire, suite à la dénonciation du ministère de la Justice qui envisage sa traduction devant les tribunaux. Il est reproché au secrétaire exécutif de l’ex-Union nationale (UN) de s’être proclamé, le 27 janvier dernier, président élu du Gabon et d’avoir mis en place un gouvernement parallèle. Il risque 6 mois à 5 ans de prison. Les contours de cette étape. En vue d’examiner la demande de levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame, député de ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, parti de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA)), André Mba Obame, n’a pas répondu présent au meeting et à la marché organisé par les partis de l’opposition, ce samedi à Libreville pour réclamer l’application de la biométrie dans le processus électoral au Gabon, a constaté GABONEWS. En dehors des cadres et des leaders des différents partis de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR, opposition) qui se sont désistés pour ces événements, l’on a noté l’absence remarqué de André Mba Obame, le secrétaire exécutif de l’UN, au point que des militants ...
Lire l'article
Le président de l’union nationale (UN), Zacharie Myboto a déclaré à la presse, à la sortie de l’audience avec le ministre de l’Intérieur, (..), Jean François Ndongou que ‘’l’union nationale aura certainement à donner son point de vue sur cette déclaration. Mais, en tout état de cause, nous estimons très honnêtement qu’il n’y a pas péril en la demeure pour qu’on en fasse un sujet particulièrement dense’’. A l’union nationale, je ne pense pas que nous soyons là-bas les gens qui ne respectent pas la loi. L’union nationale est un parti de l’Etat de droit, qui respecte la démocratie pluraliste et ...
Lire l'article
Ancien ministre de l'Intérieur, rival malheureux d'Ali Bongo Ondimba lors du scrutin présidentiel du 30 août 2009, André Mba Obame, de passage à Paris, a répondu mercredi aux questions de L'EXPRESS.fr. André Mba Obame est aujourd'hui le secrétaire exécutif de l'Union nationale, une coalition née de la fusion de trois partis d'opposition, que préside Zacharie Myboto. Interdit de voyage durant sept mois, "AMO" a obtenu un nouveau passeport début mars. "Moi qui ai envoyé des gens à l'ombre, confie-t-il, j'ai l'impression de sortir de prison. On apprend beaucoup de la vie et de ses épreuves.". A la veille de la ...
Lire l'article
« L'union de l'opposition est en marche (...). La manoeuvre ou l'initiative n'est pas dirigée contre une personne, elle est plutôt pour atteindre un objectif : l'alternance. » L'opposition gabonaise, qui n'a toujours pas digéré l'élection d'Ali Bongo, le 30 août dernier, se lance dans la formation d'un grand parti unifié face au régime du PDG, le parti au pouvoir. Plusieurs figures de la vie politique gabonaise, dont six candidats à l'élection présidentielle du 30 août 2009, ont décidé de créer un grand parti dont le nom reste à trouver. André Mba Obame, ancien candidat à l'élection présidentielle est l'un des ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, arrivé 3e de l'élection présidentielle selon le nouveau comptage de la Cour constitutionnelle, a affirmé mercredi à la presse qu'il poursuivait sa grève de la faim entamée lundi. "J'économise mes forces. Le combat continue, vous allez voir que ce n'est pas un jeu. Et vous continuerez à entendre parler de nous", a affirmé à la presse M. Mba Obame, présent lors d'une déclaration commune de la coalition de candidats de l'opposition rejetant les résultats de la présidentielle. Visiblement fatigué, M. Mba Obame avait annoncé lundi avant la validation de l'élection d'Ali Bongo à la présidence commencé ...
Lire l'article
Libreville, 3 septembre (GABONEWS)- Le candidat indépendant, ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, emporte la majorité des suffrages de l’élection présidentielle dans sa province natale du Woleu-Ntem, avec 81,18 % contre 12, 86% pour Ali Bongo Ondimba A noter que monsieur André Mba Obame est arrivé en tête dans la province de l’Estuaire avec 35, 02% devant Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou.
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – André Mba Obame (candidat indépendant), ses cinq alliés: Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Michel Lesley Teale, Ntoutoume Ngoua et Ayo Anna Claudine, renforcés par Zacharie Myboto (candidat de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD)), ont animé ce lundi en début de soirée, au Quartier général de (UGDD), une conférence de presse pour qualifier l’annonce de la victoire du candidat du PDG de « volonté manifeste de ce dernier à s’imposer par un coup d’état électoral ». Actualité du :31/08/2009 « Aux noms de ...
Lire l'article
Au cours d'une conférence de presse donnée le lundi 31 août, Andre Mba Obame, ancien ministre de l'intérieur, et naguère proche d'Ali Bongo, a critiqué la déclaration ce dernier selon laquelle il était le vainqueur de l'élection présidentielle qui venait de se dérouler et donc le nouveau président des Gabonais. Aux côtés d'Andre Mba Obame étaient présents : Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Medhi Teale, Jean Ntoutoume Ngoua et Anna Claudine Ayo Assayi. La conférence se tenait dans le QG de Zacharie Myboto avec lequel Andre Mba Obame s'est déclaré en phase (Myboto a également critiqué la déclaration "précipitée" d'Ali ...
Lire l'article
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
Politique / André Mba Obame, grand absent du meeting et de la marche de samedi à Libreville
Politique :Zacharie Myboto estime que ‘’Mba Obame n’a pas les moyens de faire un coup d’Etat’’
André Mba Obame:”Si rien ne change, on va au coup d’Etat avant la fin de l’année”
André Mba Obame, ancien candidat à l’élection présidentielle gabonaise
Gabon: André Mba Obame poursuit sa grève de la faim
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009 / André Mba Obame rafle la mise dans sa province natale du Woleu-Ntem
Gabon: Présidentielle 2009 / André Mba Obame, ses nouveaux alliés et Zacharie Myboto qualifient l’annonce de victoire d’Ali Bongo Ondimba de “tentative de hold-up électoral”
Gabon : Andre Mba Obame dénonce une tentative de hold up électoral


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*