Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Attaque d’un commissariat de police et du foyer Roger Buttin à Port-Gentil

Auteur/Source: · Date: 4 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Des petits groupes mobiles ont continué à frapper dans la ville de Port-Gentil dans l’après-midi du vendredi 4 septembre. Le commissariat de police du quartier Le Château a été attaqué et des commerces ont été pillés dans les quartiers périphériques de cette ville, alors que le gouvernement a annoncé depuis hier une série de mesures sécuritaires.

© Ndenguino Hans/AFP – Scènes de guerre et de pillage à Port-Gentil

Les violences continuent de manière sporadique à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon située dans la province de l’Ogooué-Maritime. Cet après-midi, des manifestants ont attaqué un commissariat situé au quartier Le Château. La manœuvre visait à libérer ceux des leurs qui s’y trouvaient en garde à vue depuis la veille.

Le bâtiment d’un étage abritant le commissariat a été sauvé des flammes in extremis par les pompiers. Ses portes et fenêtres ont toutefois été défoncées et les détenus libérés. Les manifestants se sont ensuite éparpillés et, en fin d’après-midi, des pillages ont été enregistrés dans le quartier Ngadi situé entre le 1er et le 2e arrondissement de la ville.

Divers commerces appartenant à des Libanais et autres expatriés ont également été mis à sac avant que les forces dirigées par le Poste de commandement mixte n’interviennent et ne dispersent les détrousseurs à coups de grenades lacrymogènes.

Le correspondant de Gaboneco.com a noté que ces émeutiers pouvaient être évalués à deux centaines de personnes réparties en petits groupes mobiles. Certains sont, semble-t-il, en possession d’armes à feu et on dénombre au moins deux morts parmi les manifestants. Les forces de l’ordre compteraient aussi des blessés dans leur rangs.

Alors que le couvre-feu décrété battait son plein, le foyer Roger Buttin appartenant à la compagnie pétrolière Total Gabon a été incendié aux environs de 21 h 30 (heure locale). Ce complexe abritait les meilleures infrastructures sportives et culturelles de la capitale économique.

Jean-François Ndongou, le ministre de l’Intérieur et de la Défense, a donné une conférence de presse dans l’après-midi du vendredi 4 septembre au cours de laquelle il a annoncé une série de mesures et souligné qu’il « fera appliquer la loi dans toute sa rigueur ».

Le ministre de l’Intérieur et de la Défense a également fait état du déploiement, à ce jour, de 30% seulement des forces de défense et de sécurité sur les deux principales villes du pays qui sont actuellement le théâtre de ces violences. Il a spécifié que le Gabon n’est «pas en état de siège» non sans expliquer que sa «capacité opérationnelle est suffisante pour accomplir sa mission régalienne.»

Le Conseil des ministres a décidé, le 3 septembre d’«un renforcement des mesures de sécurité sur toute l’étendue du territoire» dont la toute première est le couvre-feu instauré le même jour à Port-Gentil tous les jours de 20 h 00 à 06 h 00 locales (19 h 00-05 h 00 GMT). Cette disposition restera en vigueur «jusqu’à nouvel ordre.»


SUR LE MÊME SUJET
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article
Plus de cent soixante onze millions de francs cfa pour réfectionner l’école Roger Buttin
L’école Roger Buttin, située dans le 4ème arrondissement au sud de la ville, l’un des plus vieux établissements scolaires de la capitale économique, Port-Gentil, créé en 1956, a retrouvé son lustre grâce aux travaux financés par Total Gabon et qui ont couté onze millions de francs CFA. Les 6 bâtiments de l’école, jadis dispersés sont regroupés dans une enceinte, offrant ainsi, à la fois des conditions idéales de travail et de sécurité aux 1300 élèves et leurs encadreurs. Ces travaux ont été réceptionnés par l’Inspecteur délégué d’académie (IDA), Valentine Mohessou, entouré de plusieurs de ses collaborateurs, en ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le gouvernement gabonais s’est réjouit jeudi du retour progressif à la anormale de la situation à Port-Gentil (sud-ouest) et capitale économique du pays, a déclaré, le ministre porte-parole du gouvernement, René Ndemezo’Obiang à l’issue du conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Rose Francine Rogombé. ‘’Dans cette perspective, le conseil apprécie positivement l’envoi récent par le gouvernement d’une mission d’experts à Port-Gentil chargée d’évaluer avec précision la nature et l’ampleur des dégâts commis dans cette ville par divers éléments agissant manifestement sur les ordres de certaines forces politiques’’, a indiqué M. Ndemezo’Obiang. Par ailleurs, le conseil a ...
Lire l'article
Port-Gentil (Gabon), envoyé spécial Regards fuyants et hostiles, bruits étouffés, rues jonchées d'ordures et de carcasses de voitures calcinées, ruines de bâtiments encore fumantes : Port-Gentil s'est réveillée hagarde, dimanche 6 septembre, après sa troisième nuit d'émeutes postélectorales qui ont causé la mort de trois personnes, selon un nouveau bilan officiel. La capitale pétrolière du Gabon, petite ville aux allures coloniales avec son secteur européen et ses quartiers "indigènes" séparés par un boulevard, a des allures de cité fantôme. "D'un côté, la ville qui bouge, de l'autre la ville qui souffre", résume un Gabonais. Entre révolte politique et pillage crapuleux, les violences ...
Lire l'article
Port-Gentil, 4 Septembre (GABONEWS) - Routes barrées, surfaces de commerce pillés, stations service saccagées,…c’est le triste visage que la capitale économique, Port-Gentil, présente après les actes de violence et de vandalisme enregistrés dans l’après-midi et toute la nuit de jeudi à vendredi, dans l’ensemble des quatre arrondissements de la commune. Actualité du :04/09/2009 Ce qui était à craindre s’est ainsi produit dans la nuit de jeudi à vendredi à Port-Gentil: des actes de violences inouïs qui ont, en l’espace de quelques temps, transformés la ville de Port-Gentil en un théâtre de chaos, ...
Lire l'article
Port-Gentil, 3 septembre (GABONEWS) – Le Consulat de France à Port-Gentil, capitale économique, aurait été incendié par des manifestants peu avant midi, rapporte le correspondant de GABONEWS.
Lire l'article
Port-Gentil, 3 septembre (GABONEWS) - Les portes de la prison de Port-Gentil, capitale économique, auraient été défoncées vers le milieu de la matinée et les détenus auraient rejoints les manifestants, proches de l’opposition, qui contesteraient les résultats de la présidentielle du 30 août dernier, rendus publics actuellement par le ministre de l’Intérieur, a constaté le correspondant de GABONEWS.
Lire l'article
Dans la matinée précédant la proclamation du scrutin du dimanche 30 août, les forces de l’ordre ont brutalement dispersé les partisans des candidats à la présidence Pierre Mamboundou et André Mba Obame, rivaux d'Ali Bongo Ondimba. La prison de Port-Gentil, capitale économique du pays, a été détruite et ses prisonniers libérés par des manifestants. © Static/gaboneco - Les forces de l'ordre face aux manifestants devant la Cité de la Démocratie. Les partisans des deux rivaux d'Ali Bongo dans la course à la présidentielle gabonaise, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, ont ...
Lire l'article
Port-Gentil, 30 août (GABONEWS)- Les principaux centres de vote de Port-Gentil connaissent une grande affluence depuis la fin de la matinée après un démarrage timide des opérations électorales pour l’élection présidentielle anticipée, a constaté le correspondant de GABONEWS. Les 55920 électeurs qui choisissent, dans le calme et la sérénité, ce dimanche le successeur d’Omar Bongo Ondimba, parmi les 17 candidats. L’un des prétendants à la magistrature suprême, Casimir Oyé Mba a quitté la course tôt ce matin avant l’ouverture des bureaux de vote. Il tient une conférence de presse cet après-midi à Libreville, selon son entourage.
Lire l'article
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Plus de cent soixante onze millions de francs cfa pour réfectionner l’école Roger Buttin
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Politique : Le gouvernement se réjouit du retour progressif à la normale à Port-Gentil
Ali Bongo recourt à la force à Port-Gentil, foyer de la contestation
Gabon: Port-Gentil, théâtre de violences depuis l’annonce des résultats de la présidentielle
Gabon: Urgent / Le Consulat de France incendié par des manifestants à Port-Gentil
Gabon: Urgent / Prison défoncée, les détenus se mêlent aux manifestants à Port-Gentil
Gabon : Violences politiques à Libreville et Port-Gentil
Gabon: Présidentielle 2009/ Les centres de vote connaissent une grande affluence à Port-Gentil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*