Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Communiqué / Elections: Le Dr. Daniel Mengara propose aux candidats la mise en place d’un Comité de Crise Commun en vue de la Résistance

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Politique

Ci-dessous, la lettre que Daniel Mengara fera parvenir aujourd’hui aux camps des deux candidats André Mba Obame et Pierre Mamboundou. Dans cette lettre, le leader du mouvement “Bongo Doit Patir” appelle à la mise en place d’un Comié de Crise Commun en vue de la Résistance Permanente.


BONGO DOIT PARTIR
Bureau du Président

A Messieurs André Mba Obame et Pierre Mamboundou,

Chers compatriotes,

Tout en condamnant l’agression physique du régime Bongo contre vos personnes et contre le peuple gabonais, et tout en vous signifiant à tous les deux ma solidarité, je me permets aujourd’hui de vous interpeller au sens du devoir.

Vu que c’est en vous deux que, le 30 août 2009, le peuple a placé la majorité de ses suffrages victorieux en vue de la fin du bongoïsme au Gabon, et vu l’urgence de la situation, il incombe désormais à vous deux de savoir si oui ou non vous désirez organiser la défense de ce vote en vue du rétablissement de la volonté du peuple.

Il me semble, hélas, qu’en continuant, comme vous le faites en ce moment, à clamer, chacun de son côté, sa victoire, vous n’aidez pas du tout à orienter la résistance d’un peuple pour le moment perdu et disloqué entre vous deux. Aujourd’hui, il n’y a plus, à mon sens, de raison pour que les deux candidats que vous êtes continuassent à clamer victoire chacun de son côté, au détriment même de la résistance que, pourtant, vous demandez au peuple. Qui de vous deux le peuple va-t-il défendre? Qui de vous deux a vraiment gagné ? Qui de vous deux la communauté internationale doit-elle écouter? Et sur quels chiffres le peuple et la communauté internationale doivent-ils se baser pour vous aider à affirmer « vos victoires » ?

A mon sens, il n’est pas aujourd’hui de vos deux intérêts, ni de l’intérêt du peuple, encore moins de l’intérêt de la résistance, de voir les énergies insurrectionnelles dispersées entre les deux candidats que vous êtes. Il ne s’agit plus non plus aujourd’hui de soutenir tel ou tel autre candidat, mais de défendre le vote du peuple tel qu’il s’est majoritairement exprimé contre Ali Bongo le 30 août. Du moment qu’il n’y a aucun moyen idéologique, sociologique ou arithmétique par lequel Ali Bongo peut gagner une élection transparente au Gabon, toute déclaration de victoire de sa part constitue une imposture. A ce titre, il faut la combattre avec la dernière énergie. Mais comment mener efficacement ce combat quand les deux candidats sur lesquels le peuple a jeté son dévolu ne font nulle part front commun en vue de l’affirmation objective de la vérité ?

Pour que ce combat soit gagné, donc, l’un de vous doit se désister en faveur de l’autre. Cela permettra à l’opposition de pouvoir enfin parler d’une seule et même voix, et au peuple de savoir qui il doit défendre et ce qu’il défend. S’il y a quelque chose que nous pouvons reconnaître à des gens comme Paul Mba Abessole et Jean Eyegue Ndong, c’est la grandeur avec laquelle ils se sont désistés en faveur d’un candidat unique, faisant ainsi preuve de sacrifice personnel en vue de la victoire contre les bongoïstes. En cela, ils ont démontré non seulement leur attachement de patriotes à la cause commune, mais également leur carrure d’hommes d’état. Il faut donc, impérativement, que l’un d’entre vous fasse preuve de la même grandeur d’esprit en se désistant en faveur de l’autre.

C’est dans ce contexte que je propose la mise en place urgente et immédiate, par vos deux camps, d’un Comité de Crise Commun (COMICCO) de 13 membres (6 membres par camp, plus un médiateur neutre qui en assurera la présidence), dont l’objectif sera:

1) d’organiser le désistement de l’un en faveur de l’autre: ce désistement peut se faire, soit sur la base des  chiffres et résultats communiqués par le Ministre de l’intérieur, résultats qui placent André Mba Obame en deuxième position, donc devant Pierre Mamboundou, soit sur la base des VRAIS résultats dont vous devriez, objectivement, être en possession tous les deux. Autrement dit, il y a bel et bien un moyen objectif et scientifique par lequel il vous est possible de vous accorder. Si, comme vous le dites si bien, les chiffres communiqués par le Ministre de l’intérieur sont tronqués, vous devriez, logiquement, tous les deux disposer des vrais procès-verbaux montrant les vrais chiffres tels que contresignés par vos propres représentants dans les bureaux de vote conformément à la loi. La possession de ces procès-verbaux logiquement identiques devrait vous permettre à tous les deux, et en toute objectivité, d’établir qui de vous deux a gagné cette élection. Vu que cela a pris à peine 24 heures à la Cour constitutionnelle bongoïste d’éplucher les procès-verbaux et de « confirmer » la « victoire » frauduleuse d’Ali Bongo, le COMICCO devrait prendre le même temps au maximum pour éplucher objectivement tous les procès-verbaux en vos possessions aux fins d’établir publiquement l’un d’entre vous comme le vainqueur officiel de cette élection.

2) d’organiser, sur la base des VRAIS chiffres ainsi accordés et publiés conjointement par les deux camps, la résistance commune en faveur du vainqueur déclaré objectivement par le COMICCO. Autrement dit, c’est dans l’esprit du « Tout Sauf Ali » qu’il faut désormais positionner toute initiative allant dans le sens de la résistance. Et vu que vous devriez être tous les deux en possession de procès-verbaux identiques, avec exactement les mêmes chiffres et les mêmes signatures, déclarer l’un d’entre vous vainqueur sur une base scientifique ne devrait pas être si difficile que cela !

Ce n’est que de cette manière, Messieurs, que la résistance pourra mieux s’organiser. Faire le contraire ou continuer à clamer séparément vos victoires ne pourra que conforter Ali Bongo dans sa « victoire » puisqu’il vous rétorquera que vos déclarations ne sont pas cohérentes vu que vous n’arrivez pas déjà à vous entendre entre vous deux sur qui de vous deux est supposé avoir gagné l’élection. Je puis vous assurer que cela fait piètre figure non seulement aux yeux de la communauté internationale qui vous observe, mais également du peuple gabonais qui a placé ses espoirs en vous.

Accordez-vous donc, Messieurs, pour que le peuple gabonais puisse mieux vous suivre et mieux résister. Ce n’est pas au peuple d’organiser pour vous la résistance sans, de surcroit, savoir pour qui il est supposé résister et comment résister. La résistance s’organise. Elle ne s’improvise pas.

Ayant été farouchement opposé au principe de cette élection bâclée, élection qu’il fallait absolument reporter, j’étais partisan d’un blocage en amont, c’est-à-dire d’une stratégie de contestation ayant pour but d’empêcher la tenue de cette élection. J’ai donc préféré rester neutre entre tous les candidats de peur de valider un scrutin que je savais perdu d’avance. Mais du moment que le peuple a voté, mon objectif, désormais, vise uniquement au rétablissement et à la défense du vote du peuple tel qu’il s’est véritablement exprimé. Si c’est Pierre Mamboundou qui a reçu le vote majoritaire et souverain du peuple, je me battrai pour Pierre Mamboundou. Si c’est André Mba Obame, je me battrai pour André Mba Obame. Je me considère, donc, à ce titre, assez neutre entre vous deux pour pouvoir assurer la médiation entre les deux camps en vue de la mise en place immédiate du COMICCO, et ainsi organiser la résistance permanente en faveur du candidat victorieux décidé par les deux camps. C’est ce que le peuple gabonais veut.

Mais je ne saurais trop insister sur l’urgence de cette conciliation. Chaque jour qui passe sans réelle coordination des deux camps et sans accord de désistement entre les deux candidats que vous êtes est un jour perdu pour le peuple. C’est maintenant ou jamais. D’ici quelques jours, le peuple déçu se découragera et se démobilisera, laissant ainsi se perpétuer au Gabon la monarchie bongoïste.

Ali Bongo Ondimba, comme jadis son père, a démontré qu’il est non seulement disposé à frauder pour gagner, mais aussi à créer au Gabon un état policier et répressif. Mais plus que son père, Ali Bongo sera forcément la personne qui finira de jeter le Gabon dans le gouffre de la guerre civile, de la pauvreté et de la violence. Les 200 à 300 milliards tirés du trésor public avec lesquels il a financé son arrogante campagne de gaspillage sont la preuve que cet homme et sa famille sont prêts à tout pour tuer le Gabon. L’imposture politique d’Ali Bongo prouve à suffisance combien il est illusoire d’espérer au Gabon un changement autrement que par l’insurrection. La répression policière qui sévit dans le pays depuis le 3 septembre en est la démonstration la plus flagrante vu que, même quand le peuple s’assemble pour des manifestations pacifiques, le régime en place n’hésite aucunement à user de violence et de répression meurtrière.

Cet énième viol du vote du peuple par la famille Bongo, décidée plus que jamais à maintenir son hégémonie monarchique et despotique sur le Gabon, devrait montrer aux Gabonais, comme je l’ai toujours dit, que ce n’est plus par les urnes que le changement arrivera.

Or, toute révolution qui réussit est une révolution dont les leaders assument sans fards ni paravents le poids et la responsabilité. Personne ne pourra mieux orienter le peuple vers la résistance que les leaders pour lesquels ce peuple a voté. Il serait illusoire de croire que la résistance s’organisera d’elle-même ou que le peuple prendra « ses responsabilités » sans implication directe de vous deux. Il serait encore plus illusoire de croire que cette résistance puisse mener à la chute du régime sans coordination de la part de vos deux camps. Et, vu que personne d’autre que vous-mêmes ne pourra valablement défendre votre victoire, il vous incombe, vous qui étiez candidats, d’orienter votre peuple sur le type de résistance que vous souhaitez.

Recevez donc, Messieurs, mes patriotes salutations.

Vive le Gabon.
Vive la résistance.

Fait à Libreville, le 5 septembre 2009

Dr. Daniel Mengara
Président
BDP-Gabon Nouveau

Tél. Gabon: (+241) 04.12.33.88 ou (+241) 07.23.39.01


SUR LE MÊME SUJET
Les travaux de l’atelier national de lancement de la stratégie nationale du développement durable en prélude au sommet 2012 de Rio de Janeiro qui s’est déroulé récemment dans la capitale gabonaise, a abouti à la mise ne place d’un comité ad hoc interministériel chargé d’élaborer la stratégie nationale du Gabon. Au terme de deux jours de travail, les experts et autres participants sont convenus à la mise en place d’un comité ad-hoc interministériel chargé d’élaborer la stratégie nationale du Gabon. Le document issu des travaux colle aux orientations des plus hautes autorités du pays en ce sens qu’il intègre les enjeux ...
Lire l'article
Depuis Libreville où il se trouve depuis le 25 août, le Dr. Daniel Mengara a appelé, ce lundi 31 août, André Mba Obame  et Pierre Mamboundou à la constitution immédiate d'un "Front Commun" en vue de la revendication de la victoire électorale du peuple. Dans une lettre que les équipes du BDP-Gabon Nouveau livreront aujourd'hui même aux deux leaders de l'opposition, ainsi qu'aux médias, le Dr. Daniel Mengara exhorte les deux candidats à s'entendre sur la victoire et à la revendiquer par tous les moyens possibles. Ci-dessous le texte de la lettre à distribuer. Prière de faire circuler massivement auprès de ...
Lire l'article
Dans un discours vidéo  publié sur le site du mouvement « Bongo Doit Partir » en soutien aux manifestants qui se sont jetés dans la rue à l'appel des candidats à l'élection présidentielle, le Dr. Daniel Mengara a appelé à la permanence de la résistance et au départ en exil d'Ali Bongo Ondimba. Chers compatriotes, Inutile de vous dire que l'heure est grave. La répression policière commanditée par Ali Bongo contre le peuple gabonais lors des manifestations pourtant pacifiques de ce vendredi 7 août 2009, est le signe que le changement que les Gabonais attendent ne viendra pas tout seul. Quand, le 20 juin 2009, j'annonçai ...
Lire l'article
Avis du Dr. Daniel Mengara aux Gabonais : Du rejet de ma candidature par la Cour constitutionnelle  – Leçons, Perspectives et Appel à la Résistance
Mesdames et Messieurs, chers compatriotes. Comme vous le savez ou le soupçonnez sans doute déjà, la Cour constitutionnelle gabonaise a rejeté par une décision rendue ce week-end le recours que j'avais déposé en vue de la réhabilitation de ma candidature. Cette décision est survenue alors que, confiant d'avoir gain de cause dans le processus de recours engagé, j'étais revenu auxEtats-Unis me préparer pour un retour en force au Gabon en vue de la campagne électorale. C'est donc par la plus grosse des déceptions que j'ai appris le rejet par la Cour constitutionnelle de mon recours en vue de la réhabilitation de ma ...
Lire l'article
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), a proposé samedi, au gouvernement la mise en place d’une plate-forme politique regroupant la majorité, l’opposition et la Société civile à l’effet de convenir des mesures diligentes pour juguler rapidement les mouvements sociaux et les répercutions de la crise mondiale, indique le parti dans un communiqué parvenu dimanche au desk de GABONEWS. Cette décision indique l’UPG, est la conclusion de l’analyse du message à la Nation du 31 décembre 2008 que le chef de l’Etat a prononcé à l’occasion du nouvel an. Dans son message, le chef de l’Etat avait demandé au ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres gabonais a annoncé mardi à Libreville la création d'une commission chargée d’examiner les revendications de la confédération nationale des syndicats du secteur de l'éducation nationale. Cette commission, présidée par le premier ministre aura notamment pour mission de proposer l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991, l 'examen des dossiers de recrutement, d'intégration, de titularisation, de confirmation, de reclassement et de rappels des enseignants et autres personnels du secteur éducation. La commission examinera également les autres questions destinées à l'amélioration, des conditions de vie et de travail des enseignants et des autres personnels du ...
Lire l'article
Document important à lire absolument et à distribuer de toute urgence aux Gabonais de l'étranger comme à ceux de l'intérieur.  Si vous préférez imprimer la version PDF de ce document, pour une lecture plus élégante et plus claire, cliquez ici. Vous pouvez visualiser ou imprimer le schéma du modèle organisationnel des cellules clandestines en cliquant ici pour le PDF ou sur ce lien pour la version image. Prière de faire passer ce message partout où besoin sera. Dr. Daniel Mengara, Président du BDP-Gabon Nouveau Dr. Daniel Mengara Président BDP-Gabon Nouveau (Montclair, 17 juillet 2006) De nombreux compatriotes et patriotes se posent sans doute la question de savoir ...
Lire l'article
La fonction de Coordonnateur n'existe plus au BDP-Gabon Nouveau. Le mouvement va désormais avoir un président. C'est ce qui ressort des résolutions de la réunion du Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, tenue de toute urgence samedi 3 décembre 2005. Le texte des résolutions, publié aujourd'hui même sur le site du BDP-Gabon Nouveau, précise que cette nomination donne les pleins pouvoirs au Dr. Mengara pour totalement restructurer le BDP Gabon Nouveau dans le cadre de sa transformation en mouvement de libération nationale. Le Comité Directeur charge ainsi le Dr. Daniel Mengara de créer, dans un délai de deux semaines au maximum, "une structure ...
Lire l'article
Communiqué de presse du BDP-Gabon Nouveau, pour diffusion immédiate Ayant constaté la fraude systématique -- listes électorales préfabriquées, faux observateurs internationaux, censure et contrôle des médias, corruption politique, importation d'électeurs congolais, bureaux de vote fantaisistes, interdiction de séjour d'opposants, etc. -- orchestrée par le régime Bongo en vue de maintenir le dictateur Omar Bongo au pouvoir pendant 7 ans de plus, pour un scandaleux total de 45 ans au moins ; Ayant constaté la dérive dictatoriale et les manipulations constitutionnelles -- institution de la présidence à vie, limites d'âge arbitraires, révisions abusives, etc. -- visant à priver les Gabonais du droit de ...
Lire l'article
Lundi 30 Août 2004 à 00:00  -------------------------------------------------------------------------------- Message Audio de voeux du 17 août 2004 du Dr. Daniel Mengara à la Nation gabonaise "Les élections présidentielles de décembre 2005 doivent être entièrement organisées par l'ONU" 30 août 2004 --------------------------------------------------------------------------------   Pour écouter le reportage audio, vous pouvez utiliser n'importe quel logiciel de traitement audio dont dispose votre ordinateur, du moment qu'il est capable de lire les fichiers MP3 (Real Player, Windows Media, etc.) Pour écouter la version audio en format MP3, cliquez ici (30 minutes, 9Mo) Si vous préférez télécharger le fichier MP3, cliquez ici. (Vous aurez beoin de WinZip pour décomprimer le fichier MP3.) Pour la Version Vidéo, cliquez ici.   RealPlayer ...
Lire l'article
Bonne gouvernance / Environnement : Mise en place d’un comité ad hoc interministériel chargé d’élaborer la stratégie du Gabon
Communiqué: Le Dr. Daniel Mengara appelle à un « Front Commun » de l’opposition en vue de la revendication de la victoire du peuple par
Vidéo : Le Dr. Daniel Mengara appelle à la permanence de la résistance, demande le départ en exil d’Ali Bongo Ondimba
Avis du Dr. Daniel Mengara aux Gabonais : Du rejet de ma candidature par la Cour constitutionnelle – Leçons, Perspectives et Appel à la
Gabon: L’UPG propose au gouvernement la mise place d’une plate-forme politique
Gabon: Revendications syndicales: mise en place d’une Commission chargée d’étudier les solutions de sortie de crise
Points forts de la résistance: Réflexions personnelles du Dr. Daniel Mengara sur la lutte de libération nationale du BDP-Gabon Nouveau
Le Comité Directeur nomme Daniel Mengara Président du BDP-Gabon Nouveau
Présidentielles 2005 : Le BDP-Gabon Nouveau ne présentera aucun candidat aux élections, lance un appel au boycott et à la résistance
Message Audio de voeux du 17 août 2004 du Dr. Daniel Mengara à la Nation gabonaise: “Les élections présidentielles de décembre 2005 doivent être entièrement

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

23 Réponses à Gabon – Communiqué / Elections: Le Dr. Daniel Mengara propose aux candidats la mise en place d’un Comité de Crise Commun en vue de la Résistance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*