- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Emeutes au Gabon: «La morgue était pleine» à Port-Gentil

Le nombre de morts serait cinq fois supérieur à celui annoncé officiellement, selon l’opposition…

Bataille de chiffres macabre entre le gouvernement et les opposants gabonais. Alors que le bilan officiel des morts à Port-Gentil [1] s’élève à 3 personnes, Pierre-André Kombila, député et figure de l’opposition, annonce au moins 15 victimes. Selon lui, le bilan final pourrait se chiffrer en dizaines de morts depuis l’élection à la présidence contestée d’Ali Bongo.

Médecin de formation, Pierre-André Kombila, candidat à la présidentielle de 1998 et plusieurs fois ministre, a soutenu à la dernière présidentielle l’opposant Pierre Mamboundou, dont Port-Gentil est un fief.

Pierre-André Kombila a fait état d’informations provenant de la morgue de l’hôpital de Ntchengue (sud de la cité pétrolière) «où il y avait 15 corps» après les violences qui ont secoué la capitale pétrolière du Gabon du 3 au 6 septembre. «Celle-ci est pleine. Il nous reste à voir celle de l’hôpital Paul Igamba», a-t-il dit.

Corps jetés depuis les hélicoptères

«Il y a eu plusieurs dizaines de morts à Port-Gentil, selon les différents témoignages que j’ai reçus», a-t-il précisé. «Il y a une rumeur qu’il faut vérifier: c’est que l’armée prend les corps et les jette en mer en hélicoptère. Il faut mettre en place une enquête internationale, en interrogeant les forces de l’ordre honnêtes, on devrait arriver à la vérité».


SUR LE MÊME SUJET
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article [2]
Le gouvernement a décidé de restreindre le couvre-feu décrété sur la ville de Port-Gentil depuis le 4 septembre dernier pour la fête du nouvel an. Les habitants de la capitale économique pourront ainsi librement circuler du mercredi 30 décembre à minuit au samedi 2 janvier à minuit. Comme pour la fête de Noël, les habitants de Port-Gentil pourront célébrer le nouvel an sans couvre-feu. Réuni en Conseil des ministres, le gouvernement a décidé le 29 décembre dernier de réitérer l'allègement du couvre-feu sur la capitale économique. «Au regard du comportement exemplaire observé par les compatriotes résidant à Port-Gentil à l’occasion des ...
Lire l'article [3]
Le collectif des candidats malheureux à la présidentielle, mené par l’ex-ministre gabonais de l’intérieur André Mba Obame, a annoncé jeudi à Libreville qu’il allait saisir Human Rigths Watch (HRW) et Amnesty International pour faire la lumière sur la mort des personnes survenue à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon au lendemain des troubles ayant suivi la proclamation du scrutin présidentiel. ’Devant la gravité des faits signalés à Port-Gentil (…), il est vérifié que le gouvernement ne dit pas la vérité, nous allons saisir les ONG internationales telles que Human Rigths Watch, Amnesty international, ainsi que la Cour pénale internationale pour que ...
Lire l'article [4]
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article [5]
Le tribunal de Port-Gentil a relaxé jeudi 42 des 46 prévenus jugés pour évasion, pillage ou destruction lors des émeutes post-électorales qui ont secoué la capitale pétrolière du Gabon du 3 au 6 septembre. Trois prévenus "ayant déjà eu affaire à la justice", ont été condamnés à des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison, pour "évasion" de la prison de Port-Gentil et "destruction", a précisé à l'AFP le procureur de la République André-Patrick Roponat. Un prévenu étranger, poursuivi pour pillage, a écopé de 6 mois de prison, dont un avec sursis, mais seulement pour défaut de carte de ...
Lire l'article [6]
PORT-GENTIL — Lorsqu'on les interroge sur les violences ayant secoué leur ville la semaine dernière, beaucoup d'habitants de Port-Gentil (ouest), la capitale économique du Gabon, évoquent la peur, la "peur d'en parler" mais aussi la "peur que ça recommence". Pendant les émeutes et pillages, entre les 3 et 6 septembre, "on était cloîtrés chez nous, personne n'osait sortir", affirme anonymement un jeune de Matanda (est de la ville), mise de rappeur, écouteurs aux oreilles. "C'était dur de vivre ça. Les coups de fusil ont retenti. Il y a même un gars du coin qui a perdu la vie. Que Dieu ait son ...
Lire l'article [7]
Le président du Rassemblement national des bûcherons (RNB), Pierre André Kombila, aligné derrière Pierre Mamboundou (UPG, opposition) au sein de l'Alliance pour le changement et la démocratie (ACR) à l'élection présidentielle du 30 août, a dénoncé le 8 septembre dernier le black-out des autorités sur le bilan des violences post électorales à Port Gentil. L'ancien ministre de l'Enseignement technique et auparavant directeur générale de la Santé, a affirmé qu'il y aurait au moins 15 personnes tuées pendant les émeutes qui ont suivi l'annonce des résultats officiels. © D.R. Il y aurait au moins 15 morts à ...
Lire l'article [8]
Gabon: l'opposition avance le chiffre d'au moins 15 morts à Port-Gentil De Patrick FORT (AFP) – LIBREVILLE — La controverse sur le bilan des violences à Port-Gentil (ouest) après l'élection d'Ali Bongo à la présidence du Gabon a redoublé mercredi, l'opposition avançant le chiffre d'au moins 15 morts, alors que les autorités maintiennent le nombre de trois tués. Pierre-André Kombila, médecin de formation, député et figure de l'opposition, a fait état d'informations provenant de la morgue de l'hôpital de Ntchengue, au sud de la cité pétrolière, "où il y avait 15 corps", a-t-il déclaré à l'AFP. Selon lui cette morgue "est pleine. Il ...
Lire l'article [9]
Port-Gentil, 4 septembre (GABONEWS) - Le maire du 2ème arrondissement de Port-Gentil, capitale économique, JOËl Pono Opapé, a lancé un appel au calme face aux violences qui gagnent en intensité dans cette cité et ayant déjà causé la mort de 2 personnes suivies de 200 arrestations parmi les émeutiers, a-t-on appris ce vendredi de sources concordantes. Monsieur Pono Opapé, dans cet appel lancé dans la soirée sur les antennes de la chaîne provinciale de la Radiodiffusion gabonaise, s’est inquiété de l’ampleur des débordements qui pourraient dépasser l’insurrection que la deuxième ville pays avait connue en 1993, date de ...
Lire l'article [10]
Port-Gentil, 4 septembre (GABONEWS) – Les violences post-électorales ont déjà fait deux (2) morts et plus de 200 arrestations dans la capitale économique du Gabon, Port-Gentil, a-t-on appris de sources concordantes ce vendredi soir. Actualité du :05/09/2009 Les deux victimes ont été la cible des émeutiers tandis que les personnes interpellées figurent parmi les partisans de l’opposition qui conteste la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30 août dernier.
Lire l'article [11]
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Gabon : Le nouvel an sans couvre-feu à Port-Gentil
L’opposition gabonaise va saisir HRW et Amnesty international pour ’’crimes’’ commis à Port-Gentil
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: 42 relaxes et 4 condamnations au procès des émeutes à Port-Gentil
Gabon: à Port-Gentil, les émeutes sont finies, la peur reste
Gabon : La morgue de Port-Gentil «est pleine» affirme Kombila
Gabon: l’opposition avance le chiffre d’au moins 15 morts à Port-Gentil
Gabon: Le Maire du 2ème arrondissement de Port-Gentil appelle au calme
Gabon: Urgent / 2 morts et plus de 200 arrestations à Port-Gentil