Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: à Port-Gentil, les émeutes sont finies, la peur reste

Auteur/Source: · Date: 11 Sep 2009
Catégorie(s): Politique,Société

PORT-GENTIL — Lorsqu’on les interroge sur les violences ayant secoué leur ville la semaine dernière, beaucoup d’habitants de Port-Gentil (ouest), la capitale économique du Gabon, évoquent la peur, la “peur d’en parler” mais aussi la “peur que ça recommence”.

Pendant les émeutes et pillages, entre les 3 et 6 septembre, “on était cloîtrés chez nous, personne n’osait sortir”, affirme anonymement un jeune de Matanda (est de la ville), mise de rappeur, écouteurs aux oreilles.

“C’était dur de vivre ça. Les coups de fusil ont retenti. Il y a même un gars du coin qui a perdu la vie. Que Dieu ait son âme. Nous ne souhaitons pas que ça revienne”, ajoute-t-il.

Le bilan des violences – déclenchées à l’annonce de l’élection à la présidence d’Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba – est au centre d’une controverse: trois morts selon les autorités, au moins quinze selon l’opposition.

A l’hôpital de N’Tchengué (sud), où un opposant affirme que plusieurs dépouilles ont été transportées, c’est motus et bouche cousue. “Peur de parler” et d’être en porte-à-faux avec “la hiérarchie. Ici, c’est un hôpital public.”

De Quartier Sud (sud) à Littoral (nord) en passant par Grand-Village et Le Château (centre), ils sont nombreux dans cette ville mi-balnéaire mi-industrielle, entourée de lagunes, à refuser de s’exprimer sur le sujet.

“Tout le monde a peur, en fait. On a eu peur pendant les événements. C’est fini mais on marche encore avec”, avance Mbacké du quartier Roger Buttin où un centre social du groupe français Total a été incendié par des émeutiers.

Les forces de l’ordre dépêchées de Libreville en renfort “sont là, mais les bandits aussi sont toujours dehors”, ajoute ce jeune homme élancé, en référence aux détenus évadés de la prison quand celle-ci a été incendiée lors des troubles.

“On se dit que ça peut recommencer”, poursuit-il.

Selon les résultats officiels, l’opposant Pierre Mamboundou, classé 3e à l’issue du vote du 30 août et qui s’affirme vainqueur, a obtenu plus de 64% des voix dans la région de l’Ogooué maritime, qui abrite Port-Gentil, son fief. Il devance Ali Bongo et l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame, classé 2e du scrutin national et qui clame également victoire.

Le couvre-feu, toujours imposé du soir à l’aube, a ramené le calme dans la ville “mais on a vraiment l’impression que ça peut rebasculer”, dit un passager de taxi.

Les autorités nationales, provinciales et municipales le répètent pourtant depuis plusieurs jours: Port-Gentil a renoué avec le calme, les populations peuvent vaquer sans crainte à leurs occupations.

“Si on reste là, c’est pour dire aux populations: +Rassurez-vous+. On est dans une phase de stabilisation maintenant”, assure un responsable militaire.

Du côté de la mairie, l’heure est au nettoyage.

Une société privée de collecte des ordures aidée par l’armée s’attelle à la tâche depuis lundi.

Barricades, véhicules calcinés, boutiques et magasins saccagés, poubelles non ramassées: la ville ressemblait un “champ de bataille”, selon Jean-Jacques Ogoula, chargé de l’Hygiène et de l’Assainissement à la mairie.

Une soixantaine de personnes sont mobilisées pour cette mission. “On aura fait le maximum d’ici à samedi”, assure M. Ogoula, alors qu’une pelleteuse s’attaque à une montagne d’ordures au marché de La Balise, dans le centre. 


SUR LE MÊME SUJET
37% des ménages à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon (ouest), sont propriétaires des parcelles sur lesquelles ils vivent, 59% sont des locataires et 4% sont hébergés, selon une étude réalisée par l'Organisation non gouvernementale française (ONG) Toilettes du Monde. Les conclusions de l’enquête, réalisée entre janvier 2010 et mars 2011 dans le cadre des études préliminaires du projet "Assainissement des eaux usées et des excrétas à Port-Gentil" ont été remises, mardi dernier, au maire André Jules Ndjambé, par le chargé d’études de l’ONG française, Bardia Thiombiano. Selon M. Bardia, l’étude, qui a porté sur 16415 parcelles de la commune de ...
Lire l'article
Le maire de Port-Gentil, André Jules Ndjambe, qui a clos mardi les travaux de l’atelier sur le renforcement des capacités des communes et de leurs partenaires en matière d’entretien des structures qui ont été réalisés par la commission nationale des TIPPEE dans les six communes actuellement concernées par le programme, a reconnu la faiblesse des institutions qu’ils dirigent. Ouvert lundi au palais Omar Bongo Ondimba, siège du Sénat, l’atelier sur le renforcement des capacités des communes et de leurs partenaires en matière d’entretien a pris fin hier. C’est le maire de la commune de Port-Gentil, une des six villes concernées par ...
Lire l'article
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article
Le tribunal de Port-Gentil a relaxé jeudi 42 des 46 prévenus jugés pour évasion, pillage ou destruction lors des émeutes post-électorales qui ont secoué la capitale pétrolière du Gabon du 3 au 6 septembre. Trois prévenus "ayant déjà eu affaire à la justice", ont été condamnés à des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison, pour "évasion" de la prison de Port-Gentil et "destruction", a précisé à l'AFP le procureur de la République André-Patrick Roponat. Un prévenu étranger, poursuivi pour pillage, a écopé de 6 mois de prison, dont un avec sursis, mais seulement pour défaut de carte de ...
Lire l'article
Le nombre de morts serait cinq fois supérieur à celui annoncé officiellement, selon l’opposition… Bataille de chiffres macabre entre le gouvernement et les opposants gabonais. Alors que le bilan officiel des morts à Port-Gentil s’élève à 3 personnes, Pierre-André Kombila, député et figure de l'opposition, annonce au moins 15 victimes. Selon lui, le bilan final pourrait se chiffrer en dizaines de morts depuis l'élection à la présidence contestée d'Ali Bongo. Médecin de formation, Pierre-André Kombila, candidat à la présidentielle de 1998 et plusieurs fois ministre, a soutenu à la dernière présidentielle l'opposant Pierre Mamboundou, dont Port-Gentil est un fief. Pierre-André Kombila a ...
Lire l'article
PORT-GENTIL (Gabon) - De nombreux habitants de Port-Gentil (ouest du Gabon) quittaient dimanche matin leur ville, où un calme relatif régnait après de nouvelles violences survenues dans la nuit malgré le couvre-feu, a constaté un journaliste de l'AFP. "Je préfère quitter Port-Gentil pour sécuriser ma famille", a expliqué à l'AFP un homme qui n'a pas voulu s'identifier, rencontré à un débarcadère du sud de la ville où plusieurs centaines de personnes munies de légers bagages se pressaient pour prendre des pirogues. Située sur la presqu'île de Mandji, à une centaine de kilomètres de Libreville, Port-Gentil n'est accessible que par bateau ou avion, ...
Lire l'article
De nouvelles violences ont éclaté samedi soir pour la troisième nuit consécutive à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Dans cette ville où un couvre feu a été instauré de 20 heures à 6 heures, l'armée a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser des pillards à Matanda, un quartier populaire situé au sud de la cité. D'autres pillards, ont été signalés à Salsa, un quartier à l'est de la ville. Ces groupes très mobiles ont installé des barricades sur les principales voies de Port-Gentil pour empêcher les véhicules des forces de l'ordre de circuler. Des affrontements ont aussi ...
Lire l'article
Les participants à l’atelier sur la liberté de la presse se sont séparés ce dimanche après-midi à Port-Gentil, au terme de deux jours des travaux entrant dans le cadre de la journée internationale de la liberté de la presse, édition 2009, célébrée ce 3 mai sous le thème « le potentiel des médias: Dialogue, Compréhension mutuelle et Réconciliation ». La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du président de l’Union de la Presse francophone, Section-Gabon, Jean-Pascal Ndong, des représentants de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Michel E. Kenmoe, et du ministère de la ...
Lire l'article
L’étude réalisée par le cabinet Sud Init a révélé que le taux de chômage à Port-Gentil (capitale économique du Gabon), pour l’année 2008 s’élève à 21,5% chez les hommes et 41,3% chez les femmes. « Nous sommes tous destinataires de ces travaux et les différentes conclusions permettront de démarrer le Projet de Développement des Infrastructures Locales (PDIL), a déclaré Richard Damas, secrétaire permanent des Travaux d’Intérêt Public pour la Promotion de l’Entreprenariat et de l’Emploi (TIPPEE), initiateurs de cette étude. Le PDIL contribuera, selon les initiateurs, à faire reculer la pauvreté et à développer le secteur privé. Pour l’administrateur Général de ce ...
Lire l'article
Au 1er arrondissement de Libreville les affiches géantes déployées par la liste PDG lors de la campagne des locales d’avril dernier sont toujours visibles sur la majorité des panneaux publicitaires de cette circonscription alors les élections sont terminées depuis longtemps. Même le contentieux y relatif a déjà été vidé. Ce « spectacle » ne manque pas de susciter interrogations et étonnements dans l’esprit des populations. « Ça fait près de 5 moins aujourd’hui que ces élections sont passées. Il n’ y a plus d’autre chose à mettre sur ces panneaux ? », s’interroge Judicaël, un jeune habitant du quartier Charbonnages. « Pourtant on ...
Lire l'article
37% des ménages sont propriétaires de leurs parcelles à Port-Gentil, selon une étude
Gabon – Port-Gentil: Il reste à parfaire l’entretien des travaux réalisés par les TIPPEE
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Gabon: 42 relaxes et 4 condamnations au procès des émeutes à Port-Gentil
Emeutes au Gabon: «La morgue était pleine» à Port-Gentil
Gabon: des centaines d’habitants fuient Port-Gentil
Gabon: troisième nuit de violences à Port-Gentil
Gabon: Les ateliers sur la « liberté » de la presse à Port-Gentil se sont achevés dans la satisfaction générale
Gabon: 41,3% des femmes et 21,5% d’hommes, sont au chômage à Port-Gentil
Gabon: Insolite / Dans le 1er arrondissement de Libreville, la campagne continue alors que les élections sont finies


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Sep 2009
Catégorie(s): Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*