Socialisez

FacebookTwitterRSS

Iran-Gabon, même combat?

Auteur/Source: · Date: 13 Sep 2009
Catégorie(s): Lamentations

Un truc m’étonne en France en ce moment. C’est le Gabon! Plutôt le traitement politico médiatique de ce qui se passe au Gabon actuellement.
Cette histoire est d’autant plus bizarre, que l’on a eu il y a quelques semaines le même cas en Iran. De nombreuses voix se sont élevées, à juste titre, pour dénoncer le coup d’état d’Ahmadinejad. On a ainsi affirmé le fait que la population iranienne était courageuse et qu’on lui avait volé son droit à l’émancipation. Notre président ne tarissait pas de mots assez durs pour qualifier les Mollahs et les journalistes toute tendances confondues n’étaient pas en reste pour fustiger l’intransigeance de ce régime fourbe pris en flagrant délit de tricherie électorale .
Je pense qu’on peut aujourd’hui porter autant de doutes sur l’élection d’Ali fils de Bongo que sur la mascarade supposée des élections iraniennes. Pourtant, pas de critique acerbe du nouveau président “élu” au niveau des Affaires Etrangères françaises. Au contraire on lui souhaite la bienvenue et on avalise son arrivée comme le ferait un composteur dans un autobus. Quid de la population gabonaise, qui après des décennies de dictature du père pensait enfin avoir le droit à un hypothétique changement ? Rien. La population gabonaise n’a pas droit à l’indignation de la France ni de sa presse. Je pense pourtant que les jeunes gabonais ne sont pas moins méritants que les jeunes iraniens et ils ont apparemment, eux aussi, eu à payer le prix du sang pour s’être rebellés après ce vol de leur espoir. Pourtant ici pas un mot ou plutôt si, du factuel, de l’information comme celle qui est délivrée à longueur de temps sur les chaînes info. Pas de sentiment, pas d’enquête approfondie sur les éventuelles fraudes. En bref “Pas le temps coco ce n’est pas assez important” ou alors “c’est normal après tout c’est un autre monde l’Afrique, tout en nonchalance… tu peux pas comprendre”.
Il n’y a apparemment pas que l’Etat et Total qui participent à la perpétuation de la Françafrique dans tout ce qu’elle a de plus “gerbant”. Il y a aussi cette indifférence des médias français. Face à ce système avatar du colonialisme, leur silence est assourdissant. On vient par exemple d’avoir confirmation par un haut responsable de la chose, que Jean-Marie Bockel avait été démis sur un simple coup de fil de feu Bongo le Père sans autre forme de procès. “Voilà un vrai scandale d’état coco! On va pouvoir enquêter et sortir une belle histoire” Eh bien non, pas de “buzz” dans les rédactions.

J’en viens à me demander parfois si le discours de Sarkozy à Dakar n’était pas tout simplement l’expression toute haute de ce que pense en réalité l’intelligentsia française, à propos du continent noir.

Bon, il est quand même vrai qu’un coin où on passe son temps à s’entretuer à la machette, tout en dansant et chantant joyeusement au milieu d’enfants malnutris, courant sur les tombes de leurs parents morts du Sida, ce n’est pas très glamour. En tout cas moins glamour qu’une bonne contre-révolution perso islamique..

Je crois que les jeunes africains qui désespèrent de voir leurs pays changer ne devrait plus porter leurs espoirs vers la France car ici l’intérêt des dirigeants est plutôt de les voir s’enfoncer et surtout que rien ne change.
Comme quoi on peut dénoncer des régimes totalitaires au Moyen Orient et participer à leur maintien en Afrique et tout ça dans un seul et même pays, celui des “droits de l’Homme”.

                 source: mediapart


SUR LE MÊME SUJET
Précédant le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, le Conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) s’est réuni 6 août à Libreville, où il s’est «indigné de la prolifération des fanions qui arborent le drapeau gabonais incluant les armoiries de la République». Rappelant que «les attributs de la République ne doivent nullement être édulcorés pour quelque raison que ce soit», le parti souhaite que ces «fanions soient retirés de la circulation». Présidant le conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), le 6 août à Libreville, Pierre Mamboundou s’est indigné de «la prolifération ...
Lire l'article
OFFENSIVE - Un chef militaire de Kadhafi a par ailleurs été tué... Dernière info: Mouammar Kadhafi a juré mardi de poursuivre le combat et promis la victoire à un auditoire de partisans réunis à Tripoli. «Nous serons au bout du compte victorieux», a déclaré le n°1 libyen lors d'une brève intervention retransmise en direct à la télévision. Au quatrième jour des frappes de la coalition, les troupes pro-Kadhafi continuent d’attaquer deux villes de l’ouest de la Libye, faisant des dizaines de morts, malgré la mise en place de la zone d’exclusion aérienne. Et sur le plan diplomatique, si les débats ont ...
Lire l'article
(Par Isaac MACKANGA) LIBREVILLE (AGP)- Le gouvernement gabonais, à travers son plan national stratégique lutte contre le SIDA 2008-2012, a engagé un combat intense et multiforme contre cette pandémie dont le taux de séroprévalence national est passé de 8,1 en 2001 à 5,9% en 2010. Selon le directeur général de la prévention et de la sensibilisation au ministère de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, le plan stratégique fixe les différents axes de la lutte que doit mener le gouvernement pour faire reculer la pandémie. Les axes s’articulent autour de trois objectifs : la prévention, la prise en charge médicale ...
Lire l'article
Des plus pauvres aux plus aisés, les Etats africains ont promis des millions de dollars d'aide à Haïti, leur pays "frère" des Caraïbes dévasté par un séisme le 12 janvier, et le Sénégal suscite même la controverse en proposant aux Haïtiens un "retour" volontaire vers l'Afrique. "Un million de dollars": c'est le montant du "secours d'urgence" promis par le Congo Brazzaville à lui tout seul, mais aussi par le Sénégal ou le Gabon. La Guinée Equatoriale est prête à donner le double, tandis que le Nigeria annonce qu'il mobilisera 5 millions de dollars au total pour la reconstruction d'Haïti. Le Liberia et ...
Lire l'article
La 2e réunion du Comité interministériel de pilotage de la Coupe d’Afrique des Nations (COPICAN) tenue le 21 janvier à Libreville a permis au président de cet organe, le Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, d’alerter son équipe sur la lenteur du processus d’aménagement des infrastructures nécessaires à l’accueil de cette compétition sportive panafricaine en 2012. Au terme de la réunion, le COPICAN a notamment demandé une facilitation des procédures de décaissement ainsi que l’accélération des aménagements techniques pour l’entraînement de la sélection qui défendra les couleurs nationales. A trois ans de l’échéance de 2012 pour l’organisation par le Gabon, conjointement ...
Lire l'article
La rentrée administrative de l’Education nationale a eu lieu le 22 septembre sur l’étendue du territoire national avec les réunions des personnels des établissements primaires et secondaires pour préparer la rentrée programmée pour le 6 octobre prochain. Face à la pléthore d’élèves qui devraient prétendre à une inscription dans le cycle secondaire cette année, les responsables d’établissements ont appelé à la rigueur dans l’examen des dossiers et demandé de redoubler d’efforts afin que les dispositions techniques et administratives soient prêtes avant la rentrée effective. Les corps administratifs et professoraux des établissements primaires et secondaires étaient réunis le 22 septembre dernier ...
Lire l'article
Les yeux rivés sur les espoirs de qualifications des Panthères aux éliminatoires combinés CAN/Mondial 2010, la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) prépare le renouvellement de son équipe fédérale. Léon Ababé, l’actuel président de la FEGAFOOT, conservera-t-il son fauteuil ? Plusieurs candidatures sont déjà annoncées et c’est l’assemblée élective du 19 septembre prochain qui tranchera au vif les ambitions des prétendants au gouvernail du football gabonais. Les instances du football gabonais entrent dans une période déterminante pour cette discipline face aux défis institutionnels et infrastructurels qui doivent accompagner la réussite des Panthères, qui pourraient à l’issue de leur match contre la Libye ...
Lire l'article
Le président du Conseil Economique et Social (CES), Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou, a pris ce mardi l’engagement solennelle d’accompagner le gouvernement dans la lutte contre la grande criminalité qui prend des proportions inquiétantes dans le pays. C’est lors de la cérémonie d’ouverture de la deuxième session ordinaire à laquelle assistait le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, que le président du Conseil économique et social (CES) a pris cet engagement. Tout comme le gouvernement, le problème de l’insécurité constitue une préoccupation ‘’majeure’’ pour le CES. « Le Conseil économique et social s’engage à accompagner le gouvernement dans la cette lutte ...
Lire l'article
La réaction du pouvoir gabonais suite au reportage de France2 sur les biens immobiliers de Omar Bongo Ondimba est suspecte et disproportionnée. En principe, un simple reportage sur la fortune d'un chef d'Etat ne devrait pas susciter une tellle levée de boucliers si tant est qu'elle ait été honnêtement acquise. La réussite doit aussi se montrer, pour servir d'exemple et de modèle pour ceux qui croient ne jamais pouvoir s'en à sortir dans la vie. Aux Etats-Unis, artistes, hommes d'affaires, intellectuels et sportifs n'hésitent pas à ouvrir les portes de leurs luxueuses villas aux caméras de télévision, fiers qu'ils sont d'exalter ...
Lire l'article
NOUS avons reçu hier un communiqué de presse émanant de Paul Okili Boyer, un opposant de 30 ans, vivant en exil depuis 20 ans sur le territoire français et plus précisément à Avignon. Dans cette déclaration datée du 5 juin 2003, l'ancien détenu politique annonce la fin de son combat contre le chef de l'Etat et donne raison aux choix politique du président Bongo. " Par le présent communiqué, je soussigné Paul Okili Boyer, ayant été de 1975 à 1983 détenu politique dans mon pays le Gabon pour des faits d'atteinte à la sûreté de l'Etat gabonais, et suivant cela avoir ...
Lire l'article
Gabon : Même combat pour L’UPG et Ndongou
Libye: Kadhafi jure de poursuivre le combat, les alliés se mettent d’accord
Le combat multiforme du gouvernement gabonais contre le SIDA
Les pays africains, même démunis, à l’aide du “peuple frère” d’Haïti
Gabon : Branle-bas de combat à la COPICAN
Gabon : Branle bas de combat pour la rentrée scolaire administrative
Gabon : Branle-bas de combat à la FEGAFOOT
Gabon: Le Conseil Economique et Social soutient le Gouvernement dans le combat contre l’insécurité
PATRIMOINE DES CHEFS D’ETAT EN EUROPE: Bongo se trompe de combat
Opposition/BDP-Gabon Nouveau: Paul Okili Boyer se retire du combat politique

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Sep 2009
Catégorie(s): Lamentations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Iran-Gabon, même combat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*