Socialisez

FacebookTwitterRSS

INTERVIEW EXCLUSIVE / Paul Mba Abessole dit TOUTES ses VERITES sur le Nouveau Grand Parti

Auteur/Source: · Date: 1 Jan 2010
Catégorie(s): Politique

Dans un entretien exclusif accordé à Gabon Matin, deuxième quotidien, publié ce jeudi et que dans son intégralité, le président du Rassemblement pour le Gabon (RPG), ancien vice-premier ministre, Paul Mba Abessole, évoque , entre autres, les cas d’indiscipline dans sa formation politique, ses rapports avec un certain nombre d’adversaires du régime sans omettre d’apporter ses éclairages sur la mise en orbite prochaine d’un grand parti de l’opposition.

abon Matin : – Actualité oblige, nous démarrons l’entretien avec la célébration par les pédégistes ce 30 décembre 2009, de la Journée de la Méditation à la Cité de la Démocratie. Avez-vous un commentaire à faire ?

Père Paul Mba Abessole : – Je vous remercie d’abord de m’avoir ouvert vos colonnes pour m’exprimer sur des sujets d’actualité, dont celui ayant trait à la célébration par le PDG de la journée dédiée à feu président Omar Bongo Ondimba. Si on organise quelque chose en sa mémoire, cela ne doit pas se passer en catimini. Le président Bongo appartient au patrimoine national. En célébrant sa mémoire, cela devrait intéresser tout le monde au lieu d’en faire l’affaire d’un parti politique.

Gabon Matin : – Comme je l’ai dit plus haut, nous allons à présent entrer dans le vif du sujet en évoquant la situation qui prévaut au sein du RPG. Vos députés ont, curieusement, accordé leur confiance au Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, votant oui à sa déclaration de politique générale. Comment expliquez-vous cette situation ?

Père Paul Mba Abessole : – La situation est celle que vous décrivez présentement. En effet, les députés du RPG n’ont pas respecté les consignes qui leur ont été données par les responsables du parti. Celles-ci étaient claires : voter contre la déclaration de politique générale ou s’abstenir. Mais, en décidant de voter pour, ils ont fait preuve d’une indiscipline caractérisée. Cet acte est, aux yeux des Rpégistes, inqualifiable’’.

Gabon Matin :- Pourquoi n’ont-ils pas respecté les consignes ? Et qu’avez-vous fait pour les rappeler à l’ordre?

Père Paul Mba Abessole :- Le RPG est un parti structuré qui fonctionne selon des règles édictées par nos statuts et règlement intérieur. Nous avons des lois qu’il faut respecter, et tous les militants doivent être sur le même pied d’égalité. Le Conseil Exécutif est saisi du dossier et il a mis en place un Comité de discipline. Celui-ci est présidé par le sénateur Paulin Obiang Ndong, qui mène un travail depuis un certain temps. Dans les jours ou semaines à venir, il rendra publiques ses conclusions, et vous saurez si des sanctions ont été prises ou pas à l’encontre des députés mis en cause.

Gabon Matin :- Qu’est-ce qui peut, selon vous, expliquer cette indiscipline de vos députés?

Père Paul Mba Abessole :- C’est justement ce que ne j’arrive pas à m’expliquer. C’est d’autant plus vrai que j’avais organisé des réunions provinciales au cours desquelles j’avais communiqué la position du parti sur cette question précise. Nous sommes étonnés de constater que les députés n’ont pas respecté nos consignes. Le président du groupe parlementaire, qui était empêché ce jour-là, avait laissé les mêmes consignes: voter contre ou s’abstenir. Nous attendons les résultats du comité qui a été mis en place.’’

Gabon Matin :- Cette situation serait due, à entendre certains de vos détracteurs, à votre positionnement ambigu avant, pendant et après l’élection présidentielle. Est-ce vrai ?

Père Paul Mba Abessole :- Mon comportement n’est pas ambigu. Je suis clair dans ma tête. Les élections présidentielles se sont déroulées, comme beaucoup le reconnaissent, dans de très mauvaises conditions. Ils sont nombreux à penser comme moi. C’est pour cela que j’ai invité tous ceux qui partagent cette analyse à me rejoindre dans un autre cadre, qui ne regroupe pas seulement toutes les personnes de mon bord politique, mais tous ceux qui sont épris de liberté. Je suis et demeure un homme libre.’’

Gabon Matin :- Il y a quelque temps, vous avez pris la décision de vous mettre en réserve de la République. Qu ’est-ce à dire? Autrement dit, beaucoup vous soupçonnent de vouloir saisir la main tendue par le nouveau chef de l’Etat à toute la classe politique, quand d’autres y voient la fin de votre combat politique ?

Père Paul Mba Abessole :- Cela veut dire que je me mets aux dimensions de la République. Cela signifie aussi qu’à partir du moment où les gens sont d’accord avec mon analyse de la situation actuelle du pays, je discute avec eux parce que nous avons le même souci du Gabon. La République, ce sont des valeurs et aussi des ambitions. Nous devons revenir aux valeurs de la République partagées par tous.’’

Gabon Matin :- Pouvez-vous être plus explicite ?

Père Paul Mba Abessole :- Le problème n’est pas entre vous le journaliste et moi, mais entre moi et tous les Gabonais. Durant toute ma vie, j’ai toujours essayé d’être un homme libre. Il est difficile de prévoir ce que je vais faire ou ce que je peux dire, parce que vous êtes habitués à voir des gens agissant comme des automates. Quand ils sont dans une situation donnée, on peut déjà prévoir leurs réactions. En tant qu’homme libre, il vous est difficile de prévoir ce que je vais faire dans l’avenir.’’

Gabon Matin :- Parlant de la Majorité présidentielle, pourquoi avez-vous quitté ce regroupement politique ?

Père Paul Mba Abessole :- Je fais appel à votre intelligence. Vous me posez, j’allais dire, une question banale. Nous avons signé une charte avec le président Bongo Ondimba. Tout tournant autour de lui, parlant de la Majorité présidentielle, je peux dire que nous avons la paternité de ce terme. Quand je suis arrivé, j’avais expliqué au président Bongo que le Gabon ne fonctionnait pas avec toutes ses intelligences. Il fallait concevoir un système républicain prenant en compte au sein du gouvernement toutes les potentialités et ayant un programme commun de gouvernement. La Majorité présidentielle signifiait aussi que quand le président Bongo proposait une idée figurant dans le projet du RPG, notre parti soutenait cette idée. Le contrat est devenu caduc avec la mort du président Bongo.’’

Gabon Matin :- Est-ce à dire que la Majorité présidentielle n’a pas véritablement fonctionné ?

Père Paul Mba Abessole : – Vous avez parfaitement raison, la Majorité présidentielle n’a pas fonctionné comme il fallait. Nous avons toujours dit qu’on a signé un texte et qu’il fallait aller plus loin. Le président Bongo était président de cette Majorité, j’allais en être, en tant que président du RPG, le Vice-président. A ce propos, le président pouvait demander qu’on me nomme Premier ministre en tant que leader du parti le plus important après le PDG. C’est ce qui explique les blocages observés ici et là. Vous avez signé un contrat avec quelqu’un qui n’est plus. Que faites-vous ? Pour celui qui est doté d’un peu de bon sens, le contrat devient automatiquement caduc.’’

Gabon Matin :- N’avez-vous pas fait un mauvais calcul ?

Père Paul Mba Abessole :- Vous croyez ? Moi, je ne calcule rien du tout. Je dis ce que je crois être vrai. Maintenant, celui qui veut mentir est libre de le faire. Celui qui se met dans le mensonge ne peut pas me comprendre. Si je suis un homme libre, on n’interprète pas ma pensée, surtout si on est face à des gens qui suivent, comme des moutons, ce qu’on leur dit. Si on veut savoir ce que je pense, sincèrement, pour avoir passé un peu de temps sur les bancs de l’école, on doit se rapprocher de moi. Quand je rédige un texte, les mots utilisés sont calculés et soupesés, en fonction des idées que j’ai dans la tête. Ce qui importe, c’est ce que je dis et non ce que les gens viennent vous rapporter, car ils ne sont pas des exégètes qualifiés. On n’interprète pas la pensée de quelqu’un en prenant simplement un mot. Ceux qui cherchent à me comprendre doivent savoir que je suis un homme libre.

Gabon Matin :- Les élections législatives partielles auront lieu le premier semestre 2010, allez-vous présenter des candidatures ?Si non, soutiendrez-vous les anciens détenteurs de ces différents mandats ?

Père Paul Mba Abessole :- Je vais présenter des candidats partout. Je ne vais rien laisser au PDG, je veux tout prendre.

Gabon Matin :- Vous avez, récemment, entamé des missions sur le terrain notamment à Libreville et à Kango. Peut-on connaître les objectifs visés par ces descentes sur le terrain ?

Père Paul Mba Abessole :- Je suis le président du RPG et toutes les localités où le parti est implanté sont mes fiefs. Je ne suis pas à la recherche d’un siège. Je suis de partout. Mes détracteurs ne connaissent pas les débuts de la République. A Kango, quand j’étais enfant, le député de notre localité n’a jamais été un Fang.

Gabon Matin :- Alors, il était un flottant ?

Père Paul Mba Abessole : -Non ! Comment un Gabonais peut être flottant chez lui ? Justement, vous devez combattre ce mot. Cette expression est née chez les Myénés de Port Gentil. Quelle idée de penser qu’un gabonais est étranger chez lui ? D’ailleurs, le terme fang N’Neng signifie flottant, c’est le nom formé à partir du mot ‘’Ayeng’’, c’est-à-dire, flotter. Comment quelqu’un peut-il flotter chez lui ? Vous avez remarqué qu’après chaque élection, le président du RPG retourne toujours sur le terrain pour répondre aux préoccupations et autres interrogations des militants et sympathisants.

Gabon Matin :- Que voulez-vous que je dise ?

Père Paul Mba Abessole :- Je suis issu d’une culture et, chaque fois que je suis face à un problème, j’interroge ma culture. Un chef se tait. Je me suis tu pendant un mois et vous avez vu ce qui s’est passé. Nous avons soutenu un candidat, bizarrement, nous avons appris qu’il a entamé une grève de la faim. Il fallait observer un silence, c’est comme cela que cela se passe dans ma société.’’

Gabon Matin :- Vous êtes, brusquement, devenu aphone ?

Père Paul Mba Abessole :- Vous avez vu que pendant la campagne j’ai parlé et même beaucoup parlé. J’étais très actif, bien sûr, parce que je voulais la victoire de mon candidat. Mais, nous avons fait face à d’autres impondérables, qui ne nous ont pas permis de le placer à la tête du pays notre poulain. Pour y parvenir, le peuple a besoin de plus de maturité’’.

Gabon Matin :- On dirait que votre coalition vole progressivement en éclats ?

Père Paul Mba Abessole :- On a évoqué la candidature unique de l’opposition, ainsi que la coalition des candidats. Comment voulez-vous que je signe un accord de confiance avec ces gens-là avec qui je suis dans cette coalition ? Je vous les prends nommément. D’abord, Mba Obame que j’ai soutenu, c’est le premier à m’avoir trahi en politique.’’

Gabon Matin :- Et vous l’avez quand même soutenu ?

Père Paul Mba Abessole :- Oui, je l’ai soutenu. Mais ce n’est pas lui que j’ai soutenu, c’est le peuple.

Gabon Matin :- Soyez plus explicite, Monsieur le Président ?

Père Paul Mba Abessole :- Il faut juste être dans la logique, André est le premier à me trahir. Nous avons passé 8 ans à essayer de faire légaliser le RPG, mais le dossier était bloqué par lui. C’est vous dire que nous n’étions pas naïfs. Comment pensez-vous que l’on puisse signer un papier de confiance avec quelqu’un comme çà ? Venons à Eyeghé Ndong. Vous connaissez tous nos démêlés au deuxième arrondissement de Libreville. Il a acheté 3 ou 4 de mes partisans. Comment pensez que je fasse équipe avec quelqu’un qui vient braconner sur mes terres ? Quelle confiance je peux lui accorder ? J’en viens à Oyé Mba. Ce sont mes militants qui ont animé sa campagne. Il est venu, récemment, me demander d’aller l’aider à Ntoum, parce qu’il compte se repositionner comme député. Je lui ai dit, tu me prends pour qui ? C’est quelqu’un qui a passé 20 ans comme député dans cette localité sans laisser de traces. Qu’est-ce que je peux bien faire avec lui ? Le dernier, c’est Zacharie Myboto. Vous savez, quand j’étais à la mairie de Libreville, qu’est-ce qu’il ne m’a pas fait ? Il allait collecter les ordures dans les quartiers pour les déverser sur la voie publique. En plus, le budget qui devait revenir à la mairie était systématiquement mis à la disposition de l’ALSI, la boîte de l’une de ses filles. Quelle confiance voulez-vous que je lui accorde ?

Gabon Matin :- Mais cela ne vous a pas empêché de vous embarquer dans cette coalition ?

Père Paul Mba Abessole :- La coalition existait. Mais moi, j’avais un candidat. Je ne me suis pas embarqué comme çà. La discussion ne tenait sur rien du tout. Je ne peux pas faire de coalition avec des hommes comme çà.’

Gabon Matin :- N’empêche, pourquoi avoir fait le mariage de la carpe et du lapin ?

Père Paul Mba Abessole :- Je suis resté sur la logique du peuple. Nous avons fait une coalition qui a pris fin après les élections. Je vous ai dit que je ne fais pas confiance à ces gens-là, c’est pour cela que j’ai refusé de signer cette charte. Je ne veux plus entendre parler de l‘unité de l’opposition parce que c’est un piège, un panier à crabe’’.

Gabon Matin :- Pourquoi ?

Père Paul Mba Abessole :- Vous qui avez fait vos études en France, est-ce qu’on peut réclamer l’unité de l’opposition en incluant le Parti communiste, le Parti socialiste, le Front national, le Modem, et j’en passe, pour combattre l’UMP ? Vous connaissez les idéologies de ces différents partis. C’est une chose qui prend racine en Afrique et nulle part ailleurs. Ne me parlez plus ni de l’unité de l’opposition, ni de l’unité de la candidature, ceux qui prônent cela veulent la mort du RPG.

Gabon Matin :- On note une faiblesse d’idéologie dans nos différents partis politiques.

Père Paul Mba Abessole :- Vous êtes même gentil en parlant de faiblesse idéologique. Quel est le parti, en dehors du RPG, qui a un programme de gouvernement ? Aucun. Dans nos documents, on ne parle pas de Mba Abessole, mais de ce que le parti fera une fois au pouvoir.’’

Gabon Matin :- À vous entendre parler, cela veut dire que si l’opposition avait triomphé, vous auriez eu du mal à gouverner ensemble ?

Père Paul Mba Abessole :- Exactement. Exactement. Je dis que si je suis élu à la tête du pays, je veux associer tous les Gabonais à la gestion des affaires publiques. Je me définis par rapport à mon propre programme et le gouvernement doit m’aider à le réaliser. Celui qui est de votre parti politique a le droit de le critiquer, c’est ce qui fera avancer son action. Aujourd’hui, si le gouvernement agi mal, les gens qui en sont, entre guillemets, les ‘’propriétaires’’ vous diront que vous n’avez pas le droit de critiquer leur action, même si les gens qui sont du parti au pouvoir ont de choses pertinentes à dire. Mais il y a cette loi de ne pas critiquer sa propre majorité. Les partis membres de la Majorité présidentielle doivent critiquer le gouvernement, pour lui permettre d’aller de l’avant. Si tel n’était pas le cas, alors on est loin, très loin du compte.

Gabon Matin :- Vous avez soutenu un candidat lors du dernier scrutin présidentiel, il a décidé de créer un grand parti de l’opposition. Votre sentiment ?

Père Paul Mba Abessole :- Permettez-moi une réflexion. Quelqu’un qui dit vouloir créer un grand parti, vous trouvez cela sérieux ? On ne peut pas créer un grand parti, on créé un parti et c’est sur le terrain qu’on verra s’il est grand ou pas’’.

Gabon Matin :- On a l’impression que les partis qui existent sont petits, pour vous citer, ce sont des ’’gazelles’’ ?

Père Paul Mba Abessole :- (Grands éclats de rire). Ce n’est pas une raison de dire que je créé un grand parti. Avez-vous vu quelqu’un qui dit qu’il va mettre au monde un grand homme ? La logique, c’est d’abord de faire naître l’enfant, ensuite on verra par ses actes s’il est grand ou pas. On n’a pas besoin de tambour ni de trompette pour le faire. On se met au travail, on prend les signatures et on dépose les listes des adhésions au ministère de l’Intérieur. On le publie une fois légalisé.

Gabon Matin :- Des élections législatives et sénatoriales partielles auront lieu l’année prochaine, allez-vous soutenir des candidats ou en aurez-vous ?

Père Paul Mba Abessole:- Nous aurons, bien sûr, des candidats partout en ce qui concerne les élections législatives.

Gabon Matin :- Vous n’allez pas soutenir vos anciens amis ?

Père Paul Mba Abessole: – Nous n’allons plus soutenir un candidat indépendant. Nous l’avons fait, c’était un acte ponctuel. Nous l’avons fait pour répondre au désir ardent du peuple, sans trop savoir si c’est lui qui le demandait réellement. J’ai dit qu’on ne demande pas à une jeune fille de réunir ses prétendants pour leur dire de se réunir en vue de lui communiquer le nom de l’élu de son cœur. Réclamer un candidat unique était une stupidité. Je sais que je suis allé à l’abattoir. Les Rpégistes s’imaginaient quoi, que j’allais me retrouver au milieu d’un groupe de pédégistes, dissidents ou pas.

Gabon Matin :- Pourquoi avoir choisi de soutenir un indépendant dissident du PDG ?

Père Paul Mba Abessole: – Ha oui ! Attendez, une décision d’un parti politique, c’est celle d’un parti, mais la décision du peuple est autre chose, car le peuple est au-dessus du parti. Cette décision a été voulue par lui. Peut-être a-t-il été dupé en lui suggérant un candidat unique. Mais ceux qui lui ont fait miroiter cette idée ont voulu barrer la route au RPG. Ils savaient, très bien, qu’on allait se retrouver dans une salle, vous comprenez que tout le monde était déjà soudoyé.

Gabon Matin : – Vous n’avez pas vu le coup venir ?

Père Paul Mba Abessole: – Si, l’image de la jeune fille que j’ai donnée, c’était pour vous dire que j’ai bien vu le coup venir. Qu’est-ce que je pouvais bien y faire ? Dites-moi, le peuple a voulu cela, je suis allé à l’abattoir et j’ai dit, je me sacrifie une nouvelle fois. Je savais comment cela allait se terminer. Pour compléter votre information, c’est que des gens bien situés, bien-pensants au Gabon et ailleurs, ont rencontré le candidat que nous avons soutenu et lui ont demandé de s’aligner derrière moi, et que s’il ne le faisait pas, il n’aurait rien. J’ai été informé, quand on s’est retrouvé, je lui ai dit, les yeux dans les yeux, je te soutiens. Il aurait dû comprendre qu’il avait perdu.

Gabon Matin :- Pourquoi avez-vous joué le jeu jusqu’au bout ?

Père Paul Mba Abessole: – Je dis que le peuple l’a voulu, il m’a envoyé à l’abattoir, ce que j’ai accepté. Si j’avais refusé, on m’aurait mis l’échec actuel sur le dos.’

Gabon Matin : – Monsieur le Président, au terme de notre entretien, avez-vous oublié de parler d’un thème, si oui lequel ? Si non, pouvez-vous conclure notre entretien. ?

Père Paul Mba Abessole: – Je pense que nous avons abordé tous les sujets sur lesquels je voulais donner mon sentiment. Cela étant, le RPG est un parti dynamique qui fonctionne selon des règles strictes. Notre combat vous concerne aussi, car c’est celui de la liberté de la presse. Pour être crédibles, les journalistes doivent éviter d’écrire n’importe quoi, il faut toujours aller à la source de l’information’’.

          source: gabon matin


SUR LE MÊME SUJET
Législatives 2011 / Probable retour de Paul Mba Abessole à l’Assemblée Nationale
Absent de la 11ème législature des députés à l’Assemblée Nationale, le président fondateur du Rassemblement Pour le Gabon (RPG, majorité), Paul Mba Abessole, pourrait effectuer son retour au Palais Léon-Mba si son avance venait à être confirmée dans le 3ème siège du département du Komo-Kango qu’il briguait pour la première fois après son retrait de la capitale gabonaise. Selon les résultats partiels annoncés dans le 3ème siège du département du Komo-Kango (province de l’Estuaire) par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) locale, Paul Mba Abessole aurait remporté l’élection avec neuf (9) voix de plus de que son adversaire ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais: Ma Rencontre avec Paul Mba Abessole (Conversation 2, Partie 1)
Conversations avec le peuple gabonais: Ma Rencontre avec Paul Mba Abessole (Partie 1) Dans cette conversation, Daniel Mengara parle du début de sa tentative, après le rejet de sa candidature, de convaincre les leaders de l’opposition d’adopter sa stratégie insurrectionnelle en vue de bloquer le processus électoral et d’imposer la réforme au régime AVANT l’élection. Daniel Mengara livre la substance de ce que fut sa conversation avec Paul Mba Abessole et l’échec de sa tentative de convaincre l’opposition nationale, par la suite, d’adopter sa position insurrectionnelle avant et après l’élection. Cette deuxième conversation comporte deux parties: Pour visualiser la partie 1, voir la ...
Lire l'article
Revue de la Presse gabonaise : « Jean Pierre Oyiba encore impliqué dans l’Affaire Progrosa ? » ; « Législative à Ntoum: le beau-fils tricheur » ; « le père Paul Mba Abessole à nouveau défroqué » ; « ces grands Malades qui nous gouvernent » ; « Ban Ki-Moon fait 24 heures" Malgré la présence du Ghana, qui était encore jusqu’à vendredi dernier, seul représentant de l’Afrique au Mondial de football en Afrique du sud, avant son élimination par l’Uruguay aux tirs au but, malgré les « 24 heures chrono » de Ban Ki-moon, à Libreville, la presse gabonaise, notamment ...
Lire l'article
Le leader du Rassemblement des républicains (RPG), Paul Mba Abessole et son colistier, Dieudonné Meyo Mba dit ‘’Jeannot’’ ont lancé dimanche au boulevard Jean-Paul II, leur campagne électorale en vue de conquérir le 1er siège de député du 2ème arrondissement de Libreville, dans le cadre des législatives et sénatoriales partielles du 6 juin prochain. ‘’Nous sommes ensemble dans une véritable majorité républicaine, oubliant les errements du passé pour nous tourner vers l’avenir. Devons définitivement combattre le repli identitaire’’, a déclaré Paul Mba Abessole, ouvrant les hostilités lors de son meeting devant une foule composée aussi bien des militants du Parti démocratique ...
Lire l'article
Nous avons rencontré le père Paul Mba Abessole, le président du RPG, qui a bien voulu réagir à la suite de la création de l’union nationale, un parti politique né de la fusion de trois mouvements politiques que sont l’UGDD de Zacharie Myboto, le MAD de Pierre Claver Zeng Ebome et le Rassemblement National des Républicains de Gérard Ella Nguéma. Gabon Matin : Monsieur le Président du RPG, l’Opposition vient d’enregistrer un nouveau parti politique appelé Union Nationale. Que vous inspire cet événement? Père Paul Mba Abessole : Sur la dénomination, on peut trouver à redire. Cette dénomination avait été envisagée ...
Lire l'article
Le candidat Paul Mba Abessole candidat à l’élection présidentielle du 30 août, a mis en garde lors d’un point de presse organisé au siège de son parti, le Rassemblement pour le Gabon (RPG-majorité présidentielle) de la situation qui découlerait du non respect des règles du jeu lors de la présidentielle gabonaise à un tour du 30 août prochain. Mba Abessole intervenait quelques jours après qu’un autre candidat, le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD-opposition), Zacharie Myboto, eut rappelé la nécessité de la sortie du gouvernement des candidats déclaré à l’élection présidentielle. Mba Abessole ...
Lire l'article
Candidat du Rassemblement pour le Gabon (RPG), Paul Mba Abessole tient sa revanche et pourrait prendre le dessus sur d’autres candidats, lors de cette élection présidentielle anticipée de septembre. Mba Abessole avait été reconduit dans le nouveau gouvernement gabonais nommé par décret présidentiel en date du 19 juin dernier et occupe le poste de Vice premier Ministre, Ministre de la Culture et des Arts de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’Homme. A force de vanter les mérites de l’opposition conviviale, le père Paul Mba Abessole a fini par rejoindre la majorité. Après avoir été l’opposant numéro un à ...
Lire l'article
Le Rassemblement pour le Gabon (RPG) a présenté officiellement la candidature du père Paul Mba Abessole à l’élection présidentielle anticipée de 2009 à l’issue des travaux de Commissions du Congrès extraordinaire que le parti a tenus samedi à la Cité de la Démocratie de Libreville.
Lire l'article
Au cours de son audience du 5 janvier dernier, la Cour Constitutionnelle a débouté, Paul Mba Abessole, leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG). Celui-ci avait introduit une requête attaquant la décision rendue par la Cour le 24 septembre dernier, née du contentieux électoral des élections locales d’avril 2008. Le commissaire à la loi, Louise Angué a demandé aux autres sages de la Cour que la requête formulée par M. Mba Abessole soit jugée irrecevable. "Ce recours en révision introduit par Paul Mba Abessole, ne respectant aucune disposition de l’article 72 de la loi organique sur la Cour Constitutionnelle, aussi bien ...
Lire l'article
L’héritage d’un ancien notable du village Kafelé dans le Komo (Kango) a été remis le 7 janvier dernier au nouveau ministre de la culture Paul Mba Abessole. Ce don étrange composé de statuettes, de masques, de chasses mouches et d’un crâne humain est confié au ministère de la Culture pour sa conservation au bénéfice des générations futures. C’est Richard Sockat, l’héritier de feu Emmanuel Sockat, ancien notable du village Kafelé dans le Komo (Kango), qui a remis au nouveau ministre de la Culture,Paul Mba Abessole, un lot de reliques issues des ethnies téké, tsogo, punu, sondji, kota ...
Lire l'article
Législatives 2011 / Probable retour de Paul Mba Abessole à l’Assemblée Nationale
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais: Ma Rencontre avec Paul Mba Abessole (Conversation 2, Partie 1)
Revue de la Presse gabonaise : « Jean Pierre Oyiba encore impliqué dans l’Affaire Progrosa ? » ; « Législative à Ntoum: le beau-fils tricheur
Mba Abessole a lancé sa campagne au boulevard Jean-Paul II, dimanche
Interview de Paul Mba Abessole (RPG): “Je suis prêt à rencontrer tout le monde, ces néo-opposants, et même l’actuel chef de l’Etat.”
Gabon : Le candidat Paul Mba Abessole met en garde contre le non respect des règles du jeu démocratique
Gabon : Paul Mba Abessole tient-il sa chance ?
Gabon: Paul Mba Abessole candidat du RPG à l’élection présidentielle de septembre prochain
Gabon : La Cour Constitutionnelle déboute Paul Mba Abessole
Gabon : Etrange don de reliques au ministre Paul Mba Abessole

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Jan 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à INTERVIEW EXCLUSIVE / Paul Mba Abessole dit TOUTES ses VERITES sur le Nouveau Grand Parti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*