- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Michael Adandé à la tête de la BDEAC

Nommé à la présidence de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), lors du 10e sommet des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), qui s’est tenu à Bangui, en République centrafricaine, du 16 au 17 janvier, Michael Adandé, est appelé à relever le défi de l’intégration à travers des projets porteurs.
Les Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale viennent de confier la présidence de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale au Gabonais Michael Adandé. Il succède à ce poste au Centrafricain Anicet Georges Dologuele, un ancien haut cadre de la BEAC.
Cette nomination fait partie des résolutions majeures qui ont sanctionné le 10e sommet des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), qui s’est déroulé du 16 au 17 janvier dernier dans la capitale centrafricaine.

Conseiller N°1 au ministère de l’Economie et des Finances sous l’ère Emile Doumba de 1999 à 2001, Michaël Adandé a connu un passage à vide pendant la première moitié des années 2000 avant de revenir aux affaires comme secrétaire générale du ministère de l’économie forestière, des Eaux, de la Pêche, chargé de l’environnement et de la protection de la nature en 2007, sous la bénédiction du titulaire de ce département ministériel, Emile Doumba, à ce poste depuis 2002.

Après la vague de nomination intervenue dans la haute administration gabonaise à la suite de l’élection d’Ali Bongo au pouvoir, Michaël Adandé a été nommé conseiller économique auprès du premier ministre, avant d’être propulsé à la tête de la BDEAC. Tout en perdant le gouvernorat de la BEAC, confié à l’Equato-guinéen Lucas Abagha Ntsama, le Gabon retrouve néanmoins un poste non moins stratégique dans la mesure où cet organisme constitue la nervure du développement de l’intégration de la sous-région en termes d’infrastructures.

La BDEAC a été créée le 3 décembre 1975 par les Etats membres (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Tchad) de l’Union douanière des Etats de l’Afrique centrale (UDEAC), ancêtre de la CEMAC. La Guinée Équatoriale s’y est associée le 19 décembre 1983.

Basée à Brazzaville, au Congo, elle a pour mission principale de promouvoir le développement économique et social de ses Etats-membres. Après une longue période consacrée à la mise en place de ses structures administratives et techniques dans l’espace communautaire, c’est en 1992 que la BDEAC a entamé le financement des projets de développement. Elle intervient dans des domaines tels que le secteur productif (investissements de modernisation, de conversion, de privatisations d’entreprises) ; les infrastructures rentables ; infrastructures et développement rural de base ou encore toutes opérations contribuant à l’intégration économique et à la réalisation d’objectifs communautaires. Depuis 1992, Elle a financé au total 88 projets pour 58,05 milliards de francs CFA.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’opération de cotation des titres émis par la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) à hauteur de 30 milliards de FCFA a débuté mercredi à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) dont le siège est à Libreville. Selon le président de la BDEAC, le Gabonais Michaël Adandé, l’emprunt obligataire émis sur le marché sous-régional permettra de financer des grands projets structurants des pays membres de la banque basée à Brazzaville (Congo) ainsi qu’à financer la croissance économie des pays de la sous région de l’Afrique centrale. ‘’Cette étape qui est franchie confirme ...
Lire l'article [1]
La Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale(BDEAC) a lancé lundi à Libreville (à la suite de Brazzaville, Douala et Malabo) un emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant total de 100 milliards de Francs CFA. La souscription qui porte la dénomination « BDEAC (5,5% Net 2010-2017 » est ouverte à toute personne physique et morale des pays membres de la Communauté Économique de l’Afrique Centrale(CEMAC) ainsi que des investisseurs régionaux et internationaux. La durée de l’emprunt a été fixée à 7 ans avec un taux d’intérêt de 5,5% et ...
Lire l'article [2]
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a lancé mardi, à Brazzaville (Congo), siège de l’institution, son premier emprunt obligataire par appel public à l’épargne « BDEAC 5,5% net 2010-2017 » d’un montant de 30 milliards de FCFA auprès de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) basée à Libreville, la capitale gabonaise, a appris l’AGP de source proche de cette banque de développement sous régionale. « La première tranche que nous mobilisons aujourd’hui est fixée à 30 milliards de FCFA et sera affectée au financement de projets suffisamment élaborés détenus dans notre portefeuille », a ...
Lire l'article [3]
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) va lancer son premier emprunt obligatoire avant la fin 2010. Cette initiative vise à mobiliser plus de ressources pour mieux répondre aux besoins de financement des projets de développement dans la sous-région. Au terme de son conseil d’administration tenu le 24 septembre à Brazzaville, au Congo, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a décidé de lancé son premier emprunt obligataire d’ici à la fin de l’année. Cet emprunt dont l’objectif est d'augmenter le portefeuille de financement des projets de la banque, sera lancé sur le marché ...
Lire l'article [4]
Le nouveau président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Michael Adandé, était récemment à N’Djamena, au Tchad, où il a été reçu en audience par le président Idriss Deby. Le banquier gabonais est notamment allé recueillir des avis et propositions du président tchadien afin de mener à bien le mandat qu’il vient de prendre à la tête de la BDEAC. Dans le cadre de la redynamisation de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), le nouveau président de cette institution, Michael Adandé, s’est récemment rendu à N’Djamena où il ...
Lire l'article [5]
Lors de sa prise de fonction à la tête de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) le 6 février à Brazzaville, au Congo, Michaël Andadé a promis des réformes à la tête de son institution. Le nouveau président envisage notamment de renforcer la gouvernance de la banque tout en y éditant des règles et des procédures d’une grande fiabilité. Porté à la tête de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) en janvier dernier, Michaël Andadé a promis insuffler une nouvelle dynamique à son institution lors de son entrée ...
Lire l'article [6]
Le Gabonais Michaël Andadé devrait, dans les prochains jours, effectuer le déplacement de Brazzaville en République du Congo pour sa prise de fonction comme nouveau président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), rapporte ce vendredi nos confrères du quotidien l’Union. Michaël Andadé, la cinquantaine, devrait rapidement être installé dans ses fonctions à Brazzaville, la capitale congolaise, qui abrite le siège de l’Institution financière sous régionale. L’homme qui fut secrétaire général du ministère de l’Economie forestière, et Conseiller des affaires économiques à la primature remplacera, à la présidence de la BDEAC, le centrafricain, Anicet-Georges ...
Lire l'article [7]
Michaël Adandé, nommé lors du dernier sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) tenu le week-end dernier à Bangui (Centrafrique) à la tête de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) est banquier rompu à la tâche pour avoir servi pendant 19 ans à la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC). Travailleur infatigable et homme de dossiers, Michaël Adandé est un homme longiligne qui affiche toujours sa bonne humeur. Parfois avare de mots, il n'hésite pas à complimenter son interlocuteur. Bon vivant aux allures d'un jeune premier, le nouveau président de ...
Lire l'article [8]
Les engagements de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) au profit de ses six Etats membres vont se chiffrer à 220 milliards de FCFA au cours de la période 2008-2012, a annoncé l’institution financière sous-régionale, dans un communiqué de presse publié le 14 novembre à Brazzaville. La BDEAC a décidé de mettre à la disposition des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) une enveloppe de 220 milliards de FCFA pour le financement de leurs projets d'ici à 2012. Selon le communiqué de l'institution, «l’objectif de la banque pour la période ...
Lire l'article [9]
En séjour à Libreville depuis quelques jours, une délégation de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC), conduite par son président Anicet Georges Dologuélé, a organisé le 21 mai dernier un atelier à l’intention des opérateurs économiques sur les possibilités de financement du secteur privé. Dans le cadre de la relance de ses lignes de crédits depuis 2003, la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a mandaté une délégation dans la capitale gabonaise pour sensibiliser les opérateurs économiques du secteur privé sur l’accès au financement de la banque. A cet effet, la délégation, ...
Lire l'article [10]
Un emprunt obligataire de la BDEAC cotée à la bourse régionale de l’Afrique centrale à Libreville
L’emprunt obligataire de la BDEAC lancé à Libreville après Brazzaville, Douala et Malabo
La BDEAC lance son premier emprunt obligataire sur le marché financier de la CEMAC
Economie : La BDEAC lance son emprunt obligataire
BDEAC : Michael Adandé chez Deby
Gabon : Michael Adandé veut «moderniser» la BDEAC
Le Gabonais Michaël Andadé attendu à Brazzaville pour sa prise de fonction à la tête de la BDEAC
Michaël Adandé, un banquier à la tête de la BEAC (BIO-EXPRESS)
CEMAC : La BDEAC injecte 220 milliards de FCFA pour la période 2008- 2012
Gabon : La BDEAC se positionne en partenaire du secteur privé