Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les démissionnaires du RPG s’insurgent contre l’exclusion du député Alain Claude Bilié Bi Nzé (réactions)

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2010
Catégorie(s): Politique

Après l’exclusion prononcée du député Alain Claude Bilié Bi Nzé des rangs du Rassemblement Pour le Gabon (RPG, majorité), les partisans de l’élu débouté ont condamné mercredi en présence de l’intéressé cette décision par des réactions endiablées envers le leader de cette formation politique, Paul Mba Abessole (réactions).

« Nous savons combien de fois l’ogivin (population de l’Ogooué-Ivindo) s’est levé pour soutenir Mba Abessole et aujourd’hui il nous rend cela en monnaie de singe dirigée contre notre député qui a prouvé combien de fois il pouvait remonter non seulement le RPG, mais aussi la côte de Mba Abessole dans l’Ogooué-Ivindo. Pour cela je dirai que trop c’est trop, démarquons nous du RPG, c’est l’heure et n’attendons pas demain, car c’est fini avec le RPG; il faut partir de ce parti et laisser Abessole gérer sa formation politique », s’exclame un fan du député déchu.
« Moi je propose séance tenante, et je serai le premier à le faire, qu’on ouvre une liste des démissionnaires du parti. En tout cas pour ma part après cet acte, je démissionne du parti », a dit Roger Mebang Me Zé (journaliste) ex-secrétaire national à la communication du RPG.

« Mes frères ont tout dit. Moi, j’appelle ça de l’ingratitude. On a utilisé Bilié Bi Nzé depuis la création du parti et, on le jette dehors comme un mal propre. A cela j’estime qu’il faut laisser Mba Abessole avec son parti, on nous a utilisés, trop c’est trop », a condamné Madame Sévérine.

« S’il y a une personne aujourd’hui qui devait faire l’objet d’exclusion du parti, je crois que c’est le président lui-même. Concernant l’exclusion de notre député, je dis qu’il y a deux majors politiques qui sont sur le terrain : la présidence aujourd’hui qui appartient au Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) et la coalition. Donc, à notre député de faire le bon choix qui va à l’endroit de l’intérêt général des populations et je crois que nous allons le suivre dans son choix », a estimé Bita Bi Nzé étudiant en 2ème année de Science économique.

« Je dirais que quand une tête est coupée, les membres du corps ne peuvent plus fonctionner. Il est tant qu’on sache aujourd’hui que le RPG ne veut plus de nous, de l’Ogooué-Ivindo. Mba Abessole a montré suffisamment qu’il ne veut plus de nous et à cela nous devons également lui faire savoir qu’on ne veut plus de lui. Trop c’est trop, il a tant troublé notre province : trop c’est trop et il faut qu’on se libère de Mba Abessole et faire en sorte que ce parti n’existe plus dans l’Ogooué-Ivindo », a souhaité Nzoghé Ndong.

« Si on s’en tient simplement à la raison évoquée pour l’exclusion du député, je dirais que la politique est un débat d’idées et non une guerre ouverte. Alors, si un député au service de ses populations se rend compte que le programme proposé par le gouvernement profite à ses concitoyens, je pense qu’il a toutes les raisons du monde de l’adopter.

D’autre part, quand on regarde en arrière, on se rend compte qu’au moment où Bilié Bi Nzé se met sur le sentier de la bataille politique dans l’Ogooué-Ivindo au moment où le parti est en perte de vitesse, c’est lui qui vient le relever. Cette exclusion à mon humble avis n’est que l’aboutissement d’un processus qui se développait déjà, mieux c’est une jalousie politique, car je crois que s’il y a quelqu’un qui aurait dû subir une sanction d’exclusion, ce serait le député Clément Ndong Mba pour avoir soutenu le candidat du PDG à la présidentielle», a rappelé pour sa part Flobert Obame, conseiller du parti, précisant que la sanction est injuste parce que l’honorable Bilié Bi Nzé a résisté à toutes les tentations avant l’élection présidentielle au fin de démontrer sa fidélité au président du RPG et pourtant personne n’ignore que la politique c’est pas du bénévolat. Quand on veut faire du Caritas on va dans les Ong (Organisation non gouvernementale) », a-t-il martelé.

« Je voudrais qu’on s’attaque à la préoccupation du comment faire après cette sanction. C’est vrai qu’on va tourner le dos au RPG, mais je pense que ce n’est pas suffisant. L’idéal à mon sens serait de mettre en place une stratégie définitive après que la Cour constitutionnelle aura constaté la vacance du siège. Démissionner c’est bien, mais ne nous arrêtons pas seulement aux déclarations de on en veut plus. Mettons en place une structure qui va répondre de manière concrète à cette décision », a souhaité Endame.

« Je voudrais appeler à la mobilisation de nos frères et sœurs de l’Ogooué-Ivindo car je suis-là ce soir pour témoigner mon soutien à notre vaillant député qui nous fait honneur sur le plan provincial et national en général. Donc il n’est pas question qu’on le laisse seul en pareille circonstance. Je crois que tout le monde sait que l’Ogooué-Ivindo occupe une place importante au sein du RPG. L’Ogooué-Ivindo doit sortir de cette épreuve grandi et j’appelle à la mobilisation totale des ogivins autour d’Alain Claude Bilié Bi Nzé », a déclaré Jonas Ngouaboyi, ex-président des jeunes bucherons de la ville de Makokou.

«Comme le père Paul Mba Abessole a toujours dit que c’est dans la province de l’Ogooué-Ivindo que l’histoire du RPG a débuté, nous allons aussi le prouver que c’est dans cette même province que cette histoire va s’arrêter. En enterrant le député de la commune de Makokou, Mba Abessole vient de s’enterrer lui-même, il vient de s’égorger lui-même, car Bilié Bi Nzé est une puissance envoyée par Dieu. Mba Abessole ne pouvait pas le contenir pendant 21 ans », a renchéri dans la foulée un autre partisan d’Alain Claude Bilié Bi Nzé.

Pour Marthe Body, ex-directeur des stations provinciales de Radio-Gabon, militante du PDG : « Bilié Bi Nzé est un éléphant, un bulldozer qui porte l’amour en lui. Il est courageux et a assez subi comme cela, c’est pourquoi nous devons le soutenir tous ensemble ».

Le député Alain Claude Bilié Bi Nzé qui n’était plus en odeur de sainteté avec la direction du RPG a été exclu pour avoir voté en faveur de la politique générale du gouvernement présentée à l’Assemblée Nationale en novembre dernier.


SUR LE MÊME SUJET
Le député sortant du 1er siège du canton Ntang Lulu dans la commune de Makokou, (province de l’Ogooué Ivindo), Alain Claude Bilié By Nze, par ailleurs candidat du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP), parti de la majorité Républicaine, a réaffirmé ce samedi à Libreville son engagement à maintenir son siège. Dans son allocution circonstancielle, le candidat du RDP a souligné qu’ « il y a un temps pour tout, l’heure est arrivée pour nous, de nous lever car il n’y avait pas de raison de s’agiter pour une élection quand nous sommes déjà titulaire du poste ...
Lire l'article
Claude Bilié-Bi Nzé restera député du canton Ntang Louli, dans la province de l’Ogooué-Ivindo au Nord-Est du pays. Evincé de son parti (Rassemblement pour le Gabon, RPG) pour avoir apporté son approbation à la déclaration de politique générale du Premier ministre le 26 novembre 2009 à l’Assemblée nationale, le président de cette institution, Guy Nzouba Ndama, a rejeté le 17 février, la demande d’expulsion du député. La requête en annulation du mandat de député de Claude Bilié Bi Nzé introduite par son parti, le Rassemblement pour le Gabon (RPG, opposition) auprès du président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, a ...
Lire l'article
Le président de l’Assemblée nationale gabonaise, Guy Nzouba Ndama a rejeté la demande d’exclusion du député, Alain Claude Bilié By Nzé du 2ème siège du département de l’Ivindo (nord-est) introduite par son parti le Rassemblement pour le Gabon (RPG), indique une correspondance du président de la première chambre du parlement dont l’AGP a reçu copie mercredi. ‘’ L’examen approfondi de ce dossier révèle que l’élection de l’intéressé aux dernières législatives a été faite sous la bannière de l’alliance conclue entre le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP) d’une part, et le Rassemblement pour le Gabon (RPG) d’autre part. il ...
Lire l'article
L’ancien député du Rassemblement Pour le Gabon (RPG), Alain Claude Bilie Bi Nze, a été invité par le vice président provincial, soutenu par la population de Makokou dans l’Ogooué Ivindo (Nord-est), lors d’une causerie organisée dans cette localité, le week-end écoulé, à rejoindre le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) afin d’accéder à la présidence, a-t-on appris de source officielle, ce mardi à Libreville. En effet, après le retrait de son président, Pierre Emboni, ancien ministre des Sports, le RDP ( Parti de la Majorité présidentielle) créé par feu Alexandre Samba, est depuis quelques temps sans leader. Ainsi, ...
Lire l'article
Rencontré ce mardi après-midi à l’Assemblée Nationale, le député débouté récemment des rangs du Rassemblement Pour le Gabon (RPG, ancienne majorité présidentielle), Alain Claude Bilié Bi Nzé, a indiqué dans un entretien exclusif accordé à un journaliste de GABONEWS qu’il est « assez surpris » parce qu’il n’a pas été « le seul député RPG à voter la confiance au gouvernement ». Voici l’intégralité de cet entretien. GABONEWS (GN) : Monsieur le député, vous venez d’être débouté de votre formation politique. Que vous reproche-t-on exactement ? Alain Claude Bilié Bi Nzé (ACBBN): Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez ...
Lire l'article
Le député du Rassemblement pour le Gabon (RPG, opposition), Alain Claude Bilié Bi Nzé, a été exclu de son parti le 23 janvier, tandis que d’autres députés ont écopé de blâmes ou d’avertissements. Ces mesures interviennent à la suite du soutien apporté par ces députés à la déclaration de politique générale du Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, à l’Assemblée nationale le 26 novembre 2009. Le verdict du Conseil de discipline du Rassemblement pour le Gabon (RPG, ex-majorité) est tombé le 23 janvier. Pour avoir approuvé la déclaration de politique générale du Premier ministre le 26 novembre 2009 à l’Assemblée nationale, ...
Lire l'article
M. Clément Ndong Mba, député du Rassemblement pour le Gabon (RPG) du canton Kyé dans le département du Woleu à Oyem a été exclu de son parti mardi à Libreville selon un communiqué rendu public par le vice-président de ce parti M. Pierre Claver Mvélé. M. Clément Ndong Mba élu du canton Kyé promu ministre des PEM lors du remaniement ministériel du 27 juillet dernier a été exclu des rangs du RPG. Selon le vice-président, après sa nomination au gouvernement, le député du canton Kyé a été aussitôt incorporé dans l’équipe de campagne du candidat investi par le Parti démocratique gabonais (PDG) ...
Lire l'article
Alain Claude Bilié Bi Nzé, ancien ministre délégué aux Transports, incarcéré depuis le 8 janvier pour émission de chèques sans provisions a été libéré lundi, suite à l'appel introduit par sa défense qui a permis de commuer sa peine en un emprisonnement d'un mois avec sursis, assortie d'une amende correspondant au montant de ses créances. Selon la décision du parquet de Libreville, la défense de l'ex ministre a obtenu de la condamnation de son client, une peine d'emprisonnement de la même durée, mais avec sursis pour lui permettre de payer la somme correspondant à ses créances. De même, la famille politique ...
Lire l'article
À l’initiative du groupe parlementaire du Rassemblement pour le Gabon (RPG), conduit par le député Faustin Bilie bi Essonne, un point de presse s’est tenu vendredi matin au siège de ce parti de la majorité présidentielle à Patit-Paris, dans le 3ème arrondissement, en vue, dans un premier temps, de s’exprimer sur l’arrestation de l’ancien ministre Alain Claude Bilié bi Nzé et de demander par la même occasion sa libération, en se fondant, selon eux, sur certaines dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale relatives à la question de l’immunité parlementaires, a appris GABONEWS. Rappelons que l’ancien ministre inculpé, est ...
Lire l'article
Douze jours après sa sortie du gouvernement, Alain Claude Bilié-Bi-Nzé, ex-ministre délégué auprès du Ministre d'Etat en charge des Transports, de l'Aviation civile et du Tourisme, a été incarcéré le mardi 8 janvier 2008 à la maison d'arrêt de Libreville pour émission de chèque sans provision. L'immunité parlementaire dont devait bénéficier cet élu de Makokou ne fonctionne pas encore. Sitôt sorti du gouvernement à l'occasion de la formation du nouveau cabinet Eyéghé Ndong dit de "mission", Alain Claude Bilié-Bi-Nzé, précédemment ministre délégué auprès du Ministre d'Etat en charge des Transports, de l'Aviation civile et du Tourisme, a été incarcéré le mardi ...
Lire l'article
Le député sortant du 1er siège de la Commune de Makokou, Bilié By Nze entend conserver son fauteuil
Gabon : Bilié Bi Nzé conserve son siège de député
Le PDT de l’Assemblée nationale rejette la demande d’exclusion du député Bilié By Nzé
Gabon: Alain Claude Bilie Bi Nze sollicité pour diriger le RDP
« On me reproche d’avoir voté la confiance au gouvernement», Alain Claude Bilié Bi Nzé (député exclu du RPG)
Gabon : Le député Bilié Bi Nzé viré du RPG
Gabon: RPG-exclusion : Le député Clément Ndong Mba exclu des rangs du RPG
Gabon: Justice: L?ancien ministre Alain Claude Bilié Bi Nzé a recouvré la liberté
Gabon: Le groupe parlementaire RPG (majorité présidentielle) demande la libération de Alain Claude Bilié bi Nzé
Gabon : Arrestation de l’ex-ministre Alain Claude Bilié-Bi-Nzé

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*