Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les employés du pétrole dénoncent une atteinte aux libertés syndicales

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2010
Catégorie(s): Société

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a tenu un point presse le 3 février à Libreville pour dénoncer le projet de décret du gouvernement portant sur l’obligation du service minimum en cas de grève dans certaines entreprises. Pour la centrale syndicale, cette mesure constitue une tentative d’abolition du droit de grève et met en péril les droits des travailleurs dans certains secteurs.
Après l’adoption du projet de décret relatif à l’obligation du service minimum en cas de grève dans certaines administrations, l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a vivement réagi le 3 février dernier à l’occasion d’un point-presse tenu à Libreville.

«L’instauration d’un service minimum dans certains secteurs équivaudrait à donner carte blanche aux employeurs qui, pour la plupart, bafouent déjà allègrement et impunément les lois et règlements en vigueur», estime l’ONEP.

Se référant à la liste des secteurs concernés par ce projet de décret, l’ONEP estime que «l’objectif visé par cette mesure semble être l’abolition du droit de grève dans notre pays».

Pour «limiter les effets néfastes de la grève sur l’économie et sur les populations», le conseil des ministres du 28 janvier dernier avait décidé de l’instauration d’un service minimum obligatoire dans les établissements hospitaliers et d’enseignement, les entreprises de téléphonie fixe et mobile, les entreprises de transports, les entreprises de fourniture d’électricité et d’approvisionnement en eau potable, les entreprises de contrôle de la navigation aérienne, les entreprises de sécurité et de gardiennage, les entreprises de collecte, de ramassage et de traitement des ordures, les banques et établissements de crédit ou encore les pharmacies.

Les entreprises des Technologies de l’information et de la communication (TIC), les entreprises des pompes funèbres et de thanatopraxie, les entreprises d’exploration, de production, de transport, de stockage et de distribution des hydrocarbures et des produits miniers ou encore les établissements hôteliers et de restauration sont également concernées.

L’ONEP rappelle que les grèves générales déclenchées par les syndicats dans ces secteurs depuis plusieurs années ont toujours permis de mettre fin à des «pratiques discriminatoires» et irrégulières des employeurs.

La centrale syndicale dénonce à cet effet une «démission de notre administration face à sers missions régaliennes de contrôle et de sanction», citant notamment «la carence des moyens mis à la disposition des inspecteurs du travail (…) pour leurs missions de contrôle».

Face à cette mesure jugée «inopportune, inappropriée» et unilatérale, «à quoi servent le Conseil national du dialogue social et le Conseil national de l’émergence si l’Etat peut décider seul de remettre en cause des droits universels acquis après de longues luttes», demande enfin l’ONEP.
 


SUR LE MÊME SUJET
Négociations gouvernement – ONEP: les employés du pétrole satisfaits à seulement 13%
L’Organisation nationale des employés du Pétrole (ONEP) a fustigé, jeudi à Port-Gentil, le non ‘’respect et la non application des lois et règlements en République Gabonaise’’, lors d’une assemblée générale convoquée, devant le siège de Total Gabon, pour faire le bilan d’étape des négociations entreprises avec le gouvernement gabonais à l’issue de la grève du 1er avril 2011. De ces négociations, les dirigeants de l’ONEP constatent, selon le Secrétaire général, Guy Roger Aurat Reteno, cinq (5) mois après, que l’administration gabonaise est incapable de faire respecter les lois et règlements, de leur application sur le terrain et d’effectuer des ...
Lire l'article
A l’issue des négociations entamées depuis samedi dernier par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, celui des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, ainsi que par le Premier ministre, la grève entamée jeudi dernier par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) finalement a été levée ce lundi soir après que le gouvernement ait pris des engagements formels d’apporter de solutions aux diverses requêtes formulées. Les employés du pétrole ce sont une nouvelle fois retrouvés ce lundi après –midi autour du chef du gouvernement Paul Biyoghé Mba pour négocier des points qui les ont amené ...
Lire l'article
L’Organisation des employés du pétrole (ONEP), principal syndicat des travailleurs du secteur pétrolier au Gabon, a dénoncé, mercredi à Libreville, l'indifférence de l’Union pétrolière gabonaise (UPEGA), l’organisation patronale, vis-à-vis de la crise qui secoue ce secteur vital de l’économie nationale, à l’issue d’une rencontre avec le ministre du Pétrole, Alexandre Barro Chambrier. L’ONEP, qui a déposé le 8 mars dernier un préavis de grève qui expire dimanche prochain à minuit, a indiqué avoir sollicité depuis quatre mois une rencontre avec les employeurs pour traiter des questions d’intérêt commun, notamment le paiement des cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale ...
Lire l'article
Le principal syndicat des employés du secteur pétrolier au Gabon a menacé mardi de lancer un mouvement de grève pour notamment protester contre "l'emploi abusif de main-d'oeuvre" et "l'inaction" du gouvernement dans ce domaine. L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a suspendu sa participation au comité de suivi des accords signés l'année dernière et qui comptaient environ 70 recommandations pour le secteur pétrolier. "Précarité des emplois, emplois de misère pour les Gabonais, utilisation excessive de main-d'oeuvre étrangère (...) Rien n'a avancé. Nous allons consulter nos bases pour savoir quelle action entreprendre", a affirmé lors d'une conférence de presse Guy-Roger Aurat Reteno, ...
Lire l'article
Le gouvernement et l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) ont trouvé un terrain d’entente dans la soirée du 16 avril pour suspendre le mouvement de grève qui paralysait la principale industrie du pays depuis deux jours. Les autorités auraient accepté les 25 conditions posées par la centrale syndicale, qui dénonçait notamment des embauches illégales massives dans la plupart des compagnies installées au Gabon. Le pays a frôlé la paralysie totale après deux jours de grève des employés du pétrole. Alors que les stations-services affichaient «réservoirs vides» unes à unes dans la capitale gabonaise, le gouvernement et l’Organisation nationale des ...
Lire l'article
Port-Gentil, capitale économique du Gabon, commence à ressentir de plein fouet les effets de la grève qu'observe depuis mercredi l'Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), selon des témoignages recueillis par la PANA. Selon le président de l'ONG H2O Gabon, Henri Michel Auguste, depuis jeudi soir, le mouvement des employés du pétrole commence à paralyser certaines activités dans cette ville pétrolière. "A Port-Gentil, l'arrêt de travail touche la plupart des secteurs utilisant du carburant, sauf les hôpitaux, la Centrale électrique, qui utilise du gasoil et du gaz naturel", a indiqué à la PANA un agent travaillant à PIZOLUB, une société spécialisée dans ...
Lire l'article
Un mois après l’ouverture des pourparlers avec le gouvernement, l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a quitté la table de négociations et annoncé l’entrée en grève générale illimitée dès ce soir. Ils dénoncent notamment l’apathie des autorités sur l’embauche illégale massive dans le secteur. L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) est passée à la vitesse supérieure ce 13 avril en annonçant l’entrée en grève générale illimitée dès minuit. A l’occasion du point-presse tenu à 12H00 à Libreville, les responsables syndicaux ont vertement fustigé le manque de considération de l’administration aux démarches de l’organisation pour résoudre les maux ...
Lire l'article
Le principal syndicat des employés du pétrole gabonais, a déposé un préavis de "grève générale illimitée" dans le secteur, réclamant l'abrogation d'un décret sur le service minimum, a annoncé mercredi l'Organisation nationale des Employés du Pétrole (ONEP). "Notre préavis court jusqu'à vendredi minuit, passé ce délai le Bureau se réserve le droit de lancer un mort d'ordre de grève illimitée", a affirmé Arnauld Engandji, porte parole du syndicat qui regroupe 3.500 des 5.000 travailleurs du secteur. "Nous demandons au gouvernement d'abroger le texte. Notre position n'est pas négociable", a-t-il déclaré. "Tout en reconnaissant le bien fondé du service minimum en temps ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a lancé ce 8 mars un préavis de grève générale illimitée pour dénoncer le silence des autorités sur les «violations flagrantes» de la loi gabonaise par les dirigeants des sociétés pétrolières. L’ONEP dénonce notamment la persistance de l’emploi abusif de la main d’œuvre étrangère, de la discrimination raciale et diverses violations du Code du Travail. Le ciel s’assombrit sur le secteur pétrolier au Gabon, où les employés ont menacé d’entrer en grève générale illimitée à compter du 13 mars prochain si les autorités de tutelle ne prenaient pas en compte les ...
Lire l'article
Plusieurs structures syndicales, parmi lesquelles la Convention nationale des syndicats du secteur éducation et l’Union des syndicats de l’administration publique, parapublique et privée, réunies vendredi dernier à Libreville, ont dénoncé les dernières mesures prises par le gouvernement en matière de fonctionnement des syndicats au Gabon. Les dernières mesures prises par le gouvernement gabonais interdisent notamment aux agents de l’Etat d’occuper les fonctions de membres des bureaux directeurs des syndicats. Les acteurs sociaux estiment qu’il s’agit purement et simplement d’un retour vers la dictature, marqué par une volonté de supprimer les droits syndicaux en République gabonaise. Pour la plupart d’entre eux, ...
Lire l'article
Négociations gouvernement – ONEP: les employés du pétrole satisfaits à seulement 13%
Economie / Les employés du pétrole lèvent leur mouvement de grève
Le syndicat des employés du pétrole au Gabon dénonce l’indifférence des employeurs
Gabon: les employés du pétrole menacent de faire grève
Gabon : Les employés du pétrole ont repris du service
La grève des employés du pétrole s’amplifie au Gabon
Gabon : Les employés du pétrole entrent en grève
Gabon / Pétrole : préavis de grève
Gabon : Les employés du pétrole tirent la sonnette d’alarme
Gabon : Vers la suppression des libertés syndicales ?


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*