Socialisez

FacebookTwitterRSS

Nouveaux bus de la SOGATRA: les Librevillois en veulent davantage (Reportage)

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Société

La mise en circulation, il y a quelques semaines, des nouveau bus réceptionnés par la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA), aiguisent la curiosité des Librevillois, qui y ont adhérer massivement et qui en demandent davantage pour couvrir toute la ville, a constaté GABONEWS.

SUCCES MANIFESTE

Intense activité à la gare routière de Libreville. Comme à l’accoutumée le transport en fait souvent les frais. Les embouteillages incitent les conducteurs au cafouillage. Se muant en chauffards, ils alimentent alors les jurons et autres mouvements d’humeur.

Chaleur intense. Il y a des jours comme ça, les taximen sont difficiles. Pour les courtiser, il faut augmenter la mise. Que voulez vous ? Frustration des uns, exaspération des autres. L’ambiance est sanguine.

A l’intérieur du bus, au contraire, le calme règne. On papote. Petits commentaires par-ci, petits « kongossa » par-là. Mieux. Par delà les vitres, on observe le spectacle extérieur. On « compatit », pour les autres, on en rit parfois. Puis les portes s’ouvrent. Une pléthore de personnes descend, une autre monte, souvent pour la première fois. L’envie d’expérimenter par soi-même est manifeste.

« On entre par la première porte, celle qui est à côté du chauffeur. Par contre, on descend par les deux, dernières », indique un adolescent. La règle n’est certes pas encore très bien intégrée par les Librevillois (la confusion demeure), mais force est de constater que ces nouveaux bus de la SOGATRA connaissent un succès considérable.

« TOUT DROIT SORTIS DE L’USINE »

A première vue, les autocars parés de vert, jaune bleu pour autocars, et les minibus, recouverts de blanc, impressionnent par leur envergure, leur fraîcheur. Pour y accéder, l’usager déboursera 100 francs pièce et se verra remettre un ticket « valable pour un seul parcours ».

Après s’être acquitté de son tribut auprès d’un responsable situé à l’entrée, l’usager est invité à prendre place dans l’habitacle. Une vingtaine de places assises sont prévues pour les minibus. Une trentaine pour les autocars.

Dans ce dernier cas, au pire, des barres transversales et des sangles facilitent la station debout. Aussi, les étudiants, les fonctionnaires, les actifs de tout genre et les personnes âgés, adhérent massivement à ces nouveaux véhicules de transport en commun.

« C’est vraiment très confortable, c’est la première fois que je prends ce transport, et je dois dire que je m’y sens bien », indique un anonyme.

« Cela fait plusieurs années que j’ai arrêté de prendre ce type de transport public. Mais avec l’arrivée de ces nouveaux bus, j’ai voulu tenter l’expérience, et je ne suis pas déçu », confie une religieuse.

Et, il faut dire que, dans un cas comme dans l’autre, l’intérieur en impose. Les barres en acier chromé, encore brillantes. Certains sièges sont encore parés de leur emballage plastique. Particularité propre aux minibus : ils possèdent même l’air conditionné. « Un plus » en ces temps de grande chaleur, nous indique-t-on. Pour nombre d’interlocuteurs, « ça sent encore le neuf ». « Tout droit sorti de l’usine » pourrait-on dire.

UN CONFORT APPRECIE

« Chaque 15 minutes, les bus se relaient, j’en ai fait l’expérience. C’est vraiment bénéfique, parce que ça change de ce que l’on connaît », déclare un jeune homme anonyme. Un étudiant de commenter : « le matin c’est plus facile, il n’y a du monde à l’intérieur. Mais l’après-midi, c’est le combat !».

« Ponctualité, confort »…Les Librevillois ne tarissent pas d’éloges, quant à la propension de ces nouveaux bus à faciliter le transport dans la capitale. On pousse la subtilité plus loin en demandant au chauffeur de s’arrêter pile où l’on veut, pour peu que cela soit conforme au parcours. Ce que celui-ci exécute sans rechigner.

Les abris bus, pour leur part, renaissent peu à peu de leurs cendres. En protégeant du soleil, ils rendent l’attente plus agréable. Fort du nouveau parc automobile de la SOGATRA, des abris bus, nouvellement érigés, ont également été déployés le long du front de mer ou du Boulevard Bessieux, notamment.

Design avant-gardiste, couleurs bigarrées, matériaux à mi chemin entre le métal et le plastique, encart réservés à l’insertion publicitaire… Autant dire que ces installations participent à l’embellissement de la ville. Une caractéristique qui tranche avec les abris de bus initiaux, désormais rongés par la rouille.

Toutefois, si tout ces « changements » sont perçus positivement par la population locale, des inquiétudes persistent. « Tout nouveau, tout beau » disent certains. « Qu’en sera-t-il dans quelques mois ? ».

LE CIVISME : UN IMPERATIF

« Nous avons comme consigne de faire respecter l’ordre », indique le contrôleur situé à l’avant du bus. Informant sur l’organisation interne agents de la SOGATRA, il confie: « Généralement, il y a deux responsables dans le véhicule, le chauffeur, et le contrôleur qui vend les tickets, surveille les entrées et les sorties. Mais à certains moments, nous sommes plusieurs. Il peut arriver que des collègues viennent en renfort pour surveiller les portes intermédiaires ».

Aussi, mis à part la propension « traditionnelle » du Librevillois à « râler », le responsable rapporte qu’aucun heurt n’a été enregistré depuis la mise en circulation de ces nouveaux bus. Mieux, au départ des parcours, avant d’intégrer le véhicule, les usagers s’alignent sans protestation, cela à la grande satisfaction des agents de SOGATRA.

« Nous sommes obligés de faire du bon travail, et d’organiser le bus comme il se doit. A n’importe quelle station, sans prévenir, d’autres contrôleurs peuvent monter dans le bus et vérifier que les usagers ont bien leur titre de transport ».

Celui-ci de poursuivre : « S’ils constatent que des personnes sont en « situation irrégulière », c’est nous qui sommes sanctionnés. Ça peut aller jusqu’à une mise à pied », a précisé notre interlocuteur.

Aussi, en dépit de quelques actes d’incivisme (papiers, sachets délaissés à l’intérieur du véhicule), les usagers Librevillois semblent enclins à se conformer à une attitude responsable.

L’Etat gabonais, indique-t-on, a d’ores et déjà commandé 200 bus de transport, destinée à pallier la problématique du transport urbaine national.

Selon des sources concordantes, une trentaine d’entre eux ont été réceptionnés et sont actuellement en circulation. A Libreville, Ils se répartissent une portion congrue des lignes de circulation.

Selon le gouvernement, ce renforcement du parc automobile de la SOGATRA serait de nature à sous tendre la mise en œuvre de la journée de travail continue.

Cette initiative de l’Etat devrait également sous tendre l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012, conjointement organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale, et à la faveur de laquelle les deux Etats accueilleront plusieurs délégations d’officiels et de supporters internationaux.

Dans cette série, après ce reportage de Libreville, vendredi, nous vous livrerons celui sur la capitale économique, Port-Gentil.


SUR LE MÊME SUJET
La Direction Générale de la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA) a réceptionnée ce jeudi une vingtaine de nouveaux bus dont une dizaine de haut standing. Selon M. Mebiame (responsable de la communication de la SOGATRA), les bus standards ont une capacité de 42 places contre 52 pour ceux de type haut standings de marque Crossway. Avant cette dotation, la société avait déjà acquis 70 et 19 bus dans le cadre du renforcement de ses capacités et de ses activités. Les bus ont été livrés par le groupe CFAO Motors. Les bus hauts standings, à en croire ce dernier, serviront ...
Lire l'article
La Maison Blanche va continuer à demander davantage de progrès au Gabon sur la question des droits de l'homme, a affirmé jeudi le porte-parole de Barack Obama, avant une rencontre entre le président américain et son homologue Ali Bongo. La situation des droits de l'homme au Gabon est en amélioration, a déclaré ce porte-parole, Jay Carney, et nous continuerons à demander, que ce soit l'administration ou le président (Obama) lui-même, davantage de progrès sur ces questions. Interrogé pour la deuxième journée consécutive sur le bien-fondé pour M. Obama d'accorder l'honneur d'une réception dans son Bureau ovale à un dirigeant critiqué par des ...
Lire l'article
La Société gabonaise des transports (SOGATRA) envisage de s’implanter à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, pour assurer le transport urbain pendant dans la Coupe d’Afrique des Nations que le Gabon va co-organiser avec la Guinée Equatoriale en 2012. Une mission de la SOGATRA, conduite par la présidente du Conseil d’administration, Pierrette Djouassa, a séjourné, en juin dernier, à Franceville et dans des localités de la province du Haut-Ogooué, 2ème site retenu au Gabon pour abriter des matchs de la CAN 2012. La mission avait pour but de mener les études préalables ...
Lire l'article
La Société gabonaise de transport (SOGATRA), la société de transport public de l’Etat a ouvert une nouvelle ligne lundi entre Libreville et le Cap Estérias, distante d’une trentaine de kilomètres, a constaté sur place un reporter de l’AGP. Le prix du trajet entre les 2 localités a été fixé à 100 F CFA par les responsables de la SOGATRA, au grand bonheur des populations de cette localité qui déboursaient parfois 500 voire 700 F CFA pour parcourir la même distance. Les plus grands bénéficiaires de la création de cette nouvelle ligne seront les commerçants, les enseignants de l’école nationale des eaux et ...
Lire l'article
Après quelques années d’absence, la Société gabonaise de transport (SOGATRA) vient de relancer la ligne Libreville-Lambaréné-Libreville avec des bus de 36 places chacun au prix de 4200 francs CFA l’aller simple. La Société gabonaise de transport (SOGATRA) continue l’extension de son réseau à l’intérieur du pays. Après le lancement des dessertes de Ntoum il y a deux ans, et Kango il y a tout juste quelques jours, c’est la ville de Schweitzer qui a enregistré le 2 juillet l’arrivée de la société de transports. «C’est un motif de satisfaction pour nous de voir cette activité à nouveau reprise. Elle nous rassure ...
Lire l'article
Dans le cadre du développement du transport urbain, 21 minibus viennent d’être réceptionnés par la Société gabonaise de transports (SOGATRA). Ces véhicules de 30 places doivent notamment servir à couvrir plusieurs destinations entre les communes de Libreville et Owendo, mais aussi celle Ntoum, à 40 kilomètres de la capitale gabonaise. 21 nouveaux minibus viennent de grossir le parc de la Société gabonaise de transports (SOGATRA). Cette dotation s’inscrit dans le cadre du développement du transport urbain, véritable casse-tête pour le déplacement dans la capitale gabonaise. Ces véhicules de 30 places livrés par le concessionnaire CFAO Motors, seront utilisés pour désengorger ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres présidé jeudi par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a décidé de renforcer dans les plus bref délais le parc automobile de la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA) de 50 nouveaux bus, a rapporté le ministre porte parole du gouvernement, Séraphin Moundounga, rendant public le communiqué final de ce tour de table ministériel. Selon le porte parole du gouvernement, les 50 bus attendus ont été achetés par l’Etat auprès des concessionnaires locaux. Le gouvernement a souhaité, de ce fait, que ces bus qui vont contribuer à résoudre le problème de transport qui se pose avec ...
Lire l'article
Deux mois après la livraison des 10 nouveaux bus ivoiriens à la Société gabonaise de transports (SOGATRA), le gouvernement a annoncé le 14 janvier l'achat de 50 nouveaux bus pour renforcer le réseau de transports en commun dans la capitale gabonaise. Le problème de transports était revenu sur le devant de la scène avec l'entrée en vigueur le 1er janvier de la journée continue qui a bouleversé les heures de pointe dans les artères de Libreville. Le gouvernement gabonais semble résolu à apporter des réponses concrètes aux doléances des populations, comme au chapitre des transports avec l'annonce de l'acquisition ...
Lire l'article
Le ministre des Transports et de l’Aviation civile, Sylvestre Ratanga, a effectué une visite sur le site de la Société gabonaise de transports (SOGATRA) à Libreville pour évaluer l’ampleur des difficultés de cette société. La vétusté de matériel roulant ainsi que le déficit budgétaire de la société a amené le ministre à suggérer le renouvellement du parc automobile de la SOGATRA et de réfléchir à la mise en place de nouveaux moyens de transports en commun qui répondent mieux à l’expansion de la capitale gabonaise qui abrite la moitié de la population. Face à l’engorgement de nombreux axes routiers de ...
Lire l'article
Un bus de la Société gabonaise de transport (SOGATRA), faisant la ligne Ntoum /Libreville, a terminé lundi sa course folle sur le mur d'une maison au PK27, dans le village Essassa sur la route nationale N°1. Le bus qui transportait plus d'une trentaine de personnes en provenance de Ntoum, localité située à quelques 40 Km de Libreville, a glissé sur la chaussée avant d’aller percuter la maison. L'accident a fait plusieurs blessés graves, mais l’on ne déplore pas de perte en vie humaine. « Le bon réflexe d'un riverain qui a débranché la batterie du Bus a certainement permis d'éviter une éventuelle ...
Lire l'article
20 nouveaux bus pour la SOGATRA
Les USA veulent davantage de progrès au Gabon sur les droits de l’homme
La SOGATRA bientôt à Franceville dans la perspective de la CAN 2012
SOGATRA dessert désormais le Cap Estérias
Gabon : SOGATRA fait son «come-back» à Lambaréné
Gabon : 21 nouveaux minibus dans le parc de la SOGATRA
50 nouveaux bus de transport pour renforcer le parc automobile de la SOGATRA
Gabon : Encore 50 nouveaux bus pour la SOGATRA
Gabon : Sylvestre Ratanga ausculte la SOGATRA
Gabon: Fait divers: un bus de SOGATRA termine sa course sur une maison à Essassa

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*