Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Pas de fléchissement sur l’interdiction d’exportation des grumes de bois

Auteur/Source: · Date: 15 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

La mesure sur l’interdiction d’exportation des grumes a été confirmée ce 15 février par le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, lors d’un forum sur la gestion forestière qu’il a animé à Libreville. Paul Biyoghe Mba a toutefois indiqué que des mesures d’accompagnement seront prises pour soulager les opérateurs de ce secteur qui est le premier employeur privé du pays.

Le gouvernement ne reviendra pas sur sa parole. Paul Biyoghe Mba annoncé ce 15 février lors d’un forum sur la gestion forestière, que la mesure relative à l’exportation des grumes de bois sera bel et bien maintenue.

«Nous devons engager immédiatement l’industrialisation de la filière du bois», a déclaré Paul Biyoghe Mba. Et visiblement l’interdiction d’exporter le bois en grumes en «est le moyen», a soutenu le Premier ministre.

Paul Biyoghe Mba a toutefois ajouté qu’ «Il y aura des mesures d’accompagnement sur le plan législatif, fiscal, douanier, économique. Il faudra aider les opérateurs économiques de la filière».

De même, il a reconnu que la mesure «dérange», assurant cependant que les effets collatéraux ont été pris en compte. Lorsqu’on change de politique, c’est normal qu’il y ait des grincements de dents. Mais ce n’est pas tragique».

«La première bille d’okoumé est partie en 1908. Il n’est pas très performant que le même mode d’exploitation continue 102 après (…). 50 ans après l’indépendance, le Gabon doit être autre chose qu’un simple réservoir de matières premières», a-t-il poursuivi.

Il a rappelé que la loi prévoyait normalement que 75% des grumes devaient être transformées au Gabon en 2012: «les analyses montrent que seules 25 à 35% sont transformées à deux ans de l’échéance», a déclaré Biyoghe Mba.

Décidée en conseil des ministres du 5 novembre 2009, l’interdiction des grumes de bois qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2010, fait déjà des «malheureux», notamment les exploitants français Plysorol et Rougier Gabon.

Le premier, leader français du contreplaqué en Europe, a annoncé un chômage technique du 15 au 26 février prochain dans son site de Lisieux, en France, suite au «manque de matières premières et d’approvisionnement en bois de commandes». Le second, géant français du bois, a quant lui annoncé un chiffre d’affaires 2009 en chute de 21% par rapport à l’exercice 2008, avec une reprise prononcée sur le dernier trimestre de l’année.

La forêt occupe 22 millions d’hectares (80% du territoire) et le bois en pied est estimé à 2,6 milliards de mètres cubes dont 1,5 sont commercialisables.Le part du bois représente 6% du Produit intérieur brut (PIB) hors pétrole, et ce secteur est le principal employeur privé du pays avec environ 15.000 emplois directs et 5.000 emplois indirects, selon des chiffres récents du ministère des Eaux et Forêts. D’autres estimations font état de 30.000 emplois indirects


SUR LE MÊME SUJET
La Société chinoise de développement des bois du Gabon (SDBG) vient d’être prise en flagrant délit par les autorités des ministères des Eaux et Forêts et de l’Industrie. L’entité économique exportait du bois scié sous forme de plots au lieu de produits finis tel que stipulé par les autorités gabonaises, violant ainsi la mesure d’interdiction d’exportation de bois brut en vigueur depuis janvier 2010. Fin des haricots pour la Société chinoise de développement des bois du Gabon (SDBG). A la suite d’une mission de contrôle inopinée sur le site d’exploitation de cette entreprise, située à Nkok à 27 kilomètres de ...
Lire l'article
La société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) a publié mardi à Libreville un rapport dans lequel elle annonce avoir transporté 345 922 tonnes de bois en grumes en 2010 contre 596 368 tonnes de grumes en 2009 à la suite de la mesure gouvernementale qui interdit l’exportation des grumes depuis janvier 2010. « Le transport du bois représente 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise concessionnaire du chemin de fer (SETRAG) dont le nombre de trains pour le transport des grumes est en baisse depuis 2008 pour des raisons techniques », souligne le rapport. La SETRAG disposait seulement de 120 trains en 2010 ...
Lire l'article
A partir du 15 mai prochain, le Gabon n'exportera plus les grumes à l'état brut, a annoncé, mardi soir, à la télévision nationale, le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, cette mesure visant à promouvoir l'industrialisation de la filière-bois. A partir de cette date, le bois gabonais sera donc transformé sur place avant d'être exporté. La forêt occupe 22 millions d'hectares, soit 80 pour cent du territoire du Gabon, où avec 6 pour cent du Produit intérieur brut (PIB) hors pétrole, le secteur du bois reste le principal employeur privé, avec environ 15.000 emplois directs et 5.000 emplois indirects, selon des chiffres ...
Lire l'article
Lors de son propos, ce mardi, face à la presse nationale et internationale, le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, qui faisait le bilan d’étape de l’action du gouvernement qu’il dirige, a déclaré, en ce qui concerne la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), qu’en passant à l’étape de la transformation du bois, après remodelage des infrastructures de cette société, il y n’y aurait pas de compression, mais bien au contraire une création de près de 500 emplois. Pour aborder le cas SNBG, le chef du Gouvernement a d’abord indiqué que dès le 16 mai prochain, aucune bille de bois non ...
Lire l'article
L'interdiction de l'exportation de grumes brutes du Gabon en 2010 sera discuté entre les présidents gabonais Ali Bongo et français Nicolas Sarkozy, dont le programme serré dans ce pays mercredi comprend une visite chez un groupe phare du secteur du bois. "C'est un symbole: Sarkozy va voir Rougier pour montrer son soutien aux forestiers français qui jouent le jeu", assure un observateur français installé au Gabon. Rougier est un groupe industriel français de transformation et négoce des bois tropicaux et exotiques. Son directeur général adjoint Jean-Louis Santos se garde de toute interprétation: "C'est un honneur pour nous de recevoir le président (Sarkozy). ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a confirmé l'interdiction d'exporter le bois en grumes, tout en promettant des mesures d'accompagnement lors d'un forum sur la gestion forestière à Libreville. "Nous devons engager immédiatement l'industrialisation de la filière du bois", et l'interdiction d'exporter le bois en grumes (arbre abattu, mais resté brut avec son écorce, ndlr), décidée en novembre, en "est le moyen", a affirmé à l'AFP le Premier ministre en quittant le forum lundi 15 février à Libreville.. "Il y a aura des mesures d'accompagnement sur le plan législatif, fiscal, douanier, économique. Il faudra aider les opérateurs économiques de la ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, a confirmé l'interdiction d'exporter le bois en grumes, tout en promettant des mesures d'accompagnement lors d'un forum sur la gestion forestière lundi à Libreville. "Nous devons engager immédiatement l'industrialisation de la filière du bois", et l'interdiction d'exporter le bois en grumes, décidée en novembre, en "est le moyen", a affirmé à l'AFP le Premier ministre en quittant le forum. "Il y a aura des mesures d'accompagnement sur le plan législatif, fiscal, douanier, économique. Il faudra aider les opérateurs économiques de la filière", a-t-il ajouté. Dans son discours aux participants, M. Biyoghé Mba a reconnu que la ...
Lire l'article
Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable, Martin Mabala, a accordé ce lundi, aux exploitants forestiers un délai de trois mois pour évacuer les stocks de grumes entassés dans les parcs à bois et ports du Gabon, a constaté GABONEWS. Le gouvernement a pris à titre exceptionnel, les mesures dérogatoires autorisant la sortie des bois présents dans les parcs et ports disposant de bons à embarquer délivrés par les services douaniers. Concernant les stocks actuels de grumes accumulés dans les parcs, le long du chemin de fer et dans les chantiers forestiers, la Société ...
Lire l'article
Le Gabon a adopté des dérogations à son interdiction d'exporter le bois en grumes décidée en novembre, "pour faire face à l'impossibilité du marché intérieur à absorber" les arbres abattus avant le 1er janvier, a annoncé vendredi la présidence gabonaise. Le président Ali Bongo a demandé au gouvernement l'autorisation de sortie "pour les bois présents dans les ports et parcs" de la Société d'exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG), a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. Ces bois doivent toutefois disposer de permis d'embarquement ("bons à embarquer") délivrés par les douanes. Selon M. Mapangou, ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a réaffirmé le jeudi dernier la volonté du gouvernement « de poursuivre son développement en compatibilité avec les efforts engagés en matière de protection de l’environnement et de la préservation des forêts ». Dès 2010, le bois en grumes sera interdit à l’exportation. « Je reste convaincu que c’est en maîtrisant la chaîne de valeur du bois que nous pourrons en tirer le maximum de profits et nous positionner comme un pays phare sur les marchés internationaux », avait déclaré le chef de l’Etat lors de son premier discours à la nation à l’occasion de la ...
Lire l'article
Gabon : Une société chinoise épinglée pour exportation de bois brut
Le transport des grumes au Gabon a fortement baissé en 2010
Le Gabon n’exportera plus de grumes à l’état brut à partir du 15 mai prochain
Transformation du Bois gabonais: près de 500 nouveaux emplois à la SNBG
Gabon/interdiction des grumes: les forestiers comptent sur Sarkozy
Gabon: Vers l’industrialisation de la filière bois ?
Le Gabon confirme l’interdiction d’export de bois en grumes, avec des compensations
Le gouvernement somme les exploitants forestiers d’évacuer les stocks de grumes présents dans les ports et parcs à bois du Gabon
Bois: dérogations à l’interdiction d’exporter des grumes du Gabon
Le Gabon réaffirme son interdiction d’exporter le bois en grumes

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*