- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Le ministre Ngozo Issondou annonce le désengagement de la CNSS de la gestion des hôpitaux

Le ministre du travail, de la Prévoyance sociale (…) Maxime Ngozo Issondou, a annoncé dernièrement à Port-Gentil, le désengagement de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) de la gestion des structures hospitalières, lors d’une visite des structures sous tutelle.
’’Le gouvernement a décidé du désengagement hospitalier de la CNSS, afin de permettre à cet organisme de se consacrer aux missions principales qui lui sont dévolues par la loi, et j’ai été instruit d’examiner assez rapidement les contours de cet désengagement’’, a déclaré le membre du gouvernement, soulignant que les conclusions de la commission interministérielle mise sur pied à cet effet, au début du mois de janvier dernier, parviendront bientôt au gouvernement pour décision.
’’ C’est un travail laborieux, car il s’agit du plan social, des carrières des agent et des structures’’, a indiqué M. Ngozo Issondou, ajoutant que le personnel soignant exerçant jusqu’ici dans les hôpitaux de la Cnss sera dirigé vers les secteurs public civil et éventuellement militaire, afin de permettre à ce personnel de continuer d’apporter aux malades, les soins de qualité qu’il a toujours assurés dans le cadre de la Cnss.
’’Je puis ici vous assurer de la détermination du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba de faire en sorte que cette opération soit menée de manière tout à fait professionnelle et mutuellement fructueuse pour le personnel d’une part et pour l’Etat destinataire des installations et du personnel aujourd’hui en service à la Cnss, d’autre part ’’, a souligné le ministre, qui a noté à travers les interventions du délégué du personnel et du directeur de l’hôpital que la communication relative au désengagement hospitalier de la Cnss n’a pas été effective vis-à-vis du personnel de l’institution hospitalière.
’’Le dernier conseil d’administration de la Cnss avait bel et bien pour principal sujet inscrit à l’ordre du jour, le désengagement hospitalier de la Cnss, et la direction générale a pour mission d’abord de rencontrer les partenaires sociaux, afin d’échanger, d’expliquer ’’, a rappelé le ministre Ngozo Issondou, rassurant les uns et les autres sur l’aboutissement de cet ’’important’’ dossier dont les solutions seront rigoureusement conformes à la réglementation en vigueur au Gabon, notamment pour ce qui est de la branche des soins.
Pour sa part, le directeur de l’hôpital ’’ Paul Igamba’’ de la capitale de la capitale économique gabonaise, le Dr. Mvondo Mapoula a dressé le tableau de la situation actuelle de cette unité médicale. ’’L’hôpital Paul Igamba (HPI) a été divisé en deux: une aile droite en chantier et une aile gauche fonctionnelle (…) comme vous le constatez, l’hôpital a gardé toute son activité, avec une capacité de 40 lits, la capacité initiale étant de 100 lits’’, a révélé le Médecin au ministre à l’occasion de la visite du chantier des travaux de réfection de cette structure sanitaire.
M. Mvondo Mapoula a indiqué que sa structure médicale compte actuellement neuf médecins dont un pédiatre, deux gynécologues, deux chirurgiens, un radiologue, un gastro-entérologue, un biologiste, et deux médecins généralistes complétés par un pharmacien. Elle a également affirmé que la moyenne mensuelle des consultations est de 350 malades, la chirurgie reste le premier destinataire des patients avec 128 malades par mois, suivi du service de médecine générale qui reçoit 117 clients, puis viennent, selon l’ordre d’affluence, la gynécologie –Obstétrique 91 malades et la pédiatrie 86 patients.
’’ Le personnel reste mobilisé et actif malgré le problème du sous-effectif, afin de permettre à nos assurés de continuer à bénéficier d’une bonne prise en charge’’ , a-t-il rassuré, soulignant que l’hôpital sera bientôt doté d’un appareil de radiologie numérique, après l’acquisition récente d’un appareil Echodoppler, d’un mammographe et d’un endoscope.
Elle s’est également félicitée de la livraison prochaine du service de réanimation d’une capacité de six lits et une unité d’hémodialyse. ’’ Ceci montre et prouve que la Cnss fait tout pour mieux servir ses assurés (…) et démontre à suffisance tout l’intérêt que ne cesse de porter le Président de la République Ali Bongo Ondimba au peuple gabonais, particulièrement la population de l’Ogooué-Maritime’’ a indiqué le Dr. Mvondo qui avoue ne pas douter un seul instant que la réhabilitation de l’HPI notamment constitue un pari gagnant, en raison a-t-elle précisé de la situation géographique de la province de l’Ogooué-Maritime.
’’ Cet hôpital est le nôtre, cet hôpital est celui de nos enfants et, à ce titre, je pense et reste convaincue que, tous ensemble derrière le Président de la République, nous devons faire preuve de patriotisme, de solidarité, de collaboration, de professionnalisme, d’assiduité au travail (…) afin de faire de l’HPI un hôpital de référence ’’, a-t-elle ajouté.
Ouvert officiellement au public au mois de décembre 2003, l’HPI est en cours de réhabilitation depuis le mois de juin 2007, le coût initial de ces travaux est estimé à huit milliards, selon des sources proches de la direction de cet hôpital.


SUR LE MÊME SUJET
La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a remis vendredi dernier, un important don des médicaments à la société forestière Mont pelé bois (MPB), opérant à 5 Km de Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), a appris mercredi l’AGP. Ce geste s’inscrit dans le cadre des accords régissant la CNSS aux entreprises affiliées à cette institution, a indiqué une source proche de la CNSS. L’initiative de la CNNS intervient à l’issue d’une mission relative à la cartographie des risques professionnels au sein de cette entreprise spécialisée dans l’exploitation et la transformation du bois. Selon médecin chef de la CNSS ...
Lire l'article [1]
Dénommé Syndicat Emergent de la CNSS (SEC), le tout nouveau syndicat du personnel de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), se veut une tribune d’expression et de communication du plus grand nombre; lequel dénonce la non prise en compte par la direction de cette entreprise, d’une batterie de mesures visant l’épanouissement des agents. Ce tout nouveau syndicat dénonce déjà le traitement discriminatoire des agents, le non respect de la convention collective, l’absence totale d’un plan de carrière, une gestion non équitable aussi bien des personnes que des ressources, et bien d’autres. Né d’une analyse faite par les membres fondateurs de ...
Lire l'article [2]
La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a signé le 9 mars à Libreville une convention avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) pour la prise en charge des Gabonais économiquement faibles (GEF) dans les structures hospitalières de la CNSS. Lancée dans un premier temps avec la Polyclinique médico-sociale Gisèle Ayoune de Libreville, la convention devrait ensuite progressivement prendre effet avec toutes les structures de santé sous tutelle de la CNSS sur l’étendue du territoire national. La prise en charge médicale et sociale des couches défavorisées de la population gabonaise progresse avec la convention ...
Lire l'article [3]
Est-ce la fin des hôpitaux de la CNSS? La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) envisage de se décharger du «volet hospitalier» de ses missions, c’es-à-dire se désengager des hôpitaux dont elle a la charge. Si cette mesure prévoit le redéploiement du personnel soignant vers les hôpitaux gérés par l’Etat, plusieurs points d’ombre restent à éclaircir, notamment le sort du personnel non soignant ou encore celui des infrastructures hospitalières dont le programme de réhabilitation a couté plusieurs milliards de francs CFA. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), comme son nom l’indique a pour principale mission d’assurer à l’assuré gabonais une ...
Lire l'article [4]
Le ministre du travail de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, Maxime Ngozo Issondou, a devisé ce lundi avec les responsables syndicaux en vue d’une évaluation de la mise en œuvre de la journée de travail continue sur le territoire national, tout en reconnaissant que «l’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné pas mal de difficultés ». Il ressort que l’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné une kyrielle de difficultés, comme le reconnaît le ministre Maxime Ngozo Issondou, « avec l’instauration de cette mesure, un certain nombre de difficultés se sont accrues, essentiellement liées au transport. ...
Lire l'article [5]
Le ministre du travail de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, Maxime Ngozo Issondou, a devisé ce lundi avec les responsables syndicaux en vue d’une évaluation de la mise en œuvre de la journée de travail continue sur le territoire national, tout en reconnaissant que «l’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné pas mal de difficultés ». Il ressort que l’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné une kyrielle de difficultés, comme le reconnaît le ministre Maxime Ngozo Issondou, « avec l’instauration de cette mesure, un certain nombre de difficultés se sont accrues, essentiellement liées ...
Lire l'article [6]
Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Antoine Dangouali Yalanzele, a affirmé vendredi à Libreville, que les salariés qui ont choisi de faire grève n'auront pas leurs salaires le 20 février prochain. ''Il n'est inadmissible voire injuste de continuer de payer des salaires à des employés qui ne viennent pas au travail mais qui ont choisi la voie du dénigrement au lieu de celle du dialogue avec la direction générale'', a martelé M. Dangouali Yalanzele lors de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an à son intention par le personnel de la CNSS. Le patron de ...
Lire l'article [7]
Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Antoine Dangouali Yalanzele, a nié lundi la grève annoncée il y a plus de deux semaines par le SYNA-CNSS et le syndicat Hippocrate, deux syndicats de ladite entreprise. M. Dangouali Yalanzele qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse, a éclairé l'opinion sur le mouvement de grève lancé le Syna-CNSS et Hypocrate, dirigées respectivement par Mme Ontsia et le Dr Mbot. Selon lui, Mme Ontsia et Dr Mbot qui sont responsables des syndicats, ne doivent pas parler au nom de la CNSS, étant donné qu'elles étaient exclues au cours de la ...
Lire l'article [8]
Le directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Gabon, Antoine Yalanzele, a estimé jeudi à Port-Gentil que l'institution qu'il dirige ne doit pas fonctionner comme une banque, rapporte le correspondant de l'AGP. M. Yalanzele qui s'exprimait à l'occasion de sa visite à l'organisation nationale des employés de pétrole (ONEP), a dit vouloir entretenir un partenariat avec les syndicats, pour l'avancement de missions de la CNSS. ''Ma visite des syndicats n'est pas inutile car, ils regorgent un bon nombre d'employés qui doivent se faire recenser en cotisant, c'est pourquoi je passe dans tous les secteurs d'activités pour expliquer le ...
Lire l'article [9]
Gabon : Le syndicat Hippocrate met la pression sur la CNSS
A l’occasion de l'assemblée générale extraordinaire du 11 avril dernier, le syndicat Hippocrate a adressé un rappel à l’ordre à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) pour la mise en application effective des prescriptions du chef de l’Etat issues des séances de travail du 14 et 15 janvier derniers relatives à l’harmonisation de l’âge du départ à la retraite avec le secteur public. Réuni en assemblée générale extraordinaire le 11 avril dernier à Libreville, le syndicat Hippocrate a dénoncé le non respect par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) des prescriptions dictées par le chef ...
Lire l'article [10]
Don des médicaments de la CNSS à une société de bois dans le sud du Gabon
Le Syndicat des agents de la CNSS sur les fonds baptismaux
Gabon : La GEF bientôt pris en charge dans les hôpitaux de la CNSS
Gabon : Le hoquet de la CNSS
«L’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné pas mal de difficultés » Maxime Ngozo Issondou, ministre du travail de l’Emploi
«L’instauration de la journée continue au Gabon a entraîné pas mal de difficultés » Maxime Ngozo Issondou, ministre du travail de l’Emploi
Gabon: Les agents en grève n’auront pas leurs salaires (DG CNSS)
Gabon: Société : Le DG de la CNSS nie la grève annoncée par deux syndicats
Gabon: La CNSS ne doit pas fonctionner comme une banque (Yalanzele)
Gabon : Le syndicat Hippocrate met la pression sur la CNSS