- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : 6, 56 milliards FCFA de l’AFD pour les PME

Les Petites et moyennes entreprises vont désormais compter sur un appui de poids. La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) et l’Agence française de développement (AFD) doivent signer un protocole d’accord ce 24 février pour le financement des PME et PMI. Cet accord prévoit notamment une enveloppe de 6.56 milliards de FCFA de prêts pour financer les activités des PME et PMI.

La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) et l’Agence française de développement (AFD) viennent de voler au secours des Petites et moyennes entreprises et moyennes industries (PME/PMI). Dans le cadre de l’appui au secteur privé, ces deux institutions vont signer un protocole d’accord ce 24 février pour accompagner les PME dans leurs activités.

Cet accord qui doit aboutir à une garantie Assurance pour le Risque de financement de l’Investissement privé en Zone d’intervention de l’AFD (ARIZ), prévoit de mettre à la disposition des PME une enveloppe sous forme de prêts de 6, 56 milliards de francs CFA.

La garantie de portefeuille est un mécanisme global qui permet à la banque de mobiliser de manière autonome la garantie de l’AFD dans les limites imparties par l’accord. Elle permettra à la BICIG de partager son risque de crédit avec l’AFD et facilitera sa prise de décision de crédit en faveur de petites et moyennes entreprises qui investissent. La qualité de la garantie consentie à la banque est en outre confortée par l’excellente notation financière internationale de l’AFD.

En alliant ses moyens et ses forces à celles de l’AFD, la BICIG, filiale du groupe BNP PARIBAS, souhaite renforcer son implication dans le financement de l’économie gabonaise en élargissant le nombre de petites et moyennes entreprises ayant accès au financement bancaire et en offrant de nouvelles opportunités au secteur privé.

La signature de ce protocole va intervenir quelques semaines après la séance de travail entre le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, et les responsables des PME où ces derniers avaient appelé l’attention du gouvernement pour jeter un regard aux difficultés auxquelles ils sont confrontés, notamment dans le domaine du financement de leurs activités.

Les PME semblent avoir obtenu gain de cause avec la signature de ce protocole mais est-ce suffisant pour résoudre leurs difficultés et assurer leur survie de plus en plus menacée par la concurrence des grandes entreprises étrangères ?

L’initiative est certes louable, mais le gouvernement doit désormais veiller à régulariser le paiement des factures des entreprises pour leur permettre de faire face à leurs obligations vis-à-vis des banques. Mais là encore est-ce suffisant ?

Si l’Etat tient vraiment à développer les PME-PME gabonaises, il pourrait par exemple leur réserver un quota du marché public afin de leur assurer, pendant une période donnée, une solvabilité qui leur permettra de mieux se développer et gagner en compétitivité.


SUR LE MÊME SUJET
La société pétrolière Total Gabon va débloquer 20 milliards de FCFA pour financer les travaux de réhabilitation de l’aéroport de Port-Gentil, la capitale économique, par le biais de la Provision pour investissement diversifié (PID). Le chantier, qui doit démarrer incessamment, consiste à transformer l’actuel aérodrome en un aéroport de classe internationale pouvant accueillir des avions gros porteurs de type Boeing 777, selon la convention de financement signée par le directeur général de Total Gabon, Jean-Philippe Magnan, et le ministre gabonais des Transports, Julien Nkoghé Bekalé. Les travaux vont porter sur l’agrandissement de la piste d’atterrissage, de l’aérogare et ...
Lire l'article [1]
L’Etat gabonais vient de recevoir de la Banque africaine de développement (BAD) une cagnotte de plus de 25 milliards de francs CFA. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Séraphin Moundounga, cette enveloppe est destinée au financement des universités de Mouila et Oyem. Le projet de construction des universités à l’intérieur du pays sort peu à peu de tiroir et l’on s’achemine vers le début de construction de certaines d’entre elles. La Banque africaine de développement (BAD) a en effet débloqué une enveloppe de 25,2 milliards de francs CFA pour la construction des universités de Mouila et Oyem. «Techniquement et fonctionnellement, la ...
Lire l'article [2]
La commission d’attribution des marchés publics a attribué le 14 juin à Libreville une nouvelle enveloppe de 53 milliards de FCFA pour le financement de 52 projets concernant huit départements ministériels différents. 53 milliards de francs CFA ont été débloqués le 14 juin derniers pour le financement de 52 marchés publics dans les domaines de la Défense nationale, de l’Intérieur, de l’Equipement, du Logement, des Transports, de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Santé. Trois autres marchés ont été approuvés pour le compte de la Primature pour un montant de 91 millions de FCFA. C’est le ministère des Transports qui ...
Lire l'article [3]
Le chef de la délégation de l’Union européenne au Gabon, Thierry Mathisse, vient de signer à Libreville avec les ministres de l’Economie, Magloire Ngambia, et du Budget, Blaise Louembé, deux accords de financements pour la dynamisation du commerce et la gestion des finances publiques pour près de 2,5 milliards de FCFA. La coopération européenne vient d’inaugurer le 10e Fonds européen de développement (FED) avec la signature à Libreville de deux conventions de financements pour la dynamisation du commerce et l’amélioration de la gestion des finances publiques. Signé pour la partie gabonaise par le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia, le premier ...
Lire l'article [4]
Dans le cadre du programme national d’électrification rurale, une convention de financement de plus de 23 milliards de francs CFA a été signée le 25 février entre le ministre gabonais de l’Energie, Régis Immongault, et le directeur général délégué de la société ETDE, filiale du groupe français Bouygues électricité, Patrick Eveillard, pour l’électrification de la province du Woleu-Ntem, dans le Nord du pays. La lutte contre l’exode rural devrait connaître une étape significative dans la partie septentrionale du pays, avec le projet d’électrification du Woleu-Ntem dont la convention de financement a été signée le 25 février dernier ...
Lire l'article [5]
Une convention de financement et du contrat commercial des travaux de construction du réseau interconnecté de la province du Woleu-Ntem a été signée jeudi au palais du bord de mer en présence du président de la république Ali Bongo Ondimba, selon un communiqué de la presse présidentielle. Le document a été paraphé entre le Premier ministre Paul Biyoghé, le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Régis Immaugault pour la partie gabonaise et l’Ambassadeur de France au Gabon Jean Didier Roisin et le directeur général délégué de la société ETDE, filiale du groupe Bouygues électricité, Patrick Eveillard, côté français. La convention ...
Lire l'article [6]
Le gouvernement gabonais a décidé de financer 15 milliards de FCFA pour améliorer la distribution de l’eau dans la partie nord de Libreville, au terme d’une convention signé lundi à au palais présidentiel, en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondiimba. Une partie du financement soit 9 milliards de FCFA sera injectée grâce à un prêt contracté auprès de l’Agence française de développement (AFD). L’accord pour cet apport a été paraphé entre le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Roisin, représentant l’AFD. Le remboursement de prêt sera fait par la Société d’énergie et d’eau du Gabon ...
Lire l'article [7]
La directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), Mary Barton-Dock, a signé le 27 janvier à Yaoundé, au Cameroun, avec le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzambé, un accord de financement pour le renforcement des capacités des institutions financières de la sous région. Sur les 22 milliards de FCFA consentis par le Banque mondiale à travers l’International développement agency (IDA), 8 milliards de FCFA le sont sous forme de don, contre 14 milliards de FCFA contracté au titre d’un prêt préférentiel. ...
Lire l'article [8]
Le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Insertion professionnelle des jeunes a récemment annoncé le lancement du projet d’appui à la formation professionnelle qui vise à mettre en place des formations courtes et qualifiantes pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes déscolarisés. Ce programme qui s’étend sur quatre ans est financé par la Commission européenne à hauteur de 3 milliards de francs CFA et devrait commencer par une phase pilote à Ntoum, avec l’ouverture d’un centre de formation aux activités agricoles. Un plan de sauvetage pour les jeunes naufragés du système éducatif gabonais est en train de ...
Lire l'article [9]
Le ministre gabonais des Finances, Paul Toungui, son homologue des Travaux Publics, Flavien Nziengui Nzoundou, l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon ainsi que le directeur de l’Agence française de développement au Gabon, Eric Bollard, ont signé le 11 juillet dernier à Libreville deux conventions de financement d’un montant global de près de 30 milliards de francs CFA. La première convention concerne la réhabilitation de la route nationale 2 et la seconde constitue un fond d’expertise et de renforcement des capacités. Réunis le 11 juillet dernier au cabinet du ministre des Finances, Paul Toungui, les représentants français ont paraphé ...
Lire l'article [10]
Total Gabon va débloquer 20 milliards de FCFA pour réhabiliter l’aéroport de Port-Gentil
Gabon : 25,2 milliards de FCFA pour les universités d’Oyem et Mouila
Gabon : Encore 50 milliards FCFA pour les marchés public
Gabon : Près de 2 milliards de FCFA de l’UE pour booster le commerce
Gabon : 23,7 milliards FCFA pour électrifier le Woleu-Ntem
Plus de 23 milliards de Fcfa pour l’électrification du Woleu-Ntem
Gabon: 15 milliards de FCFA pour améliorer l’adduction d’eau dans la partie nord de Libreville
BEAC : 22 milliards FCFA de la Banque mondiale pour renforcer les institutions financières
Gabon : 3 milliards de FCFA de l’UE pour la formation professionnelle des jeunes
Gabon : 30 milliards de FCFA de la France pour le développement