Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les femmes à la queue de l’«émergence» ?

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Société

Au lendemain du 8 mars, la célébration de la journée internationale de la femme au Gabon ressemble toujours plus à une «consolation» qu’à la construction d’une place équitable et d’un rôle égal dans l’émergence du pays. Quelle est la place des femmes dans le «grand chambardement» politique, économique et social opéré par les autorités du pays ?

Depuis l’accession du Gabon à l’indépendance le 17 août 1960, les différents gouvernements qui se sont succédés à Libreville ont toujours assuré que l’émancipation de la femme et surtout, sa prise en compte en tant qu’acteur majeur à part entière du développement de la Nation était une des priorités indéniables.

Mais sur le terrain, les résultats sont bien maigres. C’est vrai qu’en 50 ans le Gabon a formé des femmes dans la plupart des métiers ou secteurs «réservés» aux hommes. Il n’y a plus a proprement parler de bastions « masculins » qui échappent à la gente féminine. Le pays possède des femmes généraux dans l’armée, ingénieurs, pilotes, mais aussi éboueurs.

Toutefois, si les efforts sont faits dans la formation, à diplôme égal les femmes sont toujours à la remorque. Pour ne prendre que les 20 dernières années, et malgré les engagements pris au sommet de Beijing en 1995, ni le «pacte national de solidarité», ni le «nouvel élan» et encore moins les «actes pour le Gabon» n’ont permis de matérialiser la parité homme-femme promis par les dirigeants.

Et beaucoup attendaient que le nouvel exécutif, qui a l’ambition de faire faire au Gabon un saut qualitatif, puisse faire de la parité homme-femme l’une des variables cardinales de l’«émergence». Malheureusement, cette parité ne semble pas, du moins pour l’instant, à l’ordre du jour de l’«émergence».

En témoigne le premier gouvernement du nouvel exécutif où les Gabonaises ne sont représentées que par 6 ministres sur 30. De même, le grand nettoyage administratif du président Ali Bongo n’a pas dérogé à cette «marginalisation». Sur 16 ministères par exemple, seulement 9 des 91 postes de directeurs généraux sont occupés par des femmes et 6 en sont secrétaires générales. Par ailleurs sur les 12 postes de Président du conseil d’administration (PCA) des sociétés publiques du pays, 3 femmes seulement occupent ce prestigieux poste. Enfin, une seule est directrice dans une de ces entreprises. Cette «discrimination» est encore flagrante lors de la sélection des candidats aux élections législatives et locales, et ce dans tous les partis politiques

Certes, rien ne dit que le salut du développement du Gabon passera forcement par la prépondérance des femmes dans plusieurs postes de direction, mais leur prise en compte dans plusieurs secteurs et postes stratégiques permettrait une meilleure valorisation de cette ressource humaine, par ailleurs abondante et offrir l’égalité de chances à tous. Pour bâtir l’«émergence», le nouvel exécutif n’a-t-il pas sollicité la participation de toutes les filles et tous les fils du Gabon ?


SUR LE MÊME SUJET
Elles sont enceintes et pourtant elles font la queue. Ce matin, en passant par le trésor de l’Hôtel de ville, GABONEWS a constaté que des femmes enceintes ont été contraintes de faire comme tout le monde pour percevoir leurs salaires. Cette situation, moins rare qu’il le faudrait, pose la problématique de l’accueil dans les lieux publics et les administrations gabonaises. Dans ce cas précis, l’agent de sécurité leur aurait demandé de « libérer la porte » au motif que « la grossesse n’est pas une maladie ». Comment demander à ces femmes, au vue de leur état physique, de faire la queue ...
Lire l'article
Instaurée en 1999 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes est un moment choisi pour sensibiliser le grand public aux problèmes de la violence dont sont victimes les femmes. Le problème de la violence à l’encontre des femmes et des jeunes filles atteint, en effet, les proportions d’une pandémie. Au moins une femme sur trois dans le monde a déjà été battue, contrainte à avoir des rapports sexuels ou victime d'autres mauvais traitements – généralement par un proche, constate un rapport des nations-Unies. Ainsi, les gouvernements, les organisations internationales et ...
Lire l'article
Le premier ministre Paul Biyoghé Mba a procédé ce lundi à Libreville au lancement du programme de formation « Emergence » des agents de la fonction publique dont la phase pratique démarre mardi dans la capitale gabonaise. Cette cérémonie a eu lieu en présence du Directeur général délégué de la Haute Ecole de Commerce de Paris (HEC Paris), François Guillon et ses collaborateurs, qui seront chargés de dispenser les cours pendant 48 heures, aux agents de la Fonction publique gabonaise. Pour cette cérémonie, trois allocutions ont été prononcées. La première a été faite par le ministre délégué auprès du ministre ...
Lire l'article
Les femmes gabonaises, engagées dans les affaires, ont échangé lundi, autour du thème « Femmes et entreprenariat », à la résidence de l’ambassadeur des Etat Unis d’Amérique à créditer au Gabon, Eunice S. Reddick, à l’occasion de la célébration, en différée, de la Journée internationale de la femme qui avait cette année 2009 pour thème, « Femmes et Hommes, Unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles ». Pour le Représentant de Washington à Libreville, Eunice Sharon Reddick, « le but de cette rencontre, visait à cerner certains contours en matière d’entreprenariat chez les, en ...
Lire l'article
5445 femmes victimes des violences entre 2005 et 2008. C’est le chiffre que le ministre Angélique Ngoma en charge de Femmes et de la Famille à communiqué à l’orée de la journée Mondiale de la lutte contre les violences faites aux femmes décrétée par l’ONU le 25 novembre 1981. D’après Angélique Ngoma, sur les 5445 cas de violences signalées entre 2005 et 2008 au Gabon, 265 femmes ont été victimes de coups, 183 de viols sur mineurs, 455 viols sur adultes, 26 incestes et 456 abandons de foyers. Au Gabon cette journée sera célébrée sous le thème « Egalité de choix ...
Lire l'article
Les femmes rurales gabonaises ont émis samedi à Owendo (sud de Libreville), au cours des activités marquant la journée mondiale de la femme rurale, le souhait d'obtenir auprès du gouvernement des micros projets dans lesquels elles s’investiraient.Selon ces femmes, investir dans l'agriculture constitue une priorité qui s'inscrit dans le cadre de la promotion des droits de la personne et de la femme en particulier. Et investir dans la femme représente l'un des moyens dans la lutte contre la pauvreté. « L'activité agricole est non seulement la principale source de revenu de la femme rurale et cette dernière a la lourde charge ...
Lire l'article
L'Association ''CRI de FEMMES'', réunie samedi en Assemblée générale à la Chambre de commerce de Libreville, a annoncé par la voix de sa présidente, Geneviève Olui Assengone, une grande campagne de sensibilisation pour l'autonomisation des femmes et des jeunes. ''CRI de FEMMES'' a pour objectifs, l'implication de la femme dans le processus de prise de décision, de lancer des campagnes de sensibilisations auprès de la gent féminine en vue de son autonomisation, de lutter contre la précarité dans laquelle vie la femme gabonaise. Elle préconise une citoyenneté responsable par les formations, des séminaires, des campagnes d'information et de sensibilisation pour l'autonomisation des ...
Lire l'article
Un important don de matériel a été remis le 20 juin dernier à la Radio Emergence, sis au ministère de l’Education nationale, par l’ambassade de France au Gabon, dans le cadre du soutien qu’elle apporte depuis plusieurs années à cet organe de presse. Le don a été remis par le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade, Marcel Jouve, au ministre Menga M’Essone et aux employés de la radio. Pour l’amélioration du fonctionnement de la radio et le renforcement de ses capacités d’émissions, un important don de matériel a été remis le 20 juin dernier par l’ambassade France au Gabon ...
Lire l'article
Le Conseil national de la communication (CNC) a décidé, jeudi à Libreville, de la suspension de toute activité d'impression des journaux de l'imprimerie '' La Référence'' et de la mise en demeure de la radio scolaire ''Emergence'' et le journal ''L'ombre'', au terme d'une session ordinaire. Selon le CNC, ‘’La Référence’’ exerce en ‘’toute illégalité’’ son activité d'impression des journaux en violation flagrante des dispositions de l'article 172 du Code de la Communication. Par ailleurs, cette instance reproche au coordonnateur de radio Emergence d’avoir fait une déclaration dans une radio internationale (sans préciser le nom de la radio), et ‘’usé d'un ...
Lire l'article
C’est à la suite d’une demande de matériel adressé à la direction générale de la Radio France internationale (RFI), qu’un récepteur satellite a été octroyé, vendredi à Libreville, à la Rédaction de la Radio éducative « Emergence », afin de renforcer leur capacité de travail. Ce présent traduit en effet, le début de bonne et étroite collaboration entre les deux organes de presses, RFI, première radio d’information francophone dans le monde et Radio émergence, première radio éducative au Gabon. Pour Berto N’nah, permanent à la Rédaction de cette radio éducative locale, « il y a un réel sentiment de satisfaction en recevant ...
Lire l'article
Société / Ces femmeS enceintes qui font la queue dans les administrations
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes / Sensibiliser le grand public
Le programme de formation “Emergence” des agents de la Fonction publique officiellement lancé ce lundi par Paul Biyoghé Mba
Gabon: « Femmes et entreprenariat »: thème abordée par les femmes à la résidence de l’Ambassadeur des USA
Gabon: Société : 5445 femmes victimes de violences entre 2005 et 2008
Gabon: Les femmes rurales sollicitent du gouvernement des micros projets
Gabon: ”CRI de FEMMES” s’annonce dans la lutte pour l’automatisation des femmes
Gabon : L’ambassade de France au chevet de la Radio Emergence
Gabon: Communication : Le CNC suspend toute activité d’impression d’une imprimerie et met en demeure la ”Radio Emergence” et le journal ”L’ombre”
Gabon: RFI offre un récepteur satellite à la Radio éducative « Emergence » de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*