Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Télé Africa de nouveau paralysé par la grève

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Médias

Les agents de Télé Africa sont entrés en grève le 17 mars à Libreville pour réclamer le paiement des salaires, qui ne seraient plus versés depuis quatre mois. Les agents réclament également la mise en œuvre effective du cahier des charges approuvé par la direction générale à l’issue des négociations de 2006.

La chaine de télévision Télé Africa ne diffuse plus que de la musique depuis le 17 mars dernier, en raison d’un mouvement de grève générale déclenché par les agents qui réclament le versement des quatre mois d’arriérés de salaire.

Au titre des revendications, les agents ont rédigé un important cahier des charges, dont certains points avaient été approuvés par la direction générale depuis les négociations de 2006. Parmi ces revendications, on retrouve notamment la hausse de la prime de transports, le renouvellement du parc automobile et du matériel, la régularisation administrative des agents, le règlement des droits sociaux à la CNSS, le 13e mois, la prime de logement.

Considérées comme l’une des principales chaînes privées du pays, Téléafrica est confronté à d’importants mouvements sociaux en raison des problèmes de gestion interne dénoncés par les agents.

«Il n’y a ni directeur général, encore moins une personnalité suffisamment responsable» pour répondre aux doléances des agents, s’insurge le porte-parole, Ludovic Nziengui.

«Nous savons qu’il y a beaucoup d’argent dans les comptes. Nos équipes ont réalisé plusieurs directs, à la fois durant le décès de la Première dame, que lors de la disparition du chef de l’Etat», a-t-il poursuivi.

Cette grève n’est pas la première pour cette chaîne de télévision qui capte pourtant une part importante du marché, notamment les retransmissions en direct des événements politiques tels que les tournées présidentielles à l’intérieur du pays.

Créée vers la fin des années 1990, Télé Africa est le précurseur de la télévision privée au Gabon. La chaîne dispose d’un important équipement technique pour les petits reportages et les grandes productions. La majorité des actifs de cette chaîne appartiennent à la famille de l’ancien président.


SUR LE MÊME SUJET
Deux des agents de la télévision privée gabonaise "Télé Africa" ont entamé une grève de la faim pour donner plus d'écho à la grève générale des employés qui paralyse ce média depuis le 23 octobre dernier, a appris l'AGP. "Nous sommes entrés en grève de la faim pour attirer l'attention des autorités et de notre hiérarchie sur nos conditions de vie et de travail", a expliqué un des grévistes de la faim, le journaliste Ludovic Nziengui, dénonçant les dysfonctionnements au sein de la station. "Ici, nous avons des agents qui travaillent depuis des décennies sans être intégrés, des stagiaires de longue durée ...
Lire l'article
Les agents du ministère des Eaux et Forêts observent une grève depuis jeudi pour revendiquer notamment le paiement d’une prime qui devrait l’être au premier semestre, l’obtention d’une carte professionnelle et la mise en stage de perfectionnement, a rapporté, ce vendredi, la télévision nationale. Face au mouvement qui paralyse le département dont la charge, le ministre des Eaux et Forêts, Martin Mabala, a déclaré que « trois doléances étaient légitimes », entre autres, la « carte professionnelle et le paiement des fonds communs ». Sur ce dernier point, il a indiqué que la question était soumise à l’appréciation ...
Lire l'article
L'émetteur de la chaîne de télévision panafricaine Go Africa, prolongement continental de TV+ appartenant à André Mba Obame, a été victime d'une attaque armée dans la nuit du 1er au 2 septembre. L'émetteur a été détruit et des balles perdues ont touché des appartements d'habitation dans l'immeuble qui abrite la chaîne. © F.B/TV+ ; L'émetteur de Go Africa criblé de balles ce 2 septembre 2009 à Libreville Les bureaux de Libreville de la chaîne de télévision Go Africa, le prolongement panafricain de TV+, ont été attaqués à l'arme automatique cette nuit ...
Lire l'article
Les écoles publiques de la capitale gabonaise sont restées presque vides ce mardi, paralysées par la nouvelle grève des enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), qui ont massivement suivit le mot d’ordre lancé la semaine dernière en vue de faire pression sur le gouvernement. Dans la quasi-totalité des établissements publics de Libreville, le constat est le même. Les responsables administratifs sont à leur poste tandis que quelques élèves déambulent, oisifs dans la cours. Les enseignants quant à eux n’ont pas daigné faire le déplacement de leur lieur de travail afin, selon une enseignante rencontrée, ...
Lire l'article
Le centre médical de Lebamba, l'unique dans la région, est fermé depuis mercredi dernier suite au déclenchement d’un mouvement d'humeur observé par les agents de santé, a rapporté vendredi le correspondant de GABONEWS dans la localité. Dans ce centre de santé, aucun service minimum n'a été mis en place pour soulager les populations, constatent les patients qui ne savent à quel saint se vouer. Le personnel de santé en grève revendique des augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’octroie des primes de risque et l'augmentation de la prime de logement. La coalition des ces agents (syndicat ...
Lire l'article
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article
Les aéroports des 17 pays membres de l’ASECNA observent depuis le 29 juillet dernier à 13 heures, un mouvement de grève paralysant l’ensemble du trafic aérien pour protester contre les mauvaises conditions de travail et de traitement généralisés dans les différentes antennes nationales. Ce mouvement de grève débuté dans l’antenne de Niamey, au Niger, fait suite à un préavis déposé à la tutelle depuis le 30 juin dernier et devrait se poursuivre jusqu’au 31 juillet prochain. Les avions sont au hangar dans les 17 pays membres de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne (ASECNA), dont les agents ont ...
Lire l'article
Certains agents de la radio africaine Africa N°1 s’impatientent quant au paiement de leurs décomptes finals par le nouvel acquéreur de cette chaîne de radiodiffusion continentale rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodecasting (LGB). Selon certains journalistes, qui essaient d’analyser froidement et rationnellement la situation, aucun licenciement collectif n’a été opéré à Africa N°1, comme tentent de faire croire leurs collègues. « Il faut d’abord reconnaître qu’une certaine presse à sensation a fait état d’un licenciement collectif. Il ne s’agit pas d’un licenciement massif en tant que tel. Il s’agit par contre d’un licenciement de fait parce qu’Africa N°1 a été rachetée ...
Lire l'article
En grève depuis le 4 avril dernier pour réclamer le paiement intégral et à tous les agents de la prime de servitude, les agents du ministère de l'Agriculture membres de Syndicat national des agents de l'agriculture (Synpa) ont appelé le 9 avril 2008 leur ministre de tutelle à procéder au versement de leurs primes. On croyait le spectre de la grève durablement écarter au ministère de l'Agriculture après l'entrée en vigueur des mesures prises par la tutelle pour résorber la crise de janvier. Peine perdue, depuis cinq jours, l’activité dans ce ministère est presque paralysée. Juste un service minimum est ...
Lire l'article
Le personnel du groupe audiovisuel TVSAT/Télé Africa a annoncé mercredi à Libreville, la suspension de la longue grève qui a duré trois mois paralysant la diffusion des programmes sur cette chaîne privée de télévision. Toutefois, le travail ne reprendra normalement que dès lundi prochain. Une Commission aurait été mise en place pour proposer des solutions idoines aux nombreuses revendications du personnel de ce groupe, pourtant doté de puissants outils de travail. Le cahier de charge des agents en grève comporte notamment des questions sociales liées au paiement régulier et équitable de leurs salaires, l'immatriculation à la CNSS et l'assainissement du climat ...
Lire l'article
Gabon: Grève des agents de Télé Africa à Libreville
Le ministère des Eaux et Forêts paralysé par une grève
Gabon : Attaque armée sur l’émetteur de la télévision Go Africa
Gabon: Une nouvelle grève de la CONASYSED paralyse les établissements scolaires publics
Gabon: La grève des agents de santé paralyse le centre médical de Lebamba
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
ASECNA : La grève des aiguilleurs du ciel paralyse 17 pays africains
Gabon: Grogne à Africa N°1
Gabon : Le ministère de l’Agriculture à nouveau paralysé par une grève
Gabon: Le personnel de « Télé Africa » suspend sa longue grève de trois mois

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*