- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Élections législatives et sénatoriales partielles : le ministère de l’Intérieur « fin prêt »

Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean-François Ndongou, a déclaré dans une interview publiée, ce mercredi par le quotidien Gabon Matin, que son département « est fin prêt pour l’organisation des futures élections législatives et sénatoriales partielles ».

Plusieurs mois avant les échéances, fixées au 6 juin prochain par le Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), M. Ndongou a rappelé que conformément aux dispositions de la loi électorale, l’organisation des élections « incombe respectivement à l’Administration en amont par le biais du ministère de l’Intérieur, et la CENAP, en aval », a indiqué le ministre.

S’agissant des listes électorale des partielles des cinq circonscriptions concernées, Jean-François Ndongou a déclaré qu’elles seront remises à la Commissions « dans les délais impartis ».

« C’est donc vous dire que mon département est fin prêt quant à la tenue de ces élections partielles », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la date du lancement de l’opération de révision de ces listes, le ministre a rappelé l’article 37 de la loi électorale, qui stipule que ces dernières sont « permanentes et établies par les autorités administratives locales sous le contrôle de la CENAP ».

« Pour cette année, comme le prévoit la loi, le ministère de l’Intérieur fixera par arrêté la période de révision de la liste électorale », a-t-il rassuré.


SUR LE MÊME SUJET
La Cour constitutionnelle a confirmé vendredi dernier, les résultats des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin, rendus publics mercredi par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Selon le verdict de la plus haute institution du pays en matière électorale, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a remporté 3 sièges de députés sur les 5 en compétition et raflé les 3 sièges de sénateurs en lice. En revanche l’Union nationale, le nouveau parti de l’opposition a obtenu deux députés sur quatre présentés. Il s’agit de l’ancien Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, vice-président de l’UN qui a laminé le leader ...
Lire l'article [1]
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a remporté les élections législatives et sénatoriales partielles de dimanche dernier, selon les résultats publiés dans la nuit de mercredi à jeudi par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Le 1er siège du 2ème arrondissement de Libreville a été remporté par Jean Eyeghé Ndong, de l’Union nationale (UN, opposition), dernier né des partis politiques avec 1924 voix soit (80,64%). Tandis que son adversaire, le père Mba Abessole leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG), qui a défendu les couleurs de la majorité républicaine pour l’émergence, (ticket RPG/PDG) a obtenu 462 voix soit (19,36%). Dans ...
Lire l'article [2]
Les différents candidats en lice pour les élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin prochain au Gabon, amorcent le dernier virage de la campagne électorale qui bat son plein, au regard des meetings et autres causeries qui se multiplient sur le terrain, qu'il s'agisse des candidats de l’opposition ou de la majorité, a constaté GABONEWS. Douze jours après le lancement officiel de la campagne pour ces élections partielles du 6 juin prochain au Gabon, le ton est monté d'un cran, au regard de la « guerre idéologique » de plus en plus ouverte entre les candidats, représentants la majorité républicaine pour ...
Lire l'article [3]
Dans le cadre de la couverture médiatique des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin prochain, le site web de l’Agence gabonaise de presse (AGP) propose de diffuser au fur et à mesure les interviews des candidats en lice sur la fenêtre interview. Cette diffusion quelque peu spéciale obéit aux dispositions relatives à un traitement équitables des candidats durant la période électorale. Le premier à ouvrir le bal mercredi sera, le candidat de la majorité républicaine, le leader du Rassemblement pour le Gabon le père Paul Mba Abessole, candidat au premier siège du 2ème arrondissement de la commune de Libreville. ...
Lire l'article [4]
La Commission Nationale Autonome et Permanente (CENAP) a validée seize (16) candidatures pour les législatives et sénatoriales partielles du 6 juin prochain après un examen minutieux des dossiers de déclaration de candidature auxdites élections. Pour les députations dans la province de l’Estuaire, notamment la commune de Libreville dans le 1er siège du 2ème arrondissement, l’on enregistre trois (3) candidats à savoir: -Titulaire: Mounguengui Marcel du Parti Socialiste Gabonais (PSG) Suppléant: Ondo Gérard -Pour le Rassemblement Pour le Gabon (RPG) majorité républicaine Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), Titulaire: Mba Abessole Paul Suppléant: Meyo Me Mba Jean de Dieu -L’Union Nationale (UN) Titulaire: Jean Eyeghé Ndong Suppléant: Bekalé Georges Bertrand Dans ...
Lire l'article [5]
La Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) a publié la liste des candidats devant briguer les cinq sièges de députés et les deux sièges de sénateurs dans le cadre des scrutins partiels du 6 juin prochain, indique un communiqué de cet organe chargé de l’organisation et de la supervision des élections dont l’AGP a reçu copie lundi. Dans la commune de Libreville, au 1er siège du 2ème arrondissement, l’ancien Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong briguera à nouveau ce siège après sa démission du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont il était élu. Il se présentera, cette fois, sous la ...
Lire l'article [6]
Le gouvernement gabonais a rendu publique la période limite de dépôt des candidatures en vue des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin prochain, à l’issue du conseil des ministres présidé jeudi par le président, Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué final du conseil des ministres, la période de dépôt des candidatures est fixée du 12 au 28 avril prochain. La campagne électorale se déroulera du 23 mai au 5 juin prochain à minuit. En revanche, les collèges électoraux seront convoqués le dimanche 6 juin de 7h (6h GMT) à 18h (17h GMT). Ce sont au total 5 sièges de députés et ...
Lire l'article [7]
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a assuré le 5 avril que son département est prêt pour l’organisation des élections législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochain. Le ministre a également évoqué la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition) de Zacharie Myboto ou encore la situation du siège laissé vacant par Ali Bongo dans le Haut-Ogooué. Les législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochains seront bel et bien organisées à la date fixée par la Commission nationale autonome et permanente (CENAP), a assuré le 5 avril le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, lors d’un ...
Lire l'article [8]
La Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) s’est réunie le 2 janvier à Libreville où elle a dévoilé le calendrier des élections législatives et sénatoriales partielles qui doivent se tenir le 6 juin prochain. Après plusieurs mois d’attente la date des élections partielles est enfin connue. Elles auront lieu le 6 juin prochain selon le calendrier de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), à l’issue de sa plénière du le 2 janvier à Libreville. Ce scrutin concerne notamment les sièges des anciens élus du Pati démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) qui ont été exclus pour s’être présenté ...
Lire l'article [9]
Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella présidera vendredi prochain, une séance plénière au siège de l’institution en prélude de l’organisation des élections partielles de députés et de sénateurs dont la date n’a pas encore été indiquée. C’est la première réunion que la CENAP tiendra après l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009. Ces élections partielles font suite à l’exclusion par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) des anciens barons du régime qui pour certains s’étaient portés candidats lors du dernier scrutin présidentiel. Il s’agit notamment de l’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, ...
Lire l'article [10]
La Cour constitutionnelle confirme les résultats des législatives et sénatoriales partielles du 6 juin
Le PDG remporte les élections législatives et sénatoriales partielles de dimanche
Sénatoriales et Législatives partielles 2010: les candidats amorcent le dernier virage
Election législatives et sénatoriales partielles du 6 juin
Les 16 candidatures validées par la CENAP pour les législatives et les sénatoriales partielles du 6 juin
Gabon:Les candidats en vue des élections législatives et sénatoriales partielles du 6 juin connus
Gabon: Le dépôt de candidatures en vue des législatives et sénatoriales partielles fixé du 12 au 28 avril
Gabon : Ndongou «fin prêt» pour les élections partielles du 6 juin
Gabon : Les législatives et sénatoriales partielles fixées au 6 juin
La CENAP tiendra une plénière en vue des élections législatives et sénatoriales partielles, vendredi
1 Comment (Open | Close)

1 Comment To "Élections législatives et sénatoriales partielles : le ministère de l’Intérieur « fin prêt »"

#1 Comment By gabonais de cuba On 8 Avr 2010 @ 20:29

SOS.SOS.
DETOURRNEMENT DES BOURSES DES ETUDIANTS GABONAIS DE CUBA
CUBA , avril 2010
Detourrnement des bourses des etudiants gabonais de cuba .
A l heure actuelle ou les autorites gabonaises parlent de GABON emergent les realitees sont tout autres sur le terrain. En effet depuis deja plus de 7 ans les etudiants gabonais de CUBA sont confrontes aux memes problemes le GABON n ayant pas de representation diplomatique dans ce pays le payement des bourses se fait par virrement bancaire. Pour la petite histoire il faut reconnaitre que depuis 7 annees succecives
le taux de reusite des etudiants gabonais a CUBA avoisine les 99% comment expilquer que les etats des bourses de tout les 28 etudiants se font aux meme moment et que seul 10 sur 28 recoivent leurs bourses c est le cas du dernier payement de decembre 2009 , le probleme se trouverait entre les bourses et stages , les finances et le tresor ou certains individus virent ces bourses dans leurs comptes personels et cela date de plus de 7 ans la bourse etant un
droit les
etudiants exigent que la lumiere soit
faite. Imaginez vous que certains etudiants et pourtant en situation reguliere n ont
pas percus plus de 2 trimestre de l an denier alorque nous sommes deja en 2010.« nous voulons que l on nous disent qui est notre payeur car nous savons que ce dernier est a l origine de nos problemes , prive un etudiant de sa bourse c est
un crime sachant que seul la bourse nous permet
de subvenir a nos besoin , la direction des afffaires americaines du ministere des affaires etrangeres du GABON ne fait plus signe de vie alors que nous savons que beneficiant tous d une bourse de cooperation l ambassadeur devrait etre notre intermediaire il est pourtant venu plusieurs fois a CUBA mais il n a jamais voulu reencontré les etudiants . cette fois nous interpelons les autorites gabonaises