Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Siméon Ekoga Président du RDPG rentre au bercail…

Auteur/Source: · Date: 26 Avr 2010
Catégorie(s): Politique

Nommé Conseiller du Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale ( CNAMGS), Monsieur Jean Francis Siméon Ekoga , Président du Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais (RDPG) résident à Paris depuis plus de 20 ans, devrait rejoindre son poste dans les prochains jours. Nouvelle Afrique était au courant de cette information qui courait depuis, avant le Conseil des Ministres, et en attendait sa confirmation. Mais qui est Jean Francis Siméon Ekoga (JFSE)?FSE, c’est d’abord un exil d’une vingtaine d’années hors de son pays, qu’il a quitté au milieu des années 80 pour aller poursuivre ses études en France. Très tôt, il fréquente les différents mouvements dits de « Libération du Gabon ».

Parallèlement à ses études à l’Ecole Supérieure d’Informatique et de Gestion (ESIG) de Paris (France), il s’engage dans les mouvements et partis d’opposition gabonais au régime de feu Omar Bongo Ondimba: les appellations sont diverses, du Morena à l’UPG de Pierre Mamboundou -au moment de sa création -, du FAR jusqu’au BDP. Il devient alors l’un des plus actifs dirigeants de l’opposition en exil.

En juin 2003, il crée le RDPG, et c’est sous les couleurs de cette ethiquette que Jean Francis Siméon Ekoga milite jusqu’aujourd’hui, avec la même vigueur, et probablement quelques solides habitudes héritées de la clandestinité et de l’exil, en plus…

Le Gabonais, depuis son long exil en France, croise nombre d’hommes politiques français, de tous bords, et à droite comme à gauche noue de solides amitiés. Il en a profité pour élargir son réseau de relation aux hommes d’affaires. Il fréquente plusieurs chefs d’État et hommes politiques influents.

Après son court passage – une semaine -au Gabon en juillet 2003, à l’invitation de feu le président Bongo Ondimba, à la faveur d’une « timide ouverture démocratique ». Il apparaissait aux yeux de certains collaborateurs de feu Omar Bongo Ondimba comme un adversaire gênant, dangereux voire trop ambitieux, qu’il fallait coûte que coûte écarter ou abattre, “au profit d’hommes de paille créés par le pouvoir” selon ses propres termes. Ces « faucons » l’accuseront régulièrement, dans plusieurs organes de presse nationaux et sites internet d’être à la solde du régime de l’époque à Libreville pour le décrédibiliser aux yeux de l’opinion nationale voire internationale, sans que la moindre preuve -matérielle – ne soit portée à la connaissance du public.

Jean Francis Siméon Ekoga est aussi victime du saisissant clivage qui oppose, hier , « les héritiers naturels » de feu président Bongo Ondimba et les différents courants qui s’affrontaient pour sa succession. Il représentait cette nouvelle génération de Gabonais de l’extérieur, communément appelée « diaspora gabonaise » voire « gabonais de la diaspora » par son engagement politique.

L’homme est volubile et chaleureux, longtemps pénalisé par son caractère impulsif, c’est un orateur habile, qu’on dit parfois populiste, très rusé. Il n’a jamais mâché ses mots pour dénoncer l’absence d’un État de droit au Gabon. Il s’est toujours illustré surtout par son pragmatisme politique…

Même s’il admet avoir commis des erreurs stratégiques dans sa carrière, il reconnaît néanmoins la difficulté de mener un combat politique « normal » dans un pays comme le Gabon, qui est une singularité en Afrique: l’éternelle politique du compromis et de l’ouverture…

Après le 30 septembre 2009 un “nouveau” pouvoir s’est installé après moult contestations de l’opposition qui reclamait sa victoire. Jean Francis Siméon Ekoga semble avoir changé le fusil d’épaule. Et, de nombreux gabonais radicaux se posent la question de savoir les raisons de ce choix à plusieurs zones d’ombre. Pour eux, JFSE pouvait poursuivre jusqu’au bout son combat. Mais seul lui même JFSE connaît les raisons de son retour au bercail et dans les conditions actuelle.
Interrogé à propos, l’homme est devenu peu volubile aux yeux de certains membres de l’équipe de la rédaction de Nouvelle Afrique qui le connaissent, et qui ont discuté avec lui de sa nomination. A t-il un agenda politique dans ce chéminement ou cette trajectoire qu’il s’est choisie? La politique dit-on n’est pas un fleuve tranquille. Ce nageur habile de la “«politique de l’exil» saura t-il nager dans ce marigot politique parsemé de nombreux crocodiles et caïmans dont les longues dents n’attendent qu’à massacrer tous les néophytes qui s’y approchent?

Mais, comme il l’a souvent soutenu, son opposition s’est toujours voulu « républicaine». D’autant plus vrai qu’en 2003, sur invitation du pouvoir gabonais, il avait rencontré feu le président Omar Bongo « pour discuter avec lui des changements qui s’imposaient au pays et faire légaliser mon parti ». JFSE profiterait-il de sa nomination pour réaliser ce que le pouvoir lui refusait encore jusqu’à sa récente nomination: faire légaliser son parti et renforcer son assise nationale et faire progresser la république au Gabon à l’intérieur du système…

Ainsi, le pouvoir de l’émergence lui offre là, une occasion de faire valoir ses capacités d’homme politique qu’il a toujours proclamées; car Jean Francis Siméon Ekoga a toujours inscrit son combat politique – à l’entendre – dans le grand creuset « d’un Gabon avec son patrimoine « civilisateur », sa tradition militante et son capital humain, qui soit capable « d’assumer» une vie politique axée sur les principes démocratiques».

L’avenir nous dira si le choix fait par JFSE est le meilleur et porteur d’espoir afin que les valeurs républicaines progressent au bénéfice du plus grand nombre. Wait and see.  


SUR LE MÊME SUJET
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG-opposition), Pierre Mamboundou, regagne Libreville dimanche prochain, au terme d’un séjour médical plus de six mois en France. Selon une source proche de l’UPG, M. Mamboundou est attendu à 17h00 (16h00 GMT) à l’aéroport international Léon Mba. Peu après son arrivée, il se rendra au siège du parti pour une conférence de presse. En septembre dernier, le leader de l’UPG s’est entretenu avec le président Ali Bongo Ondimba à Paris (France). Cette première rencontre entre le chef de l’Etat gabonais et M. Mamboundou, depuis l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009, remportée par Ali ...
Lire l'article
Le président du Rassemblement démocratique du peuple gabonais (RDPG, opposition), Jean Francis Siméon Ekoga, a été nommé lors du Conseil des ministres du 22 avril à Libreville, conseiller du directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Le célèbre opposant gabonais «exilé» en France, Jean Francis Siméon Ekoga, a été nommé à l’occasion du dernier Conseil des ministres le 22 avril à Libreville, au poste de conseiller du Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Exilé en France depuis le milieu des années 1980 pour raisons scolaires, Siméon Ekoga a ...
Lire l'article
Attention aux faussaires du Net, surtout à la tête de Siméon Ekoga qui souffre de son manque de cervelle
Ayant pris connaissance du tas d'immondices publié sur son site par Siméon Ekoga, un avorton attitré du régime Bongo depuis 2003, je me fais ici le plaisir d'y répondre personnellement afin de nettoyer la cervelle de ce bonhomme des termites qui la rongent depuis qu'il s'est vendu à Omar Bongo en 2003 dans une vaine tentative de mettre fin à l'existence du BDP-Gabon Nouveau. L'histoire ne trompe pas et il n'y a que les simples d'esprit qui, à cause de leur paresse mentale et intellectuelle, se laissent berner par de tels malfrats.  Il me semble que Siméon Ekoga pense que les Gabonais ont la mémoire courte et ...
Lire l'article
Le Président Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais (RDPG) A la très haute attention de Son Excellence Omar BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise Monsieur le Président de la République, Le peuple gabonais vous a renouvelé encore une fois sa confiance lors des élections présidentielles des 25 et 27 novembre 2005. A cette occasion je voudrais, au nom des militants et des cadres de mon parti, le Rassemblement Démocratique du Peuple Gabonais (RDPG), ainsi qu'à mon nom propre vous présenter mes vives félicitations et vous exprimer mes souhaits sincères de succès dans les actions que vous entreprendrez durant les sept prochaines ...
Lire l'article
A tous les organes de presse et médias, pour diffusion immédiate Lundi 30 juin 2003 Messieurs, Nous nous permettons ici de porter à votre connaissance le fait que messieurs : SIMEON EKOGA,  PAUL OKILI-BOYER, ne font plus partie du mouvement BDP-Gabon Nouveau. Ces messieurs, comme en témoignent les lettres d'exclusion disponibles sur notre site Web (Exclusion de Monsieur Ekoga: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVyEFkAAFfIdRgXJb.shtml et exclusion de Monsieur Okili-Boyer: http://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpVVVVEVAFEgIqFegZ.shtml), ont tous deux été exclus de notre mouvement les 20 et 10 juin derniers. Nous rappelons à tous que conformément aux articles 13, 34, 35, 36, 37 et 38 de la Charte constitutionnelle provisoire du BDP-Gabon Nouveau et des prérogatives qui sont ...
Lire l'article
Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau informe le public de l'exclusion définitive de Monsieur Siméon Ekoga du BDP-Gabon Nouveau sur la base de : - Trahison et complicité dans un complot visant à nuire aux intérêts du peuple gabonais que défend le BDP-Gabon Nouveau - Tentative, pour le compte du régime Bongo en place au Gabon, de déstabilisation du BDP-Gabon Nouveau dans le cadre d'un complot dans lequel a été établie votre connivence avec le pouvoir Bongo et les sbires qui travaillent pour lui. En conséquence, et spécifiquement en vertu des  13, 34, 35, 36, 37 et 38 de la Charte des membres ...
Lire l'article
Monsieur, Conformément aux articles 13, 34, 35, 36, 37 et 38 de la Charte constitutionnelle provisoire du BDP-Gabon Nouveau et des prérogatives qui sont celles du Comité Directeur et de son Coordinateur, le Comité Directeur, réuni en session extraordinaire dans la nuit du 19 au 20 juin 2003, prononce à votre endroit et à l'unanimité de ses membres une exclusion immédiate des structures du BDP-Gabon Nouveau  et la suppression définitive de tous vos titres, droits et prérogatives au sein du mouvement sur la base de : - Trahison et complicité dans un complot visant à nuire aux intérêts du peuple gabonais que ...
Lire l'article
National Magazine »: Votre mouvement politique nommé Bongo Doit Partir, pour la construction d'un Gabon nouveau (BDP-Gabon Nouveau), se situe dans quelle famille politique au sein de l'opposition gabonaise ? Siméon Ekoga : Le BDP se situe résolument dans l'opposition nationaliste gabonaise. Certains parleront de radicalisme, vu que nous nous proposons d'épurer le système de la gangrène que représente le« bongoïsme » au Gabon par tous les moyens possibles.  Mais notre radicalisme, si on veut, est un radicalisme qui vise au salut national, à la restitution de sa dignité au peuple gabonais. Nous sommes donc pour un changement radical du système politique ...
Lire l'article
Le National Magazine »: Votre mouvement politique nommé Bongo Doit Partir, pour la construction d'un Gabon nouveau (BDP-Gabon Nouveau), se situe dans quelle famille politique au sein de l'opposition gabonaise ? Siméon Ekoga : Le BDP se situe résolument dans l'opposition nationaliste gabonaise. Certains parleront de radicalisme, vu que nous nous proposons d'épurer le système de la gangrène que représente le« bongoïsme » au Gabon par tous les moyens possibles.  Mais notre radicalisme, si on veut, est un radicalisme qui vise au salut national, à la restitution de sa dignité au peuple gabonais. Nous sommes donc pour un changement radical du système ...
Lire l'article
(Paris, Afrique Education, n° 98 du 1er au 15 décembre 2001) - Réaction de M. Siméon EKOGA, Chef de la Cellule Parisienne du BDP Gabon-Nouveau... ...La sortie du dossier sur "Le dialogue dans le processus de démocratisation au Gabon" 1°) Ceux qui sont franchement contre "C'est vraiment triste" ! Votre journal est entrain de devenir le porte-voix de Monsieur Bongo. C'est vraiment triste. Je sais que la situation financière de certains journaux africains en France est plus que désastreuse, d'où la nécessité pour eux de lècher les bottes de certains chefs d'Etat africains comme Monsieur Bongo par exemple que vous qualifiez de "patriarche". Vous ne faites ...
Lire l'article
Retour au bercail de Pierre Mamboundou dimanche prochain
Gabon : Ekoga nommé conseiller à la CNAMGS
Attention aux faussaires du Net, surtout à la tête de Siméon Ekoga qui souffre de son manque de cervelle
Siméon EKOGA,Président du RDPG, félicite Omar BONGO ONDIMBA pour sa brillante réélection…
Communiqué: Exclusion de messieurs Ekoga et Okili-Boyer
Exclusion de Monsieur Siméon Ekoga du BDP-Gabon Nouveau
Lettre d’exclusion de Monsieur Siméon Ekoga
Interview de Siméon Ekoga: “Bongo a mené le Gabon à une faillite épouvantable”
Interview de Siméon Ekoga: “Bongo a mené le Gabon à une faillite épouvantable”
Réaction de Mr. Siméon Ekoga publiée dans Afrique Education: “Votre journal est entrain de devenir le porte-voix de Monsieur Bongo”


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Avr 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*