Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ndongou en croisade contre l’insécurité à Libreville

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2010
Catégorie(s): Société

Alors que Libreville est plongé dans la psychose suite à la montée significative de l’insécurité et le «grand banditisme» depuis quelques mois, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a promis de tout mettre en œuvre pour enrayer ce phénomène dans les prochains mois.

Homicides, vols, viols, agressions, il ne se passe pas un jour sans que l’un de ces délits ne soit relaté dans les colonnes de la presse locale. Face au constat de la montée significative de l’insécurité, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a vivement réagi et annoncé certaines mesures sensées ramener la sérénité au sein des populations.

«Il y aura un recrutement de 9000 policiers durant trois ans à partir de cette année. En ce moment, 460 policiers sont en formation à Owendo (…) Je vous promets que dans 4 ou 6 mois nous aurons les premiers renforts sur le terrain. Il y a lieu de signaler que les effectifs de la police nationale sont insuffisants en ce moment, mais ils vont s’accroître d’ici peu», a affirmé Jean François Ndongou dans un entretien accordé au quotidien l’Union.

«C’est vous dire que nous ne restons pas les bras croisés devant l’insécurité et le grand banditisme. La preuve, des patrouilles sont programmées et organisées toutes les nuits à une certaine heure», a-t-il poursuivi avant d’ajouter que «nous avons fini par mettre la main sur certains bandits qui écumaient les environs du PK7. Ils ont été déférés après être passés aux aveux, donc ils sont désormais hors d’état de nuire. La psychose qui s’est installée va s’estomper progressivement».

Conformément au projet de société d’Ali Bongo, qui prévoit la sécurité des populations et la stabilité du pays, le ministre Ndongou a affirmé que «les inscriptions budgétaires de 2010 prévoient pour la police des moyens financiers conséquents pour un vaste programme de formation, de recyclage et des séminaires internes destinés à améliorer l’efficacité de ce corps de sécurité. Il va dons falloir attendre les résultats dans quelques mois».

Alors que plusieurs personnes imputent par ailleurs la montée de l’insécurité à la mesure interdisant l’ouverture des débits de boissons au-delà de 22H, le patron de la Sécurité publique pense pour sa part que ces derniers «contribuaient à augmenter le taux de criminalité».

«La décision de fermer les bars à 22H a pour souci de sécuriser les citoyens, de même qu’elle permet de freiner les nuisances sonores et à freiner l’activité des bandits (…) Il nous faut maintenant, j’en conviens, des patrouilles en nombre suffisant. Les mesures de sécurité iront en se renforçant», a indiqué monsieur Ndongou.

Interrogé sur la police de proximité, mise en place par son prédécesseur, le ministre de l’Intérieur pense que cette police «n’est rien d’autre qu’une police de quartier. La tendance actuelle est à la création de quelques commissariats avec des équipements pour assurer la sécurité des personnes et des biens».

De bonnes initiatives en perspectives pour lutter contre la criminalité à Libreville. Mais le ministre ne s’est toutefois pas penché sur le cas des autres villes du pays où, comme dans la capitale, l’insécurité et le «grand banditisme» sévissent.
Publié le 30-04-2010 Source : L’Union Auteur : Gaboneco  


SUR LE MÊME SUJET
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Pour lutter efficacement contre l’insécurité galopante dans sa circonscription administrative, le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville, Serge William Akassaga, a, au cours d’une mise au point organisée ce mardi, à son cabinet de travail, appelé les chefs des quartiers à accroître la sensibilisation dans leur zone de compétence respective. Cette rencontre fait suite à l’altercation du week-end écoulé entre des civils et des militaires qui a fait un mort côté civil, dans la conglomération des Akébés. Sur ce, le Maire a indiqué aux Chefs des quartiers qu’il entendait se prononcer au terme de l’enquête diligenté par les ...
Lire l'article
Les leaders des partis politiques de l’opposition gabonaise, effectuent depuis le 24 novembre 2011, une tournée citoyenne et républicaine à travers le Gabon. Le périple a pour objectif de sensibiliser le peuple Gabonais à «la mascarade électorale que prépare encore le PDG», parti au pouvoir, et aux conditions que l’opposition exige pour l’établissement d’une véritable démocratie au Gabon. La tournée "citoyenne et républicaine" à travers le Gabon, entamée par les leaders de l’opposition gabonaise depuis le 24 novembre dernier, a démarré avec l’étape de Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué où plusieurs meetings et réunions ont été tenus ...
Lire l'article
L’Union nationale (UN, opposition) rejette en bloc la déclaration de Jean François Ndongou sur sa dissolution et la levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame. Selon le secrétaire exécutif adjoint de l’UN, Gérard Ella Nguéma, Jean François Ndongou désormais «ancien ministre de l’Intérieur», n’est plus en mesure de poser des actes au nom du gouvernement. Le torchon n’a pas fini de brûler entre le gouvernement et l’Union nationale (UN, opposition). Alors que le gouvernement, par l’entremise du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a sanctionné l’UN suite à la prestation de serment d’André Mba Obame, le parti de l’opposition ne l’entend ...
Lire l'article
5000 nouvelles contaminations par le VIH/SIDA sont enregistrées chaque année au Gabon et 54.000 personnes y vivent avec le virus. Alarmée par ces chiffres, la direction générale de la prévention du Sida anime depuis le 4 janvier à Oyem, dans le Woleu Ntem, un séminaire de formation et de renforcement des capacités qui s’achève le 7 janvier et qui porte sur trois modules importants. Emmenée par Gabrielle Ntoh-Ngone, une délégation de la direction générale de la prévention du Sida séjourne actuellement à Oyem, dans le Woleu Ntem (Nord), où elle anime depuis le 4 janvier un séminaire de formation et ...
Lire l'article
Face à l’insalubrité qui gangrène les grandes villes du pays, le gouvernement a institué le 2 juillet la journée citoyenne, qui sera célébrée tous les premiers mercredis de chaque mois de 8H à 18H. Pour le gouvernement, cette journée doit être marquée par des «bons gestes de propreté» des citoyens. Tous les premiers mercredis de chaque mois de 8H à 18H, sera célébrée la journée citoyenne qui prévoit des «bons gestes de propreté». Cette initiative adoptée le 2 juillet par le gouvernement et qui démarre le 7 juillet prochain, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre ...
Lire l'article
Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des Etats généraux de l’Education, la direction générale de l’Education populaire a ouvert un séminaire le 31 mai à Libreville sur l’«alphabétisation de qualité et développement durable». «Alphabétisation de qualité et développement durable», c’est le thème de l’atelier ouvert le 31 mai dans la capitale gabonaise par le directeur général de l’Education populaire, Olivier Emane. Organisés en partenariat avec le bureau sous régional de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), ces travaux visent notamment le renforcement des connaissances et des compétences des formateurs sur l’importance de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, et de l’Immigration, Jean François Ndongou, s’est voulu rassurant vis-à-vis de la population au regard de l’insécurité grandissante à Libreville, en confiant dans une interview accordée au quotidien L’Union que, « la tendance actuelle est de la création, nous y pensons, dans les tout prochains mois, de quelques commissariats avec des équipements pour assurer la sécurité ». Le ministre Ndongou entend véritablement se montrer pragmatique au regard de ses différentes interventions notamment en prenant l’engagement devant les habitants du Gabon en ces termes, « la psychose qui s’est installée va s’estomper progressivement ...
Lire l'article
Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce 29 août la fermeture des frontières terrestres et maritimes à compter du 28 août dernier en raison de l’élection présidentielle du 30 août sur l'étendue du territoire national. L'arrêté ministériel qui prend effet le 28 août à 18 h 00 et expire le 3 septembre prochain à 00 h 00, est censé assurer la sécurité du pays pour cette élection cruciale de l'histoire politique du pays. © D.R., Le ministre de l'Intérieur François Ndongou Jean-François Ndongou, ministre de l’Intérieur chargé de la Défense nationale, a publié ce 29 août un arrêté ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a annoncé dans la soirée du 11 août dernier les modalités de protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août durant la campagne électorale qui débutera le 15 août prochain. Cette disposition, qui devra être sollicitée par les candidats, avait été dénoncée par près d’une dizaine de candidats en raison du maintien à la tête du ministère de la Défense nationale d’Ali Bongo Ondimba, également candidat à cette même élection. Les dispositions sécuritaires pour assurer la protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août ont été annoncées dans la soirée ...
Lire l'article
Les Librevillois se posent énormément de questions quant à l’efficacité de la Police de proximité exerçant dans la capitale gabonaise où se perpétuent des cas d’insécurité grandissants à l’instar du dernier en date, enregistré le 22 août au quartier derrière l’Ecole Normal où un jeune homme de 22 ans a été retrouvé mort, lynché par la population. Ce meurtre est venu relancer le débat sur l’insécurité et sur le rôle joué par la Police de proximité créée, il y a environ deux ans, dans le but de lutter efficacement contre l’insécurité dans les quartiers de Libreville. Or, selon la population qui ...
Lire l'article
Insécurité : Le Maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville monte au créneau
Gabon : L’opposition en croisade nationale contre “la mascarade électorale”
Gabon : Jean François Ndongou rappelé à l’ordre
Gabon : Croisade contre le Sida à Oyem
Gabon : Le gouvernement en croisade contre l’insalubrité
Gabon : Libreville en croisade contre l’analphabétisme
Des commissariats de proximité pour lutter contre l’insécurité à Libreville, selon Ndongou
Gabon : Ndongou ferme les frontières
Gabon : Ndongou organise la protection des candidats
Gabon: Insécurité / Des interrogations persistantes pèsent sur la police de proximité à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Avr 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*