- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Provinciale du cinquantenaire: « Je déplore que nos étudiants ne soient pas motivés par des idéaux dignes de ce nom », Jean François Ntoutoume Emane, Maire de Libreville

Une semaine après son lancement officiel, la caravane de la Provinciale du cinquantenaire de l’indépendance (22 mai-22 juin 2010), à la suite de la localité proche du Cap Estérias, aborde, cette fois, Libreville où elle a été reçue, samedi,  par  l’édile, Jean François Ntoutoume Emane, qui en a profité pour déplorer le fait que les étudiants gabonais ne sont pas « motivés par des idéaux dignes de ce nom ».

« SANS REPERES, SANS PERES, SANS IDEAL »

Dans un long entretien accordé à  l’une des équipes de la caravane, M.Ntoutoume Emane, a notamment porté un regard critique sur la jeunesse actuelle « sans repères, sans père, sans idéal » à l’opposé de la génération précédente qui avait joué sa partition dans la lutte  pour l’accession du Gabon à la souveraineté internationale.

Absent de Libreville  à la proclamation de l’indépendance  du Gabon,  le 17 août 1960, à minuit, J.F.Ntoutoume Emane n’en a pas moins été un des militants du mouvement indépendantiste, dans la mouvance estudiantine, en France.

« A l’occasion du référendum de 1958, il y a avait des groupes, des étudiants engagés tels que Pierre Avaro, inscrit  en Histoire, et moi, vice-président de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France(FEANF), section de Rennes quand le togolais, Edouard Kodjo , en était le porte- étendard. La FEANF qui était une sorte d’organisation politique, demandait presque que l’indépendance totale », a –t-il  rappelé.

« Certains étaient subjugués, envoûtés par l’éloquence homérique d’un Sékou Touré. Sékou (devenu premier président de la Guinée Conakry, NDLR) n’était pas un universitaire mais un syndicaliste  qui s’était formé sur le tas. Je ne connais pas d’orateur aussi brillant que Sékou Touré », a –t-il dit, admiratif au sujet de l’homme qui pouvait « parler pendant quatre heures d’affilées, sans note, en maitrisant toutes les arcanes de la grammaire française ».

« LE CHOIX QUI A ETE FAIT M’ENCHANTAIT »

Aussi, a-t-il ajouté, à l’image de Sékou Touré « certains militaient en faveur de l’indépendance totale, d’autres l’indépendance graduelle et il y avait qui ont même défendu la départementalisation de certains pays comme le Gabon et  qu’il soit département français ».

Au moment où beaucoup d’étudiants au sein de la FEANF incarnaient la ligne radicale, J.F.N Emane, lui, a avoué : « Je crois que je ne faisais  pas partie des radicaux. Je crois que j’avais les pieds sur terre. J’étais content. Le choix qui a été fait m’enchantait de rester dans la communauté franco-française en tant qu’Etat, parce que si on faisait ce là, directement, c’aurait été un saut dans l’inconnu. Et, cet inconnu a été cauchemardesque pour certains ».

En définitive, le jeune étudiant qu’il avait été a « accueilli ce choix d’indépendance du Gabon dans la ferveur avec la ferme volonté de terminer des études afin de participer à l’œuvre de construction nationale ».

Celui  qui, au terme de son parcours universitaire, occupera plusieurs postes de responsabilités (premier ministre, notamment) , avant de prendre en mains, depuis 2008, les destinées de la commune de Libreville, a affirmé: « ceux qui disent que l’indépendance n’a rien apporté », a rétorqué  par une citation de Sékou Touré : « Vaut mieux être libre  dans  la pauvreté que d’être opulent dans la servitude ».

Selon lui, ce discours reste d’actualité avant de constater : « Je déplore seulement que nos étudiants ne soient pas motivés par des idéaux dignes de ce nom ».

A ce titre, cette  personnalité politique de premier plan a noté: « Quand le président de la République, Ali Bongo Ondimba, propose un projet de société comme le ‘’Gabon Emergent’’, je crois qu’il faut s’atteler à la tâche, l’aider, aider le gouvernement, afin que les choses progressent. On ne peut pas anéantir toutes les inégalités. Paris ne s’est fait en un jour. Au nombre des pays européens que nous admirons, il y a en qui sont millénaires. Nous aussi, nous devons y parvenir en nous armant de toutes les technologies, sciences économiques, sociales  (…) pour avancer plus rapidement ».

Outre ses fonctions de premier magistrat de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane figure parmi les témoins  qui contribuent à « connaître l’histoire des 50 dernières années  »du Gabon et que rencontrent les caravaniers de la Provinciale du Cinquantenaire, partis à travers le pays, depuis  une semaine, jour pour jour.

L’équipe affectée à la couverture de la province de l’Estuaire  visite les 6 arrondissements de Libreville;  dans la commune voisine d’Owendo, à la Pointe Dénis, sur la rive gauche; Foulezem, Bikélé, Essassa, Nkoltang, Ntoum, Donguila, Akoko, Cocobeach, PK 68, Kougouleu, Kinguelé, Kango, Oyan-Equateur, Ekouk, Fourplace….avec, comme moyens logistique, des navettes aérienne, maritime, fluvial et terrestre. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Maire de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane, a organisé lundi, une cérémonie de réjouissance en l’honneur des nouveaux élus du 5ème arrondissement de la commune de Libreville investis aux élections législatives du 17 décembre par le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir). Les deux candidats investis par le PDG aux 1er et 2ème siège du 5ème arrondissement de la commune de Libreville sont sortis vainqueurs de ce scrutin. Il s’agit notamment de François Mounguéngui Koumba qui a ramené le 1er siège au PDG et de Gisèle Akoghé qui se succède à elle-même à l’Assemblée Nationale. ...
Lire l'article [1]
Libreville, 15 septembre (GABONEWS) - Le Maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a fait le tour des marchés de Nzeng-Ayong, la Peyrie, Ambowé et Okala, ce mardi en vue de suivre l’évolution des différents travaux qui s’y déroulent. Actualité du :15/09/2009 Accompagné d’Eloi Nzondo et de Léandre Nzué, respectivement 3ème et 4ème maires adjoints, l’édile de Libreville n’a pas caché sa joie quant à l’évolution desdits travaux. En effet, plus de 3000 boxes et étales sont en construction au marché de la Peyrie. La délégation s’est ensuite rendue au marché de ...
Lire l'article [2]
Le Maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a déclaré ce lundi, à l’issue d’une audience avec le président de la République par intérim, Rose Francine Rogombé, qu’il n’était pas pour le « moment » candidat à la présidentielle anticipée et que le « moment venu », il soutiendra un candidat. Monsieur Jean François Ntoutoume Emane, par ailleurs l’un des vices président du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) ancien premier ministre dont les propos ont été diffusés dans le journal de 20 heures de la télévision nationale n’a pas révélé l’identité du candidat devant bénéficier de « son ...
Lire l'article [3]
L’élève Nzé Mba Méline du complexe scolaire privé la « Floraison », a remporté vendredi soir le grand prix « Jean François Ntoutoume Emane » au cours de la 4ème édition du concours des meilleurs élèves des écoles primaires du 5ème arrondissement de la Commune de Libreville qui est organisé par la Fondation baptisée du même nom, a constaté GABONEWS. Mlle Nzé Mba Ashley a obtenu la plus forte moyenne (16,75/20). Elle a également occupé la première place dans la catégorie des 5ème années. Son prix était composé d’un trousseau scolaire complet et d’une somme d’un million de Francs CFA(1 million)pour le ...
Lire l'article [4]
L’investiture de Barack Obama à la Maison blanche est la réalisation du rêve de Martin Luther King et du défunt président Abraham Lincoln, a déclaré mardi le premier magistrat de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane. Selon l'édile de Libreville, le rêve de Lincoln, de Martin Luther King et de Kennedy se réalise ce mardi. « Le rêve est devenu réalité, les Etats-Unis sont capables de nous donner le pire comme le meilleur. Aujourd’hui, l’Amérique nous donne le meilleur: une grande leçon de dépassement racial », a dit Jean-François Ntoutoume Emane. Par ailleurs, l’ancien Premier ministre gabonais qui déclare avoir ...
Lire l'article [5]
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a révélé mardi aux conseillers municipaux, les raisons de la tenue tardive du premier Conseil municipal de la mairie depuis sa prise de fonction le 19 juin dernier. Selon l’édile de Libreville, le retard accusé durant deux mois serait principalement dû à la conjugaison d’événements indépendants de la volonté conjointement au souci de la mairie d’observer et de mieux réorganiser ses services. Le maire a laissé entendre que l’hôtel de ville, construite depuis 1977 par feu, Martial Ntoutoume Lubin, n’a jamais subit de cure de jouvence. « Le maintien des locaux relève ...
Lire l'article [6]
Les trois présumés coupables de prélèvements illégaux des taxes communales au Marché Mont Bouët, licenciés verbalement mercredi, au cours de sa croisière sur les lieux, par le maire central de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, ont repris du poil de la bête au sein des installations dudit marché, a confié le directeur financier de l’Hôtel de ville, Antoine Valery Maky. « Nous avons effectué une descente au marché Mont Bouët à 4 heures du matin, pour constater que ces présumés coupables ont effectivement repris leur activité de prélèvement des taxes auprès des commerçants et conducteurs de brouettes », a déclaré le ...
Lire l'article [7]
Gabon : Jean François Ntoutoume Emane installé à la mairie de Libreville
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été installé ce 19 juin à l’Hôtel de ville à la tête du Conseil municipal de la commune de Libreville par le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame et devant les plus hautes personnalités du pays. Elu le 23 mai dernier pour un mandat de 5 ans, le nouvel édile de la capitale gabonaise a profité de son investiture pour exhorter l’ensemble des agents dont il a la charge au labeur et à la cohésion pour relever les défis d’un développement urbain cohérent et durable. Le nouveau maire qui sollicite un budget ...
Lire l'article [8]
Le nouveau maire de la commune de Libreville, l’ancien Premier ministre, Jean-François Ntountoume Emane sera installé, jeudi 19 juin prochain, dans ses nouvelles fonctions à la tête de l’hôtel de ville de la capitale gabonaise, a appris GABONEWS. L’installation, longtemps attendue, du nouveau locataire de l’hôtel de ville, l’ancien Premier ministre Jean-François Ntountoume Emane aura enfin lieu le 19 juin procahain à la mairie centrale. Le nouveau maire de Libreville remplace à ce poste André Dieudonné Berre, actuellement député à l’assemblée nationale, frappé d’inconstitutionnalité en vertu de la loi du non cumul des fonctions électives. On rappelle qu’au départ d’André ...
Lire l'article [9]
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été élu maire de Libreville pour un mandat de 5 ans à l’issue du scrutin du 23 mai auquel ont pris part les 98 nouveaux conseillers municipaux de la capitale. Seul candidat en lice dans cette élection, il a obtenu 84 voix contre 14 bulletins nuls. A 69 ans, Jean François Ntoutoume Emane, vainqueur des élections locales dans le 5e arrondissement de la capitale, a été porté sans surprise à la tête du conseil municipal de Libreville le 23 mai dernier. Seul postulant à la mairie de Libreville après ...
Lire l'article [10]
Politique / Jean François Ntoutoume Emane plébiscite les nouveaux élus de sa circonscription électorale
Gabon: Jean-François Ntoutoume-Emane fait la ronde des marchés en construction de Libreville
Gabon: « Pour le moment, je ne suis pas candidat. Le moment venu, je soutiendrai un candidat »,(Jean-François Ntoutoume Emane)
Gabon: Nzé Mba Méline remporte le Grand Prix « Jean François Ntoutoume Emane »
Gabon: « Barack Obama est une fierté pour l’Afrique », Ntoutoume Emane, maire de Libreville
Gabon: Mairie de Libreville / Jean-François Ntoutoume Emane révèle les raisons du retard de son premier Conseil municipal
Gabon: Les licenciés de Jean François Ntoutoume Emane récidivent
Gabon : Jean François Ntoutoume Emane installé à la mairie de Libreville
Gabon: Le nouveau maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane installé le 19 juin prochain
Gabon : Jean-François Ntoutoume Emane nouveau maire de Libreville