Socialisez

FacebookTwitterRSS

Bois : Une lueur d’espoir caresse le marché mondial

Auteur/Source: · Date: 4 Juin 2010
Catégorie(s): Monde

A l’occasion de la 11e édition du Carrefour international du bois qui a démarré le 2 juin à Nantes, en France, les acteurs et opérateurs de la filière ont annoncé ce 4 juin que la filière bois amorce une légère reprise.

Enfin une bonne nouvelle pour les opérateurs de la filière bois qui broient du noir depuis plusieurs mois, suite à la crise qui frappe le secteur depuis plusieurs mois. Réunis à Nantes (France) depuis le 2 juin dans le cadre du rendez-vous biennal du Carrefour international du Bois, des acteurs et professionnels de la filière ont estimé ce 4 juin que le marché international du bois connait une «timide reprise».

Ce conclave, qui en est à sa 11e édition, entend apporter son lot d’optimisme et de solutions pour résorber la crise que traverse la filière, notamment à travers le dynamisme des acteurs et l’innovation produits ou encore par les opportunités offertes avec le Grenelle de l’Environnement français.

«Aujourd’hui, on entrevoit une lueur d’espoir. La chute des prix s’est arrêtée, quelle que soit l’origine des bois. Après l’année de toutes les tempêtes, celle qui a ravagé la forêt landaise, dans le sud-ouest de la France, et celle qui a laminé la demande mondiale de bois, avec l’effondrement du marché de la construction dans les pays occidentaux, une reprise timide s’est amorcée depuis le début de l’année», confie un importateur français.

Si la reprise est moins due à un réel regain de la demande, même si les «incitations des Etats à consommer du bois sont favorables, le Grenelle de l’environnement en France devrait en particulier aboutir à la multiplication par dix de la quantité de bois dans les constructions neuves» a-t-il poursuivi.

Un optimisme partagé par le président du Grenelle français, Pierre Piveteau, qui estime que « 2010 devrait enregistrer une croissance horizontale : d’un côté un marché dont l’avenir est certain, de l’autre des entreprises qui font toujours le gros dos et s’efforcent de relancer la machine après deux années difficiles».

La reprise des cours quant à elle, est surtout due à une raréfaction de la matière première. Alors que les stocks sont quasiment résorbés, les capacités de production ne sont pas en mesure de faire face. L’an dernier en effet, elles ont été fortement réduites notamment en Scandinavie ou encore au Brésil.

En Afrique, de nombreuses concessions et usines ont fermé, des milliers d’employés ont été mis au chômage technique. « Résultat, alors que la demande est encore 20 à 25 % en dessous de son niveau d’avant la crise, les approvisionnements eux, se sont réduits de 35 à 40 %.

La pénurie est particulièrement notable sur le marché du bois tropical, où l’interdiction d’exporter les grumes décidée par le Gabon a encore resserré les sources d’approvisionnement. Certaines entreprises forestières confient qu’elles se sont rabattues sur le Cameroun pour le bois brut. «Globalement, le bois africain aurait pourtant son épingle à tirer du jeu en ce moment, tant le bois de la zone dollar c’est-à-dire le bois d’Indonésie ou de Malaisie est devenu cher, depuis la dégringolade de l’euro», souligne encore un importateur français.


SUR LE MÊME SUJET
Une usine de transformation du bois de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), jusque-là spécialisée dans la commercialisation des grumes, est en cours de construction dans la zone portuaire d’Owendo, dans la banlieue sud de Libreville, a constaté l’AGP. Lundi dernier, le président Ali Bongo Ondimba s’est rendu sur le site pour se rendre compte de l’état d’avancement du chantier, exécuté en collaboration avec la société italienne Cremona, spécialisée dans la fabrication des outils de transformation du bois. L’usine de transformation du bois de la SNBG entre dans le cadre de l’industrialisation de la filière bois ...
Lire l'article
Engagé dans un vaste programme d’industrialisation de sa filière bois, le Gabon se dote d’outils pour y parvenir. Après l’adoption du projet de décret fixant les règles et conditions d’accès au fonds créé par l’Etat, le gouvernement a actualisé le 14 octobre l’article 2 du décret relatif à la composition et au fonctionnement du comité pour l’industrialisation de la filière bois. Réuni le 14 octobre à Libreville, le Conseil des ministres a adopté le projet de décret portant modification de l’article 2 du décret N° 001031/PR/MEF du 1er décembre 2004, sur la composition et le fonctionnement du comité ...
Lire l'article
Le comité de mise en œuvre et de suivi des mesures d'accompagnement à l'industrialisation de la filière bois au Gabon a tenu sa première réunion mercredi à Libreville, pour définir notamment la méthodologie de fonctionnement de la structure et son programme de travail pour 2010, a constaté un journaliste de l'AGP. Au cours de la réunion, qui a regroupé le ministre des eaux et forêts, Martin Mabala, le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issondou, les représentants de la société civile, des administrations et les opérateurs de la filière bois, devaient aussi être examinés le plan d'action 2010-2015 pour l'accélération du processus ...
Lire l'article
Le coordonnateur général de la Zone économique spécial (ZES) de Nkok (27 km à l’est de Libreville), Théophile Ogandaga, a présenté, en début de semaine, à Port-Gentil, les tenants et aboutissants de ce projet aux opérateurs de la filière bois de la deuxième ville du pays, a rapporté, ce mardi, la télévision nationale (RTG1), dans son édition de 20h. A ses interlocuteurs, Théophile Ogandaga a rappelé que , dans le cadre de la valorisation du bois( un des secteurs stratégiques pour l’Afrique du Gabon dans l’après-pétrole), la ZES sera principalement dédiée à la maitrise de la ...
Lire l'article
Les professionnels de la filière bois au Gabon ont perdu le sourire. La cause ? Le gouvernement a confimé de l’interdiction d'exporter le bois en grumes. Les opérateurs de la filière doivent désormais respecter cette directive du Chef de l'Etat Ali Bongo qui espère favoriser la transformation à 100% du bois au Gabon. Dans la pratique,les choses se passent autrement, et selon certains, les conséquences négatives de la mesure se font déjà sentir. « On vu déjà la réduction de notre personnel, donc en quelque sorte une compression du personnel sur tous les chantiers en pleine forêt qui coupe directement le ...
Lire l'article
Le pays africain n’exporte plus de bois vers la France, qui emploie 497 salariés dont 235 à Lisieux. Le gouvernement gabonais a interdit l’exportation de bois en grumes, depuis le début de l’année. Les salariés lexoviens « dérouleront toujours le bois en provenance d’autre pays, comme la République démocratique du Congo ou la Guinée Équatoriale », rassure François Wu, directeur général de Plysorol. La mesure prise par le gouvernement gabonais vise à accélérer l’industrialisation de la filière et la production nationale, pour faire face à la concurrence. Le bois est l’une des richesses naturelles les plus importantes du Gabon.
Lire l'article
Déclarée depuis quelques jours, la pénurie de gaz butane contraint plusieurs foyers vivant à Libreville et dans ses environs, à l’utilisation du charbon de bois et du bois de chauffe pour la cuisson des aliments, a-t-on constaté. Cette pénurie qui s’était fait ressentir au niveau des stations services,le week-end écoulé,a progressivement atteint les revendeurs de quartiers,pénalisant ainsi les populations au point de les obliger à se tourner vers d’autres moyens. La Société Gabonaise d’Entreposage des produits pétroliers(SGEPP)déclare ne connaître aucune difficulté à son niveau qui expliquerait cette carence.
Lire l'article
La Commission interministérielle de suivi des mesures de sortie de crise de la filière bois a tenu une réunion le 13 mars dernier à Libreville pour dresser le bilan de leurs travaux sur les moyens de redresser ce secteur durement touché par la crise. La concertation des différents acteurs de ce secteur qui interviennent notamment dans le transport et la logistique des grumes a permis d’adopter des mesures incitatives susceptibles de permettre aux opérateurs du secteur de surmonter la baisse de la demande extérieure induite par la récession économique mondiale. Face aux dommages collatéraux engendrés par la dégradation de ...
Lire l'article
De nombreuses femmes et mères de familles de Libreville se trouvent obligées de recourir au bois de chauffe et au charbon, très indispensable surtout en cette période de pénurie de gaz butane, ceci en vue de faire cuire les aliments pour les repas, en dépit de nombreux risques liés à la santé auxquels elles sont exposées. « Je suis obligé de prendre du charbon en bonne quantité, que j’utilise à l’aide d’un barbecue pour faire la cuisine, avec tout ce que cela comporte comme complications, étant donné que le gaz est en manque ces derniers temps. C’est vraiment le seul moyen ...
Lire l'article
Le ministre de l’Economie forestière, des Eaux et de la Pêche, Emile Doumba, a inauguré une nouvelle usine de transformation du bois à Kolossoville, dans la province du Woleu Ntem (nord), a rapporté la radio nationale. « La filière bois est une des priorités du gouvernement; alors il nous faut diversifier notre potentiel économique et cela passe par l’industrialisation des structures, l’implication des populations locales », a déclaré le ministre. « Il nous faut alors donner à la population internationale des produits de qualité afin que ce marché s’ouvre de plus en plus à notre bois », a –t-il ajouté. Soulignons que Kolossoville ...
Lire l'article
La SNBG construit une usine de transformation du bois dans une banlieue de Libreville
Gabon : Un nouveau pas vers l’industrialisation de la filière bois
Gabon – Bois: Première réunion du comité de mise en œuvre des mesures d’accompagnement
Les opérateurs de la filière bois, à Port-Gentil, édifié sur le bien-fondé de la Zone économique spécial (ZES) de Nkok
Le Gabon ambitionne de transformer 100% de son bois sur place
Pas de bois du Gabon pour Plysorol
Gabon: Gabon/Pénurie de gaz : de nombreux ménages font à nouveau recours au charbon de bois et au bois de chauffe
Gabon : La filière bois s’organise pour sortir du bourbier
Gabon: Le bois de chauffe et le charbon de bois très sollicités ces derniers temps à Libreville
Gabon: Une nouvelle usine de transformation de bois inaugurée à Kolossoville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Juin 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Bois : Une lueur d’espoir caresse le marché mondial

  1. Pingback: bois au brésil » Bongo Doit Partir | Bois : Une lueur d'espoir caresse le marché …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*