Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Un ancien forestier français sort un livre sur les pygmées

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2010
Catégorie(s): Culture,Société

Après «Vivre en Afrique…un breton sous l’équateur», Yves Gaudrée, ancien exploitant forestier à la tête d’un entreprise de 150 salariés au Gabon pendant près de 33 ans, vient de sortir un nouvel ouvrage intitulé «Les tam-tams changent de son», qui présente la sagesse des peuples Pygmées qu’il a côtoyé au Gabon et au Congo.

De retour en France après 33 années passées au Gabon à la tête d’une société d’exploitation forestière, le breton Yves Gaudrée vient de publier son premier roman, «Les tam-tams changent de son», qui entend faire connaître les peuples Pygmées et leur sagesse ancestrale.

L’ouvrage est une sélection de scènes et de contes narrés par d’anciens chefs de tribu qui vivaient dans la forêt du Mayombe, qu’il repeint dans un contexte des années 1850 dans son roman.

Illustré par l’auteur, l’ouvrage a pour objet de faire reconnaître les valeurs du peuple Pygmées. D’un style alerte et coloré, Yves Gaudrée fait découvrir que des explorateurs européens perdus dans la jungle, recueillis par des Pygmées «peuvent associer leurs savoirs et leurs coutumes, pour vivre une autre vie sans être obligés de s’investir matériellement pour être reconnus dans une société qui exige une cadence de compétitivité. Et n’avoir, comme les Pygmées, que le souci d’entretenir leur santé pour garder la force d’accompagner le plus longtemps possible ceux qui leur sont chers. Avec la sagesse de leur enseigner et de leur montrer qu’il ne suffit pas de toujours prendre mais qu’il faut aussi remplacer», explique-t-il.

Yves Gaudrée avait déjà sorti un livre autobiographique paru en 2002, intitulé «Vivre en Afrique… Un breton sous l’équateur».

Pour ses 33 années passées au Gabon, Yves Gaudrée avait été décoré par le président du Gabon, feu Omar Bongo, pour avoir contribué au développement de son pays. Il a ainsi été fait Chevalier du Mérite Gabonais, Officier du Mérite Gabonais mais aussi Chevalier de l’Étoile Équatoriale. 


SUR LE MÊME SUJET
L’ancien animateur vedette de l’émission ‘’Kilimandjaro’’ sur la radio gabonaise à vocation panafricaine, Africa N°1, Alain Saint Pierre, est décédé lundi après-midi à Libreville de suites d’un cancer de la gorge, a appris l’AGP de source proche de la famille du défunt. Selon un ancien journaliste d’Africa N°1, Jean-Claude Franck Mendome, ASP diminutif de son nom de star, a découvert il y a moins d’un mois qu’il était atteint d’un cancer de la gorge, après s’être rendu à l’hôpital pour des ganglions. Il a indiqué qu’Alain Saint Pierre avait d’ailleurs débuté une séance de chimiothérapie, mais son état de santé s’est ...
Lire l'article
Dans le cadre de la 12ème journée Africaine de l’Administration et du Service Public, organisée par le ministère du Budget, des Comptes Publiques, de la fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, l’ancien premier ministre par ailleurs vice-président du Sénat français, Jean-Pierre Raffarin a énoncé mercredi à Libreville que les trois (3) conditions sont à remplir pour que l’Administration publique soit un moteur de développement, a constaté GABONEWS. Le Sénateur français a, en effet, édifier l’assistance lors de la conférence débat qu’il a animé sur le thème, « Administration publique: moteur de développement dans un pays émergent ». Selon ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a rendu un hommage appuyé, mercredi à Libreville, à M. Jean-Pierre Raffarin qui fut Premier ministre en France du 6 mai 2002 au 31 mai 2005, à l’occasion de la 12ème édition de la journée africaine de l’administration et du service public. Mardi, M. Raffarin a animé une conférence sur le thème : Administration publique : moteur de développement dans un pays émergent, dans le cadre des manifestations organisées à Libreville, à l’occasion de la 12ème journée africaine de l’administration et du service public, célébrée cette année au Gabon sous ...
Lire l'article
Des Pygmées et des Bantu
Par Tshitenge Lubabu M. K. Au cours de la seconde quinzaine de mars, j’ai participé au Forum international sur les peuples autochtones d’Afrique centrale (Fipac), une initiative du ministère du Développement durable, de l’Économie forestière et de l’Environnement du Congo-Brazzaville. C’était à Impfondo, dans l’extrême nord-est du pays. Impfondo, c’est la forêt, le fleuve Oubangui (Ubangi) en plein étiage qui coule à ses pieds, trente mille âmes, trois taxis, quatre minibus, une armée de mototaxis. C’est deux ânes, deux vrais ânes resplendissants de santé, qui font un sit-in quotidien devant le siège local du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. ...
Lire l'article
Le chef d'exploitation de la Société forestière du Gabon (CBG), Antony…, un ressortissant français, a été interpellé à Mandji, chef-lieu du département de Ndolou, dans la Ngounié (sud), par des agents du Fonds mondial pour la nature (WWF), avec des gigots de sanglier dans sa voiture, rapporte le correspondant local de l’AGP. Anthony a été arrêté au niveau de la barrière de la CBG Douengui, dans la commune de Mandji, où sont régulièrement postés des éléments du WWF pour des contrôles anti-braconniers, surtout en cette période de fermeture de la chasse, du 17 septembre au 15 mars ...
Lire l'article
Le président du mouvement des minorités et pygmées du Gabon (MINAPYGA), Léonard Fabrice Odambo Adone, à la tête d’une délégation composée de six personnes, a séjourné du 21 au 30 juin dernier dans la province de l’Ogooué-Ivindo. Cette visite entrait dans le cadre d’une mission de formation des peuples autochtones Bakoya et Baka dans les villes de Mékambo et Makokou. Cette formation a porté sur des instruments juridiques nationaux à savoir, la Constitution et le code électoral, et internationaux, notamment la déclaration universelle des Droits de l’homme, la déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et la charte ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Economie forestière, Emile Doumba, a récemment présenté à Libreville l'Atlas forestier interactif qui vient d'être achevé sous la direction du World ressources institute (WRI) avec le concours des ONG environnementales locales. Cet outil doit permettre aux autorités de tutelle, aux opérateurs économiques du secteur et aux partenaires au développement d’avoir une meilleure visibilité de la cartographie forestière du Gabon et des enjeux qui en découlent pour la gestion durable de ces ressources. Outil indispensable à une gestion rationnelle du potentiel forestier national, l'Atlas forestier interactif vient d'être présenté au public à Libreville par le ministre de ...
Lire l'article
La communauté universitaire, conduite par le recteur, Pierre Fidèle Nze Nguema, a rendu un dernier hommage vendredi dernier à l’Université Omar Bongo (UOB), au plus ancien enseignant de l’institution, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi, journaliste de formation, spécialiste en Histoire Médiévale de l’Afrique au Département d’Histoire. Alphonse Ignace Patinon Aikepvi est décédé à Libreville le 29 mars dernier à l’âge de 67 ans après avoir exercé de 1972 à 1997. « Nous sommes réunis ce jour pour rendre un dernier hommage à notre ami, collègue, maître », a déclaré le Pr. Ange Atos Ratanga qui l’a côtoyé depuis la France et qui l’aurait ...
Lire l'article
Deux journalistes de l'agence audiovisuelle Capa ont été interpellés mardi à Libreville, au Gabon, puis libérés aujourd'hui. Pierre Morel et Olivier Pronthus, qui réalisaient un reportage pour l'émission de Canal+ "L'effet papillon", étaient accusés d'avoir tourné des reportages alors qu'ils ne disposaient que de simples visas de tourisme. Mais sur quoi enquêtaient-ils ? La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a indiqué à l'AFP que, lorsqu'ils avaient demandé leurs visas, les journalistes avaient indiqué travailler "dans le cadre d'une enquête sur l'affaire (Bernard) Kouchner". La ministre assure leur avoir refusé le visa, "parce que nous estimons que c'est une ...
Lire l'article
Dans la deuxième plus vaste étendue de forêts ombrophiles du monde située en Afrique centrale, les pygmées recourent aux technologies modernes pour sauver des arbres sacrés, grâce aux fonds du concours du Marché du développement de la Banque mondiale. Ce concours est organisé à l’échelle planétaire et fournit aux entrepreneurs sociaux des ressources financières leur permettant d’utiliser le pouvoir des idées pour promouvoir le développement durable. Grâce à des appareils portatifs du système mondial de localisation (GPS), les pygmées Mbendjele de la République du Congo aident une société forestière à éviter d’abattre des arbres auxquels les communautés forestières attachent une ...
Lire l'article
Alain Saint Pierre, ancien animateur vedette de la radio Africa N°1 est décédé lundi à Libreville
Trois (3) conditions pour une Administration publique, moteur de développement, selon Jean Pierre Raffarin, ancien premier ministre français
Hommage du Premier ministre gabonais à un ancien Premier ministre français
Des Pygmées et des Bantu
Un forestier français interpellé pour braconnage à Mandji
Mission en Ogooué-Ivindo du président du mouvement des minorités et pygmées du Gabon
Gabon : L’Atlas forestier interactif sort du labo
Gabon: La communauté universitaire a rendu un dernier hommage au plus ancien enseignant de l’UOB, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi
Gabon / interpellations : enquête sur les pygmées ou Kouchner: Nervosité excessive des autorités gabonaises ?
Environnement : Les pygmées se servent de la technologie des satellites pour protéger les forêts congolaises


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2010
Catégorie(s): Culture,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*