Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Des œuvres d’art traditionnel exposées à Paris

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2010
Catégorie(s): Culture

Dans le cadre de l’exposition «Fleuve Congo, Arts d’Afrique centrale», 170 œuvres majeures et 80 documents historiques du Gabon, du Congo et de la RDC sont présentés au public depuis le 21 juin au musée du Quai Branly à Paris.

Le musée du quai Branly présente depuis le 21 juin à Paris 170 œuvres majeures et 80 documents dans le cadre d’une exposition inédite consacrée aux traditions artistiques d’Afrique Centrale, à savoir le Gabon, la République du Congo et la République démocratique du Congo (RDC).

L’exposition démontre les liens existant entre les œuvres produites dans les régions bordant le fleuve Congo, par diverses populations de langues bantoues. Il s’articule aussi autour des masques traditionnels, de la figure de l’ancêtre et de la place essentielle de la femme dans les sociétés d’Afrique centrale.

«L’Afrique centrale est habitée par de nombreux groupes humains ayant chacun son identité propre. Malgré leurs différences, leurs oppositions même, ceux-ci s’exprimaient dans des langues communes, usaient d’institutions semblables, engageaient leur vision du monde dans des rituels initiatiques et thérapeutiques, des danses et des incantations adressées aux esprits de la nature et à leurs ancêtres. Les liens culturels qui relient ses populations couvrant la grande forêt et les savanes subéquatoriales affleurent également dans leurs productions matérielles. Les œuvres majeures présentées ici en témoignent», a expliqué le commissaire de l’exposition, François Neyt.

«L’exposition souligne l’unité de l’Afrique centrale autour du fleuve Congo qui traduit la réalité d’une même civilisation. Ce sont en effet des locuteurs bantous qui s’expriment depuis le Gabon jusqu’au Lac Tanganyika. Les trois thèmes retenus permettent de montrer à la fois l’unité et la diversité de cette région d’Afrique», a-t-il poursuivi.

Intitulée «Fleuve Congo, Arts d’Afrique centrale», l’exposition, qui se poursuit jusqu’en octobre prochain, projette également deux films documentaires sur les rites initiatiques et une cartographie détaillée de l’Afrique centrale.

«Le premier enjeu de cette exposition, c’est d’être un lieu de passage. Nous avons pu recueillir des témoignages d’Africains sur leur tradition, nous espérons les transmettre aux jeunes à travers des expositions et des musées. Nous voulons faire en sorte que l’Afrique redécouvre ses traditions à travers ses ancêtres», a expliqué François Neyt.

Auteur de plusieurs ouvrages sur l’Afrique centrale où il a vécu et enseigné pendant plus de vingt ans, monsieur Neyt a par ailleurs souligné la grande spécificité de l’art d’Afrique centrale.

«L’art d’Afrique centrale est le produit des populations qui ont dû traverser les forêts. Et donc, il y a dans cet art un côté à la fois redoutable et dangereux de traverser ces forêts équatoriales. Ce sentiment très fort apparaît dans la création du sacré et dans la manière de conserver les traditions ancestrales», a-t-il insisté.

L’exposition rassemble des collections du musée du Quai Branly, celles du musée d’Appert à Paris, d’autres collections du musée de La Rochelle ainsi que des collections privées belges et françaises. 


SUR LE MÊME SUJET
La culture gabonaise en valeur
Le ministère de la Culture a entrepris, le 30 janvier dernier au Musée national de Libreville, une exposition de la culture gabonaise. “Vivre culturellement la fête du football’’, est le slogan retenu lors de la manifestation culturelle organisée par le ministère de la Culture, en partenariat avec celui du Commerce qui se tient du 30 janvier au 12 février prochain. C’est le Musée national des Arts et Traditions du Gabon (MNATG) qui sert de cadre à cette rencontre. Cette cérémonie riche en couleurs se déroule devant des invités qui peuvent apprécier les œuvres gabonaises, notamment les livres, les danses, les ...
Lire l'article
Les trois nouveaux timbres qui ont été officiellement dévoilés vendredi à Libreville, par le couple présidentiel, sont composés de trois coupures de valeur faciale de 250F émis en 2000 exemplaires. Le premier est un timbre très visuel et concret représentant une fenêtre sur la vie avec des regards croisés par opposition au timbre 2 qui est tout simplement tagué « Journée internationale des veuves, 23 juin». Le premier visuel montre 2 enfants derrière une porte dont le battant supérieur est ouvert : 2 jeunes garçons curieux qui semblent épier, regardant ensemble dans la même direction, celle de leur ...
Lire l'article
Les yeux – deux petites fentes – de cet élégant masque en forme de cœur enveloppé de cornes d’antilope se plantent dans ceux du visiteur. Recouverte d’une teinture blanche, cette pièce kwélée du nord du bassin du Congo et de l’Ogooué fait partie des trésors que propose de découvrir le musée du Quai Branly (Paris) dans une exposition consacrée aux arts d’Afrique centrale. Les 170 œuvres présentées (issues­ pour la plupart de collections particulières belges et françaises) retracent l’histoire des différentes cultures des populations de langue bantoue vivant de part et d’autre des rives du fleuve Congo. Six pays sont concernés : ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Séraphin Moundounga a discuté, lundi à son cabinet, avec les auteurs et éditeurs des œuvres portent sur le Gabon dans la perspective d’insérer dans les programmes pédagogiques du système éducatif gabonais les œuvres littéraires et autres ouvrages parlant du Gabon, L’insertion des œuvres portant sur le Gabon dans le système éducatif gabonais permettrait, selon le ministre en charge de l’Education nationale, ‘’aux élèves et aux étudiants de s’imprégner de la culture gabonaise, et de valoriser l’élite gabonaise’’. Définissant l’objet de la réunion, M. Moundounga a indiqué que ...
Lire l'article
Un grand cœur, toujours dans le souci de tendre la main aux démunis, aux déshérités et toutes autres personnes en quête d’espérance, les œuvres caritatives du Docteur Edith Lucie Bongo Ondimba, 45 ans, première dame du Gabon décédée samedi à Rabat au Maroc, témoignent d’une grande humanité qu’elle a toujours affiché envers les autres. Hôpital El Rapha, fondation Horizons Nouveaux, Ecole Michel Dirat, Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le SIDA…la liste des œuvres de la Pédiatre n’est pas exhaustive. L’école Horizons Nouveaux, créée pour venir en aide aux jeunes enfants présentant des difficultés physiques et psychomotrices enregistre toujours de nombreux pensionnaires. ...
Lire l'article
L'artiste contemporaine Owanto représentera le Gabon à la 53e édition de la prestigieuse biennale d'art contemporain Venise, la plus ancienne exposition internationale d’art contemporain au monde. Organisée autour du thème "Construire des mondes", cette 53e édition se tiendra du 7 juin au 22 novembre 2009 prochain et fera une large place au processus de création des œuvres exposées en rupture avec les expositions traditionnelles héritées des musées. Le Gabon sera représenté pour la première fois à la plus prestigieuse et plus ancienne exposition d'art contemporain au monde, la biennale de Venise qui se tiendra du 7 juin au 22 novembre ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Les agents et responsables du Centre des œuvres universitaires de l’université Omar Bongo (COU-UOB) nommés lors du Conseil des ministres du 7 août dernier, ont procédé à la passation de service, mardi après-midi, au siège de ladite entité. En effet, Louis Elvis Engozo, ancien directeur général du COU-USTM, remplace Brigitte Kouma, nommée secrétaire général de l’Institut universitaire de secrétariat et des sciences de l’organisation (IUSSO), à la tête du COU-UOB. Il aura pour adjoint monsieur Jovins Makaya Makanga nommé en lieu et place de Gomez Agathe, appelée à d’autres fonctions. Eienne Mboyi, quant à lui cède le poste de Chef de ...
Lire l'article
Une délégation d'hommes d'affaires Italiens a été reçue lundi à l'université Omar Bongo (UOB) de Libreville, par la directrice générale du Centre national des œuvres universitaires (CNOU), Gabrielle Akouangho, pour planifier un accord de coopération entre les deux pays, notamment pour la mise en place de l’amélioration de restauration en milieu universitaire. Conduite par le président du group ALDA, Enrico Orlando, la délégation Italienne envisage d'améliorer la qualité du secteur de la restauration dans les différentes universités gabonaises dont la principale est l'UOB. S'enrichir des compétences de restauration Italiens afin de palier les difficultés que vivent les restaurants universitaires, c'est dans cette ...
Lire l'article
Les agents du Centre national des oeuvres universitaire (CNOU) de l'Université Omar Bongo de Libreville ont entamé un mouvement de grève depuis plusieurs jours pour exiger une amélioration de leurs conditions de travail. Le paiement de la prime de panier, l'achat d'un bus de transport, l'intégration des agents payés aux crédits délégués, l'achat d'une nouvelle machine à couper la viande ou encore le ravitaillement de l'infirmerie en médicaments; autant de revendications à l’origine du mouvement de grève entamé depuis plusieurs jours par les agents du Centre national des oeuvres universitaires (CNOU) de l’UOB, notamment affectés au restaurant universitaire. Le porte ...
Lire l'article
La culture gabonaise en valeur
Trois nouveaux timbres en l’honneur des veuves : Des œuvres d’art en édition limitée
Exposition: Au coeur du Congo
Des œuvres littéraires gabonaises bientôt intégrées dans les programmes pédagogiques
Gabon: Les œuvres caritatives d’Edith Lucie Bongo Ondimba témoignent d’une humanité envers les autres
Owanto, une Gabonaise à la 53e biennale d’art contemporain de Venise
Programme Meeting de Paris
Gabon: Enseignement supérieur/ Passations de service au Centre des œuvres universitaires de l’UOB
Gabon: Vers un partenariat entre les hommes d’affaires italiens et le Centre national des œuvres universitaires
Gabon : Le Centre des œuvres universitaires de l’UOB de nouveau en grève


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2010
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*