Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’Afrique francophone à l’honneur pour le 14-Juillet

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique

Nicolas Sarkozy entend profiter de la présence de 13 pays d’Afrique francophone à la fête du 14-Juillet pour réaffirmer la volonté de la France de refonder ses relations avec ses anciennes colonies.

Nicolas Sarkozy accueille le président béninois Boni Yayi à l’Elysée, où le chef de l’Etat a organisé un déjeuner de travail avec les présidents de 12 pays d’Afrique francophone subsaharienne. Nicolas Sarkozy entend profiter de la présence de 13 pays d’Afrique francophone à la fête du 14-Juillet pour réaffirmer la volonté de la France de refonder ses relations avec ses anciennes colonies. (Reuters/Philippe Wojazer)

Le président français le fera mardi lors d’un déjeuner de travail avec les chefs d’Etat de 12 des 14 pays d’Afrique francophone subsaharienne qui fêtent le 50e anniversaire de leur accession à l’indépendance en 1960, dit l’Elysée.
Quelque 400 soldats venus de 13 de ces pays ouvriront le lendemain le traditionnel défilé militaire du 14-Juillet sur les Champs Elysées, en présence des mêmes dirigeants.
Le président ivoirien Laurent Gbagbo a décliné l’invitation de Nicolas Sarkozy mais sera représenté par son ministre de la Défense. Son homologue malgache n’a pas été invité en raison du contexte politique troublé régnant à Madagascar.
Andry Rajoelina, qui a pris le pouvoir à la faveur d’un soulèvement populaire en 2009, n’avait pas non plus été invité au 25e sommet France-Afrique, qui s’est tenu fin mai à Nice.
Depuis son élection en 2007, Nicolas Sarkozy a fait de la remise à plat et du rééquilibrage des relations entre la France et l’Afrique un objectif de sa politique sur le continent noir.
Il n’est cependant pas parvenu, jusqu’ici, à dissiper les doutes sur la survivance de la “Françafrique”, un système de relations hérité de l’ère postcoloniale et reposant sur des réseaux d’influence au service de régimes contestés.

TOURNANT

L’écrivain et académicien Jean-Christophe Rufin a ainsi dénoncé ce mois-ci un retour des “vieux travers” de la politique africaine de la France, à peine de retour d’une mission de trois ans comme ambassadeur au Sénégal.
Il a notamment mis en cause, dans une interview au journal Le Monde, le rôle du secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, homme de confiance du président de la République.
Nicolas Sarkozy entend donc profiter du 50e anniversaire de ses 14 ex-colonies pour marquer qu’il y a bien un tournant dans les relations entre la France et ces pays, dit-on à l’Elysée.
“Nos relations ne peuvent pas rester les mêmes, même si tourner la page ne veut pas dire renoncer à avoir des relations privilégiées”, explique-t-on.
La présidence française assure, en réponse aux critiques concernant la participation de militaires de ces pays au défilé du 14-Juillet, que “ce n’est pas aux soldats d’aujourd’hui mais aux anciens combattants d’hier que nous rendons hommage”, notamment à ceux qui ont répondu à l’appel du Général de Gaulle à résister au nazisme, le 18 juin 1940.
Nicolas Sarkozy avait redit à Nice sa volonté de développer les relations de la France avec tout le continent africain, pas seulement les pays francophones. Un changement déjà largement engagé, dit-on à l’Elysée, chiffres à l’appui.
Si 52% des 8,9 milliards d’euros de l’aide publique française au développement sont allés au continent africain en 2009, Afrique du Nord comprise, les 14 pays francophones en question n’en ont recueilli que 18% (1,448 milliard d’euro).

RÉVISION DES ACCORDS DE DÉFENSE

En 1960, la “zone franc” absorbait 40% des exportations de la France ; ses échanges avec la même zone représentent moins de 2,0% de son commerce extérieur maintenant, souligne l’Elysée.
Le Gabon n’est que le 19e fournisseur de pétrole de la France après le Brésil et représente 1% de la production de pétrolière du groupe français Total, selon la même source.
Il y avait 25.000 soldats français en Afrique francophone en 1960. Il y en a maintenant moins de 5.000, dans une poignée de pays – Djibouti, Gabon, Sénégal, Tchad, Côte d’Ivoire.
Huit anciennes colonies françaises sont concernées par la révision d’accords de défense conclus après la décolonisation – Cameroun, Togo, Gabon, République centrafricaine, Sénégal, Djibouti, Comores et Côte d’Ivoire.
De nouveaux accords “de partenariat de défense” ont été signés avec les quatre premiers pays (pour le Togo et le Cameroun, ils sont en cours de ratification par le Parlement français). Trois autres sont en négociation. Le cas de la Côte d’Ivoire est suspendu à l’organisation d’élections dans ce pays. 


SUR LE MÊME SUJET
Le groupe CNBC installe sa 1ere représentation dans un pays francophone
Le groupe Consumer national broadcaste corporation (CNBC) a installé sa première représentation dans un pays francophone lundi à Libreville dans le but de couvrir les activités économiques du Gabon. La chaîne d’information économique et financière a procédé à sa première retransmission d’une heure (12h00-13h00, heure locale) à travers le bouquet DSTV composé de 410 chaînes. Le but de CNBC Africa est de diffuser les informations sur les affaires et les investissements des économies les plus dynamiques d’Afrique. Le groupe compte par ailleurs diversifier les contenus tout en progressant vers l’objectif de couverture de la totalité du monde des affaires sur le ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Dans un communiqué, Paris annonce que Nicolas sarkozy sera l'hôte d'Alassane Ouattara lors de l'investiture de ce dernier à Yamoussoukro, le 21 mai. L'annonce renforcera peut-être la conviction de ceux qui croient qu'Alassane Ouattara est le « président de la France ». L'Élysée a indiqué dans un communiqué que Nicolas Sarkozy assisterait à l'investiture du nouveau président ivoirien, accompagné par son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et Henri de Raincourt, le ministre chargé de la Coopération. Selon le communiqué, Sarkozy rencontrera ensuite la communauté française de Côte d'Ivoire à Abidjan, sur la base de Port-Bouët et y prononcera une allocution. Lire ...
Lire l'article
Les armées de 13 pays africains ont défilé pour la première fois sur les Champs-Elysées pour le 14-Juillet, une initiative contestée par des organisations de défense des droits de l'homme qui redoutaient la présence dans leurs rangs de criminels. Souvent en tenue chamarrée, les unités des anciennes colonies françaises ont défilé avec les corps français habituellement présents. Le célèbre "Chant des Africains", ancien air traditionnel des armées d'Afrique, a ainsi été joué en ouverture de la cérémonie au pied de l'Obélisque, place de la Concorde, qui s'est parfois déroulée sous un rideau de pluie à l'allure tropicale. Les chefs d'Etats africains avaient pris ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville lundi pour Paris où il assistera mercredi prochain aux manifestations du 14 juillet, fête nationale de la France. Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais et d’autres présidents africains francophones et d’autres présidents africains francophones ont été invité par le président français Nicolas Sarkozy au défilé. En avril dernier, le gouvernement français avait annoncé, un budget de 16,3 millions d’euros pour fêter le cinquantenaire des indépendances de ses 14 ...
Lire l'article
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba quittera Libreville lundi en fin d’après-midi pour Paris en France où il assistera à la fête du 14 juillet, la fête nationale française, a appris APA de source proche de la présidence gabonaise. Selon la même source, le président Ali Bongo Ondimba assistera notamment au grand défilé militaire sur les Champs Elysées qui verra la participation d’un détachement militaire gabonais aux côtés des autres troupes d’anciennes colonies françaises. Le numéro gabonais a été invité avec d’autres présidents africains francophones par le président français Nicolas Sarkozy à assister au défilé. En avril dernier, le gouvernement français ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé mercredi au Gabon pour apporter son soutien au nouveau chef de l'Etat du pays, Ali Bongo Ondimba, et réaffirmer sa volonté d'en finir avec les relations troubles de la "Françafrique". C'est la deuxième visite de M. Sarkozy au Gabon, après celle qu'il avait faite en juillet 2007 au père de l'actuel chef de l'Etat, Omar Bongo, allié historique de la France qui a tenu le pays d'une main de fer pendant plus de 40 ans, jusqu'à sa mort en juin 2009 à l'âge de 73 ans. Le président français a été l'un des premiers ...
Lire l'article
Le Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf et l’ancien Président de la Confédération suisse, par ailleurs Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Vancouver (Canada), Pascal Couchepin, présideront le 13 février 2010 en terre canadienne un événement à l’intention des chefs d’État et de gouvernement francophones et de la famille olympique, a-t-on appris par communiqué parvenu mardi à la rédaction de GABONEWS, et que nous publions in extenso. TEXTE INTEGRAL « Abdou Diouf et Pascal Couchepin ont tenu à rassembler, au lendemain de la cérémonie d’ouverture, les chefs d’État et de ...
Lire l'article
La première bande dessiné du récit épique, Mvet, tiré des rites et traditions de la culture des peuples Fang du septentrion du Gabon, est désormais disponible dans les kiosques pour ouvrir cette histoire qui fonde l’âme de ce peuple à l’espace francophone, a indiqué Privat Ngomo, promoteur de l’œuvre qui a fait le déplacement de GABONEWS samedi. Selon le promoteur de cette bande dessiné intitulée « Alum Ndong Minko, l’affront », l’œuvre met en évidence des personnages des légendes du Gabon ayant écrit ou contribué, à leur manière, à façonner l’histoire du pays à travers « leurs pouvoirs mystiques ». Ainsi raconte ...
Lire l'article
À l’occasion de la 3ème édition du concert de la troupe de danse No-Fear autour du thème « Danser la diversité culturelle », le Campus numérique Francophone de Libreville (CNFL) en collaboration avec le réseau international des jeunes volontaires francophones (JVG/Gabon), ont organisé un jeu concours offrant aux heureux gagnants (5 filles et 5 garçons), un abonnement mensuel qui leur permettrait d’être formé à la bureautique et la technologie de l’information et de la communication (TIC), a constaté GABONEWS Selon le chargé de la communication du réseau des jeunes volontaires francophones, couvert par l’anonymat, ces lauréats devraient bénéficier de ...
Lire l'article
Le cinquième séminaire sur la régulation tarifaire et des méthodes de comptabilité des coûts réuni les agences de régulation des télécommunications de l'espace francophone depuis le 22 mai dernier à Libreville. Les experts de l'Agence de régulation des télécommunications (Artel) du Gabon et du Réseau francophone de la régulation des télécommunications (Fratel) du Sénégal y travaillent à harmoniser la régulation de ce secteur dans l’espace francophone. Coordonner et harmoniser les agences de régulations des télécommunications dans l’espace francophone, c’est l’objet de la cinquième édition du séminaire sur la régulation tarifaire et des méthodes de comptabilité des coûts ...
Lire l'article
Le groupe CNBC installe sa 1ere représentation dans un pays francophone
Côte d’Ivoire : Sarkozy à Yamoussoukro pour l’investiture de Ouattara
Un défilé “africain” du 14 juillet contesté aux Champs-Elysées
Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au 14 juillet
Gabon – France : Ali Bongo Ondimba à Paris pour assister au défilé du 14 juillet
Sarkozy au Gabon pour tourner la page de la “Françafrique”
Abdou Diouf rassemble la famille francophone à Vancouver
Gabon: Culture: Le Mvet en bande dessinée pour s’ouvrir à l’espace francophone
Gabon: Le Campus numérique francophone de Libreville et les Jeunes volontaires francophones incitent les jeunes à l’usage des TIC
Gabon : Vers l’harmonisation des télécommunications dans l’espace francophone


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Juil 2010
Catégorie(s): Afrique,Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*