- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Les capacités d’action de la Délégation de la CAISTAB Ngounié renforcées

Le directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Mathias Otounga Ossibadjouo, lors de sa descente sur le terrain, notamment dans les provinces du Moyen Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga, du 9 au 12 juillet dernier, en vue de s’enquérir des avancées et faire l’état des lieux des projets de relance de la filière café cacao, sur le tarrain, a doté la délégation provinciale de la Ngounié d’un important lot de matériels.

En visite d’évaluation du Projet Ngounié 2008 fondé sur la relance de l’agriculture, particulièrement du café et du Cacao, le Directeur de la CAISTAB a emmené dans ses bagage du matériel devant servir à l’amélioration des conditions de travail des agents, sur le terrain.

A la délégation provinciale, ce sont des tronçonneuses, des paires de bottes, des pelles, des pulvérisateurs qui ont été remis afin d’aider les planteurs à entretenir les plantations.

Cependant, monsieur Ossibadjouo, tout en appelant à la conscience professionnelle dans l’utilisation de ces outils, a tenu à relever le fait que le matériel donné n’entre pas dans le cadre du Projet Ngounié 2008.

« Ce matériel n’est pas celui du Projet Ngounié. Il y a un partenariat avec l’Etat gabonais qui finance le projet à hauteur de 2 milliards de francs CFA», a déclaré le DG de la CAISTAB.

Actuellement, la délégation provinciale de la CAISATAB, l’un des plus actives sur le terrain pour la promotion globale de l’agriculture, gère 5 hectares à Sindara et 10 à Mandilou, pour le compte des plantations expérimentales.

Aussi, ce sont 7 et 2 hectares de café, respectivement à Moalo et à Mokabo (Mouila) et un hectare de cacaoyers qui devront régulièrement être entretenus par les soins de la CAISATAB dans la région.

Outre ces quelques missions, la délégation provinciale de la Ngounié, comme toutes les autres délégations, ont le devoir d’aider la population (planteurs) désireuse de se lancer dans la production agricole en leur fournissant des plants sélectionnées et en leur assurant le suivie sur le terrain.

Ce matériel vient donc renforcer l’existant et permettra aux agents de cette province de travailler dans des conditions optimales de rentabilité.


SUR LE MÊME SUJET
La Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB) est préoccupée par le problème du transport, de distribution et de vente du gaz butane dans les zones rurales et les localités de l'intérieur du pays, souvent confrontées à des ruptures de stocks et à un renchérissement des prix. Alors que le gouvernement a fixé le prix de la bouteille de gaz butane de 12,5kg à 5450 FCFA, dans l’arrière pays certains revendeurs dépassent largement cette barre. Une délégation de la CAISTAB a séjourné la semaine dernière à Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, pour une ...
Lire l'article [1]
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article [2]
Une délégation de la Banque africaine de développement (BAD), conduite par Patrick Rugumire qu’accompagnait le directeur de la normalisation du ministère des Travaux publics, Irène M’voula a été reçu jeudi dernier à Mouila, par le gouverneur de la province de la Ngounié (sud), Michel Mouguiama, rapporte lundi le correspondant de l’AGP. Gabon-aménagement routier-rencontre Le gouverneur de la Ngounié reçoit une délégation de la Banque Africaine de développement MOUILA (sud), 30 juillet [AGP] – Le gouverneur de province, Michel Mouguiama a rencontré jeudi à son cabinet de travail une délégation de la Banque Africaine de Développement représenté par Patrick Rugumire et conduite par le ...
Lire l'article [3]
Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Mathias Otounga Ossibadjouo, à la tête d’une forte délégation, constituée de technocrates, en homme de terrain, a sillonné, du 9 au 12 juillet, malgré parfois l’état quasi impraticable des voies de communication, les provinces du sud du Gabon, notamment la Ngounié en passant par le Moyen Ogooué et la Nyanga, en vue d’évaluer le programme de relance de la filière café-cacao dans cette partie du pays, a constaté GABONEWS. Projet mis en œuvre dès l’année 2008, dans la province de la Ngounié, inscrit au calendrier des fêtes tournantes, ...
Lire l'article [4]
Après une première réunion en avril où l’aspect financier n’a pu être abordé, le comité de gestion de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) s’est une nouvelle fois réuni le 1er juin à Libreville pour examiner son bilan financier de 2007 au premier trimestre 2010, qui fait ressortir plusieurs irrégularités. Le comité de gestion de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a tenu une nouvelle assemblée générale le 1er juin à Libreville après sa réunion d’avril dernier. Il s’agissait pour le comité de faire le bilan financier des activités de la CAISTAB allant de la période ...
Lire l'article [5]
Les ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ont récemment pris part à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, à un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage des plants de cacao et de café. Cette formation doit permettre aux experts de la CAISTAB de se familiariser avec des techniques susceptibles d’améliorer le rendement des cultures de cacao et de café sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du développement du secteur et de la diversification de l’économie nationale. La capitale provinciale du Woleu-Ntem, Oyem, au nord du pays, a récemment abrité un atelier de ...
Lire l'article [6]
Une délégation de la Caisse nationale de stabilité et de la péréquation (CAISTAB) séjourne à partir de ce lundi dans certaines localités de la province de la Ngounié (Centre sud), en vue de l'achat du Café et du Cacao dans cette province du pays. En effet, selon cette source, environ un tiers de la population dans ces localités vit directement ou indirectement du cacao et du café. Ainsi, au Gabon, le café et le cacao représentent 20% des recettes d'exportation, et les responsables de la CAISTAB dont le directeur, Mathias Ossibadjouo, récemment primé pour les efforts fournis entendent véritablement redynamiser ce secteur ...
Lire l'article [7]
Les provinces de la Nyanga et de la Ngounié , dans le sud du pays, ayant abrité les festivités du 17 août dernier, sont les premières bénéficiaires du projet gouvernemental de relancer l’activité agricole dans l’arrière pays. Les 16 et 17 juillet dernier, le lancement officiel du projet a été effectué par les responsables de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab). En effet, le directeur général du principal organisme chargé de la collecte, de la gestion pépinière et de la création des plantations pilotes, Mathias Otounga Ossibadjuo, a procédé à l’identification des différents sites et au lancement ...
Lire l'article [8]
Les habitants de Medouneu et ses environs, réunis en « collectif des hommes ruraux », ont exprimé le désir de recevoir une délégation de la caisse de stabilisation et de péréquation du Gabon (CAISTAB), en vue de se perfectionner dans la culture du café/cacao. Las de pratiquer une agriculture improductive due au manque de rudiments nécessaires, les hommes ruraux de Medouneu se disent prêts à suivre des formations appropriées, dans le but de parfaire et d’améliorer leurs productions agricoles, et particulièrement celles du cacao/café. Ainsi, en tournée de sensibilisation à travers le pays, la délégation de la CAISTAB, ...
Lire l'article [9]
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) a été récompensée par le Réseau des professionnels de la communication pour l’intégration (REPCIAF) grâce aux réformes qui ont été menées par la nouvelle direction de cette structure dirigée par Mathias otounga Ossibadjouo, a rapporté le Quotidien l’Union. Crée comme observatoire de l’évolution des structures économiques du continent, le REPCIAF a récompensé la CAISTAB dont le directeur a été qualifié d’« archétype de bosseur intègre et modèle » pour le traitement administré à cette structure dès son arrivée se traduisant par le « retour de la confiance, aussi bien parmi les usagers ...
Lire l'article [10]
La CAISTAB préoccupée par la distribution du gaz butane à l’intérieur du pays
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Une délégation de la BAD chez le gouverneur de la Ngounié
Le Directeur général de la CAISTAB, en homme de terrain, évalue le Projet Ngounié 2008
Gabon : La CAISTAB planche sur ses états financiers
Gabon : La main verte de la CAISTAB pour le cacao et le café
Gabon: La CAISTAB dans la Ngounié pour l’achat du cacao et du café
Gabon: Café/cacao: la relance des cultures démarre par la Ngounié et la Nyanga
Gabon: Le collectif des paysans de Medouneu sollicite sa prise en compte par la CAISTAB
Gabon: Café/Cacao: la CAISTAB récompensée pour ses réformes