Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : 16 000 bouteilles de vin détruites par la DGA

Auteur/Source: · Date: 23 Juil 2010
Catégorie(s): Société

La direction générale de l’agriculture (DGA) a procédé le 22 juillet dans la zone de Nkoltang, à une trentaine de kilomètre de Libreville, à la destruction de plus de 16.000 bouteilles de vin mousseux et de 28 cartons de boîtes de tomates pelées impropres à la consommation.

16.000 bouteilles de vin mousseux de marque Bond’s aux arômes fruités, supposées être sans alcool et destinées aux enfants et adultes ne consommant pas d’alcool, et 28 cartons de boîtes de tomates pelées impropres à la consommation, on été détruits le 22 juillet par les agents de la brigade mobile de contrôle qualité et de denrées alimentaires de la Direction générale de l’agriculture (DGA).

Cette opération de destruction survient après d’intense tractation, de coups de fils à répétition et des reports de destruction, tant l’importateur incriminé ne voulait pas révéler le nom de son fournisseur. «Les produits incriminés étaient assez sensibles, parce que censés être consommés par des enfants», a déclaré Joëlle Missi Mezo Ndzogho, coordinatrice de l’opération de destruction et d’enfouissement du ministère de l’Agriculture.

Selon la coordinatrice de l’opération, l’affaire remonte au 10 mai dernier, date à laquelle la Brigade mobile de contrôle qualité et de denrées alimentaires tombe sur le stock estimé suspect, entreposé dans un magasin de l’entreprise Foberd Gabon, importateur des produits alimentaires et de quincaillerie.

«En examinant un premier lot, les contrôleurs se sont aperçus que la date limite de consommation (DLC) était largement dépassée, 80 boîtes de maquereau et des haricots verts sont avariées. L’entrepôt n’était pas propice à la conservation des aliments», a déclaré madame Missi Mezo Ndzogho.

«Puis un second lot de 28 cartons de tomates complètement rouillé. Pire une cargaison de vin mousseux aux arômes fruités, conditionnées en trois couleurs : bleu, rose et vert, supposé être sans alcool et destiné aux enfants et aux non alcooliques dont les emballages des bouteilles, transgressent les recommandations des normes du code alimentaire international», ajoute Missi Mezo Ndzogho.

«Il y a un défaut d’étiquetage. Les écrits font à la fois référence à la Belgique et à la Chine en deux langues, (chinoise et anglaise). Des informations économiques qui sont de nature à tromper les consommateurs», explique le chef de la Brigade mobile, Eris Séraphin. «Nous avons été trompés par notre fournisseur», a déclaré l’agent de Foberd Gabon, qui assistait à la destruction de produits impropres à la consommation. 


SUR LE MÊME SUJET
La Direction Générale de la sécurité routière, en collaboration avec le Rotary Club de Libreville, mènent actuellement une vaste campagne de sensibilisation à travers le pays, sur les dangers de l’alcool pendant la conduite sous le thème : « l’alcool n’est pas un carburant, conduire sans alcool c’est sauver sa vie et celle des autres ». A travers des spots publicitaires et des brochures contenant des indications et messages sensibilisateurs sur les méfaits de l’alcool pendant la conduite, sont gratuitement distribués aux conducteurs de véhicules toutes marques confondues. Ceci dans le but de les conscientiser et de réduire le taux élevé ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC), a retiré de la vente à Libreville, 1125 tubes de dentifrices impropres à la consommation, à l’issue d’une opération menée sur le terrain à la suite à une plainte déposée par l’Association des français de l’étranger. Le retrait de ces produits du circuit commercial met en difficulté l’entreprise Colgate Gabon, importatrice officielle des dentifrices incriminés. Selon Colgate Gabon, il s’agirait d’une fausse alerte circulant sur internet depuis 2009. Pour sa part, la DGCC entend intensifier sa lutte contre les opérateurs véreux qui s’adonnent à introduire des produits contrefaits ...
Lire l'article
Un incendie a ravagé le week-end dernier plusieurs habitations du Quartier sud à Port-Gentil (Moyen-ogooué), et a causé d’importants dégâts matériels, rapporte ce lundi le quotidien l’Union. Selon notre confrère, c’est en début de soirée, vendredi dernier, non loin du bistrot « Bouaké », que les flammes se sont déclarées, et ont surpris les habitants. Les premiers témoignages indiquent que l’incident aurait été causé par un locataire, d’origine ouest africaine, qui, dans l’obscurité de sa demeure, tentait d’alimenter son compteur EDAN. En effet, après avoir allumé plusieurs bougies, afin de s’éclairer et mener à bien sa tâche, l’une ...
Lire l'article
La Direction générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) a détruit mercredi en banlieue de Libreville, sur la nationale 1, trente (30) tonnes de riz avariés saisie dans une entreprise d’importation. La destruction de ces produits a eu lieu sur la nationale 1 dans un site qui devrait rester secret, selon les responsables de la DGCC, afin d’empêcher les populations environnantes à venir les extirper et se ravitailler. Ce riz qui a été mouillé à cause des inondations qui ont eu lieu dernièrement dans la zone industrielle d’Owendo (Banlieue sud de Libreville) appartient à une entreprise indienne mondiale, spécialisée ...
Lire l'article
Suite aux plaintes déposées en novembre 2008 par des consommateurs, la Direction générale de la consommation et de la concurrence (DGCC) a intercepté le 12 mars dernier quinze conteneurs de bouteilles d'eau de javel contrefaites qui ne contiennent aucun produit actif. Les enquêtes menées par la DGCC a permis de démanteler un vaste réseau de contrefaçon. Les produits déjà introduits sur le territoire national ont commencé à être retirés du marché et la marchandise saisie est sur le point d'être réexpédiée vers son port d'origine. Un réseau d'acheminement et de distribution de fausse eau de javel sur le territoire national ...
Lire l'article
Selon Léon Louis Folqué directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), le trafic illicite des bouteilles de gaz de butane en direction de certains pays voisins du Gabon, est à l’origine de la pénurie de ce produit, constaté dans les ménages du pays depuis près d’un mois. Certaines personnes de mauvaise foi trafiquent les bouteilles vides du gaz butane en direction des pays voisins du Gabon, en l'occurrence le Congo Brazzaville et le Cameroun etc. où les bouteilles coûtent plus chères qu'au Gabon. Selon Louis Folqué, une bouteille vide coûte 12 000 francs CFA au Gabon, alors qu'elle ...
Lire l'article
Libreville, la capitale gabonaise, connaît depuis quatre jours une pénurie du gaz butane, due au manque de bouteilles chez l'un des principaux distributeurs ENGEN (ex Pizo-Shell), a appris l'AGP vendredi auprès des gérants des stations services. ''Il n y a plus de gaz depuis environ quatre à cinq jours. Cela est dû au fait que Shell a refusé d'utiliser les bouteilles de Pétro Gabon'', a indiqué Charles Solagni, chef de piste dans une station Shell à Libreville, qui dit avoir commandé 350 bouteilles mais n'en a obtenu que 50. Dans les stations services Pétro Gabon, il y a plus de bouteilles ...
Lire l'article
La Direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC) au Gabon promet de traîner en justice les commerçants véreux qui vendent des produits avariés aux consommateurs au détriments des règles d’hygiène et de la santé des populations, a annoncé dimanche à Libreville, l’un des représentant de cette direction, Michel Lélaga, au cours d'une opération de destruction d'aliments avariés dans la capitale gabonaise. « Nous traînerons tous les commerçants qui largues le droit de la consommation au Gabon, la justice fera son travail », a déclaré M. Lélaga. A Libreville une opération de destruction d'aliments avariés a été lancée par ladite ...
Lire l'article
D'importants stocks de produits alimentaires de tracabilité douteuse ont été détruits le 18 juin dernier à la zone industrielle d'Oloumi et à la décharge publique de Mindoubé par le Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC). La directrice de cet organe, madame Pepessi Ogouliguendé, a voulu que cette opération soit un exemple pour les commerçants peu respectueux des règlementations administratives et sanitaires. Plus de 3000 cartons de biscuits et 4,5 tonnes de viandes et légumes surgelés ont été détruits le 18 juin dernier à Libreville dans le cadre d'une opération, visant à donner l'exemple, organisée ...
Lire l'article
La Direction de la consommation du Gabon a procédé mercredi à Libreville, à la destruction par incinération de quatre (4) tonnes et demies d'aliments périmés découverts dans les boutiques et supermarchés lors des contrôles de routine en vue de lutter contre la vente de ces produits néfastes à la consommation. L'opération de destruction des produits composés de volaille, de biscuits, de farine etc. a eu lieu avec le concours de la Société de valorisation des ordures ménagères du Gabon (SOVOG) qui a apporté son expertise pour l’incinération des viandes, après des saisies effectuées dans de nombreux centres commerciaux et des boutiques ...
Lire l'article
“Non à l’alcool pendant la conduite”, campagne de sensibilisation pour la sécurité routière
Plus de 1000 tubes de dentifrices de mauvaise qualité retirés de la vente à Libreville
Six habitations détruites par un violent incendie à Port-Gentil
Gabon: 30 tonnes de riz avariés détruits par la DGCC à Libreville
Gabon : La DGCC intercepte 17 000 bouteilles de fausse eau de javel
Gabon: Le trafic illicite des bouteilles de gaz de butane entraîne la pénurie au Gabon
Gabon: Le manque des bouteilles à l’origine de la pénurie du gaz butane à Libreville
Gabon: Consommation / Vente des produits avariés: les coupables devant les barreaux
Gabon : La DGCC détruit des stocks alimentaires à Libreville
Gabon: 4 tonnes d’aliments avariés détruites à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Juil 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*