Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les leaders du PDG et du PGCI réitèrent le caractère solidaire de la Majorité

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2010
Catégorie(s): Politique

A l’occasion de la présentation des nouveaux édiles des communes de Mitzic et Guiétsou, le secrétaire général du Parti Démocratique gabonais (PDG) Faustin Boukoubi et le premier secrétaire du Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), Luccherie Gahila, ont réitéré hier leur engagement à respecter l’article 18 de la charte de la majorité républicaine pour l’émergence.

Le premier secrétaire du PGCI, en allant présenter les heureux élus de la commune de Mitzic, Jean Ntem Eyeghe, et de Guiétsou, Bernard Pambo, a voulu à travers cet acte gratifier son allié et homologue de la majorité républicaine pour leur participation active pour ce challenge. Lors de cette rencontre, Luccherie Gahila s’est félicité de la loyauté qui a prévalu dans les rangs de la majorité pour venir à bout de leur adversaire afin de maintenir la main dans ces différentes localités après les exclusions de Monsieur Mbina, ancien maire de Guiétsou et de Monsieur Mintsa Mi-N’nang, ancien premier magistrat de la commune pour cause d’indiscipline.

Par ailleurs, Faustin Boukoubi, tout comme son homologue du PGCI, a souligné que la charte de la majorité n’est pas un vain contrat qui se limite à la lettre. Mais à l’esprit de cet accord qui devrait animer l’ensemble des membres de ce groupement politique.

A propos de l’article 18 de ladite charte qui impose la solidarité de ce regroupement des partis politiques, le secrétaire général du PDG s’est, d’une part, félicité de la dynamique de solidarité qui a prévalu dans le groupe lors des élections législatives partielles qui se sont déroulées le 6 juin dernier. D’autre part, il a exprimé son regret concernant les revers essuyés dans d’autres localités où la majorité avait présenté des candidats.

Sur cette question, Faustin Boukoubi a tenu à assurer ses hôtes expliquant que le Parti était en plein examen des causes profondes de ce déboire afin de mieux se préparer pour les prochaines joutes électorales. Poursuivant que cet échec ne doit pas être considéré comme la fin du combat mais plutôt une leçon.

En outre, le secrétaire général du PDG a réaffirmé que seule la solidarité permettra à la majorité républicaine de conforter sa position de première force politique du pays. Car, a-t-il dit, ‘’plus jamais nous irons aux élections en ordre dispersé. Nous positionnerons des candidats de façon stratégique pour occuper le maximum de sièges et apporter une contradiction de taille à nos adversaires’’.

Se voulant plus convainquant sur la détermination du PDG dans le strict respect de l’esprit de la majorité républicaine, Boukoubi a évoqué la soumission de sa formation politique à la présentation des candidats en tandem lors des élections, même si cela n’a pas été bien reçu par la base de cette structure politique, soulignant que cette attitude était indispensable pour prouver à leurs alliés la sincérité de ce parti pour la dynamique de la majorité.  


SUR LE MÊME SUJET
Les partis politiques membres de la majorité républicaine pour l’émergence ont organisé, ce samedi, au carrefour rio, un meeting de clarification en vue d’édifier les Gabonais sur la fronde de l’opposition à quelques deux mois des élections législatives. « Il fallait qu’on vienne à rio parce-que c’est, en ce même lieu qu’on croyait acquis à l’opposition, que nos détracteurs nous ont faussement accusé au sujet de la biométrie », a situé Marcel Sandoungout, considéré comme un cacique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). « Cette place n’est pas la propriété de personne si ce n’est aux Gabonais », a déclaré, ...
Lire l'article
Les partis politiques de la majorité républicaine pour l’émergence amenés par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) vont tenter de surpasser la capacité de mobilisation de l’opposition, ce samedi, au carrefour « mythique » de rio, un terrain supposé acquis à la cause de leurs adversaires politiques. Pour les avertis de la vie politique gabonaise, la majorité a rarement tenue des meetings au carrefour rio dit « place de la tolérance », connue comme étant le point de départ de tout mouvement de contestation de l’opposition. Seulement, de l’avis des Gabonais, il apparait que depuis quelques temps les partis de l’opposition ...
Lire l'article
A l’occasion du 22e anniversaire de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) le 14 juillet dernier, son leader charismatique, Pierre Mamboundou, avait évoqué la signature imminente d’un partenariat avec le pouvoir en place. Dans une interview parue ce 20 juillet dans le quotidien "Gabon Matin", le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, revient sur cette initiative qui, selon lui, participera à «l’édification d’un Gabon où les populations vivraient autour des valeurs de paix, de développement et de partage». Dans un entretien publié ce 20 juillet par le quotidien "Gabon Matin", le secrétaire général du Parti démocratique ...
Lire l'article
Le secrétaire général adjoint de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), Florentin Moussavou animées depuis quelques semaines, au siège du Parti situé au carrefour ancienne Sobraga, des réunions chargée ‘’d’élaborer le règlement intérieur’’ de la Majorité républicaine pour l’émergence. De nombreux militants se demandent ce qui se passe du côté de la Majorité républicaine pour l’émergence. Cette question vaut son pesant d’or d’autant plus que ce regroupement politique, dont la charte a été récemment signée, prévoyait la mise en place de certains organes administratifs. De sources bien informées, on indique que ces rencontres, qui sont du reste régulières, regroupent certains cadres des Partis ...
Lire l'article
Le président du Morenea Unioniste, Victor Alain Eya Mvé, a tenu une conférence de presse ce 21 avril à Libreville pour démentir la signature par son parti de la charte d’appartenance à la nouvelle majorité présidentielle à laquelle ont souscrit 19 autres partis le 19 avril. «Le Morena Unioniste n’a jamais signé la Charte de la Majorité Républicaine pour l’Emergence», a affirmé ce 21 avril le président de cette formation politique, Victor Alain Eya Mvé. Le directoire du parti a tenu une conférence de presse dans la matinée au siège d’Akébé, à Libreville, pour dénoncer l’inscription du Morena Unioniste au ...
Lire l'article
Le président du Morenea Unioniste, Victor Alain Eya Mvé, a tenu une conférence de presse ce 21 avril à Libreville pour démentir la signature par son parti de la charte d’appartenance à la nouvelle majorité présidentielle à laquelle ont souscrit 19 autres partis le 19 avril. «Le Morena Unioniste n’a jamais signé la Charte de la Majorité Républicaine pour l’Emergence», a affirmé ce 21 avril le président de cette formation politique, Victor Alain Eya Mvé. Le directoire du parti a tenu une conférence de presse dans la matinée au siège d’Akébé, à Libreville, pour dénoncer l’inscription du Morena Unioniste au titre ...
Lire l'article
Lors du scellement, lundi, de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » regroupant une vingtaine de partis politiques autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a dévoilé certaines lignes du cadre juridique de cette coalition. Les vingt partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » sont : le Parti PDG, au pouvoir, le CLR, l’ADERE, le PGCI, le RDP, le RDR, le RPG, l’UDC, Gabon Avenir, le FDC, le PT, l’UPN, le Moréna Originel, le Moréna Unioniste, le CCDG, le PSU, l’UDIS, le Groupe Tchango, le Groupe ...
Lire l'article
Plus d’une dizaine de partis politiques a décidé de créer une nouvelle majorité autour du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, en paraphant lundi au siège du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont il est désormais le chef, le document donnant naissance à ce nouveau groupement politique. La cérémonie s’est déroulée sous la supervision du secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, qu’assistaient les secrétaires généraux adjoints du parti au pouvoir, Ernest Ndassikoula et Emmanuel Nzé Bekalé. L’on a noté la présence du leader du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé, le Dr. Pierre Bessayi de Gabon Avenir, du Rassemblement pour ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, a réuni le 14 juillet dernier au siège du parti les représentants des partis de la majorité présidentielle pour faire le point sur l'échéance présidentielle du 6 septembre prochain. Cette réunion devait notamment permettre d'évaluer la cohésion des partis de la constellation présidentielle qui doit garantir une majorité de suffrages au parti moteur de la majorité, le PDG. Si les inquiétudes naissent sur l'effritement de la majorité présidentielle face à la multiplication des candidatures au sein de ce bord politique, le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a déclaré mardi à Libreville au sortir de la réunion qu’il a présidé, en présence des différentes formations de la majorité présidentielle, que « la quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », a rapporté la première chaîne de la radio télévision gabonaise (RTG1) dans son journal de 20 heures. « Tous les partis politiques de la majorité sont affligés de la disparition du chef de la majorité, Omar Bongo Ondimba, a souligné Faustin Boukoubi, avant de constater ...
Lire l'article
La majorité édifie le peuple sur la fronde de l’opposition
La majorité va tenter de défier l’opposition sur un terrain inhabituel
Gabon : Boukoubi encense le partenariat UPG-Majorité
Majorité républicaine: le règlement intérieur en cours d’élaboration
Gabon : Le Morena unioniste dément avoir rejoint la majorité
Gabon : Le Morena unioniste dément avoir rejoint la majorité
Les partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » et leur cadre juridique dévoilés
Plus d’une dizaine de partis créait une nouvelle majorité autour d’Ali Bongo Ondimba
Gabon : Que reste-t-il de la majorité présidentielle ?
Gabon: La quasi totalité des partis politiques de la majorité demeurent fidèles à la majorité », (Faustin Boukoubi, secrétaire général du PDG)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*