Socialisez

FacebookTwitterRSS

La route reliant les villages Yeno et Bilengui en piteux état

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2010
Catégorie(s): Développement

L’axe routier Yeno -Bilengui distant de prés de 100km environ est en mauvais état suite au manque d’entretien faisant craindre le pire lors du retour de la saison des pluies en octobre prochain.

En dépit de l’absence des pluies, cette route est difficile à franchir à cause des arbustes et autres obstacles qui obstruent la voie. Pour y parvenir les camionneurs et les populations riveraines sont obligés d’ensoleiller la route.

Une situation qui s’accentue avec la grève des agents des travaux publics qui perdure. Cette voie n’est fréquentée par des véhicules de types 4X4.

Les routes reliant les départements de l’Ogoulou, la Boumi-Louetsi et la Louetsi-Bibaka sont également dans un état piteux, limitant le trafic des automobiles dans ces parties de la province de la Ngounié.


SUR LE MÊME SUJET
L'Observatoire de la Terre de Masuku (OTEMA), situé dans la grotte de Bambaï, à la sortie sud-est de Franceville, est dans un état pitoyable, envahi par de hautes herbes, a constaté un journaliste de l'AGP. La structure semble à l'abandon, livrée aux intempéries. Même le vigile a déserté les lieux. Mise en place début 1999, le centre d'acquisition des données telluriques de Franceville plus connu sous le nom d'Observatoire de la Terre de Masuku (OTEMA, a pour mission principale l'étude de la sismicité qui sillonne la planète dans le contexte récent de la tectonique mais aussi d'interpréter autant que possible, l'origine de ...
Lire l'article
Ogooué-Marime : La route reliant Gamba à Tchibanga, un parcours du combattant
Partir de Gamba dans l’Ogooué-Maritime (sud-ouest) pour Tchibanga ou Mayumba (Province de la Nyanga, sud), les deux villes les plus proches de cette localité, relève d'un vrai chemin de croix en toute saison. Cette route qui mène vers ces deux villes de la Nyanga, n'existe que de nom. C'est beaucoup plus une piste d'éléphant qu'une route carrossable. Pour se rendre y parvenir, les usagers créent leur propre chemin a travers la grande plaine de Wanga. On peut ainsi voir 4 à 5 voitures rouler en parallèle sur cette plaine qui est d’ailleurs une réserve. A ce jour, on constate qu'aucune pelle ...
Lire l'article
KANGO (AGP) – Les routes départementales du Komo-Kango sont dans un piteux état notamment les tronçons Kougouleu-Mela en passant par la voie qui mène à Asseng forêt, Asseng gare et l'axe Four-place à la Rembouée, a constaté le correspondant de l’AGP. Toutes ces voies départementales qui ne sont partiellement praticables qu’en saison sèche, nécessitent un reprofilage soutenu et un entretien constant pour une fluidité du trafic dans ce département de la province de l’Estuaire, dont Libreville, la capitale du pays est également le chef-lieu. La dégradation avancée de ces différentes voies de communication et le retour des pluies constitueront des obstacles rallier ...
Lire l'article
La population du quartier Awendjé, dans le 4 ème arrondissement, a érigé des barricades, dans la nuit de mardi à mercredi, sur la voie qui relie le rond point d’Awendjé et les feux tricolores d’Akébé, pour protester contre le mauvais état de la route. Par ce geste, les habitants ont voulu attirer l’attention du gouvernement sur la dégradation avancée de cette route, très sollicitée par les automobilistes, et qui un gigantesque trou engendre les embouteillages. « Tout le monde passe par ici en constatant l’état de dégradation et personne ne pense à sa réhabilitation », a indiqué un des protestataires. Les jeunes ...
Lire l'article
La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville est barricadée depuis lundi matin par les jeunes de cette localité qui réclament de l'Etat l'aménagement de ce tronçon routier long de 20 km, a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Nous voulons la route'', ont déclaré les jeunes, dénonçant le manque de volonté de l'Etat qui ne se préoccupe guère de la dégradation de leur route''. Beaucoup d'entre eux estiment que leur coin est oublié par le gouvernement. Ils expliquent que seuls les opérateurs économiques de la localité s'efforcent à rendre leur route carrossable. Mais selon les jeunes, les opérateurs économiques, malgré ...
Lire l'article
Les élèves du lycée public de Diba – Diba, situé dans le 1re arrondissement de la commune de Libreville, confrontés aux difficultés de voies d’accès, ont réclamé vendredi au gouvernement une route praticable en toutes saisons menant à leur établissement. L’unique voie d’accès non bitumée menant au lycée de Diba – Diba se trouve actuellement dans un état de dégradation très avancée. La route est boueuse avec de nombreuses crevasses aggravées par le retour des pluies depuis le mois de septembre. Les rares taxis « clando » qui l’empruntent, ont majoré leur tarif qui passe de 200 à 300F CFA en dépit des ...
Lire l'article
Le mauvais état de la route datant de 1990 dans le canton du Haut Ikouli dans la Ngounié (Centre-sud) a suscité mercredi l’ire des populations qui estiment être abandonnées par l’Etat, a rapporté jeudi, la radio nationale. Les routes de cette localité seraient impraticables depuis plusieurs années au point que les enfants de cette région ont très rarement accès aux différents vaccins et demeurent très fragiles. Car il le chef lieu de la province (Mouila) pour recevoir un vaccin. Ainsi, le retour des pluies, facteur favorisant le mauvais état de la route a poussé les populations de cette partie du pays à ...
Lire l'article
Les femmes du marché d’Akébé – plaine, à travers leur présidente, Germaine Eyang, ont invité jeudi, le maire du 3ème arrondissement de la commune de Libreville à faire du problème des routes, une préoccupation majeur. « Nous voulons que notre maire pèse de tout son poids pour libérer la route principale du marché d’Akébé, barrée depuis bientôt une semaine à cause de son mauvais Etat », a déclaré Germaine Eyang. Cette dernière a indiqué que l’amélioration de leurs chiffres d’affaires dépend, en grande partie, de la libéralisation de la voie passant par le marchée d’Akébé, très fréquentée par les automobilistes. Depuis Dimanche dernier, ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Nzeng – Ayong (Fin goudron), l’un des plus grands quartiers du 6ème arrondissement de la capitale gabonaise, victimes du mauvais état dans lequel se trouve la route, sont exposés depuis le début de la saison sèche, à de nombreuses maladies au point de ne plus savoir à quel saint se vouer pour échapper à cette situation qui trouble tant la bonne santé des populations. Dans l’ensemble, cette situation, est tristement vécue par les personnes ayant construit en bordure de route non bitumée ou qui a perdu considérablement son bitume au fil des années. « Si nous, les grandes ...
Lire l'article
Les chauffeurs de véhicules servant de transport urbain dans les zones enclavées, non reconnus à usages de taxi, communément appelés « Clandomens », notamment ceux du quartier Derrière la pédiatrie d'Owendo (banlieue sud de Libreville), menacent de procéder à une cessation de leurs activités pour dénoncer les contrôles intempestives des Forces de sécurité et l'Etat dégradante de la route menant à l'ancienne cité « SNI ». « Nous ne comprenons pas du tout pourquoi la nécessité de tant de contrôles dans une zone aussi peu fréquentée que celle-ci. Nous nous indignons face à cette situation », a déclaré un « Clandoman ...
Lire l'article
Gabo: L’Observatoire de la Terre de Masuku en piteux état
Ogooué-Marime : La route reliant Gamba à Tchibanga, un parcours du combattant
Social : Les routes départementales du Komo-Kango dans un piteux état
Gabon: La population d’Awendjé protestent contre le mauvais état de la voie
Gabon: La route reliant le Cap Santa Clara à Libreville barricadée
Gabon: Les élèves du lycée Diba – Diba réclament une route praticable pour désenclaver leur établissement
Gabon: Les populations du canton du Haut Ikouli en colère face au mauvais état de la route
Gabon: Les commerçantes d’Akébé interpellent le maire sur le problème de route
Gabon: Les habitants de Nzeng – Ayong victimes du mauvais état de la route
Gabon: Les « Clandomens » de Derrière la pédiatrie d’Owendo réclament la route et menacent de faire un débrayage

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2010
Catégorie(s): Développement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*